Accueil Spiritualité L’heure de la pause

L’heure de la pause

12

L'heure de la pause 17111204143617181815366177

Bonjour à tous,

« On dirait que tu préfères Call the midwife à Game of thrones. », me dit Elédahiel.

Il y a des choses que je n’aime pas dans Game of thrones. Comme toute la violence souvent gratuite et les jeux de pouvoir. 

« Call the midwife est moins violent ? »

C’est différent, ce n’est pas moins dur finalement mais c’est différent. Ca me rappelle la première saison de Desperate housewives (la seule bien !). Derrière de belles maisons, de beaux vêtements, une réalité moins luisante et bien plus sale.

La vie en fait, ce n’est pas toujours comme on voudrait. Call the midwife c’est un peu ça. Des jeunes femmes souvent tout sourire mais des histoires complexes derrière. 

« Tu ne sais pas comment s’achève Desperate housewives. »

Je sais que cela ne me pose aucun problème. Alors que je souhaite savoir qui finira à la tête de Westeros lol !

« A ton avis ? »

Jon ! Je ne vois pas Daenerys, elle est trop ambitieuse et tous ceux qui sont ambitieux finissent par tomber dans cette série.

Mais j’aimerais y voir Sansa.

« Pourquoi ? »

Les épreuves l’ont rendue plus sage. Sans fermer complètement son cœur. 

« Pourquoi pas sa sœur ? »

La pauvre, elle serait malheureuse à devoir rester sagement assise sur un trône. Elle aime l’action. Cela ne me choque pas une femme qui aime se battre.

Même si malgré les injonctions de mon père, je n’ai jamais été attirée par les sports de combat. Ni par le sport tout court en fait.

« Pourquoi pas Cersei ? »

Il parait qu’il y a une prophétie la concernant, a priori, elle ira bientôt rejoindre son père et tous ses enfants !

« Voudrais-tu qu’elle gagne ? »

Je n’aime pas vraiment Cersei. Ce n’est pas le genre de personnage auquel je parviens à m’identifier. Elle n’aime que ses enfants. A la limite, je comprends mieux Jaime !

J’aime bien Brienne aussi.

« Parce qu’elle est forte et dit ce qu’elle pense. »

Oui lol.

« C’est vrai que tu t’ennuies vite des jeux de pouvoir. Tu n’aurais pas briguer le trône de fer. »

J’aurais été Arya. 

« Tu crois ? »

Sans le désir de vengeance. Non pas que je ne connaisse pas ce sentiment mais je le gère autrement. Maintenant.

« Sans le désir de vengeance elle ne serait pas ce qu’elle est. Tu aurais pu être Cersei. »

Je ne crois pas non.

« Contrairement à ce que tu penses, c’est une survivante. Qui s’est fermée parce que c’était la seule façon de rester debout. Tu connais bien le mode survie toi aussi.

Les femmes dans cette série sont toutes passées maitres dans l’art de la survie.  Elles n’ont pas le choix vu leurs divers destins.

Cette Sansa aurait pu se suicider vu ce qui lui est arrivée, elle ne l’a pas fait. Sa petite sœur s’est retrouvée seule après avoir vu mourir père, mère, frère…

Et vois le chemin finalement suivie. Elle a choisi de devenir un assassin.

Daenerys a été vendue par son frère. Puis quel retournement de situation, dû à son intelligence.

Je retiens toutefois que tu voudrais voir une femme sur le trône de fer. »

Oui, pourquoi pas ? Même si je serais contente si c’était Jon.

« Parce qu’il est beau et que tu aimes la personnalité qu’il a dans la série. »

Oui lol !

« Comme beaucoup d’autres jeunes femmes, il parait que c’est l’un des personnages les plus populaires, n’est-ce pas ? »

C’est vrai. 

« Mais si c’était entre Jon et Sansa ? »

Sansa.

« Dans Call the midwife aussi il a été question de pouvoir à plusieurs occasions mais ce n’est jamais ce qui te touche le plus. Sauf quand le pouvoir devient abusif. »

Ce sont les diverses situations exposées qui me touchent.

« Comme celles de tes clients. Parfois. »

Parfois.

« C’est difficile de voir les gens pleurer ou ravaler leur fierté ? »

Je gère.

« Avec humanité ? »

J’essaye, j’espère y parvenir. Je ne suis pas la bonne fée ou Mère Térésa.  Je gère. 

Devant les difficultés tout le monde voudrait avoir du temps et de la compréhension à défaut de solution immédiate. J’écoute les gens, je parle quand il faut, mais c’est moi qui dois avoir le dernier mot.

Je n’aime pas cette situation. Elle est dure. Pour moi et pour les autres. 

Je gère, c’est tout. 

Les pleurs, ce n’est pas grave. Les reproches non plus car ils ne me sont jamais directement adressés. Mais je vois la détresse au-delà de la peur ou la colère. Il y a beaucoup de colère.

J’en ai marre de cet univers-là. Marre de la colère, marre des doléances, marre des gens qui ont besoin de temps et de compréhension quand à moi on demande des résultats.

Alors qu’ils n’ont pas à le faire c’est moi que les directeurs appellent pour demander alors, comment ça se passe ? Ils n’appellent pas mon chef. 

Je ne peux pas envoyer balader un directeur. Je fais remonter bien sûr. Ils rappellent quand même.   

C’est déjà novembre, pour moi la fin de l’année, cela ne représente rien. Mais d’autres ont des chiffres à présenter, le téléphone sonne, tout le monde à des questions à poser.

Et le pire c’est que mon chiffre est bon. Une chance.

Mais bon, je m’en fous. Cela ne change rien directement pour moi. Mon chef n’est pas sur mon dos. Par contre Big Boss est sur son dos. Tout le monde a des comptes à rendre chez nous quel que soit le poste. Surtout les directeurs lol. 

C’est difficile en réalité de garder ce type de place. Si les chiffres ne sont pas bons, ils peuvent être rétrogradés. Ensuite, il s’agit de récupérer une place équivalente…

Cela aussi me saoule. J’en ai marre de cette pression du résultat. Et je ne peux pas dire qu’on soit là à me harceler jour après jour, ce n’est pas ça.

C’est indirect mais c’est là et cela sonne tellement creux en moi qu’à côté de la détresse qui s’exprime j’ai du mal à comprendre l’intérêt de ce que je fais jour après jour. Tu comprends ?

« Donc tu voudrais changer d’univers ? »

Oui. Mais pas pour faire du social par exemple. S’il y a une chose que j’ai bien comprise c’est que ce n’est pas du tout ce que je souhaite faire. 

« Tu as besoin d’une pause, tu le vois ? »

Je vois surtout que  je ne comprends pas ce que tu entends par pause…

« Tu ne comprends pas ? Très bien, je vais t’aider à comprendre. Alors, tes parents aiment autant les sucreries et aussi peu la discipline que toi. Il n’y a presque plus de pâtes de fruits pour le calendrier de l’avent. »

On a essayé de résister à la tentation. On voulait juste goûter ! Comme c’est bon à la pina colada…

Meilleur qu’à la rose. Coco aussi c’est bon. Et mangue. J’aime bien mangue.     

« Meilleur qu’à l’abricot ? »

Je n’ai pas voulu acheter au supermarché car je ne pouvais pas choisir les parfums. Et maintenant ma mère me tanne pour que j’aille racheter une boite de coco et pina colada !

Je ne sais pas si j’ai déjà goûté planteur…

« Tu iras racheter une plus petite boite le mois prochain. »

Petite ? Mais là il y a juste assez déjà…

« Tu ne prendras que vos parfums préférés. »

Oui !

« C’est un fruit, pina colada ? »

C’est bien que les artisans fassent preuve d’audace et d’innovation. Je me demande si je n’aurais pas dû goûter mojito aussi. Comme je n’aime pas le citron (sauf sur le poisson) je l’ai écarté.

« Audace et innovation. Ce sont de jolis mots, tu ne trouves pas ? Tu as besoin d’une pause. Pas de vacances ou juste d’un nouveau poste. D’une pause. Tu ne sais pas ce que cela veut dire, tu vas comprendre.

Le mois prochain tu rachèteras une boite, vous la mangerez en famille. Cela remplacera joliment le calendrier de l’avent. Un moment de partage autour d’une douceur, c’est parfait. 

Tes collègues pensent comme toi, c’est un travail dur. Pas seulement ceux de ton service, plus largement. D’où les masques. 

Il arrive à certains moments de vos vies qu’une nouvelle vision soit nécessaire. C’est à cela que servent les pauses. Une nouvelle vision est nécessaire.

Il n’y a pas que le mode survie. Ou le défoulement du weekend. Ou le sexe pour apaiser et se rappeler que vous êtes vivants.

Il y a des choses qui ne peuvent s’exprimer avec les mots car les mots vous feraient mal. Alors une pause devient nécessaire.

C’est l’heure de la pause.  Les pâtes de fruits sont autorisées. »

Lol !!! 

Tu sais je crois que je n’ai pas tout compris.

« C’est normal, tu regardes droit devant et en t’efforçant de garder ton cap. Mais là à tes pieds, il n’y a rien de beau ou d’intéressant. 

Il y a un banc sur le côté, celui autour duquel tu vois les fleurs blanches. Tu peux aller t’y asseoir. Je vais modifier tes énergies si tu choisis d’y aller. »

Ok, je te remercie.

Bonne journée à tous ;)    

 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

12 Commentaires

  1. Fleur

    21 novembre, 2017 à 14:23

    Bonjour Sylvie,

    Merci Passeuse, c’est un site que je connais.

    Bises

  2. Anna Toll

    19 novembre, 2017 à 15:40

    Gloups ! :/

    « Au bout de ce que tu peux obtenir de bon dans plusieurs situations »…

    Ce blog pourrait-il en faire partie ?

Consulter aussi

Beau à l’intérieur

Bonjour à tous, « Toujours sous le coup du décalage horaire ? », me …