Accueil Spiritualité Multitude d’Êtres

Multitude d’Êtres

13

Multitude d'Êtres 18052002522717181815720822

Bonjour à tous,

« Quel agréable coucher de soleil encore ce soir. », me dit Elédahiel.

Magnifique ! Et ce jaune, on croirait sur les photos que c’est moi qui ai mis un filtre. Pas du tout, elles sont sans retouche ! Je suis très contente.

Par contre quelle galère pour se garer. Le parking était blindé. J’aime aller là parce que c’est facile d’accès et qu’il y a plein de place sur le site, il y a des bancs etc mais je constate qu’il y a de plus en plus de monde…

« Tu n’es pas la seule à apprécier la douceur de la soirée. Et les couchers de soleil. Il y a même un couple d’amoureux qui t’a pris ton banc quand tu t’es levée. Tu n’avais encore jamais perdu ton banc. »

Je te jure !  

Pourquoi les gens ne se promènent pas ailleurs lol ?

« Pourquoi toi tu ne vas pas ailleurs ? »

J’ai essayé, tu as bien vu. La vue était tronquée. Je connais bien un autre endroit mais il y a toujours beaucoup de monde et je ne pourrais pas me garer en arrivant à l’heure où j’arrive pour mes photos.

Sur la plage du Diamant on a le lever, pas le coucher et à Sainte Anne, il y a les moustiques le soir ! Ils arrivent plus vite que la vitesse de la lumière !!!

« Il faut faire du feu pour pour faire fuir les moustiques. »

Tu sais bien que c’est interdit. 

« Oui. Tu ne peux pas faire de feu ou amener ton chien à la plage. La majorité des Martiniquais ne viennent pas avec leurs chiens. Mais des personnes qui se sont installés plus ou moins récemment en Martinique le font. Malgré les panneaux.

Parce qu’elles en ont envie.

Parmi ces personnes il y en a qui s’installent dans certains quartiers et qui font la guerre à leurs nouveaux voisins pour qu’ils abandonnent leurs animaux. Pas leurs chiens mais leurs poules, leurs moutons…

D’autres achètent des maisons et une fois installés ennuient leurs voisins pour qu’ils coupent les arbres qui leur gâchent la vue.

Ou d’autres encore comme tes voisins d’en face pensent normal de passer des soirées à rire et discuter bruyamment dehors puisque c’est les Antilles.   

Et ces mêmes personnes n’envisagent pas de repartir car elles se sentent trop bien ici.

Vous autres ne vous exposez pas au soleil. Vous savez pourquoi. Vous n’avez aucun mal à distinguer les touristes des locaux sur les plages. Il n’y a que les touristes pour fuir les espaces ombragés.

Vous levez les yeux au ciel quand un énième nouvel arrivant décide de se mettre à vendre des glaces, dans la méconnaissance des goûts des Martiniquais. 

Sur chaque ile de l’archipel des Antilles on trouve des sorbets coco ou goyave différents. Vous le savez, pas les nouveaux arrivants qui ne savent pas quand ils débutent que le parfum préféré des Martiniquais n’est pas la vanille « des iles ».

Vous savez ce qu’est une fève de cacao et chaque famille a sa recette de chocolat de communion.

Vous n’achetez pas à prix d’or des conques de lambi. Vous connaissez souvent un pêcheur qui peut vous en donner.   

Vous savez ce qu’est le lambi.

Vous connaissez la différence entre crabes de terre et crabes de mer.

Vous gardez souvent vos chiens attachés. Ils sont essentiellement là pour garder la maison. 

Vous aimez les glaces sur la plage. 

Votre avocat avait meilleur goût que l’avocat d’Israël. Dommage, il poussait moins bien. Et les professionnels ont opéré des croisements. Nuisibles au goût des fruits. 

Vous êtes nombreux à préférer les avocats du marché du coup.

Quand on ne connait pas son voisin, on a tendance à se baser ce que l’on croit reconnaitre à travers ce que l’on connait.

Il faut du temps pour laisser tomber les lunettes du connu confortable.

En attendant on se cogne, on se re-cogne.

Ce qui compte, c’est qu’il y a toujours des moments où l’occasion vous est donné de poser ces lunettes un instant. 

Ce n’est pas grave si au bout de cinq minutes vous les reprenez. Pendant cinq minutes vous aurez vu.

Puis la fois d’après ce sera dix minutes, puis douze, puis treize…

Vous ne les lâcherez jamais totalement mais vous réaliserez doucement que oui, il existe une multitude d’êtres et de façon d’être.

Et c’est très bien comme ça. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)   

  • Ni Ombre ni Lumière

    Bonjour à tous, Je m’appelle Sylvie et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog. Je…
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

13 Commentaires

  1. Carène

    25 mai, 2018 à 14:19

    @Anna
    le champ du possible est infini.
    L’important est de laisser parler le cœur (avec ou sans piquants ?! ;) )
    On se tient au jus !! :)
    Bises

  2. Anna Liva

    24 mai, 2018 à 18:26

    @ Carène

    Va pour un plat de moules tropicalé à l’occasion ! ;)
    Et pourquoi pas une virée au pont d’Avignon ?

    Bise coeur à coeur !

  3. passeuse

    24 mai, 2018 à 13:15

    Bonjour Sylvie
    Bonjour ,tout le monde

    Voir les autres tel qu’ils sont et ne pas les percevoir qu’à travers nos filtres et je pense aussi une question de décalage par rapport à ces personnes.

    En tout cas, ça me rappelle une jolie histoire.
    Celle de joséphine Baker , meneuse de revue et chanteuse qui loue un château en Dordogne ,ds un petit village _ proche de chez moi, à 5km.
    10 ans plus tard , elle achète le château et y fait installer ,l’eau courante, l’électricité et le chauffage central.
    Elle vit ds ce château avec son mari _ jo bouillon_ qui a d’abord était son manager.
    Elle et son mari adoptent 12 enfants de nationalité différentes, qu’elle appelle « sa tribu Arc en Ciel »
    Voilà pour la petite histoire vraie.
    Bises à toutes

Consulter aussi

Accueillir les cycles

Bonjour à tous, « Tu vois ma belle Sylvie, de la même manière qu’il y a d…