Accueil Spiritualité Réflexions du moment

Réflexions du moment

4

Réflexions du moment 18051211554717181815710172

Bonjour à tous,

Cette semaine je vous emmène faire un tour au-dessus des nuages. Chaque fois que je voyage, je VEUX le hublot. Alors je m’enregistre toujours tôt pour avoir un hublot et je prends bien soin d’éviter de réserver la place spécial parents pour ne pas avoir de surprise désagréable en découvrant ma carte d’embarquement, comme cela m’est déjà arrivé.

J’adore prendre l’avion et je ne me lasse pas des aéroports car j’aime l’idée de ces allées et venues vers des contrées ouvertes à des vacances prometteuses.

Je sais bien que j’ai l’air de parler comme quelqu’un qui prend exceptionnellement l’avion une fois tous les dix ans mais je vous assure que c’est vraiment ce que je pense.

Et pourtant je DÉTESTE les sièges de la classe économique et l’absence d’espace dans les couloirs. Moi je ne suis ni grosse ni grande. Chaque fois que je suis dans un avion je me dis, heureusement. Je ne sais pas comment font les autres.  

Sérieusement dans certains avions (qui ont dû voir naitre et mourir Mathusalem) on oublierait presque avoir payé un billet tant le voyage, inconfortable, ressemble à une punition.

Et quand en plus il y a un bébé qui pleure ou quelqu’un qui ronfle, c’est le jackpot. 

Mieux et je n’invente pas, hélas, un enfant avec des problèmes gastriques. Imaginez un vol de cinq heures à ses côtés. On ne peut pas ouvrir la fenêtre et il y a très peu de place pour aller faire un tour.  

J’ai dû moi-même jouer aux chaises musicales pour éviter de passer ces 5 heures assise à côté de lui, quitte à renoncer à mon cher hublot.

Le dernier écueil que j’ai vécu si je puis dire, c’est la découverte de la suppression de la boisson durant le vol entre la Martinique et la Guadeloupe.

On me dit que c’est pour réduire les dépenses. Mais je n’ai pas vu la répercussion de cette réduction sur le prix de mon billet, c’est normal ?

Bref.

C’est comme cette histoire de billet à prix réduit mais sans bagage en soute.

Et il y a mieux, une compagnie s’apprête à proposer des prestations à la carte. On paye un billet réduit et ensuite on décide si on veut manger, boire, voir un film…

De mon point de vue on encourage les gens à accepter des conditions de vie de plus en plus étriquées et de plus en plus médiocres.

Je me souviendrai longtemps de ce vol Air Canada où ayant trop mal aux oreilles durant la descente, j’ai utilisé mes deux mains pour les boucher.

L’hôtesse, me voyant ainsi, m’a demandé de boucler ma ceinture. J’ai levé les yeux vers elle et elle s’est baissée pour le faire à ma place. Mais jamais elle ne m’a proposé quoi que ce soit pour me soulager.

Figurez-vous que sur les compagnies Nord-américaines seule l’eau est gratuite. Les bouchons d’oreille sont donc payants.

Oh et j’ai oublié de préciser, au moment de la descente il n’est plus possible de passer commande. 

Malgré tout ce que je viens d’écrire, je suis prête à repartir demain. Vous le croyez ?

Après la Thaïlande, je n’avais pas hâte de refaire trop vite un voyage qui me causerait un tel décalage horaire qu’il me faudrait cinq jours (véridique) pour me remettre.

Heureusement que j’avais prévu le coup en posant une semaine de congés supplémentaire parce que je vous ai déjà expliqué que je tombe malade quand je reprends le travail alors que je suis encore déphasée.

Ceci dit, je sais que contrairement à ce que j’envisageais, je ne pourrai pas réaliser mon prochain voyage seule.

Ce serait comme choisir d’aller contre le vent. Et j’ai le même problème chaque fois que je songe à prendre un logement seule.

On dirait que j’arrive au bout de ce que j’ai à faire seule et cela fait très bizarre, je ne sais pas si vous comprendrez.

Dans les deux cas évoqués, je commence gentiment à faire des projets et il y a ces énergies vides peu sympathiques qui m’aident bien à comprendre que ce n’est pas le bon chemin.

Autant pour les voyages ce n’est pas grave car il y aura toujours des personnes avec qui partir, autant pour le logement c’est différent.

Aujourd’hui j’aimerais bien être chez-moi. Depuis un moment en réalité.

Un bon moment.

Mais c’est maintenant que j’entends plus distinctement encore qu’avant, ne t’installe pas seule. C’est comme si ce serait un non-sens.

Vous aussi vous trouvez cela bizarre, n’est-ce pas ?

Il y a plein de petites choses au quotidien qui vont dans ce sens…

Ca fait drôle.

Je ne suis pas quelqu’un qui craint la solitude. Notamment parce qu’elle n’existe pas pour un médium comme moi. Je ne suis jamais seule.

Mais chez moi non plus je ne suis jamais seule et il y a des moments où j’aimerais l’être. Au travail il y a toujours du monde aussi.

Vous voyez le tableau.

J’ai l’esprit un peu plus léger depuis qu’effectivement j’ai retrouvé cette espèce d’insouciance que je ne pensais pas revoir un jour. J’ai envie de faire des tas de choses sympa et agréables.

Ca me donne des ailes. Mais elles se retrouvent pleines de plomb quand j’envisage ce que je voudrais faire seule.

Bon.

Comme je n’ai pas besoin ni envie que les énergies de vide pas agréables se répandent dans ma vie, je vais tenir compte de ce drôle de message.

L’Inde sera encore là dans trois ou quatre ans n’est-ce pas ? Comme le Japon aussi je suppose.

Bonne journée à tous ;)  

  • Une croisière, oui mais…

    Bonjour à vous,  On m’a demandé récemment comment organiser une croisière.  Vous sav…
  • Depuis Londres

    Bonjour à vous,  Aujourd’hui c’est depuis Londres que j’écris, assise su…
  • Comme on aime

    Bonjour à vous,  Finalement ma mère a bien tenu le coup hier et elle a même pu s’amu…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    14 mai, 2018 à 12:03

    Bonjour,

    A une telle altitude il n’y a plus aucun oiseau. Par contre il y a de merveilleux nuages qui ressemblent à d’énormes morceaux de coton comme posés là.

    J’adore l’impression d’une vaste étendue de coton sur laquelle on pourrait se laisser glisser comme sur de la neige.

    Et quand l’avion vole plus haut encore (comme sur un long courrier), il y a des cristaux de glace qui se forment sur les hublots.

    Ca donne l’impression qu’ils sont fendillés !

    Louboutin, toutes les fashionista connaissent et adorent lol !

    J’en ai une paire, chaque fois que je la porte j’ai droit à « Tu as des Louboutin !!!).

    Les escarpins ne sont pas confortables en plus, c’est le plus comique.

    Je ne les porte que quand je sais que je vais pouvoir rester assise toute la journée !

    Je connais le cuir de poisson. J’ai déjà vu des sacs réalisés dans cette matière.

    Mais en ce qui me concerne à ce jour je ne suis pas dérangée par le fait d’acheter du cuir ou de manger de la viande.

    Une porte qui s’ouvre, pour moi, je pense oui. En tout cas j’en vois une qui se ferme.

    Ca fait drôle. Mais cela ne me rebute pas.

    Accueillons, accueillons !

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. Lucie

    14 mai, 2018 à 8:07

    Coucou Sylvie,

    « Comme je n’ai pas besoin ni envie que les énergies de vide pas agréables se répandent dans ma vie, je vais tenir compte de ce drôle de message. »
    Une nouvelle marche à monter?????? et donc une nouvelle porte s’ouvre!

    De toutes façons il y a toujours une raison, et une bonne, pour que les guides interviennent et que cela nous plaise ou non.
    Après, et c’est une leçon que je viens d’accepter, c’est notre choix. Par contre si notre choix n’est pas le bon, ils reviennent à la charge.
    Merci l’Univers, la Source ou Dieu mais rien n’est laissé au hasard!!!

    Bonne journée et bonne semaine,
    Avec du soleil plein le cœur à défaut d’être dans le ciel.

  3. Anna Liva

    14 mai, 2018 à 8:01

    Bonjour Sylvie ☆

    Quand les ailes se trouvent pleine de plomb qu’elle belle façon pour
    s’alléger de surplomber les nuages et les paysages en avion et regarder par le hublot.
    Je serai du voyage avec toi cette semaine encore. Je veux voir toutes tes vues de haut ! Merci du cadeau.

    Oui le Japon et l’Inde t’attendront, vous attendront.

    Bise !

  4. passeuse

    14 mai, 2018 à 7:58

    Bonjour Sylvie

    LA photo vu d’en haut est magnifique.
    Elle me fait penser au calme – avec tout ce bleu, les nuages.C’est drôle, je vois un oiseau _ qui va bien avec le thème de voyage!

    C’est chouette(pour rester ds le thème du vol),que tu ai toujours cette impression
    de vacances prometteuses-comme un recommencement différent mais agréable_ à chaque fois.C’est ce que moi, je sens.
    Tu me fais bien rire avec ton expression’ les avions qui ont dû voir et mourir Mathusalem »
    Mais je comprends ton exaspération_ comme les compagnies » low cost » .
    Je n’ai jamais pris l’avion et honnêtement peut être que je me trompe mais j’ai ds l’id que ce genre de compagnie jouant sur les services mis en place ne sont moins fiables( c’est le meilleur mot qui me vient).
    Si on « rogne sur la qualité pour quoi que ce soit, il y a forcément des inconvénients.
    JE trouve dommage_ pour ma part – que vu la conjoncture actuelle des gens – qui n’ont pas un porte monnaie extensible-qu’il y ai cette attirance pour le  » moins bon ».
    Si tout les gens faisaient l’effort d’acheter mieux et moins mais de qualité, les hobies et français ( pour relancer la croissance), seraient obliger de changer la donne en ne produisant que des choses de qualité.
    Tout le monde s’en porterait mieux( la croissance, il y aurait du travail, pas de petite mains sous payés ds des ateliers miteux, les gens en aurait pour leur argent, ce serai mieux pour la planète.
    ça commence déjà à changer pour l’alimentation_ moins ou peu de pesticide et autres ( enfin!)
    ON peut y arriver_ nous faisons partis de la classe moyenne mais je préfère acheter mieux et moins quitte à attendre un peu_ j’essaie de priviligier les petits créateurs- qui ont de trés beaux choix et de qualité_ tout comme les petits producteurs.
    Pardon de mon grand plaidoyer mais la cause me tient à coeur et je suis de plus en plus sensible à tout ce qui touche le bien être de tous ‘ gens, animaux, terre..).

    En ce qui concerne,ton ressentie d’arriver au bout, je ne trouve pas cela bizarre, ds le sens où nous savons que tout a un commencement et une fin .
    On dirait que tu arrives au bout d’un cycle et qu’un autre est en train de se mettre en place avec de nouveaux objectifs.
    J’ai vécu cela aussi après la phase d’avec mon mari et de me soigner ,est venu la phase comprendre ce que je suis et pourquoi, puis la phase  » ce que je veux’ , puis la mise en rte de mon projet’ au service des gens, soigner autrement »
    Je trouve cette étape excitante, pleine de bonnes énergies, d’aller vers le mieux, vers soi, se trouver encore plus.
    Je te souhaite de belles énergies
    je t’embrasse

Consulter aussi

Chemin de la sérénité…

Bonjour à tous, Je crois qu’il faut que j’arrête de m’énerver quand le t…