Accueil Spiritualité Nouvelle histoire

Nouvelle histoire

10

Nouvelle histoire 18021211453017181815554712

Bonjour à tous,

« Tu écris une nouvelle histoire ? », me demande Ammiriah.

Oui.

« Tu as fait le choix d’utiliser tes émotions et de laisser une histoire venir à toi. »

Oui.

« Tu aimes écrire de cette façon-là, c’est nouveau pour toi ? »

J’aime bien, cela m’a permis de transformer des émotions qui en fait me plombaient. Et je vois de quelle manière y apporter ce que je suis. J’aime bien, c’est une nouvelle façon de dessiner.

« Ah oui, tu écris en dessinant et tu dessines en écrivant. »

Oui c’est ça. En fait il faut trouver comment retranscrire le mélange émotions-énergies. Qui sont plus grandes que moi. Il faut canaliser. Quand c’est encore trop flou, je suis obligée d’utiliser les crayons de couleurs.

Mais quand c’est trop fort pour les crayons, il faut prendre de quoi poser des mots.

Moi j’ai besoin que les choses soient claires et intelligibles.

Avec les crayons de couleurs, j’enlève le flou. Avec les mots je peux achever l’œuvre, le dessin. Je peux utiliser et transformer. Les mots sont pareils que les crayons de couleurs en fait.

J’ai besoin de transformer les émotions et énergies en quelque chose d’accessible, cohérent, posé.

Voilà. Je suis un peu étonnée de l’histoire qui sort mais c’est comme d’habitude en fait…

« De toute façon, tu l’écris pour toi. »

Oui.

« D’où vient ton inspiration ? »

De plus haut. Comme depuis la petite histoire de l’année dernière. 

Au départ je pensais écrire une nouvelle de 2-3 pages. Ce sera plus long…

« Ceux qui ont lu ton histoire de l’an dernier l’ont bien aimée. »

Oui, ça m’a fait plaisir.

« Tu auras peut-être envie de partager celle-ci également ? »

Euh, je doute. 

« On verra. Tu verras si au final, l’histoire te plait. Toi tu es comme les enfants. Tu perçois beaucoup de choses que tu n’assimiles pas forcément.

Voilà ce qui arrive avec une hypersensibilité doublée d’un don de voyance mal maitrisé. Heureusement, tu es extrêmement douée pour t’exprimer et exprimer même ce que tu ne vis pas ou ne ressens pas directement.

C’est une bonne idée cette petite histoire. Tu devrais l’écrire assez facilement.

Tu verras qu’elle te plaira au final. »

Merci Ammiriah.

Belle journée à tous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

10 Commentaires

  1. crystallia

    18 février, 2018 à 13:56

    Parce que c’est souvent ce qui nous sépare de la satisfaction personnelle.

    Bise ;)

  2. Emilie

    18 février, 2018 à 12:45

    Coucou,
    L’exigence, c’est exactement ce que l’on m’a rappelé récemment : « moins de complaisance et plus d’exigence ». Cela sonnait clairement le rappel à l’ordre bienveillant.

  3. Emilie

    18 février, 2018 à 11:44

    Bonjour Sylvie,
    Je suis désolée que tu aies ressenti un choc. Pendant ces 8 derniers mois, j’ai pris de la distance pour éviter d’infliger ce genre de ressenti et si j’ai évoqué la situation, c’était aussi parce que j’avais le sentiment de me cacher et cela me gênait à la longue. J’arrive au bout et j’essaie de tirer partie de ce que j’ai appris de cette expérience pour gérer l’après. Cela ne m’a pas empêché de partir en vacances l’été dernier et de prendre de belles photos de couchés de soleil; j’espère repartir l’été prochain quand j’aurais repris du poils de la bête (c’est le cas de le dire!) car la vie continue.
    Je te souhaite un beau dimanche

    • crystallia

      18 février, 2018 à 11:59

      Ne sois pas désolée, c’était mon choc, pas le tien.

      Je comprends ce besoin de distance comme je comprends celui d’être vraie.

      C’est quelque chose que je ressens souvent lol.

      J’ai été dans une agence de voyage hier pour prendre des renseignements sur un tour du monde en croisière.

      Cette succession de 9 derrière ce 1 m’a donné une forte envie de rire.

      Mais du coup j’ai commencé à m’intéresser à des croisières différentes et un peu moins commerciales.

      Plus d’exigence, ce n’est pas meilleur marché mais je me dis que ce qui compte réellement en fait c’est vivre comme moi je veux.

      J’ai repéré un circuit en Islande qui a l’air magnifique. Pour cette année c’est trop juste mais je m’ouvre à l’idée de partir aussi quand ce sera l’hiver pour vous.

      Curieusement c’est le fait d’avoir rencontré des difficultés avec des collègues qui m’a rappelé que ce qui compte c’est vraiment la façon dont moi je souhaite vivre ma vie.

      Parce qu’en fait on ne vit que quand on se fait plaisir et qu’on sait qu’on a de vrais raisons de sourire le matin.

      Tous les matins.

      Bise ;)

  4. Passeuse

    18 février, 2018 à 9:38

    Coucou Emilie

    JE ne sais pas ce qu t’arrive et ça ne me regarde pas mais je veux juste te dire  » garde courage et foi en L’avenir »
    Et même si c’est dur, tu finiras par t’en sortir.
    bises.( il y a toujours un bout au tunnel).

  5. crystallia

    18 février, 2018 à 3:07

    Bonjour Emilie,

    Pour te parler franchement, j’ai eu un choc aussi quand tu as fait part de ce que tu traverses actuellement.

    On ne se connait pas personnellement. Toutefois il se trouve que j’aime bien échanger avec toi.

    Depuis quelques temps, depuis que j’ai fait appel aux Serviteurs sombres en fait, je dis plus souvent ce que je pense tel que je le pense.

    C’est peut-être pour ça que j’ai pu reprendre le dessin et finalement me remettre à écrire.

    L’incompréhensible est proche de l’inacceptable pour moi et du coup, il me faut toujours accuser le coup.

    Bise ;)

  6. Emilie

    17 février, 2018 à 16:10

    Coucou Sylvie,
    Cela fait déjà quelques temps que j’avais fait le parallèle entre ta manière très personnelle de libérer tes émotions et ce que je m’amusais à faire naturellement quand j’étais enfant.
    « Toi tu es comme les enfants. Tu perçois beaucoup de choses que tu n’assimiles pas forcément. » La remarque d’Ammiriah me permet de comprendre ce qui me paraissait curieux.
    C’est compliqué effectivement d’aller de l’avant face à l’incompréhensible quand la vie nous a appris à tirer des leçons et expliquer le monde autour de nous. Pourtant, il existe toujours des choses qui nous échappe et des émotions difficiles à gérer.
    Ce serait pourtant plus agréable de survoler en douceur ce que l’on n’a pas encore assimilé et de trouver le moyen que cela reste amusant.
    J’aime bien l’image des « sables émouvants » et des émotions qui parfois nous submergent, jusqu’à ce qu’elles s’écrivent à nos pieds et raisonnent dans l’air d’une chanson.

    https://www.youtube.com/watch?v=UhMrjwelitI

  7. crystallia

    17 février, 2018 à 11:07

    Bonjour,

    J’aime beaucoup écrire de la fiction, même si cela n’arrive pas très souvent.

    J’aime lire et écrire mais quand j’écris, je ne peux plus lire.

    C’est drôle…

    Je vous souhaite de belles explorations.

    Bise ;)

  8. Passeuse

    17 février, 2018 à 10:35

    Coucou Sylvie

    MOi aussi, j’ai compris, je pense _ depuis quelques temps déjà, comment tu développes ta créativité.
    Je ne m’y suis pas encore essayée- trop de choses en cours.
    Néanmoins, je garde cette option ds ma tête et mon coeur fera le reste ,si l’envie arrive un jour.
    Pour l’instant, je tends vers la nature_ la nature et le bois_ l bois ds la nature à travers des créations déco ou fonctionnelle.
    La Nature me tend les bras at_elle point que j’en rêve( du concret) à mettre en place, cette fois sue plusieurs années et pour le plaisir.mon plaisir.
    C’est comme si une partie de moi- s’autoriser enfin, un retour aux Sources_ complet_ et me le fait comprendre de mille manière.
    ça me ravie!
    C’est fou le nombre de facettes de moi que je découvre ces 2 dernières années.
    C’est tous les jours_ cadeaux !
    Je te souhaite SYlvie de beaux moments avec ta plume « magique » et toi Ana live de belles surprises ds la découverte.
    Bonne journée

  9. Anna Live

    17 février, 2018 à 7:30

    Bonjour Sylvie ☆

    Même la nature (quelles sont ces branches sur la photo ?) nous indique la Lumière : « Par ici M’sieurs Dames n’ayez crainte ! Vous ne serez point aveuglés par cette Puissante Source Lumineuse. Bien au contraire ! Avancez-vous dans cette direction s’ il vous plaît. Elle vous plaît ?  » dit-elle ;)
    ~~~~~
    J’aimerais Écrire de la fiction. J’ai quelques textes, des jets comme on dit mais rien d’abouti. Pourtant, j’ai envie….
    Ce serait pour moi prendre une autre orientation. Nous avons échangé cette semaine sur les habitudes….c’est le domaine sans doute qui me demande de sortir du connu. Tu donnes aujourd’hui quelques indications precieuses sur la créatiion artistique. Et tu poses des mots sur ce que je ne me suis jamais formulée clairement et qui peut etre manquaient pour le mettre vraiment en pratique. On verra.
    Je ne sais si c’est à généraliser. Je pioche dans ce que tu exprimes de ta créativité, ce que pourrait etre pour moi l’acte creatif et qui pourrait m’aider à le déployer. C’est :

    - Trouver comment retranscrire le melange émotions-énergies

    - transformer les énergies et les émotions. Surtout celles qui plombent bonnes ou mauvaises. Il y a de grandes joies qui vous engluent autant que de profonds chagrins je trouve.

    - les rendre accessibles claires et intelligibles. Leur donner une forme posée et cohérente.

    - Creer pour soi d’abord. J’écris pour l’instant d’abord pour être lu. J’ai toujours en tete « une adresse ». Ça plaira ou pas de surcroit c’est ce que je comprends aujourd hui. D’abord pour Soi. Le partage vient après.

    - Je suis comme les enfants je perçois beaucoup de choses que je n’assimile pas forcément. Je n’avais pas perçu que ça pouvait me servir. J’ai toujours eu le sentiment du contraire. Et je ne m’étais jamais dit ce ressenti aussi clairement que ce qu’Ammiriah te le dit à toi ici. Merci de ces mots.

    - Les mots sont pareils que des crayons de couleurs. Génial ! Mais oui ! Tout simplement. Écrire comme un peintre. J’aurais pu m’en rendre compte depuis que je te lis en couleurs sur ce blog ! :)

    - Laisser venir l’inspiration d’en Haut.

    Tout un programme ! Ben dis donc ! Tu nous as donné du pain à mettre sur la planche cette semaine ! :)

    Bon week-end à tous ;)

Consulter aussi

Mais vert

Bonjour à tous, « Tu sais ce qui serait drôle ? », me demande Ammiri…