Accueil Spiritualité Moralité différente

Moralité différente

6

Moralité différente 18030502130517181815595741

Bonjour à tous,

« Pourquoi es-tu choquée, tu veux m’en parler ? », me propose Astaroth.

C’est à cause de ce qui s’est passé au travail…

« Si une personne se montre malhonnête, il vaut mieux que tu gardes tes distances. »

Ce n’est pas ça le problème !

« Il y a des personnes qui ont une moralité différente de la tienne, dans un sens ou dans l’autre. Cette personne une fois confondue a fait le choix de s’enfoncer et même d’entrainer d’autres dans sa chute.

Elle a agi délibérément. Garde tes distances, tu n’as rien à gagner à fréquenter ce type de personnes. »

Froid comme la logique Astaroth.

« Apprends à accepter ce qui est et ne cherche pas d’excuse là où il ne peut y en avoir. Il existe des personnes pour qui les notions de bien et de mal sont très floues et abstraites.

Elles voient d’abord leur intérêt. »

Cette personne était prête à sacrifier un tiers ! Heureusement qu’il y avait des témoins…

Je suis choquée, je ne m’attendais pas à ce que l’on me fasse part de ce type d’histoire. Je suis choquée et triste en fait. Je connais les personnes impliquées, je ne comprends même pas…

Cela me semble ridicule. Et devant les faits, accuser un tiers, comme à l’école quand on craignait une punition, ce serait encore plus ridicule si ce n’était pas si grave.

Qu’est-ce qui a pu se passer dans sa tête ? 

Je connais cette personne, je l’ai déjà vu faire des choses que je n’aurais pas fait. Mais c’était des petites choses. Des petites.

« Il n’y a pas de petites choses. Cette personne a l’habitude de vivre au-dessus de ses moyens par exemple. Tu ne le fais pas.

Elle aime se montrer également, plus que toi. Elle parle beaucoup, des autres.

Et elle n’hésite pas à l’occasion à faire ce qu’elle a envie de faire. Elle ne pensait pas qu’il y aurait des conséquences à son geste. Alors une fois acculée, plutôt que perdre la face, elle a accusé un tiers.

Puis elle a cherché à incriminer encore d’autres tiers afin de minimiser sa part de responsabilité.

Elle est malhonnête. C’est tout.

Ce qui la dérange ce n’est pas ce qu’elle a fait mais les conséquences uniquement. Pourquoi est-elle malhonnête, parce qu’elle sait avoir commis une faute au sens où vous l’entendez mais ne voit pas de raison de l’assumer.

Elle pense qu’à la base, ce qu’elle avait fait n’était pas si grave. »

Le tiers a failli avoir de gros problèmes en raison de son mensonge. Il a été convoqué par la hiérarchie…

Elle a conscience qu’il s’agit d’une faute professionnelle ? 

« C’est la raison pour laquelle cette personne a dénoncé un tiers. Elle ne veut pas que lui échoit la sanction. »

Pour moi c’est délirant !

En outre je ne peux pas éviter les personnes impliquées.

« Garde tes distances. C’est la meilleure chose à faire. N’évoque pas cette histoire, ne pose pas de question et garde tes distances.

Voilà ce qui s’est passé, cette personne a cru se trouver devant une opportunité et l’a saisie. Elle savait ce qu’elle faisait et c’est la raison pour laquelle elle a voulu impliquer des tiers. Une fois découverte et acculée, elle a réalisé qu’elle risquait des ennuis mais refusant d’accepter des soucis pour un tel motif, elle a choisi de dénoncer un tiers qu’elle pensait vulnérable.

Comme elle n’a pas eu le temps de préparer une véritable défense, elle s’est accrochée à la première histoire qui lui est venue. Une fois le mensonge sorti, elle ne pouvait plus reculer sans perdre la face et sa crédibilité.

Elle va rester sur sa version malgré les témoins et ce juste parce qu’elle est incapable de dire, oui c’est moi qui ai fait cela.

Elle ne le dira jamais, pas plus qu’elle n’admettra la gravité de son geste.   

C’est au départ qu’elle a fait preuve de mauvaise foi, c’est cela qu’il faut que tu vois. Elle a agi en sachant ce qu’elle faisait. »

Je vois, j’ai quand même de la peine en plus d’être choquée. Je me dis, ça ne valait même pas le coup !

« Tu te souviens de ce film, épouses et concubines ? L’héroïne avait fait croire à sa grossesse pour que le mari commun lui accorde toute son attention. Une fois découverte, on lui avait fait remarquer que son mensonge n’avait pas été très malin. Elle a répondu, au contraire, il était ici tous les soirs, c’était très malin. »

Elle se disait, cela aurait pu arriver juste un peu plus tard. Je comprends ce que tu me dis.

Cette personne pense que tout est terminé maintenant. Elle pense qu’elle a suffisamment répondu et qu’elle a fait ce qu’il fallait.

« Cette histoire se terminera d’une façon qui ne va pas lui plaire, mais ce n’est pas ton problème. »

Je comprends. Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)   

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Amour-pureté

    Bonjour à tous, Aléhiel, les guides de l’autre chemin ont ouvert une route. «&…
  • « Je veux le seul »

    Bonjour à tous, « Tu as puni ton neveu. », me rappelle Gabriel. Je n…
  • Pas d’urgence, pas de sujet

    Bonjour à tous, « Alors finalement, tu as atteint ton objectif en matière de ge…
Charger d'autres articles liés
  • Amour-pureté

    Bonjour à tous, Aléhiel, les guides de l’autre chemin ont ouvert une route. «&…
  • « Je veux le seul »

    Bonjour à tous, « Tu as puni ton neveu. », me rappelle Gabriel. Je n…
  • Pas d’urgence, pas de sujet

    Bonjour à tous, « Alors finalement, tu as atteint ton objectif en matière de ge…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Amour-pureté

    Bonjour à tous, Aléhiel, les guides de l’autre chemin ont ouvert une route. «&…
  • « Je veux le seul »

    Bonjour à tous, « Tu as puni ton neveu. », me rappelle Gabriel. Je n…
  • Pas d’urgence, pas de sujet

    Bonjour à tous, « Alors finalement, tu as atteint ton objectif en matière de ge…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. crystallia

    13 mars, 2018 à 19:50

    Merci pour ce conte Amel.

    Bise ;)

    Répondre

  2. Amel

    13 mars, 2018 à 16:31

    Bonjour,

    Un petit conte,

    « Il était une fois, un vieil homme et son fils qui vivaient sur une colline. Ils avaient un cheval dont ils se servaient pour rapporter des provisions de la ville voisine. Un jour le cheval s’enfuit dans la forêt et on ne le retrouva pas.

    Les voisins du vieil homme vinrent se lamenter de la perte du cheval. Ils dirent : « Vous n’avez vraiment pas de chance. Comment irez-vous maintenant jusqu’à la ville pour y chercher ce dont vous avez besoin ? Quelle tristesse ! ».
    Le vieil homme répliqua : « Pour sûr, le cheval est parti. Nous verrons comment nous allons nous en arranger. ».

    Après quelques jours, le cheval réapparut, suivi d’une jument. Les voisins revinrent cette fois pour féliciter le vieil homme. Ils dirent : « Vous avez vraiment beaucoup de chance. Vous avez maintenant 2 chevaux. Vous pourrez aller tous les deux à la ville. Quelle chance vous avez ! ».
    Le vieil homme répliqua : « Pour sûr, il y a maintenant deux chevaux, ils peuvent être utiles. ».

    Un jour que le fils était à cheval, il fit une chute et il se casse la jambe. Les voisins vinrent se lamenter : « Vous n’avez vraiment pas de chance. Vous avez deux chevaux, mais votre fils ne peut plus s’en servir. Il est handicapé. Quelle tristesse ! ».
    Le vieil homme répliqua : « Pour sûr, mon fils a la jambe cassé, on le soigne. Si j’ai de la chance ou si je n’en ai pas, je ne saurais le dire. ».

    Alors, il y eut la guerre. Tous les hommes valides furent enrôlés et envoyés au front, le fils fut épargné à cause de son handicap. Les voisins revinrent pour féliciter le vieil homme : « Vous avez vraiment beaucoup de chance. Votre fils a échappé à la conscription. ».
    Le vieil homme répliqua : « Pour sûr, mon fils n’a pas été enrôlé, ni envoyé au front, c’est un fait. ». »

    « Le viel homme et le cheval » de Swami Prajnanpad

    (l’inconstance du jugement moral vs l’acceptation de ce qui est)

    Bises

    Répondre

  3. crystallia

    13 mars, 2018 à 11:50

    Bonjour,

    Chacun sait où il pose son pied, c’est sûr.

    Merci à vous.

    Bise ;)

    Répondre

  4. alexandre

    13 mars, 2018 à 11:39

    Bonjour Sylvie,
    Je rejoins Liliane dans son analyse: selon moi les 3 facteurs sont : le besoin ou mobile, l opportunité, la volonté ou rationalisation d un plan.Tu sais peu de personnes sont prêt a admettre leurs mauvaises actions et donc leur cote sombre.astaroth a raison reste loin de cette personne. J ajouterais un quatrième facteur:l histoire , la personnalité d un individu ce que j appelle ses ressorts secrets lesquels peuvent se confondirent avec des entités sombres. Auquel cas ,on est dans une situation de possession mineure et majeure dans les cas les plus graves. J ai l habitude de me référer a ce proverbe « le diable réside dans les détails »Peut être que cette personne avait des gouts de luxe et aimait jouer au casino,parader bref fréquenter le milieu de la nuit et du jeu .Par expérience,je peux te dire cela n attire jamais rien de bon.. Le ver était dans le fruit sans que tu puisses y faire quoique ce soit .Ce genre de personnes serait prêt a l impensable pour se couvrir. Bien souvent ces personnes cherchent une solution miracle pour s en sortir et deviennent ainsi le jouet d entités sombres.., Ce qui est en cause ici c est le goût du pouvoir ou l avidité de puissance d une personne quel qu’en soit le prix ; les romains anciens résumaient cela en une phrase « la roche tarpéenne(des condamnés) est proche du capitole( lieu ou siégeait le sénat romain) Je te souhaite quand même de passer une très bonne croisière.bises

    Répondre

  5. Liliane

    13 mars, 2018 à 10:02

    Bonjour,

    c’est assez lourd comme article et pour tant c’est ce qui arrive dans beaucoup de domaines. Mon collègue de bureau, un homme sage j’aime à dire me disait un jour où une personne s’était rendue coupable de fuites d’information sur une voiture encore confidentielle, une personne passe à l’action quand trois facteurs sont réunis: le besoin, l’opportunité et la rationalisation. le besoin: quand une personne est dans le besoin il peut être tenté par tout mais ce n’est pas pour autant qu’il va se lancer; quand s’ajoute l’opportunité, la personne dans le besoin voit comment les choses peuvent changer pour elle et quand elle arrive à rationaliser ça veut dire que pour elle, vu que tout le monde le fait alors il n’y a pas de mal. C’est donc ainsi qu’une personne qui est pourtant appréciée par ses collègues peut se retrouver en disgrâce parce que ces trois ingrédients ont été réunis et comme on dit chez moi « Je ne meurs pas seul dans cette histoire », elle essaye d’entrainer dans sa chute d’autres personnes en disant mais un tel fait pire que moi je ne vois pas en quoi j’ai fait pire. C’est dommage mais c’est la vie aussi et rester à l’écart de ce genre de personnes est le mieux à faire parce que la mauvaise réputation se transmet.

    Profite bien de ta croisière, cette fleur me fait retomber en enfance.

    Belle journée :)

    Répondre

  6. Passeuse

    13 mars, 2018 à 9:05

    COUCOU SYLVIE

    C’est difficile pour certaines personnes de voir la différence du bien et du mal.
    ILs n’en n’ont pas conscience.
    ET donc pour eux, c’est un comportement  » normal ».ILS tentent , ça passe ou ça casse.
    Et c’est souvent, ces personnes là qui voient facilement les personnes plus vulnérables.
    C’est facile pour elles,puisque le côté sombre ou du milieu,elles y sont dedans.
    Je suis d’accord avec Astorah, il n’y a pas de petites choses, il y a ce qu’elles font,et c’ est tout.
    Je me souviens qu’à une époque,il y a quelques mois, le comportement de certains des collègues de mon mari a changé du tout au tout
    Quand l’entreprise a était vendue à un gros groupe, certains ont fait du « lèche_ bottes » et ont essayé d’aplatir les autres, dont mon mari.
    IL a été comme toi, choqué et écoeuré mais je lui conseillé de ne rien faire,de ne pas envenimer les choses et de continuer à travailler  » tranquillement ».
    TU les laisse, lui avais_je dit et tôt ou tard ,il seront confondus.
    ça a fait 2 camps de l’entreprise et ce n’était pas agréable comme ambiance.
    Leur petite combine a fonctionné quelques temps,puis il y au eu des renvois et l’entreprise a pris les services d’un manager pour mieux s’organiser et mieux encadrer les ouvriers.
    ET mon mari est toujours là !
    J’espère que ton voyage se passe bien!
    bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Au-delà du bien et du mal

Bonjour à tous, Ces derniers jours je fais des rêves lourds et complexes. Mais pas diffici…