Accueil Spiritualité Les ruelles de Dubrovnik

Les ruelles de Dubrovnik

14

Les ruelles de Dubrovnik 17121711280517181815416145

Bonjour à tous,

« Maintenant tu sais pourquoi je t’ai demandé de publier des photos laissées de côté de tes voyages. », me dit Elédahiel.

Les ruelles de Dubrovnik…

« A l’époque, quand tu es rentrée de ta croisière, en raison de cette agression dont tu avais été victime, tu n’arrivais pas à regarder ces photos.

Nous t’avions dit à ce moment-là que ce n’était pas grave. Le temps a passé. Nous avons eu l’occasion de revenir sur cet épisode. C’est arrivé. Ce n’est pas un souvenir agréable mais le traumatisme n’est plus là.

N’est-ce pas ? »

Il n’est plus là. Je ne suis plus choquée. Mais toujours convaincue que ce qui est arrivé n’avait rien de normal.

Et que ce n’était pas de ma faute.

« Bon. Referais-tu les choses de la même manière ? »

Non. Je ne me suis pas méfiée. Il avait l’air gentil, il était poli et souriant. Par contre je me suis souvenue de votre avertissement. Je n’avais aucune autre raison concrète de garder de la distance.

Je l’ai déjà dit, je n’ai jamais vécu d’agression sexuelle dans la violence. Dans les films, soudain les gars explosent ou surgissent d’un coup.

Moi, c’était toujours dans la douceur au départ. Je n’ai jamais vu cette violence décrite si souvent dans la fiction.

Je ne souhaite pas la voir non plus.

Mais il y a quelque chose de troublant avec la douceur. On ne réalise pas tout de suite ce qu’il se passe. On se demande si on ne se fait pas des idées.

En fait, ce qui importe c’est que l’on tente de nous forcer la main, quelle que soit la manière de s’y prendre.

Du moment qu’on sent qu’on ne veut pas, qu’on dit qu’on ne veut pas mais que les choses tournent de telle façon que l’on se sent prise au piège, il y a agression.

C’est tout.

Peu importe qu’on ne nous ait pas jeté à terre.

C’était cette vision violente de l’agression sexuelle que j’avais en tête mais elle était fausse. Ou plutôt incomplète.

L’agression sexuelle est caractérisée dès lors que notre consentement est nié ou vicié.

On n’est jamais obligé de répondre au désir d’un tiers.

Cela ne me dérange plus de regarder ces photos.

En vérité, avant cela, j’avais pris plaisir à découvrir la ville.

« C’est la vieille ville qui est dite avoir de l’intérêt. »

Oui, l’espace fortifié. Je n’ai d’ailleurs pas visité la partie récente de la ville, elle n’est pas dans les programmes touristiques.

  »Cela ne t’a pas dégoûté des voyages ? »

Non ! Aucune chance lol.

« Tant mieux. Il reste de beaux voyages à réaliser. Tu comprendras. »

Merci à toi.

Belle journée à tous ;)    

       

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. Emilie

    19 décembre, 2017 à 16:18

    Coucou Sylvie,

    « Je souhaite simplement que d’autres prennent conscience que la violence peut revêtir plusieurs formes. » J’ai mis pratiquement 6 mois à comprendre à force de coups de colère, sentiment de tristesse ou désespoir, que j’étais hyper réactive à l’autorité masculine si elle avait un impact, sur ce que j’assimilais à mon intégrité physique. C’est allé assez loin et cela faisait deux ans que je me demandais ce qui m’arrivait parfois … l’autorité qui veut faire plier la volonté ou réduire le libre arbitre de l’autre m’a toujours posé quelques problèmes mais pas au point d’en être malade ou d’éprouver une telle répulsion (du moins j’avais oublié ce sentiment avec le temps).
    Comprendre peut aider à accepter et gérer la situation – par contre ce n’est pas suffisant pour contrôler ce que le cerveau et le corps reconnaissent.
    L’autorité n’est pas forcément synonyme de violence mais elle permet d’imposer la violence à travers le pouvoir qu’elle incarne.
    J’imagine qu’il est aussi parfois difficile de se laisser aimer car nous devons accorder à celui qui nous aime, le pouvoir d’accéder à notre coeur.

    • crystallia

      20 décembre, 2017 à 1:31

      Bonsoir,

      J’ai du mal aussi avec certaines formes d’autorité.

      Je ne me laisse pas aimer facilement avec l’autorité.

      J’ai ce problème avec mon père, qui n’est pas doué pour la communication.

      Bien plus pour l’autorité.

      Mais parfois, on a envie de se laisser aimer.

      Bise ;)

  2. Anna Live

    19 décembre, 2017 à 3:52

    Merci Sylvi de tes lanternes dans les rues étroites et obscures où l’on passe parfois au cours de nos vies..

  3. crystallia

    19 décembre, 2017 à 1:46

    Bonjour,

    Je souhaite simplement que d’autres prennent conscience que la violence peut revêtir plusieurs formes.

    Bise ;)

Consulter aussi

« Au secours, il me faut… »

  Bonjour à tous, L’autre jour sur un forum je lisais la demande d’une jeune f…