Accueil Spiritualité Vraie solution

Vraie solution

29

Vraie solution 18021105125917181815549553

Bonjour à tous,

« Tu as vu ? Tu connaissais les coachs pour trouver l’amour, changer de look et de vie, tu viens de voir qu’il existe aussi des personnes qui vous aident à gérer votre budget. », me dit Elémhiel.

Oui, c’est marrant !

« Il y a des personnes qui ont l’impression qu’elles ne savent pas où passe leur argent. Comme ces personnes dans cette émission que tu regardais qui ignoraient ce qui leur faisait prendre du poids. Tu te disais en les voyant avaler un menu fast-food entre deux repas, quelle mauvaise foi.

Tu disais cela en pensant au carnet alimentaire qu’elles avaient dû remplir et qui ne mentionnait jamais cet encas. Pourquoi selon toi ? »

En fait les gens n’y indiquaient que ce qu’ils mangeaient à table ou au moment des vrais repas. Or comme elles se disaient au régime, elles mangeaient « sainement » au moment des vrais repas.

A croire que la salade du midi peut faire oublier les 5 beignets de 10h. Ou le fast-food du soir. Et toutes celles qui allaient à la gym et qui en sortant filaient acheter à manger sur le pouce…

« Ce n’était pas de la mauvaise foi. »

Non ?

« Non. »

Ces personnes ne voyaient pas ce qu’elles mangeaient à côté des repas ?

« Il faut savoir ce que vous compensez avec la nourriture pour pouvoir maigrir. Toi tu n’as pas de désordre alimentaire ni de rapport complexe avec la nourriture.

Quand la nutritionniste t’avait demandé de noter tout ce que tu mangeais pendant une semaine, tu avais pu le faire en n’omettant rien.

Tu pourrais le refaire sans mal.

Quelqu’un qui a du mal à gérer une souffrance, quelle qu’elle soit, va être dans un certain déni. Ce n’est pas de l’hypocrisie mais un mécanisme d’auto-défense.

Il ou elle va se persuader que ses actions sont les bonnes simplement pour ne pas avoir à se remettre douloureusement en question.

C’est la même chose avec l’argent en réalité. Toi tu aimes le shopping, tu n’en fais pas en ce moment, tu n’en as pas fait ce mois-ci quasiment. Pourquoi ? »

Ah mais moi je mets de côté pour les 700 € de prélèvements qui arrivent + la croisière. Je suis en mode fourmi !

« C’est facile le mode fourmi ? »

Autant que le mode régime je suppose. C’est une question de volonté laquelle ne peut que reposer sur sa foi quand il n’y a pas d’obligation externe.

Dans cette émission les gens avaient beaucoup de kilos à perdre. Cela signifie des mois de régime. Plusieurs mois en mode fourmi, ce n’est pas simple.

Comme pour la nourriture, il faut revoir son rapport à l’argent et sa propre façon de dépenser.

« Exactement. Toi tu as trouvé une méthode qui te convient. Mais tu aimes bien les méthodes. »

C’est bien un peu d’organisation !

« Pourquoi l’armoire n’est-elle toujours pas rangée ? Pas de méthode ici ? »

Pas de volonté en fait.

« Une réponse honnête, pourquoi ? »

Je ne me sens toujours pas installée…

« D’accord. Ce n’est pas une question de lieu en réalité. C’est une question d’environnement. Tu vois à nouveau les inséparables, n’est-ce pas ?

Parfois la solution à un problème est juste celle dont vous ne voulez surtout pas.

Tu le sais pour l’avoir expérimenté. Et tu sais pourquoi c’est justement la solution.

Pourquoi le canapé est-il si encombré ? »

Par manque de place.

« Alors c’est bien un problème d’environnement car il y a de la place. Seulement tu ne la vois plus.

La solution que souhaite votre ego n’est qu’un pis aller. Comprends-le.

Une vraie solution trouve écho en votre cœur et tu le sais déjà. »

Merci à toi.

Belle journée à tous ;)     

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • Devenir

    Bonjour à tous, Pourquoi tu ne veux pas que j’accepte les lunettes de soleil ? &laqu…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
Charger d'autres articles liés
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • Devenir

    Bonjour à tous, Pourquoi tu ne veux pas que j’accepte les lunettes de soleil ? &laqu…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
  • Laisse la porte ouverte

    Bonjour à tous, « Ca va ? », me demande Elédahiel. Oui, c’est …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

29 Commentaires

  1. Anna Live

    17 février, 2018 à 12:48

    A bonnes entendeuses… ;)

  2. crystallia

    17 février, 2018 à 11:10

    Je ne pense pas que les réponses soient essentiellement dues au fait qu’Alexandre est un homme car j’ai déjà vu ce genre d’élan pour d’autres ici.

    Et heureusement.

    J’ai toutes les peines du monde à comprendre les raisons pour lesquelles quand un homme a un problème 50 000 femmes rappliquent…

    Surtout s’il est seul avec un enfant.

    « Parce que les femmes occidentales grandissent en croyant au Sauveur. Les hommes ont été élevés en croyant à leurs possibilités.

    Elles veulent montrer qu’elles sont dignes de recevoir de l’amour et de la reconnaissance.

    Les hommes recherchent beaucoup moins cela et c’est une bonne chose que tu ne t’y retrouves pas. »

    C’était la réponse d’Ammiriah. Bon.

    Bise ;)

  3. Anna Live

    17 février, 2018 à 7:57

    Chère Sylvie

    C’est bon d’être entendu ;)
    Je pensais pendant que j’écrivais ce com sur les diplômes que sans doute dans ta branche ce ne devait pas être possible. Tu confirmes. Dans ces cas ok pas la peine de postuler pour un poste dont on n’a pas le diplôme. Oui ce serait limite déni.

    Dans la branche dont parle Alexandre je sais que beaucoup plus de possibles de passer outre le diplôme pour l’employeur. C’est ce que je souhaitais faire entendre….et je n’étais d’ailleurs pas toute seule lolll. Ah ! Les gonzesses quand un homme est en détresse….

    Bye ! ;)

  4. crystallia

    16 février, 2018 à 1:27

    Anna, j’entends ce que tu dis. Moi je suis juriste. Quand on demande un juriste, il faut le diplôme. En plus souvent on demande même telle ou telle spécialité. A certaines occasions j’ai vu des personnes postuler pour ce type de poste, on ne les a même pas appelées.

    Je pense qu’il y a des postes pour lesquels il faut avoir les qualifications requises.

    Maintenant, c’est vrai que si quelque chose nous intéresse il faut y aller. Si on sait que pour X raisons on a les moyens, il faut y aller.

    Certains postes sont davantage ouverts que ne le laisse penser l’intitulé. Et heureusement.

    Comme beaucoup d’entre vous je pense qu’il faut avoir l’esprit ouvert quand on cherche du travail.

    Et une vision large.

    Bise ;)

  5. Passeuse

    15 février, 2018 à 21:09

    A Emilie;

    Je ne connaissais toutes ces expressions et je les gardes précieusement
     » rien faire pousser et se planter, j’adore!
    On s’en tape_ je vais l’utiliser.
    Merci!
    Bonne nuit

  6. Anna Live

    15 février, 2018 à 20:15

    @Emilie

    On ne peut rien faire pousser sans semer et aussi se planter. Y a pas mort d’homme et je m’en tape.
    J’adore ! :) Merci.

    T’as pas un petit lien musique pour accompagner ? Lollll

    Graines de bises ! ;)

  7. alexandre

    15 février, 2018 à 12:44

    Coordinateur d équipes de médiation désolé pour l erreur

  8. Emilie

    15 février, 2018 à 12:25

    Hello Alexandre,
    Il faut aussi savoir que lorsque l’on a acquis et peut apporter la preuve d’une expérience conséquente dans un domaine où les compétences requises sont identiques ou transférables, le diplôme requis a moins de poids. J’ai eu la « chance » d’expérimenter un nombre conséquent de licenciements pour raisons économiques (la liquidation, la délocalisation, la restructuration, la fusion et la modification de contrats de travail et savonnettes) et je suis toujours remonté en selle quand je pouvais/voulais le faire. C’est comme le cheval : quand on tombe il ne faut pas craindre de remonter dessus et de continuer à s’entraîner. Laisses les portes ouvertes et ne part pas perdant. Il vaut mieux que ce soit le recruteur qui passe un savon à Pôle emploi pour leur sélection que toi même. Entraînes toi et fais toi connaître si tu veux retravailler.
    Il y a des petites phrases qui aident : on ne peut rien faire pousser sans semer et aussi se planter. Il n’y a pas mort d’homme et comme dit si bien une amie de ma fille « on s’en tape » (si cela t’intéresse, tu y vas et tu restes curieux). Le « on s’en tape » est un excellent mantra pour tenir à distance les émotions très négatives et diverses peurs qui nous barrent la route.
    D’ailleurs, je vais cultiver quelques « on s’en tape » pour remettre certaines choses en perspective.

  9. Passeuse

    15 février, 2018 à 9:57

    RE coucou:

    Je vois que c’était agité hier soir mais je comprends.

    Pour ajouter mon « grain de sel »
    Quand j’ai passé un entretien pour ëtre ATSEM ( ds l’école de mon village_ je n’avais aucun diplôme sauf mes très nombreux contacts avec les enfants _ soit pour avoir travaillé ds une crèche -en stage pendant 3 ans( j’étais encore scolarisée),puis d’avoir gardé des enfants pendant des années ,puis enfin d’avoir travaillé chez un particulier_ pour gêrer sa maison et sa petite fille.
    Lors de mon entretien d’embauche, j’ai su me vendre et mettre en avant mes capacités, Ainsi que ma grande motivation_ C’est ce qui a motivé mes employeurs de l’époque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Force mentale et force spirituelle

Bonjour à tous, Nous allons aujourd’hui aborder la question de la force de notre men…