Une simple idée

Une simple idée 18010403130117181815435851

Bonjour à tous,

« La passion qui transporte, c’est bien aussi. », me dit Astaroth.

Oui.

« Dans des domaines autre que sentimental. Trouver sa vocation, comprendre la raison de ses errances passées et de certaines insatisfactions, c’est à la fois un soulagement et une joie, n’est-ce pas ?

Quelqu’un comme toi, qui dispose de capacités intellectuelles et d’un niveau de curiosité sur le monde qui donnaient vu sur tant de fenêtres à la fois…

Peu qui ne connaissent pas ce dilemme peuvent imaginer la souffrance et le désarroi qu’engendrent le fait de se sentir incapable de trouver sa vocation et par-delà de comprendre le sens de sa propre existence.  

Cela fait longtemps que tu existes, comprends-tu cette phrase ?

Cela fait longtemps que tu vis et que tu respires, seule dans ton désert froid. Le monde est dur autour de toi. Et rend les gens durs à leur tour.

Cela fait longtemps que tu cherches ce chemin de réalisation et d’épanouissement.

Rares sont ceux qui commencent par la voie spirituelle, l’autre semble plus abordable.

Cela fait longtemps que tu vis, que tu respires et que tu expires. Tu sais le monde, ses mirages et ses joies véritables.

Tu ne viens pas de naître, comprends-tu cette phrase ?

Tu ne mourras pas de sitôt, comprends-tu cette phrase également ?

Pour certains, ce qui compte c’est la vie personnelle. Pour toi c’est forcément l’ensemble. Tu ne comprends pas, ce n’est pas grave si ça ne va pas là ou là.

Pour certains ce qui compte c’est la vie professionnelle. Pour toi, c’est encore et toujours l’ensemble.

Comment savais-tu qu’il ne te suffirait jamais de tomber amoureuse pour être vraiment bien ? Tu le sais et l’a toujours su.

La passion qui transporte, ce n’est pas là qu’elle se trouve. Ce n’est jamais le cas pour les messagers. Comment savais-tu qu’il ne te suffirait pas de partager l’enseignement que tu reçois pour être vraiment bien ?

Parce que tu sais que tu existes depuis longtemps, parce que tu sais que tu as tes rêves à accomplir.

Parce que tu sais que tu n’es pas une enseignante.

Ce n’est pas ce qui te transporte.

Certains comprennent, d’autres non qui ont un sens du devoir nettement plus développé que toi.

Le privilège des enfants de la Lumière, vous obtenez ce dont vous avez besoin. Et n’avez que rarement l’occasion de développer ce sens du devoir, en tant que notion spirituelle.

Parce que tu sais que si tu as certaines capacités, tu as aussi le droit de t’en servir si tu veux et comme tu veux.

Tu partages parce que tu en as envie et pour cette seule raison. Certains le comprennent, d’autres non qui pensent que tu es une femme égoïste et injustement gâtée. Comment se fait-il que tu aies Lauviah ou que nous soyons tous là ?   

Cela fait longtemps que tu existes, tu sais que nous sommes à tes côtés et que nous le resterons. C’est tout ce que tu as besoin de savoir.

Sur le plan spirituel tu te poses peu de questions et de toute façon à toutes nous pouvons répondre.

Il fallait trouver un moyen de réchauffer le monde dur et froid. Aucune porte ne se serait ouverte ou ne s’ouvrira sans la volonté de modifier les énergies environnantes.

Heureusement, tu as fini par avoir une idée. Irréalisable car trop onéreuse à une période où tu as déjà trop de projets à financer. Comment contourner ce souci ?

En dessinant au lieu de prendre des photos instantanées. Une idée simple, ayant juste vocation à créer une occasion de partager en s’amusant d’une nouvelle façon. Une simple idée artistique comme tu as pu en avoir d’autres.

Cela avait commencé par le scrapbooking.

Juste une idée, pour le plaisir, mue par l’envie de faire quelque chose de nouveau pour toi. Rien d’extraordinaire. S’ouvre pourtant la fameuse porte et de nouvelles énergies envahissent l’espace, la vocation.

Et soudain l’intervention d’Elédahiel à la fin de tes études et tout ce qui en a découlé trouvent sens.

Et soudain, je suis nulle avec un crayon devient de toute façon je n’ai qu’à faire ce que je veux.

C’était cela la clé, de toute façon je n’ai qu’à faire ce que je veux. 

Cela fait longtemps que tu existes, tu travailles pour toi, pour te faire plaisir et tu comprends enfin ce que cela signifie.

Regarde le monde aux formes mouvantes, regarde le ciel changer, regarde la route à éclairer.

Le travail est là devant toi. Pas une arrivée, le début du chemin.

Joie et détermination. Nouvelles clés. Nécessaires clés.

Cela fait longtemps que tu existes, que tu sais que ce qui compte ce sont ces moments, nombreux, où tu penses la vie est tellement merveilleuse.

Comme devant un beau paysage.

Beaux paysages passés, pour qui sait les apprécier.

Beaux paysages à venir, il suffit de travailler.

Cela fait longtemps que tu existes et que tu sais qu’il y a ce que vous attirez et ce que vous mettez en place.

Occupe-toi de ce que tu peux mettre en place, aie foi en toi pour le reste.

Qui sait ce que peut apporter une simple idée, ayant juste pour but de partager en t’amusant différemment ?

Qui sait où peut mener une simple idée ? Quand elle est mue par la foi en ce que l’on porte en soi ?

Cela fait longtemps que tu existe et que tu sais que ce n’est pas pour rien qu’il y a ce trou dans votre cœur. L’emplacement n’est pas le même pour chacun.

Et certains ne le combleront jamais.

Peu t’importe de le combler, tu voulais juste t’amuser. Tu le veux toujours.

Alors amuse-toi simplement.

C’est plus difficile d’être une femme qui connait la passion qui transporte. Que d’être un homme.

Mais plus à un âge comme le tien. Chacun sait ce qu’il veut et ce qu’il est.

Et peut-être alors, toute chose est parfaite. Et tout se fait bien dans le bon ordre.

Finalement. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)     

 


24 commentaires

1 2 3
  1. crystallia dit :

    Bonjour Fleur,

    Merci à toi.

    Bise ;)

  2. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie,

    Cet article me touche beaucoup. Je le redécouvre et il est comme un monde à lui seul… c’est une drôle de sensation.
    Je te souhaite de tout cœur pleins de jolies clés, de joie, de simplicité et d’amusement.

    Merci Beaucoup Sylvie, Bises

    Merci Astaroth

  3. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie,

    C’est drôle que ton bleu c’est comme mon jaune, parce qu’en écrivant le com je voulais ajouter que le bleu est l’inverse du jaune, et que pratiquement aucunes de ses nuances ne me gêne. Et qu’il n’y a rien de mieux qu’un peu de bleu pour compenser le jaune. Comme sur la petite photo à droite au-dessus de « catégories ».

    Le jaune doit être en mouvement pour être bien. Il ne doit pas être fixe, il doit jouer avec le soleil !

    Bises Sylvie et Merci !

  4. crystallia dit :

    En m’imposant.

    Bise ;)

1 2 3

Répondre

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause