Insécurité intérieure

Insécurité intérieure 17101401015517181815317877

Bonjour à tous,

« Le scanner de ta mère n’a pas révélé de cancer. », me dit Elédahiel.

Non mais mon papa est tombé malade.

« Son ulcère s’est réveillé parce qu’il était stressé. »

Je pense qu’il faut quand même trouver ce qu’elle a.

« C’est certain. Et tes oreilles, ça va mieux ? »

Ca allait  mais j’ai été voir un film récemment. Je voulais voir Kingsman aussi mais je pense que je n’irai pas avant 15 jours. 

« Tu as toujours mal ? »

Non, heureusement que j’avais les bouchons. 

« Et la musique ? »

Je peux écouter un peu plus fort maintenant. Un peu plus fort. Mais pourquoi je supporte mal le ventilateur ?

« C’est l’air qui semble te gêner, pas son bruit. Il gêne ta gorge également.

Tu veux que l’on regarde tes énergies au niveau de la gorge ? »

Non, au niveau des oreilles !

« Au niveau de la gorge. »

En général on me dit que le chakra de la gorge est l’un de ceux où les énergies circulent le mieux chez moi.

« Regardons ensemble. »

Ok. Je vois une porte qui se ferme, pourquoi est-ce qu’il y a une porte qui se ferme ? Et j’ai fait un drôle de rêve tu sais. J’étais en Normandie, à Saint Georges des Groseillers. On devait assister à une cérémonie ou une fête et certaines personnes venaient et prenaient une chaise ou un verre parce qu’ils en manquaient.

Je me levais et les obligeais à tout rendre !

Mais qu’est-ce que ça veut dire ce type de vol ?

« Ce n’est pas du vol mais de l’abus. »

Et l’abus c’est quoi ?

« L’abus c’est quand un tiers fait passer ses besoins avant les tiens, sans tenir compte des tiens parce qu’il ou elle estime que ses besoins sont plus importants. »

Et la Normandie, c’était quoi ?

« Un contexte social. Il est plus facile de laisser passer les abus malgré vous quand ils sont commis par des êtres que vous connaissez et côtoyez. Mais tu t’étais rendue à St Georges des Groseillers. Tu aurais dû ne faire que passer pour assister à cette fête, pleine de personnes grossières finalement. Et il avait déjà fallu se battre pour trouver une table, la conserver.

Tu voulais être à côté de personnes que tu aimes si tu ne pouvais pas être seule.

C’est un rêve qui parle d’un sentiment d’insécurité intérieure. »

Insécurité…

« Oui. Le passage en Normandie, pourtant un espace connu et chargé de bons souvenirs pour toi est révélateur d’une période difficilement vécue.

Tu te demandais ce qu’il en serait pour ta mère d’une part. D’autre part tu te demandais ce qui serait la meilleure attitude au travail.

Pas de refuge, d’où ce sentiment.

La porte fermée au niveau de ta gorge est révélatrice du fait que tu as eu le sentiment d’être prise dans un étau.

C’était un rêve évacuateur. 

Ca va mieux au travail aussi, non ? »

Oui.

« Bon, petite Sylvie, va faire un peu de shopping. »

Lol !!!

« Tu as besoin qu’une porte s’ouvre. Sur un territoire neutre et nouveau. C’est assez rare pour vous les territoires neutres et nouveaux. Vous avez peur de ce qui est nouveau.

Et craignez le neutre. Vous avez l’impression erroné que là où il n’y a pas de coloration connue, il n’y a rien d’intéressant.

Il suffit parfois de tourner la tête pour se rendre compte que sur le côté, il est possible de trouver des idées intéressantes.

Tu comprendras ces dernières paroles. Va te promener tranquillement. Évite les plans bruyants, tu es trop sur les nerfs pour que ton hyperacousie ne se manifeste pas.

Le médecin n’avait pas totalement tort, elle diminue quand tu te sens bien. »

Merci à toi.

J’ai oublié de préciser qu’on se promène en région parisienne cette semaine.

Bonne journée à tous ;)      

 


8 commentaires

  1. crystallia dit :

    Bonsoir,

    Pour ma part je pense que le refuge se trouve et ne peut se trouver qu’en nous.

    Toutefois, quand tout vacille autour, il est plus difficile de s’accrocher à ce refuge en nous car ce qui se passe à l’extérieur nous touche aussi.

    Et peut altérer le moral.

    Je pense que c’est pour cette raison que ce refuge en nous doit aussi nous permettre de conserver la foi qui nous amènera à effectuer les changements nécessaires dans nos propres vies.

    C’est là que les relations peuvent prendre de l’importance je dirais.

    Mais c’est juste mon point de vue car je suis consciente que l’expérience personnelle peut amener des points de vue très différents.

    Ma sœur par exemple est une personne qui avancera toujours avec quelqu’un, d’une manière ou d’une autre.

    Je pense que ça dépend du chemin de chacun.

    Ensuite, selon ce que l’on vit on est amené à développer le sens du partage, le pardon, le détachement, peu importe.

    Je crois que le refuge doit être en nous d’abord afin justement de pouvoir accepter plus facilement le plus juste pour nous.

    Bise ;)

  2. crystallia dit :

    Coucou,

    Je suis en Martinique, ces photos ont été prises après la croisière au mois d’août.

    À plus tard.

    Bise ;)

  3. Xavier dit :

    Bonjour Sylvie,

    Donc tu es en métropole ;) , tu tombes bien il y a du soleil.

    Bise

  4. Carène dit :

    Coucou Sylvie,

    L’insécurité intérieure, je connais bien aussi. Je n’ai pu construire ma sécurité intérieure dans mon enfance. Et c’est ce qui fait que je suis devenue une adulte angoissée. Au départ j’avais construit une forteresse. Mais franchement, seule au milieu de mes remparts la vie n’avait aucun sens alors j’ai fini par en sortir.
    Depuis, je tente de me créer un cocon, un refuge. Il y a eu des moments où j’ai réussi à me le créer sur le plan matériel. Ca a marché un temps… Jusqu’à ce que mes enjeux d’incarnation me rattrapent.
    Pour ressentir une sécurité intérieure durable, le refuge doit être créé en soi. Et ainsi, quel que soit ce qui peut se passer à l’extérieur, nous restons calme et serein. Il m’arrive de me sentir calme et sereine même dans la tourmente. Mais ce n’est pas encore suffisamment stable à mon gout.

    C’est drôle, je me souviens d’un rêve fin de semaine dernière dans lequel j’ai ressenti cette insécurité. De superbes mirages nous bombardaient. Je ne me souviens pas des détails mais ce qui m’est resté est la somptuosité des mirages, les bombardements et le sentiment d’insécurité. Peut-être était ce aussi un rêve évacuateur ?!

    Je crois bien que je viens de rentrer sur le territoire neutre. J’admets j’aime pâ !! Quand on a appris à appréhender le monde de manière émotionnelle, le neutre paraît fade. Mais bon ! Voyons voir ce qu’il y a sur le côté ;)

    Bises et merci !

  5. passeuse dit :

    Bonjour SYLVIE/

    l’ insécurité intérieure:je connais ,depuis que mon mari_mon refuge, s’est emmuré et m’a délaissé.Ce sentiment de vide intérieur que tu n’ arrives pas à remplir tout à fait.
    Mais il manque encore plus à mon mari puisque manque d’amour de son père ce qui l’a rendu à avoir peur de tout: peur de l’échec, peur du manque d’argent, peur de ne pas être à la hauteur….
    Ce qui m’aide à relativiser d’autant plus que ça va mieux et qu’il fait des efforts.
    Mais c’est fou quand même par ce que ds ses bras, aussitôt, je me sens à ma place et en sécurité .
    Et cette phrase sur l’abus,elle tourne ds ma tête.A réfléchir!
    J’espère de tout coeur que les ennuis de santé de tes parents vont s’arranger.
    DS un post précédent , tu avais dis que t maman avait peut_être un cancer puis que les médecins avaient trouvé de l’asthme.
    Je n’avais pas compris le rapport entre l’asthme et le cancer qui ont des symptômes complètement différents.Mais je ne voulaient pas t’embêter….
    Alors, tu es a Paris:tu as de quoi faire au niveau shopping.Profite, profite…
    Moi, j’y vais samedi, comme j’ai bien minci, je vais me faire plaisir et refaire un peu ma garde_robe.
    Bon séjour à Paris bises

  6. Djayanna dit :

    Bonjour,

    J’aime trop ta photo du jour Sylvie! Pour moi les sapins sont comme des gardiens, des protecteurs fidèles!
    J’espère que les choses vont s’apaiser côté santé pour tes parents.
    Le mot « refuge » m’a frappé dans ton texte. Et ça m’a ramené direct au  » il faudrait que tu te trouve quelqu’un ». C’est lié à mon expérience personnelle, je sais bien mais….
    La chaleur, le torse et les bras d’un homme sincère sont un refuge. Pas un endroit où l’on fuit quand cela ne va pas, ce n’est pas cela que je veux dire mais au contraire un endroit de repli où l’on trouve apaisement et calme afin de se « recharger »… Un peu comme une jolie pierre qui passe un peu de temps dans son bain de gros sel lol
    Grace a ton article je comprend encore mieux cette notion de refuge. Mais je ne pense pas qu’avoir un homme soit indispensable non plus!! Moi j’ai un ou deux refuges dans ma tête, un sanctuaire et un havre de paix. La nature est aussi mon refuge. Depuis peu j’ai aussi un homme. Tu te rapelle Sylvie!? Mon mont everest!! C’est une âme soeur. Et c’est ce que je lui ait dit la semaine dernière, tu vois! Tu es mon refuge… C’est le sentiment que j’ai quand je suis tout simplement posé contre lui et que je sens son coeur battre, je suis à ma place et cette place précise m’avait beaucoup beaucoup manqué même si je n’en avait pas complètement conscience.
    On est tous impacté par le stress et tout ces refuges que l’on peut se trouver où se créer sont là pour nous aider je pense.

    Bonne ballade Sylvie!
    Et bonne journée à tous
    Bisous

  7. alexandre dit :

    Sa fille la volait pour assouvir un désir désolé pour l oubli

  8. alexandre dit :

    Bonsoir Sylvie,
    La mémoire peut nous jouer de vilains tours et exhumer nos moments les plus difficiles…Ce matin, je regardais une émission ou une femme racontait son histoire ,sa pauvreté et ses obligations familiales vis a vis de ses deux enfants.A un moment de l histoire, sa fille la volait pour assouvir et cela tournait a la catastrophe. J ai eu un flashback et ai revécu cette période difficile il y a deux ans. j aime ton expression « aucun refuge d ou le sentiment d insécurité intérieure. » Je connais cette sensation cause par le manque de soutien amical ou lke manque d argent. Actuellement, j ai appris a faire avec , ce n est qu’ en cas de crise grave que cette sensation ressurgit… J ai du me forger une armure et mon propre espace de sécurité avec mes chattes.Cela dit, je ne souhaite a personne de vivre ce que j ai vécu, c est pour cela que si tu as des proches sincères sur lesquels t appuyer, n hesites pas.Je souhaite que ton père se rétablisse vite bises

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause