Accueil Spiritualité L’enseignement du faon

L’enseignement du faon

17

L'enseignement du faon 17110409363317181815355399

Bonjour à tous,

« Donc le médecin t’a dit de faire un enfant et de faire pratiquer ensuite l’hystérectomie. Ce serait la meilleure option, ma douce enfant. », me dit Elémiah.

Ce n’est pas ça que je veux. D’abord je vais garder mon utérus. Ensuite, je vous ai dit que je ferai enlever les fibromes avant de tomber enceinte. Avant.

Il n’y aura pas d’hystérectomie. C’est vous qui disiez l’autre jour de ne pas m’imposer d’opération non nécessaire !

Il n’y aura pas d’hystérectomie. Je ne ferai enlever que les fibromes.

« Ils reviendront. Suis les conseils de ce nouveau médecin, fais un enfant, ou deux et fais enlever l’utérus. »

Non. Les fibromes disparaissent tous seuls après la ménopause.

« Lentement. Vois la cousine de ta mère. L’hystérectomie est l’option la plus simple. »

Tu me dis de me faire mutiler ! Je ne veux pas. Et puis c’est comme si tu me demandais de faire enlever mes seins. Je ne veux pas.

« Je ne te dis pas de le faire maintenant. Je te dis de le faire quand tu auras eu un enfant ou quand tu auras décidé si tu veux en avoir ou pas.

En outre la capacité à procréer n’est pas ce qui définit une femme. »

Je le sais. Je veux garder mon utérus quand même.

« Ces fibromes te donnent mal au dos quand tu as tes règles et leur présence accroit tes difficultés à digérer. Ces difficultés pourraient être moindres. Tu veux que nous explorions ensemble ta vision de la féminité ?

Il y a différentes manières de mettre au monde. Symboliquement en outre. »

Je ne veux pas, c’est inutile.

« C’est vrai ? »

Oui. Je garde mon utérus et on change de sujet.

« Pourquoi est-il important de le conserver ? »

Parce que. Je vais juste faire enlever les fibromes.

« Tu as eu des tendinites à cause des fibromes. »

J’ai dit que je voulais les enlever.

« Puisqu’une opération sera nécessaire, pourquoi ne pas choisir celle qui offre la garantie de ne plus rencontrer ces problèmes que tu connais ? »

C’est une mutilation !

« C’est ainsi que tu vois les choses ? »

Oui.

« Bon. N’en parlons plus. De toute façon, tous les médecins disent qu’il faudra une opération, le moment venu tu sauras ce qui est le mieux pour toi.

Changeons de sujet, tu as l’air d’avoir du mal à accepter le diagnostique de rhinite chronique, pourquoi donc ? »

Comment ça chronique ? Ca ne va pas passer, c’est ce qu’il faut comprendre ? Cela fait un an que je traine ces problèmes d’allergie et voilà ce qu’elle me dit, rhinite chronique et elle me donne un énième traitement palliatif quand ce que j’espérais c’était voir le bout !

En plus, mon hyperacousie ne va jamais revenir au stade d’avant ces allergies stupides avec une rhinite chronique puisque cela fragilise aussi mes oreilles !

Donc, je reste comme ça ? Tout le reste de ma vie ?  Il y a des moments où j’ai du mal à respirer ! Respirer !

Regarde, le ventilateur est au niveau 1, à côté de moi et le vent au niveau 1 me fait mal à l’oreille. Je suis supposée crever de chaud ?

« Ce ne sont que des mots. Ton odorat n’a pas bougé. Ton audition non plus. Tu as moins mal au sinus avec un traitement et donc tu peux vivre ta vie tranquillement. »

J’espérais que je n’aurais plus besoin de traitement ou de bouchons d’oreille.

« Est-ce si grave ? Tu n’as plus mal à la tête, regarde. »

Oui mais ça va revenir alors ?

« Tu reprendras un traitement pendant quelques jours. En outre, plus tu seras détendue, mieux tu te sentiras. »

Tu médites avec moi ? Chaque soir ?

« Il y a mieux pour toi que la méditation. Cueille une fleur chaque jour. »

Qu’est-ce que cela veut dire ?

« Tu comprendras. Petit à petit. Et tu le feras avec joie. »

Je vais acheter une housse anti-acariens.

« Tu es toujours dans la résistance. Alors que tu pourrais profiter du fait que tu n’es pas allergique au pollen. Tu ne voudrais pas avoir la conviction que la vie est simple et facile ?

Elle le devient quand vous n’êtes plus dans la résistance permanente. 

Pourquoi ne voudrais-tu pas avoir un enfant tout de suite si tu rencontrais la bonne personne comme vous dites ? »

Parce que je ressens le besoin de souffler en fait. Et je ne souffle pas quand je vois que j’ai des ennuis de santé certes mineurs mais bien là. Je ne souffle pas quand je vois que je ne suis pas satisfaite de l’évolution possible de ma carrière. Je ne souffle pas quand je vois que c’est moi que ma sœur appelle quand elle a besoin d’être rassurée sur la santé de notre mère. Je ne souffle pas quand c’est encore à moi que mon père reproche de ne pas lui poser de questions sur ses projets personnels parce qu’ils n’intéressent pas ma mère.

Je voudrais qu’il y ait une période sans enfant dont il faut s’occuper parce que je n’ai plus envie de m’occuper de qui que ce soit. Voilà.

Je ne souffle pas et j’ai des problèmes respiratoires, c’est comique…

Depuis que je me promène à droite à gauche, tout le monde veut venir. Et je constate que c’est quand je me promène seule que je me sens le mieux. Parce que les gens, ils viennent avec leurs vilains paquets.

Alors que les miens, ils deviennent légers près de la plage ou devant le coucher de soleil.

Je suis capable de me ressourcer toute seule.

« Oui, mais c’est rare et c’est très difficile pour la majorité des gens. Effectivement c’est seule que tu te ressources le mieux. Ou dans une bulle agréable ce que tu ne peux créer que dans certains contextes. Dans le cadre d’un couple uni, c’est effectivement faisable. 

Toutefois, est-ce que tu laisserais quelqu’un d’autre s’occuper de toi ? »

Bien sûr.

« Vraiment ? Parce que tu ne pourras jamais maintenir la bulle et t’occuper de tout. »

J’aime mieux quand c’est moi qui gère les choses.

« D’où les fibromes. Si quelqu’un s’occupait de toi, la vie paraitrait plus simple. »

C’est ça le sens du faon, non ? Il est arrivé, il est près de moi depuis aujourd’hui et c’est la tortue qui prépare son départ…

C’est ça la symbolique de l’homme riche, je ne comprenais pas pourquoi vous employiez cette image.

Je ne rencontre pas trop ce type d’hommes tu sais.

« C’est arrivé, tu ne l’as pas su parce que tu n’étais pas intéressée. Imagine, un homme riche, généreux et gentil avec toi parce que de toute façon, lui aussi tient à ce que tu maintiennes la bulle en place. »

Lol !!!!

« Regarde autour de toi, énormément de gens ne sont pas capables de créer ce type de cocon pour eux-mêmes ou ceux qu’ils aiment. Toi tu sais le faire. 

L’idéal ce serait que tu puisses. Et tu vois que tu n’y arrives pas quand tu as trop de choses en tête.

Tu es à bout de souffle, au sens propre comme au figuré.

Tu fais des efforts pour calmer le jeu, lesquels sont mis à mal par l’impossibilité pour d’autres de se retrancher dans leurs propres cocons. Ils ne savent pas les créer.

Il y a plus simple que la résistance constante aux vents. C’est ce que t’enseignera le faon.

Plus tard, je reviendrai vers toi afin que nous ayons une autre discussion. C’est encore tôt. Profite de la vie. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)                 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

17 Commentaires

  1. passeuse

    9 novembre, 2017 à 11:16

    bONJOUR syLVE/

    MËME commentaire que CArène:

    Malheureusement, on vit ds un monde où l’on nous demande de tout régler.
    Il faut rentrer ds le moule.
    C’est honteux de demander une telle chose qui ne regarde que toi et l’autre personne.
    Faire un enfant ne devrait être que le choix librement consentie de 2 êtres.
    Moi , aussi, je suis contente que tu pu mettre des mots sur tes maux.
    bises

  2. Carène

    9 novembre, 2017 à 10:53

    Coucou,

    Aaaah je comprends qu’un tel discours te dérange. Pour moi ça n’a aucun sens en effet de te demander une telle chose. On décide d’avoir un enfant parce qu’on le désire avec le cœur. Ce désir sous-tend à un désir de création pour matérialiser l’amour entre un homme et une femme. On parle de procréer. C’est donc mettre ses énergies de création en commun et décider de se lier à l’autre à travers cette procréation. Je crois que notre société a trop tendance à banaliser, poser comme une fin en soi et désacraliser la procréation. Et là je fais écho à ton article précédent.

    Je suis contente que tu aies pu t’apaiser à travers cette compréhension. Cette fichue société nous bouscule bcp, nous qui souhaitons être fidèles à notre cœur et nos ressentis.

    Je te fais d’énormes bisous et te souhaite une belle journée ;)

  3. crystallia

    9 novembre, 2017 à 1:02

    Bonsoir,

    Après avoir discuté de ce sujet avec une amie j’ai réalisé que ce qui me gêne réellement c’est le fait que les médecins me répètent de faire un enfant. Maintenant.

    Et de trouver quelqu’un pour le faire puisque je suis seule.

    J’ai réalisé que cela me dérange et que personne ne peut me dire de prendre une telle décision.

    C’est pour cela que je me braquais au sujet de mon utérus. Et la zone ORL est celle qui répercute mes mal-êtres inconscients.

    Fin de la parenthèse.

    Merci à tous.

    Bise ;)

  4. Liliane

    8 novembre, 2017 à 19:28

    Coucou,

    Bon bah… Je trouve le sujet trop personnel et intime, c’est mon avis, il te bouleverse déjà suffisamment au point où tu as pratiquement envoyé bouler ton guide, donc je vais juste te faire une bise et te souhaiter une belle journée (il fait encore jour chez toi) :D

  5. passeuse

    8 novembre, 2017 à 18:53

    Djayanna:oui, je suis d’accord mais le fibrome est…

    Va voir à fibrome, tu vas comprendre!

    EXCUSE_ MOI Sylvie, j’espère que je n’ai pas dépassée ce que tu considères comme personnel.
    Ce n’est pas mon intention.

    Et ,oui merci , Sylvie.Cet espace est si intense;avec toi, on se découvre et on découvre d’autres sensations, émotions, d’autres personnes et problématiques.
    Bref, on VIE
    BISES

  6. Amel

    8 novembre, 2017 à 18:05

    Bonjour Sylvie,

    Pourquoi considères-tu inacceptable l’ablation de l’utérus ?
    Cela n’ampute pourtant rien de qui tu es.

    Bien à toi.
    Amel

  7. Djayanna

    8 novembre, 2017 à 17:54

    Re aussi !
    Faut pas avoir de la peine passeuse!
    Tu l’as déjà écrit ici toi même… On ne nous envoie rien que l’on ne puisse surmonter.
    Moi aussi j’ai demandé qu’on me ligature mes trompes mais j’ai eu un refusez catégorique donc je me suis fait posé un stérilet en cuivre… Mais ce satané stérilet a crée un milieu sensible. Milieu sensible idéal pour l’acceuil de germe en tout genre.
    Bref!
    Par contre je pense que cela n’a rien à voir avec les fibromes. Les trompes c’est surtout lié à la fécondité.

    Une nouvelle fois merci Sylvie pour cet espace que tu as crée.

    Bisous

Consulter aussi

Maison !

  Bonjour à tous, Je vais avoir ma voiture, je n’ai plus qu’à signer l’o…