Accueil Spiritualité Ailleurs, hors du temps

Ailleurs, hors du temps

9

Ailleurs, hors du temps  18020302193017181815532398

Bonjour à tous,

Cette semaine on retourne à Schoelcher, pour profiter d’un autre coucher de soleil. 

J’adore les couchers de soleil, je trouve qu’ils ont le pouvoir d’arrêter le temps et de nous transporter dans une autre dimension. Non ?

Une dimension de calme, de douceur et de couleurs enveloppantes et agréables. Et lorsque le soleil touche la mer, c’est comme un clin d’œil de l’univers qui nous rappelle que tout est là et que tout est possible.

Car tout peut devenir accessible.

J’ai acheté il y a un bon moment Les 4 accords Toltèques car j’en entendais parler, je lisais des tas d’avis positifs dessus et donc je me disais que cette lecture me serait sûrement bénéfique à moi aussi.

J’ai évidemment entamé la lecture très vite et j’ai abandonné aussi vite. Je ne suis pas entrée dedans, rien ne me touchait.

Ce n’est que cette année, suite à un commentaire de Carène, que j’ai rouvert ce livre. Je ne le regrette pas. J’ai décidé que ce serait mon livre du mois.

Je suis incapable de le lire d’un coup ou beaucoup de pages d’un coup alors je sens que je vais prendre mon temps.

En outre curieusement, rien ne me reste quand je pose le livre. Aucun passage précis. C’est drôle. Quand j’apprécie une lecture, je suis marquée par des phrases, des mots, des situations, des sentiments. 

Les livres pour moi reflètent la vie.

Celui-ci traite d’un sujet que je connais et comprends, dans lequel je me retrouve mais peut-être est-ce trop proche justement.

On dirait un discours très familier et rassurant parce que familier.

On verra si cette sensation évolue. Ou si arrivera le jour où je déciderai d’abandonner cette lecture pour débuter un roman en lieu et place.

Avec les livres aussi on peut se retrouver ailleurs, hors du temps. J’adore ces moments où ni l’espace ni le temps n’existent plus et où j’apprécie juste le fait d’être.

Je ressens cela devant un coucher de soleil, en lisant un bon livre ou juste en appréciant un instant calme.

J’aime encore plus quand cette sensation a été rendue possible par un travail personnel qui a porté ses fruits.

J’aime le fait d’avoir compris que ce qui compte ce n’est pas ce que les autres pensent mais bien la façon dont j’accueille ce qui m’est proposé.

Tout comme est importante la conscience de ce qui peut être offert ou non, en fonction de ce qui me semble juste.

Ce qui me semble juste ne sera jamais exactement ce qui semblera juste à mon voisin, mon frère, n’importe qui d’autre.

Et ce n’est pas grave. L’inverse est aussi vrai.

Et quelque part en moi, cet ailleurs hors du temps, s’étend.

Belle journée à tous ;)           

  • Le soleil bienveillant

    Bonjour à vous, Il pleut en ce beau mardi mais vous le savez, le véritable soleil brille d…
  • Il n’y a rien que l’amour…

    « Il n’y a rien que l’amour ne puisse guérir. Il n’y a rien que l’amour ne puisse remplir.…
  • Nos choix révélateurs

    Bonjour à vous,  Vous connaissez cette émission, Retour à l’instinct primaire ? Tout…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

9 Commentaires

  1. Anna Live

    6 février, 2018 à 8:37

    Coucou

    Merci de la liste Passeuse ! Je la note et la garde precieusement pour plus tard. Je n’y retrouve pas je pense ce livre en plusieurs tomes dont tu avais parlé je ne sais plus sur quel post du mois dernier. De la science-fiction je crois. Si tu arrives à te rappeler je veux bien le titre.

    Bonne lecture en soi à tous ! ;)

  2. crystallia

    6 février, 2018 à 1:46

    Bonsoir,

    Je suis déjà arrêtée dans ma lecture…

    Je pense que je viendrai à bout de ce livre en piochant des passages à l’occasion.

    Je vais plutôt opter pour une autre lecture du mois.

    Peut-être un policier…

    Comme vous le dites, il y a tant d’ouvrages intéressants.

    Alexandre, chacun mesure sa propre valeur comme il le peut.

    Bise ;)

  3. Passeuse

    5 février, 2018 à 21:02

    @ Anna live

    POur te répondre, je dirais qu’il me tiennent tous éveillés!
    J’aime tous mes livres!
    Je t’en cite quelques uns!

    Une vie et cinq minutes de Catherine Painvin_ une auto- biographie.
    J’adore_ une femme courage et créative!

    Arithmétique de la chair de Macha Méril
    J’adore ! où allons nous, que devenons nous, qui sommes nous?
    question que se pose l’héroine_ inattendue!

    Les 10 plus beaux jours de ma vie de Adena Halpern :c’est une histoire romancée du Paradis , version, 7 ciel.Ce n’est pas de l’amour_ mais pose de vrais questions .

    N’hésite pas à me demander sur la « palette de livres qui te plaisent où des sujets spéciaux.

    ça me fais plaisir de partager’ énormément »_ tout comme j’ai pris les noms des
    livres dont on parle ici où là!

    Moi, c’est ma maman, quand j’étais enfant qui nous lisait une histoire à ma soeur et moi.
    Puis quand j’ai eu mes enfants, j’ai fait de même en alternance avec des comptines quand ils étaient tout petits.
    J’ai toujours vu mon père lire le soir avant de dormir!

    Un bon plaid,un livre, il fait froid dehors, une tasse de chocolat ou d’infusion et tu t’envoles ds un autre pays.
    Le temps s’est arrêter!
    je te souhaite d’être aussi transportée que moi!
    Douce soirée

  4. Anna Live

    5 février, 2018 à 19:22

    @Passeuse

    Maintenant je connais deux personnes qui relisent des livres ! :)
    Je fais des lectures a voix haute à mes enfants des fois quand ils étaient petits bien sûr mais encore maintenant. On aime bien. A des cheris aussi ca m’est arrivée. Il y en a au moins deux qui sont devenus lecteurs grâce à cela.
    Il y a les livres-audio aussi que j’écoute des fois en voiture ou en faisant le ménage ;)
    Mais rien ne vaut la lecture silencieuse sous ma couette ou à la plage !

    Dis-moi justement quel est celui qui t’as tenu éveillée la nuit jusqu’à devoir le réserver à une lecture de jour ? Tu en parlais dernièrement et ça m’avait donné envie d’en connaître le titre. Ce post me donne l’occasion de te le demander stp

  5. alexandre

    5 février, 2018 à 12:01

    Bonjour Sylvie,
    C est marrant que tu évoqués les 4 accords tolteques car je l ai également lu. Le passage qui m a le plus marque c est celui ou l auteur dit que par la parole nous pouvons êtres des magiciens noirs ou blancs . point besoin de rituels donc ;j ajouterais que selon le docteur Joseph Murphy « la parole est une pensée exprimée »donc selon toute logique le pouvoir viendrait de nos propres pensées… Autrement ,je n ai pas encore commence a lire le petit livre des sagesses tolteques. Pourtant,il parle des animaux de pouvoirs du quartz et de la purification. Tout un programme.., je repense actuellement a ce que tu avais dis sur la richesse a savoir qu’elle pouvait révèle nos frustrations. Je pense que comme le dit Gibran dans le prophète »il y a ceux qui donnent peu de tout ce qu’ils ont et cela pour être reconnu: ce désir cache aigrit leur don »; ces personnes ne trouvant aucune satisfaction a leur richesse en viendrait a haïr les gens heureux. Voilà qui éclairé bizaremment l attitude passe de certains proches. Te dire que je les plains serait exagéré car pour pour moi qui semé le vent récolte la tempête ;cela serait plutôt de l étonnement voire de l incompréhension . Je m explique: je peux comprendre que l on veille un bien être matériel mais désirer l argent pour l argent et en faire un instrument de pouvoir sur les autres pour soulager ses propres frustrations voilà qui me dépasse.. J aurais tendance a dire que l argent est le miroir de notre être intérieur et nous incite a travailler notre spiritualité. Pour finir, ses gens gens frustrés seraient en quelque sorte les mauvais élèves dans une classe spirituelle bien qu’il n « _y ait pas de bon ou moins bon vis a vis de la source.lol Je plaindrais sincèrement ses gens pour l enfer sur terre qu’ils se construisent eux mêmes bises

  6. Passeuse

    5 février, 2018 à 11:04

    @ ANA LIVE
    tu as tout à fait raison_ comme ces personnes qui ont vécu de choses dures et après s’en être sorti , ont besoin d’écrire pour extérioriser une douleur psychique encore présente_ pour ne pas sombrer.
    ‘ mon grand _père paternel, qui a fait la guerre de 1914_1918_ a était fait prisonnier pendant 5 ans et pour ne pas « couler » a écrit tout un recueil de chansons de l’époque avec des illustrations magnifiques » , et tant d’autres gens!
    mERCI,mais je crois que je vais repousser la lecture, un rhume et surtout la migraine m’empêche de lire.
    bonne journée à toi

  7. Anna Live

    5 février, 2018 à 10:14

    @Passeuse

    Je dirais même plus ! Je crois qu’un livre peut sauver une vie tout comme d’en écrire un…

    Bonnes lectures en toi euhhh à toi ;) (je ne corrige pas j’aime bien cette faute de frappe)

    Bise !

  8. Passeuse

    5 février, 2018 à 9:01

    Bonjour Sylvie
    Bonjour tout le monde

    Sylvie , tu décris si bien ce que je ressent _pour les livre, les couchers de Soleil et les instants de paix.-de Grâce!

    C’ est parfait de synchronicité de parler de livres car hier avec ma maman, je suis allée ,ds ma ville, où il y a des btes prévues pour prendre des livres et en poser aussi.
    Une sorte d’échange anonyme!
    un livre sur les secrets des principales religions, un autre sur la renaissance italienne et la religion,un autre sur les philosophes et le dernier sur les chamans.
    Les titres m’ont accrochés l’oeil et le résumé derrière aussi.
    On verra bien!
    Je lis tout les livres que je prends ou achète.
    Il n’y en a eu aucun qui m’a rebuté.
    Je suis capable de relire plusieurs fois et plusieurs fois de suite un livre.
    Certaines fois par ce que le livre m’a spécialement touché et je le relis par plaisir, d’autres fois, c’est un livre qui fait tellement corps avec moi- ce que tu dis Sylvie_ que j’aime bien le relire _ une deuxièmes fois _ de suite_ pour bien m’imprégner _ par ce que quand « on est trop ds un livre, l’émotionnel peut vite prendre le dessus et parfois on « rate des choses »

    ça c’est sûr que c’est une belle aventure spirituelle!
    J’ai commencé la mienne avec un livre que j’avais ds la bibliothèque_ qui date de mes cours de sophrologie, après la naissance de mon fils.
    Que j’avais lu mais avec 2 enfants en bas âge …..
    et là , en 2016, je « retombe » sur ce livre et voilà où j’en suis.
    C’est ce livre qui a tout déclenché chez moi et toute mon initiation es aussi passée par des livres.
    Il n’y a pas de hasard!même ds les livres:on est attiré par ce qu’il nous faut.
    Après, on écoute ou pas, c’est le moment ou pas.
    Je suis contente par ce que je vois que ma maman et ma soeur se mettent à lire aussi_ des livres qui ne sont pas anodins , non plus.
    Je dis rien mais ça me fait plaisir!
    Alors bonne lecture, bonne rte avec l’élu de votre coeur.
    Bonne journée

  9. Anna Live

    5 février, 2018 à 5:36

    Bonjour Sylvie ☆

    Tu nous ramènes donc à Schoelcher ! Quasi un mois plus tard non ? C’était au Nouvel An je crois. Ce nom qui rime avec Libération. C’est chouette ! On aura peut-etre des impressions de « déjà vu » et la sensation d’arriver dans un espace familier :)

    Aaah ! revenir sur des lieux connus c’est toujours forts d’émotions bonnes ou mauvaises mais rarement l’indifférence.
    Je reconnais celui-ci grâce aux bateaux mais tu ne l’aurais pas dit je ne sais pas si j’aurais reconnu. Tout me semble opaque sur cette image : La lumière donne à la mer l’aspect d’une surface lisse et plane comme un miroir. Les nuages forment un mur au fond. C’est comme entrer dans un livre où on n’y comprend rien bien qu’on reconnaisse tous les mots. Opaque. C’est la sensation qui me vient.

    On m’a parlé hier d’un roman qu’on m’a offert il y a plus de 20 ans qui est sûrement magnifique ( beaucoup le disent) mais dont je n’ai encore pas pu dépasser le premier chapitre. Deux trois fois que j’essaie. Je vais retenter puisqu’on m’en reparle. Le Dieu des petits rien il s’appelle. Par expérience je sais qu’il faut être prête pour la lecture de certains livres que ce soit le bon moment pour soi de le lire. Certains nous resteront inaccessibles. Il y a des livres que j’ai repoussé longtemps avant de les dévorer.
    Aussi opaques que des choses nous paraissent un temps elles peuvent devenir très claires dans un autre temps , plus ou moins long. Ou pour toujours étrangers à notre monde intérieur.

    Je ne relis jamais un roman. J’ai une amie qui a relu même plusieurs fois le même livre.

    J’ai un mauvais souvenir avec les 4 accords Tolteques. Ça m’a fait drôle quand Carène en a parlé. Etrange que tu y reviennes. J’avais bien aimé il m’a guidé un temps puis une histoire m’a fâchée pour toujours avec lui…ça arrive aussi. Oui lire c’est une belle aventure spirituelle ! Comme les voyages je trouve. Il y a des lieux où l’on voudrait revenir d’autres jamais plus. Il y a des pays où je n’irais jamais. A moins de me réincarner pmollet et une fois ce que je ne souhaite pas.

    Contente de retrouver Schoelcher !

    Bonne journée à tous.

Consulter aussi

Des montagnes en hiver

Bonjour à tous, « Donc tu as finalement compris que la nuit du cœur était nette…