Accueil Spiritualité Le dégoût de soi

Le dégoût de soi

13

Le dégoût de soi 18032102445617181815623751

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, la semaine est belle ? », me demande Elédahiel.

Ca va oui.

« Je voudrais qu’on discute. »

Discutons.

« Il arrive qu’un évènement marquant sur le plan énergétique ait des conséquences qui s’étalent sur plusieurs de vos existences, tu le sais déjà.

Il arrive que vos actes vous amènent à vous dégoutez vous-mêmes. Que vous ne vous supportiez plus pour ce que vous avez fait et ce que vous représentez désormais.

Alors la seule solution est le long chemin qui conduit au pardon et à la réconciliation avec soi. Toutefois, il arrive que vous ne soyez pas capable de l’emprunter.

Il arrive que la fuite et avant tout le rejet de vous-mêmes, vous apparaisse comme l’unique solution acceptable.

Vous ne pouvez plus vivre avec ce que vous avez fait.

Lorsque vous quittez ce monde par cette voie-là, il est compliqué d’y revenir pour aimer ou pour être aimé.

Car vous revenez marqué de ce dégoût que vous avez éprouvé pour vous-mêmes. Il s’est installé et transformé.

Vous n’êtes plus capable de vous sentir pleinement aimé ou d’accepter de l’être.

Vous rendez la vie à deux difficile de par votre attitude car vous voudriez mais n’arrivez pas, une relation harmonieuse et durable est tout simplement impossible.

Vous réalisez petit à petit qu’il y a un problème mais lequel, pourquoi ?

Ce qui est fait est fait et nul ne peut le défaire.

La spiritualité permet une ouverture de cœur et d’esprit  qui invitent à rechercher la paix pour soi.

Une route longue, compliquée, loin d’être linéaire.

Des expériences se présentent à vous qui doucement vous amènent à réaliser qu’un important travail intérieur est nécessaire.

Doucement vous allez vers le pardon, seul moyen d’en finir avec la culpabilité qui renvoie à la faute originelle, celle qui explique le dégoût de soi.

Ce n’est qu’après après avoir effectué ce travail que de nouvelles choses sont possibles, pour vous et même vos proches.

Il s’agit d’un travail personnel, qui nécessite patience et volonté. 

Il s’étale toujours au minimum sur plusieurs années mais peut se développer sur plusieurs existences.

L’erreur souvent commise ici est de croire qu’un tiers pourrait vous permettre de vous aimer enfin.

Tant que vous ne vous aimez pas, aucun tiers ne pourra vous toucher assez profondément. Mais vous êtes également nombreux à croire que vous avez le pouvoir d’amener l’autre à s’aimer.

Il arrive qu’une part du chemin doive s’effectuer seul et à pied, tu comprendras cette phrase avec le recul.

Le dégout de soi est une chaine puissante. »

Je vois…

« Tu aimes ce rouge à lèvres rose, n’est-ce pas ? »

Je l’adore. C’est mon préféré !

« Tu es belle même sans, tu le sais n’est-ce pas ? »

Oui.

« C’est bien. C’est important de le savoir. C’est important de ne pas simplement voir une image dite belle dans le miroir. Dans tous les miroirs. Sauf le vôtre.

Tu comprends ? »

Je comprends.

« Un jour il devient moins facile d’inviter du monde dans son lit. Quand le travail est bien entamé. Un jour, vous comprenez que vous avez besoin de partager vraiment même si avec moins de personnes. 

Un jour finalement, les besoins changent ou plutôt ils apparaissent réellement.

Tu ne vas pas acheter la montre finalement ? »

Celle qui coute un bras ? Je n’avais pas l’intention de l’acheter, je vais au Japon.   

« Passe une belle semaine ma douce enfant. »

Lol, merci à toi.

Belle journée à tous ;)

PS : on passe la semaine à Curaçao. 

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

13 Commentaires

  1. Bluebird

    27 mars, 2018 à 21:24

    Bonsoir Sylvie !

    Je ne sais pas si je peux poster cela ici. Si ça n’est pas juste , tu me diras ?
    C’est un post qui devrait aller sur une des pages « symbolique des rêves » :)
    …voilà longtemps que je n’avais pas fait un rêve symbolique aussi fort, détaillé et  » appuyé  » visuellement.
    Depuis toutes ces années à suivre ton blog, j’ai appris que certains rêves ont un « goût » particulier de messages. Dans ces reves, je vois souvent des cristaux ou des pierres précieuses.

    Là, j’ai rêvé d’une grosse pierre , avec un visage qui se dessinait dessus, comme un diablotin. Et la bouche s’ouvrait, la pierre se déployait en deux , comme un fruit qui s’ouvre….c’était une géode pleine de cristaux bleus ciel, clairs. Et elle continuait à s’agrandir, les cristaux se sont affinés comme des aiguilles.Et sont apparues des gouttelettes argentées qui coulait. J’ai su dans le rêve que c’était du mercure. Et je suis passée ( dans le rêve) de l’émerveillement admiratif à peur/colère. Et la suite du rêve était toute une histoire pour trouver un antidote , parce que j’étais empoisonnée au mercure :(

    Je suis allée voir sur ta page des symboliques de métaux et pierres , mais je n’ai pas trouvé le mercure.
    Vue l’intensité et la précision visuelle de ce rêve, je sais que c’est un message. Mais je ne comprends pas.

    J’ai pensé aussi au lien astrologique avec la planète mercure=voyages, déplacement, communication… Je me sens épuisée d’un surmenage pro et de trop de déplacements.
    Mais j’ai l’impression que c’est mon mental qui parle, et que j’ai loupé le sens du message.

    Est-ce que tu pourrais me donner un indice, ou un angle d’entrée pour mieux questionner ce rêve ?

    Un grand merci….

    Bises ;)
    Lara

  2. La Renarde

    26 mars, 2018 à 20:36

    Bonsoir, merci Sylvie et merci Elédahiel.

  3. passeuse

    26 mars, 2018 à 13:26

    Merci Sylvie de ta réponse:

    Bon ,alors voilà comment ça se passe pour moi.
    DEpuis quelques mois, j’ai sentie une envie de chanter- tu sais Sylvie, j’en avais parler.Je penser m’inscrire à un cours de musique mais ça ne s’est pas fait et puis petit à petit, chez moi, bien sûr, l’envie de chanter_ tout et n’importe quoi et puis un jour,un chant inconnu est sorti de ma bouche_ une sorte de mélopée indienne.
    ET moi,qui ne savais pas chanter, voilà maintenant que ma voix monte haut.
    Et c’est revenue très souvent_ comme ça_ sans que je n’y sois pour quelque chose.
    Comme ça m’apportait du plaisir, je me suis dit que c’était une façon d’accéder au chant.
    Mais voilà, depuis 3 semaines, j’ai eu envie de faire des recherches sur les indiens.J’ai commencé!
    Puis la semaine dernière, j’ai attrapé des perles et des plumes et je me suis mise à faire un objet déco_du moins, c’est ce que je pensais jusqu ‘à ce que je le tienne entre mes mains fini.
    J’ai compris alors, que pour moi, il avait une signification de relais entre 2 vies- celle passée et celle_ci.
    Et ce matin, toujours ce chant qui revient mais cette fois, plus fort,plus vibrant et avec des images d’indien dansant autour d’un feu.
    Cette fois, plus de « doute »(c’est pas le bon mot, car je ne doute pas), j’ai un besoin de voir ce qu’il y a derrière, pourquoi, j’y suis poussée.
    Mes guides m’ont dit que j’arrivais à un carrefour: depuis la semaine dernière et ce w.end, j’ai montré à ma famille qui j’étais_ c’est le premier pas.
    Le deuxième, c’est de faire remonter des mémoires enfouies où qui j’étais ds une autre vie, c’est à dire une chaman_guérisseuse accomplie_
    pour faire remonter des pouvoirs ou un savoir qui m’aideront ds cette vie.
    Ah, j’oubliai,après le chant ce matin, est sorti de mes lèvres, une incantation d’aide auprès de mon peuple.
    Et une formidable cascade de pleurs de joie et de soulagement- comme si je retrouvais des amis très chers.
    Oui, je sais  » bienvenue à la 5 dimension »,non, sans rire, je ne suis même pas étonnée vu le nombre de choses qui m’arrive depuis 2 ans.
    JUste « merci , merci_ une immense gratitude envers la vie, mes guides et merci à toi Sylvie qui permet ces échanges.
    Si on m’avait dit quand je suis arrivée ici, que je serai si heureuse au bout de 3 ans, je crois, je ne l’aurai pas cru.
    BIses particulières à Sylvie

  4. crystallia

    26 mars, 2018 à 11:54

    Bonjour,

    C’est volontairement que toutes les pages sont fermées aux commentaires.

    Mais je me doutais que cet article parlerait à plusieurs personnes.

    Vous pouvez vous exprimer ici.

    Bise ;)

  5. passeuse

    26 mars, 2018 à 11:40

    RE:(pardon mais ça me vient comme ça)

    De comprendre le pourquoi( plus de 16 opérations),donc pourquoi,quel est cette problématique? m’a permise en plus de pardonner,donc de trouver la paix ,m’a permis de défaire un noeud _qui n’avais pas pu se défaire ds cette vie et qui ds l’autre permet au dcd de monter ds la Lumière.
    bises

  6. passeuse

    26 mars, 2018 à 10:33

    RE sYLVIE

    j’aimerai écrire sur le don de mémoire enfouie_mais il semble que la page est fermée.merci
    Où puis-je écrire ici?
    merci
    bises

  7. Anna Live

    26 mars, 2018 à 9:04

    Bonjour Sylvie ☆

    Curaçao et ses multiples couleurs ! J’adore ces camions customiser ! Celui-ci invite au voyage je trouve. Certes, un voyage moins confort qu’en bateau de croisière. Un voyage roots ! Il pourrait représenter celui dont parle ce cher Eledahiel et qui ressemble à ce que fut le mien.

    Cette semaine dans ma ville il y a un festival de cinéma le thème est l’Odyssée. Avant-premières, rétrospectives, courts-métrages et documentaires évoquent des parcours de vie, des road movies, des parcours initiatiques etc qui amènent un homme ou une femme ou un couple voire un groupe à se comprendre à se libèrer et à s’ aimer. Je me régale comme chaque année lors de ce festival. Ton post est dans le thème ;)

    Je me disais hier que je pourrais considérer mes experiences de vie comme une Odyssée. Il me semble etre à l’étape du retour à la maison. Celle où on sent que l’on va bientôt profiter réellement de ce que ce voyage à laisser de souvenirs et de lecons. Que le pire est derrière et le meilleur à quelques heures. Que rien ne sera plus comme avant à la maison et qu’on s’y sentira pourtant mieux. Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage….

    Ce n’est pas la plus facile des etapes. Un entre-deux. Beaucoup de silence, d’absents qui vous manquent, de solitude et de calme. C’est étrange après tant de tumultes et difficiles à croire qu’on s’en est bien sorti. Ce n’est pas une période creuse avant une nouvelle épreuve. Plus de craintes et d’appréhension latentes. On nest plus sur le qui-vive et le sentiment d’urgence perpétuelle d’une mission à accomplir. Je sais que s’en est terminé des aventures kholantesques mais je ne sais pas encore comment ça va prendre forme dans les faits. C’est comme à la fin de beaucoup de ces films. Un happy end souvent mitigé oú reste l’avenir à inventer et à construire riche d’un Passé avec lequel on s’est reconcilié.

    Contre toute attente ayant toujours refusé jusqu’ici de voir ce film qu’à priori je jugeais pas du tout à mon goût j’ai adoré Mad Max remasterisé en noir et blanc. Il y est question de rédemption. Je me demande si ce n’est pas ce dont parle ce post et combien dans ce cas de figure où quelqu’en soit la cause (transgénérationnel, réincarnation, trauma psy,…) on est dans le dégoût de soi l’odyssée est d’une grande violence et vise la rédemption pour atteindre l’amour de soi. Je n’ai pas eu tant de mal mais je connais ce sentiment qu’il y a une faute originelle à se pardonner. J’ai tiqué sur la formulation qui a des resonnances bibliques auxquelles je n’adhère pas mais bon je ne pense pas qu’Eledahiel te parle d’Adam et Eve. Et après tout cette façon de le dire fait bien écho à la puissance de cette chaîne et la volonté la persévérance la ténacité qu’il faut pour s’en libérer. C’est possible. Savoir quelle était la faute n’est pas le plus important pour y parvenir. Chercher la réponse au pourquoi freine le processus je crois et perpétue le sentiment de faute et donc de dégoût. C’est de la trace qu’elle laisse qu’il faut se départir la faute a été commise alors à quoi bon chercher à savoir laquelle ?!
    Sylvie rappelle ici encore que nous sommes belles et beaux quoi qu’on ait fait. C’est ce qu’il faut retrouver dans son miroir intérieur au Présent.

    Merci Sylvie. C’est bon de te lire de nouveau toi et Eledahiel en long, en large et j’espère pas trop de travers :)

    Belle semaine à toi.
    Bise pour une et bises pour tous !

  8. passeuse

    26 mars, 2018 à 7:42

    Coucou Sylvie

    lE dégoût de soi, j’ai connu.
    C’était en 2012_ 2013,après maintes et maintes phlébites qui m’ont rendu les jambes fortes.
    Je ne me reconnaissais plus ds le miroir.
    Et est arrivé le dégoût de soi,jusqu’ à ce jour où j’ai lu un livre qui a changé ma façon de voir les choses et qui m’a emmené à comprendre pourquoi,toujours ce même shéma( effectivement d’une autre vie), puis tout doucement, j’ai compris qu’il fallait que je me pardonne et que je pardonne à celui qui m’avait » pollué » en quelque sorte.
    DEpuis, je suis arrivé ici,et mon chemin a continué mais je peux vous certifier que le pardon et s’aimer ,puis aimer l’autre, est une « arme » puissante qui peut accomplir bien des miracles.
    Merci Sylvie et élédahiel
    BIses

  9. Eve

    26 mars, 2018 à 3:03

    Bonjour Sylvie,

    Ah là! là! Je fais partie de ces personnes, je le sais.
    La première fois, c’est Lauviah et toi qui m’avez parlé de cela.
    Aujourd’hui, je lis ton partage et cela me fait plaisir car j’ai le sentiment d’y travailler et par conséquent d’avancer (doucement mais sûrement).
    Je sais que ce n’est pas le plus important, mais parfois, je me demande quel acte ai-je pu commettre pour me dégoûter à ce point.
    En tous les cas, c’est à partir de toi et de ton blog que j’ai commencé à prendre conscience du problème.
    Un grand merci, :-)
    Bise

  10. Xavier

    26 mars, 2018 à 0:37

    Bonsoir Sylvie et Bonsoir Elédahiel

    Je me retrouve dans tout, et même si j’ai compris que je dois apprendre à m’aimer et à aimer dans cette vie. C’est compliqué…

    Bonne soirée

    Bise

    • crystallia

      26 mars, 2018 à 1:25

      Bonsoir,

      L’essentiel est de le vouloir.

      Bise ;)

Consulter aussi

La totalité du chemin

Bonjour à tous, « Tu as fini par trouver un bracelet cheville. », me…