Accueil Spiritualité Plaisir primaire et au-delà

Plaisir primaire et au-delà

14

Plaisir primaire et au-delà 18052402530724101015727352

Bonjour à tous,

« Ton petit neveu est plus facile à convaincre avec des caresses et de la douceur, tu l’as remarqué ? », me demande Elémiah.

Oui.

« Comme beaucoup d’enfants, quand l’effort demandé est trop grand, il renonce purement et simplement. Tu te souviens de la fille de ta copine qui voulait descendre de la poussette pour marcher mais qui après quelques pas a vite tendu les bras vers sa mère. »

Je me souviens lol. Cela arrive souvent avec les enfants. Ils se fatiguent vite petits comme ça.

« L’ego est pareil aux petits enfants. Il se fatigue vite, se décourage et renonce. C’est la raison pour laquelle vous êtes capables d’éprouver du plaisir. Sur tous les plans.

Les sportifs connaissent le plaisir dans l’effort. Celui-là te semble un peu obscur, n’est-ce pas ? »

Mdr !!! J’aime marcher. Pas courir. Et je DÉTESTE grimper. Je ne suis pas une grande sportive c’est vrai. C’est comme de l’effort qui ne sert à rien. Pas taper ! C’est juste que pour moi c’est quelque chose de nécessaire bien plus qu’amusant.

« Sauf quand tu pars en rando-photo. »

Là j’adore, je m’éclate, je suis contente d’être là, je sens que je suis à ma place…

Lol !!! Quand on fait ce qu’on aime c’est différent.

« Il y a des lecteurs qui ont pu croire que tu sortais peu de chez toi en dehors du travail. »

Ah bon ? J’aime bien passer du temps à l’extérieur pourtant.

« Tu préfères passer des heures à l’extérieur, si tu n’as pas de livre à lire, d’article à écrire ou de dessin à faire. Tu passes peu d’après-midi devant la télé. »

J’ai remarqué qu’au final je me sentais énervée et j’avais la sensation d’avoir perdu mon temps. Maintenant quand je reste devant la télé c’est parce que je suis devant de bons programmes.

Et qu’il pleut. Lol.

« Quand il pleut tu préfères lire. »

J’aime bien la lecture, je l’ai déjà dit.

« C’est l’ego qui a besoin du plaisir, de ce qui permet de rester dans le bien-être, de son cocon. L’âme a tout ce qu’il lui faut.

Sans le plaisir, vous iriez nettement moins les uns vers les autres car alors les heurts ne vous paraitraient pas supportables.

Pourtant, c’est parce que vous connaissez le plaisir que vous acceptez la douleur. Dans les relations. Au travail. Dans le sport etc…

Cette même douleur qui serait moins importante et moins grande si le plaisir vous était inconnu.

Aussi lorsque parmi vous certains se détachent de la manière dont vous vivez vos relations, de l’affectif, de la passion et par-delà du plaisir que l’on va appeler primaire, il apparait une zone floue dans un premier temps.

Vous percevez la vacuité de ce plaisir primaire et pourtant vous savez encore que ce qui y est associé réel.

Vous hésitez et faites demi-tour ou vous poursuivez. Si vous poursuivez, vous est rappelé ce dont l’âme se nourrit vraiment.

Et vous retournez à la notion de pureté. Le plaisir primaire ne peut plus vous combler.

Sauf que, vous restez incarnés. Certains s’arrêtent ici et pensent être arrivés. L’ego aime bien être arrivé.

D’autres se voient rappeler que toutes les expériences sont liées et peuvent à différents moments de vos vies vous apporter des choses différentes.

Le plaisir primaire se modifie. A mesure que vous acceptez aussi ce qui nourrit l’âme.

L’ego accepte dans le plaisir ce qu’il refuserait farouchement dans un travail conscient nettement plus direct.

Vos relations sont plus profondes, plus sincères et moins nombreuses également.

Un autre chemin, avec peu de visibilité devant vous, apparait. Vous ne pouvez pas vous perdre mais c’est la seule chose que vous savez.

L’âme ici vous encourage à suivre la voie du plaisir pour vous-mêmes mais un plaisir qui encourage le partage et développe la joie d’être.

Elle vous encourage à accepter d’être l’individu différent de votre entourage. En vous donnant des moyens concrets d’agir d’une façon qui vous permettra de la nourrir aussi.

Alors qu’avant vous ne nourrissiez que votre ego.

Le plaisir change encore pour vous. Vous comprenez qu’il n’y a pas d’arrivée, qu’il ne peut y en avoir une tant que vous demeurez incarnés. Vous l’acceptez. Vous vivez l’instant.

Et tout naturellement vous projetez cet instant au-delà du présent. Vous devenez créateurs de vos vies. Et vous vous posez.

D’autres ego se tournent vers vous, avec envie. Vous les voyez mais ne réagissez pas. Vous restez sur votre voie.

Le plaisir n’est plus le même qu’au départ. Vous savez comment il part de vous et comment l’étendre à différents aspects de votre vie.

Vous ne le recherchez plus exclusivement à l’extérieur.

Vous est rappelé alors que le plaisir n’est pas le véritable amour. Celui qui nourrit réellement l’âme. Vous est rappelé que cet amour-là n’a pas besoin du plaisir.

Vous avez simplement le choix de les accoler, si vous le pouvez. Quand vous le pouvez.

La pureté. Si et quand. Et c’est tout.

Tu ne connais pas un monde totalement dénué de plaisir. Tu n’aurais pas la force d’y vivre. Ou plutôt d’y survivre.

Vous ne pouvez y vivre. Juste survivre.

C’est un autre sujet toutefois.

L’amour qui se suffit à lui-même peut vous nourrir aussi, même dans l’incarnation. Toutefois, toutes les expériences sont intéressantes et vous apportent.

Aussi, dites-vous bien que ce qui compte c’est que vous les appréciiez. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Les cadeaux de noël

    Bonjour à tous, Ma compagne me demande ce que je veux pour noël. Or vous n’allez pas…
  • La dévotion

    Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…
  • Contradiction interne

    Bonjour à tous, Véhiriah j’ai fait un rêve qui me rend perplexe… J’adore…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. Anna Liva

    9 juin, 2018 à 9:16

    Coucou :)

    Sacré Elédahiel !
    Même si ca ne m’était pas destiné je l’ai essayé. Je me sens bien. Je n’aurais pas cru. Puis, je pense : faudrait pas que ça dure trop longtemps quand même lollll je crois que je sais d’où ça vient d’où ça parle ;) Je ne le situe pas toujours aussi bien.

    Merci de tes question Alone.
    J’ai bien fait de vouloir faire un petit tour par ici ce matin :)

    Bise !

  2. Alone

    3 juin, 2018 à 20:41

    Merci ;)

  3. crystallia

    2 juin, 2018 à 17:42

    Bonjour,

    « Imagine toi dans le désert. Il n’y a rien ni personne d’autre que toi.

    Tu es seul, tu n’attends rien et rien ne viendra.

    Tu es juste là et c’est tout.

    Comment te sens-tu ? »

    C’est Elédahiel qui te répond.

    Bise ;)

  4. Alone

    2 juin, 2018 à 12:04

    Bonjour à tous et à toutes, je vais peut être passer pour un idiot mais je ne comprends qu’a moitié ce qui est dit. Lorsqu’on parle d’amour qui se suffit à lui même qu’est ce que ça veut dire ? L’amour de quoi ? De la vie et de soi même ? De la Source ? Et quand on dit l’ego est arrivé ça veut dire qu’on se dit que les plaisirs primaire ne suffisent plus et puis voilà ça s’arrête là ? Et aussi. Survivre dans un monde sans plaisir je comprends mais si l’amour nourrit notre âme malgré cela enfin au final je dois comprendre qu’on a toujours l’amour comme possibilité ? Au final qu’est ce que ça serait d’être pure ?

Consulter aussi

Ce qui nous pollue

Bonjour à tous, « Alors, il n’y aura pas de bain du 1er de l’an cet…