Accueil Spiritualité Budget vacances

Budget vacances

13

Budget vacances 18021002133417181815548274

Bonjour à tous,

« S’annonce une journée humide. », me dit Astaroth.

Oui…

« Après la superbe journée d’hier. »

C’est vrai.

« Alors, que penses-tu de la bague en forme de fleur ? »

Elle est très jolie.

« Tu l’achèterais ? »

Non, avec la douane ici ce n’est pas intéressant d’acheter des bijoux en ligne.

« Tu en achèteras pendant la croisière. »

J’ai décidé que j’allais boycotter la joaillerie du bateau.

« Vraiment ? Tu en achèteras à quai. »

Ah non, j’ai décidé que j’allais aussi boycotter les bijouteries pour touristes.

« Vraiment ? Tu ne vas même pas essayer quelque chose ? »

Il ne faut pas essayer justement. Et il faut s’enfuir dès qu’une vendeuse souriante s’approche de nous. C’est la seule façon de ne pas exploser son budget en 1 fois.

« Tu trouveras sûrement quelque chose qui te plaira. »

J’ai décidé de rester sourde à de tels appels. 

« C’est vrai ? »

Oui. 

« La vie est moins drôle de cette façon non ? »

Mais tu sais bien que j’ai besoin de faire semblant que je serai raisonnable. Tu sais comme moi ce qui va se passer mais c’est comme ça que je passe de bons moments.

« Tu ne claques pas d’argent de cette façon-là dans ta vie quotidienne. »

D’une part, je n’en ai pas les moyens et d’autre part je n’en ai pas envie. C’est en vacances que j’aime découvrir des tas de nouvelles boutiques et faire comme si j’étais Pretty woman. 

Le seul truc c’est qu’il n’y a pas de Richard Gere. C’est ma propre carte que j’utilise lol ! 

« Et qu’est-ce qui est mieux, la carte de Richard Gere ou la tienne ? »

La mienne, je n’ai de compte à rendre à personne et ça me va très bien. Quand je rentre chez moi avec mes achats je n’entends pas, encore ou combien as-tu dépensé ? Ou pire encore, je n’ai pas à parlementer au moment où je fais des achats.

« Tu as vu d’autres devoir le faire plusieurs fois. »

Ce n’est pas possible, je veux dire je suis une adulte, je dépense mon argent comme je veux.

« Ils parlementent parce que leur argent est l’argent du foyer. »

Chacun sa vie. Moi je sais que je préfère le système du budget dépenses. On se dit c’est tant, avec une marge naturellement et on paye les factures et on fait les courses avant de partir.

« Il est vrai que l’organisation est ta méthode de prédilection. »

Je ne cache pas ici que j’adore le shopping et que mes vacances me reviennent chères. Mais n’allez pas croire que c’est à l’arrache que j’improvise ces dépenses. Ce n’est pas ça.

Quand je rentre il faut que je sache que je vais finir le mois et pas sur les genoux.

Je vais vous dire comment établir un budget dépenses-vacances réaliste. Et vous pouvez me faire confiance, je suis rodée.

Commençons par le voyage lui-même. Ne choisissez pas une destination, fixez-vous un budget. Cela peut paraitre moins marrant au départ. Mais vous serez contents de ne pas avoir à vous dire, ah non pas cette année, devant ce séjour d’exception au travers les beautés naturelles de Madagascar alors que vous avez 800 € devant vous pour le conjoint et vous-mêmes. Je schématise mais vous voyez l’idée.

Une fois que vous savez de quelle somme vous disposez pour vos vacances et alors que vous n’avez encore rien réservé, choisissez la période à laquelle vous voudriez partir. 

Si vous avez des enfants, même si c’est un conseil que les gens n’aiment pas suivre, peut-être que manquer un ou deux jours d’école peut vous permettre de faire des économies au niveau de l’avion. Et que cela ne sera pas trop préjudiciable à l’enfant.

Si vous êtes sans enfant, faites simple, choisissez le plus souvent possible de partir hors vacances scolaires, ce sera toujours moins cher.

Quand vous savez à quelle période vous voulez partir, voyez si le budget que vous vous êtes fixés peut être ou non étendu. Voyez s’il vous est possible de dégager un peu plus d’ici la date du départ.

Si ce n’est pas le cas, choisissez une autre date. Pour une raison simple, si vous prévoyez un voyage à 6, 8 ou 10 mois et que vous mettez tout ce que ce que vous pouvez dégager dans ce voyage, c’est que vous avez soit un budget trop élevé par rapport à vos moyens soit une date de réalisation qui vous contraints.

Alors il faut reprendre du début. Dans tous les cas, vous ne devez pas mettre dans votre voyage l’argent dont vous aurez besoin si le frigo tombe en panne par exemple.

Quand vous disposez d’un budget réaliste et d’une date, choisissez une destination. Faites-le en fonction des activités que vous aimez. De votre situation personnelle également. Le trek dans l’Himalaya ce n’est pas pour une famille. La tournée des châteaux de la Loire ne plait pas à tout le monde non plus. 

Si c’est la virée à Londres ou Miami pour le shopping qui vous intéresse, c’est que vous êtes célibataire. Aucun enfant ne sera ravi de vous accompagner. Tous les conjoints ne seront pas ravis non plus. 

Donc, vous avez choisi une destination en fonction de votre budget, de votre situation, de vos goûts et de ceux qui vous accompagneront éventuellement.

Reste à savoir comment vous allez vivre ces vacances. Le budget est déjà établi. A ce stade il est facile de savoir si la voiture, le train, l’avion sont ce qu’il y a de mieux pour vos proches et vous-mêmes. 

A ce stade vous savez aussi si vous pouvez vous offrir l’hôtel ou s’il faut envisager un autre type d’hébergement. 

N’oubliez pas la nourriture, les éventuelles lessives, l’essence, la location d’une voiture aussi parfois. 

Si vous avez prévu un circuit, une croisière, pensez aux faux frais. Votre budget les intègrera-t’il ? Si ce n’est pas le cas, songez à une autre formule. Par expérience je peux vous dire qu’il n’y a pas de croisière bon marché par exemple. 

Tôt ou tard vous devrez acheter de l’eau. La découverte du forfait boisson (pas sur toutes les compagnies) pourrait ne pas être un moment agréable si vous n’avez pas d’argent devant vous. Je ne vous parle pas du coût des excursions. Non obligatoires ceci dit.  

Enfin, une fois que tout ce qui est essentiel est pensé, il est temps de regarder ce qu’il reste pour vous faire plaisir sur place. On est d’accord, c’est important.

Certaines personnes n’aiment pas dépenser plus en vacances qu’à la maison. C’est une façon de voir les choses. Pas la mienne.

Mon budget vacances intègre toujours le budget plaisir. Je suis capable de partir moins loin pour ne pas avoir à me restreindre une fois sur place et je trouve que c’est plus logique.

Il n’est pas toujours nécessaire d’aller loin. Il y a des choses à voir et à faire même à côté de chez soi. C’est une question d’état d’esprit.

Partir loin pour dire aux autres qu’on est parti loin apporte bien moins de satisfaction qu’une virée shopping et restaurants (je ne bois pas donc je ne fais pas la tournée des bars) à deux heures de chez soi en avion, de mon point de vue.

« Donc tu vas à Miami pour le black friday cette année ? »

Seigneur, avec quel argent ? Je n’ai pas encore commencé à mettre de côté pour Las Vegas et tu sais à quelle date j’envisage de partir. Je compte sur une prime figure-toi. 

« Tu n’aimes pas jouer, tu feras du shopping à Las Vegas. »

Pour le black friday je regarde chaque année mais je vois des chambres d’hôtel dont le prix passe du simple au double juste durant cette période !

« Vas-y à une autre période. Le climat de Miami est clément une bonne partie de l’année. Tu trouveras des vêtements que tu pourras porter chez toi.

Donc pour toi il faut élaborer le budget plaisir en dernier. »

Oui, le reste compte davantage. J’ai vu des gens faire l’inverse. Dormir dans des conditions que je n’approuve pas, vivre pendant dix jours en dilettante quasiment.

J’aime les vacances où tout a déjà été pensé. Cela aussi fait parti du plaisir, un esprit tranquille. C’est agréable d’avoir juste à se laisser vivre et porter.

Il vaut mieux partir du budget que l’on peut raisonnablement dégager parce que c’est le moins contraignant et donc le plus réaliste.

Vous vouliez un mois à travers l’Australie mais il n’y a que 2 000 € devant vous ? Allez ailleurs. Où ce sera moins cher. Et où vous pourrez dîner tous les soirs au restaurant si vous en avez envie.

C’est ça des vacances, légèreté, facilité, bonne humeur…

Disons que vous teniez à l’Australie cette année, vous allez manger des pâtes pendant 6 mois ? Je ne crois pas. On ne va pas se mettre la pression pour des vacances, je n’y suis pas favorable.

Je lisais dernièrement le récit du séjour d’un couple à Oslo, ils ont apparemment passé de très bons moments. 

L’Australie sera encore là l’an prochain. 

Moi je pars en croisière au départ de la Martinique prochainement. Pas d’avion, pas d’escale à l’hôtel à payer, je reste dans la région et je sais que je vais m’éclater.

Fixer un budget réaliste et partir de cela est la meilleure option. Ce n’est pas tous les ans que l’on peut s’offrir Tokyo. On ne va pas pleurer pour autant ou cesser de respirer pendant des mois.

Investissons joyeusement dans ce qui est à notre portée. Et quand on ne s’étrangle pas, il est plus facile de dégager dès que possible de quoi remplir la cagnotte pour l’Australie ou Tokyo ou je ne sais où.

Vous partirez au bout de trois ans au lieu de 6 mois, vous partirez quand même. Et sans avoir passé du temps à regarder les autres vivre en ruminant.

C’est mieux, non ?

« Tu vas utiliser cette prime à venir pour Las Vegas. Et ensuite tu vas mettre de côté pour Miami. C’est simple. »

Une autre période tu dis ? Je vais voir. Merci à toi.

Belle journée à tous ;)   

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

13 Commentaires

  1. Anna Live

    13 février, 2018 à 20:06

    Bonsoir Sylvie ★

    J’ai pris des notes ! Pas du tout mon fort le bouclage de budget et je sais que je dois m’y mettre et en plus j’ai envie. Je n’ai pourtant jamais vraiment eu de souci juste du stress a toutes mes fins de mois des vacances sans marge d’excès ce qui est pourtant il est vrai une dimension importante en vacances : vivre en dilettante.
    Ça va changer je le sens et ici j’ai des bons tuyaux pour prendre cette nouvelle option : gestion de budget et anticipation pour des vacances realistement fabuleuses a hauteur de mes moyens sans grosse frustration ni avant ni pendant ni après ;) Merci du partage.

    En couple c’est encore autre chose. Même en compte séparés je fais souvent peur d’être si peu prevoyante et je déteste les voix off moi aussi quand je m’offre quelque chose que l’autre juge comme étant excessif pas prudent voire futile…..de quoi je me mêle ! Je ne le tolère plus. Je sais que se dit aussi bien d’autres choses autour des questions d’argent. J’essaye ( j essaierai loll) de discuter plutôt du vrai sujet si possible. Je me demande si c’est pas un point la gestion de l’argent (et de ses projets vacances) où il vaut plutôt mieux être d’accord sur les bases a la base…

    J’adore la neige bien que je craigne le froid. C’est au Québec où j’en ai le moins souffert. Si j’y retourne ce sera à cette période. Mais il n’y a pas d’aussi belles montagnes qu’en France ! Je rêve de voir l’ Anna Purna :)

    Je vis au bord des Cevennes dans le Gard. C’est beau. Surtout si on aime la rando, la photo les baignades en rivière. Il m’est arrivé de passer des vacances à 45 mn de chez moi. Et de pouvoir m’offrir des week-end dépaysant en un rien de temps et d’argent. C’est une chance je le mesure moi qui suis une ex-parisienne. Tu dois pouvoir faire cela aussi en Martinique.

    J’ai fait aaaaahh ! En découvrant ta photo. Pour moi c’est le lieu idéal si on me demandait de l’imaginer pour une relaxation. Bleu blanc bleu. Le ressac. Pas de végétation. Le Nirvana.
    J’ai un souvenir d’une plage comme celle-ci en Malaisie.

    Bises de carte postale ;)

  2. Passeuse

    13 février, 2018 à 14:08

    Je te comprends Sylvie , moi, non plus je n’aime pas trop la neige, je dirai, nous non plus,bon, un peu pour les photos et les belles ballades qui vont avec le chocolat chaud mais je et nous n’aimerions pas que ça dure 6 mois!

    Et pendant que j’écris la neige s’est mise à tomber_ lol!
    Bonne fin de journée

  3. crystallia

    13 février, 2018 à 12:29

    Bonjour Passeuse,

    Je ne connais pas du tout le Cantal.

    Mais on montagne j’ai été dans les Alpes et dans les Cévennes.

    J’aime bien aussi ce type de vacances, avec ou sans neige.

    Depuis quelques années je rêve d’aller photographier des montagnes enneigées mais mon peu de goût pour le froid fait que je ne me décide toujours pas lol !

    Bise ;)

Consulter aussi

Pourquoi les bébés…

Bonjour à tous, Contrairement à certains enfants, mon neveu est né avec une belle tignasse…