Accueil Amour physique Tempêtes et jours de neige

Tempêtes et jours de neige

8

Tempêtes et jours de neige dans Amour physique 18042511480717181815685770

Bonjour à tous,

« Quand ton parfum d’ambiance sera épuisé, tu comptes racheter le même ? », me demande Ammiriah.

J’aime bien cette odeur de roses. Mais il y en avait un autre qui m’avait bien plu. Il rappelait l’hiver, ce serait exotique ici. Peut-être que je prendrai celui-là la prochaine fois.

« Il est vrai que l’exotisme est ce qui est différent de ce qu’il y a chez vous. Les sapins, l’hiver et les pommes sont exotiques depuis la chaude région des Caraïbes. 

On trouve plus facilement des manguiers que des pommiers par chez toi.

Les gens étaient bien étonnés de voir de la grêle il y a peu. »

Les pauvres, il y a des personnes qui n’avaient jamais vu de grêlons. 

« Toi tu connais. »

Oui, quand j’étais enfant en région parisienne il y avait de la grêle parfois. A Marseille je n’en ai jamais vu par contre. Et ici c’est encore plus rare.

Mais il y a eu comme une mini-tempête très localisée et la température est tombée.

« Comme la neige à Marseille, ces conditions exceptionnelles n’ont pas duré. »

Heureusement pour les personnes touchées. On a dû organiser une collecte en hâte pour aider certaines familles. Quant à tous ceux qui ont perdu leur voiture à cause des inondations…

« Tu te souviens des jours de neige ? »

Je n’ai jamais vécu à la montagne. Les jours de neige, il y en a eu. Ils n’ont jamais duré très longtemps. A Paris ou à Marseille, ce n’était pas durant des semaines.

« Tu te souviens des jours de tempête ? »

Il y en a eu aussi. Je me souviens de celle de noël  99. Je me lève le matin et apprends qu’il y a une benne à ordure sur la voiture des voisins d’en face. Je sors et je découvre des panneaux pliés en deux.

Je dois prendre le train pour quitter la Normandie peu après et je contemple par la fenêtre les arbres arrachés, on se retrouve coincé à l’Aigle pendant une heure…

Le pire c’est que je m’étais couchée tard, je n’ai rien entendu du tout alors que d’autres ont été réveillé par la fureur des éléments qui se déchainaient à l’extérieur.

Je me souviens de certains jours de tempête. Et de la mer qui l’année dernière s’est engouffrée dans des zones où on ne l’avait jamais vue.

Je me revois également assise sur la terrasse pendant l’alerte violette de l’ouragan Maria (qui signifie calfeutrez-vous) observant colibris et sucriers qui butinaient de fleur en fleur…

Toutes les tempêtes ont une particularité, elles ne touchent pas tout le monde de la même manière.

Il y a quelques temps, je n’ai eu aucune difficulté à rentrer chez moi alors que je me suis inquiétée pour d’autres.

« Tu as invité quelqu’un chez toi notamment. »

Je savais où cette personne habitait, je ne voulais pas la savoir dehors au cas où il ne lui serait pas possible de rentrer chez elle. Chez moi elle aurait été au sec et en sécurité.

Mais cette tête de mule a préféré prendre la route. On est plusieurs à lui avoir proposer de l’héberger…

Heureusement, après combien de détours, elle a atteint son domicile.      

« Qu’aurais-tu fait ? N’aurais-tu pas tenté de rejoindre ton propre domicile ? »

Je ne vais pas me prononcer. Je ne sais pas. J’aurais voulu m’assurer que tout allait bien je suppose, comme tous ceux qui ont fait maints détours ce soir-là.

« Toutes les tempêtes sont pareilles aux jours de neige que tu as connu. Elles ont toute une fin. 

Certaines sont annoncées comme drainant le désastre et tu les regardes passer depuis ta terrasse, tandis que les oiseaux chantent.

D’autres vous surprennent et tu découvres ensuite effarée les arbres qui jonchent le sol.

Une chance que cette benne à ordure ne soit pas tombée sur la voiture de ton oncle.

Et quel hasard que tu te sois trouvée en Normandie juste à ce moment-là. Cette tempête-ci avait épargnée Marseille.

Là-bas, bien à l’abri tu avais pu suivre à la télé et en direct une tempête soudaine surprendre la ville et plonger ses habitants dans le désarroi.

Toutes ces personnes qui ont appelé pour demander si tout le monde chez vous était bien à la maison et ta maman qui ne rentrait pas.

Toutes ces affreuses images qui passaient alors à la télé…

C’est la tempête la plus difficile que tu aies vécu. Parce que tu t’inquiétais pour ta mère, là dehors. Et le téléphone sonnait…     

Rétrospectivement, si l’un de vous trois avait été dehors et que ta mère avait dû l’attendre à la maison, tu sais déjà qu’elle aurait été morte d’inquiétude. Plus encore que toi.

Quelle réaction rien que l’été dernier quand à 3h du matin tu lui avais annoncé que ton frère et toi étiez coincés à Pointe A Pitre alors que vous vous rendiez à Paris. »

J’avais fait exprès d’envoyer un message au lieu de téléphoner. Je voulais que mes parents le voient à leur réveil. Je n’ai jamais eu dans l’idée de les réveiller en pleine nuit pour leur annoncer ça. 

Ma mère a un sommeil si léger…

« Elle n’était pas contente du tout de la situation. Et elle voulait être tenue informée de la suite des évènements. »

Ouais, il y a toute sorte de tempêtes.

« Et justement, même ces autres tempêtes finissent par se dissiper. Tu l’as remarqué ? »

Oui. Heureusement. Elles finissent toutes par se dissiper.

« Même les jours de neige ne restent pas figés dans le froid. Tu le sais aussi ? »

Oui.

« Tu as eu une autre vision. Cette jeune femme qui pleurait des larmes de sang en contemplant les miettes de son cœur dans ce désert aride que tu as vu il y a des années a bien changé, n’est-ce pas ? »

Elle ne pleure plus, elle est calme et le paysage s’est transformé. Il n’y a plus de désert.      

Tu sais je vais te dire une chose, je me trouve stupide d’avoir eu tant de mal à me remettre d’un si vieux chagrin d’amour. Je veux dire, ça arrive tous les jours. Est-ce que tout le monde traine des casseroles de vie en vie ?

« Oui. Parce que pour beaucoup de monde, à l’intérieur, ce qui compte avant tout c’est que quelqu’un vous rappelle que vous pouvez vous aussi être bien.

D’où la quatrième montagne.

L’amour véritable vous met à genou. Au sens propre et figuré. Et quand ça ne marche pas, vous n’avez plus aucune force, vous êtes sans ressource.

Combien de personnes dans ton entourage ont connu cela ?

Face à l’amour véritable, ce qui compte ce n’est plus d’être simplement bien à un instant T. C’est de se souvenir que vous pouvez aussi être bien. »

Je ne comprends pas.

« Tu comprendras. Au moins tu as su te départir de cette vision romantique erronée qui vous amène souvent à croire profondément que les tempêtes sont des accidents dans la vie sentimentale.

Alors que c’est une tempête qui déclenche tout. Et que vous avez simplement le choix de la vivre depuis la terrasse ou dans l’angoisse d’une attente sans fin.

Cette première tempête passera. Elle doit passer. Mais il y en aura toujours d’autres et toujours le même choix à faire.

La terrasse ou l’attente.

Le jour où vous cherchez à fuir la tempête, arrivent les jours de neige.

Le véritable amour vous met à genou et quand cela ne se passe pas bien, vous dépouille de toutes vos forces. Vous laisse sans ressource. 

Mais quand tout se passe bien, vous passez d’une tempête à l’autre. Et cela est normal.

En vous souvenant que vous pouvez aussi être bien, vous parvenez à rester assis sur la terrasse, au cœur de l’alerte violette. »

Bon, de toute façon moi je suis célibataire.

« De toute façon. »

Mais tout à coup je perçois bien mieux l’intérêt de la quatrième montagne…

« Oui. Ou alors, ce qui est est ce qui est juste. »

Merci Ammiriah.

Belle journée à vous ;)

  • Consultations

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie. Je tiens ce blog depuis plus de dix ans mainten…
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

8 Commentaires

  1. Cel

    4 mai, 2018 à 10:28

    Coucou,

    Merci à toi et Ammiriah pour les réponses. ☺️
    Je comprends avec la tête, alors je laisse le temps à mon cœur de l’accepter.

    Bonne journée, bises

  2. crystallia

    4 mai, 2018 à 3:27

    Bonsoir,

    La succession de tempête n’est pas l’enchainement de relations ici.

    Elles s’enchainent dans une même relation.

    Mais pour répondre à ta question Camille, parce que les attentes de l’un et l’autre n’étaient en fait pas les mêmes.

    Celui qui admet avant l’autre que les pas ne peuvent plus aller dans la même direction se remet plus vite.

    Parce qu’il a en tête ce qu’il veut pour lui-même.

    « Toute aventure est intéressante à vivre. S’il en est qui doivent dépasser les autres, tant mieux.

    Il y a toujours de quoi se sentir exister dans ces histoires-là.

    Et quand elles s’achèvent, c’est qu’il y a d’autres choses à voir, sentir, essayer, d’autres fréquences sur lesquelles vibrer. »

    C’était la réponse d’Ammiriah.

    Djayanna, j’adore ce que tu as écrit moi aussi.

    La neige, Passeuse, c’est un grand froid qui recouvre ton cœur mais j’ai cru comprendre que les effets n’étaient pas les mêmes sur tout le monde…

    En 99 j’avais été impressionnée par les dégâts en Normandie et ailleurs, notamment en regardant par la fenêtre des trains que nous avions dû prendre.

    Mais tout passe…

    Merci à vous.

    Bise ;)

  3. Cel

    3 mai, 2018 à 23:05

    Coucou,

    Intéressant, mais je n’ai vraiment pas tout compris. ^^’
    Ammiriah, pourrais tu éclairer ma lanterne stp ?
    Je pense comprendre la neige, mais la succession de tempête ? L’ enchaînement de relations ?
    Et si l’amour véritable met à genoux, met il les 2 partenaires au sol si ça ne marche pas ?
    Tu sais Sylvie, moi je me sens bête de mettre des années à me remettre d’un relation pas si longue que ça… Alors je pense comprendre ce que tu dis, et tu n’es pas la seule.
    Moi je me demande toujours pourquoi l’un se remet beaucoup mieux /plus vite que l’autre…

    Bises

  4. passeuse

    3 mai, 2018 à 19:49

    RE pardon Djayanna, c’est toi qui a écrit cette si jolie Maxime!
    Bises aussi.douce soirée

  5. passeuse

    3 mai, 2018 à 17:14

    RE

    Très beau ANNA LIVE

    Et il ne faut pas oublier que les tempêtes ne sont que les effets!
    ET que les personnes emportés provoquant le déluge ( ds mon cas) sont en grande souffrance!

    Je connais un dicton qui dit « après la pluie, vient le beau temps »
    Bon temps à tout le monde!

  6. Djayanna

    3 mai, 2018 à 16:55

    Bonjour!!

    J’ai écris ça il y a quelques mois et je l’ai accroché dans ma cuisine…
    Je trouve qu’il va bien avec ton post du jour Sylvie! Alors j’ai envie de le partager avec vous.

    Une vie entière illuminée par seul le soleil…
    Une douce illusion.
    Il y aura toujours des nuages, de la pluie, et parfois des tempêtes.
    Souviens toi simplement qu’ils ne font que passer.

    Belle soirée à tous
    Bisous

  7. passeuse

    3 mai, 2018 à 10:02

    Bonjour Sylvie
    Bonjour Anna live

    Nous , en 1999, nous étions ds notre maison depuis juillet.
    Notre fille avait 4 mois et nous n’avons pas dormi de la nuit.
    Tout s’arrachait autour de nous, les fermettes qui tiennent le toit ont vibré.
    Mais au matin, seul, le chapeau de la cheminée était tombé ne provoquant aucun dégât.
    Pareil au matin, les voisins, nous ont aussi proposé de venir se réchauffer_ nous n’avions que l’insert ….
    Solidarité!
    Je m’aperçoit que nous avons était bien protégé _ ma famille aussi_ tous mes voisins aussi par rapport aux images tv.
     » l’amour véritable vous met à genou_ oh , oui c’est vrai , la force ,je ne l’avais plus_ je devais faire des pauses, souvent ds la journée, couchée sur le canapé, pendant des mois.
    Je sais maintenant que seul ma Foi m’a permis de tenir, tenir pour ne pas mourir_ de fatigue moral et physique, de coups, sans cesse
    C’est cela se souvenir que vous pouvez aussi être bien
    Tenir, tenir, chaque heure de gagner me rapprocher du moment où je pourrais lâcher tout à fait.
    Un jour de plus de gagner et chaque jour , j’arrivais quand même à être bien quelques instant T.
    Et oui, c’est une tempête qui déclenche tout! et je n’ai pas fui.
    C’est pourtant une solution que j’ai souvent considéré mais à chaque fois ma Foi me retenait .
    Je ne sais comment dire mais ds tout cet enfer, je SAVAIS QUE JE DEVAIS LE FAIRE_Je sais pourtant que je suis passée à 2 doigts d’y passer mais une force plus grande me poussait à continuer coûte que coûte.
    Et à ce jour, je le redis » j’ai pardonné et je ne regrette pas car je sais que c’est épisode qui a permis de me révéler à moi_ même.
    La neige, c’est un grand froid qui te paralyse , c’est ça?

    Bonne journée Sylvie et Anna live
    Je vous embrasse

  8. Anna Liva

    3 mai, 2018 à 5:56

    Bonjour Sylvie ☆

    Si le bulletin météo ressemblait à cela alors là oui je l’écouterais tous les jours ! Merci !
    Tempete 99..pour moi aussi un réveil après la tempête comme on dit. Mon mari mon fils de deux ans et moi nous n’avions rien entendu. C’est la voisine d’en face nous sachant avec un jeune enfant qui nous a réveillées en sonnant a notre porte vers 9:00. Elle venait nous proposer de venir se réchauffer chez elle devant sa cheminée puisque nous n’avions plus d’électricité donc de chauffage. On ne comprenait pas sa proposition. C’est étrange de ne voir que les dégâts et pas ce qui les a causés. De réaliser qu on a été épargné sans rien avoir fait pour cela. Plongés dans un sommeil paisible. Ça me rappelle : « qu’il est bon de ne rien faire quand tout s’agite autour de vous. »

    Allez go au boulot ! Une journée de travail et de nouveau une semaine de repos. On ne va pas se plaindre….. Joli mois de mai :)

    Bon vent à tous !
    1-2-3 Soleil ! ;) Bises !

Consulter aussi

Une dispute…

Bonjour à tous, Cela fait plusieurs jours que je souhaite écrire cet article mais j’…