Accueil Spiritualité Plaisir primaire et au-delà

Plaisir primaire et au-delà

14

Plaisir primaire et au-delà 18052402530724101015727352

Bonjour à tous,

« Ton petit neveu est plus facile à convaincre avec des caresses et de la douceur, tu l’as remarqué ? », me demande Elémiah.

Oui.

« Comme beaucoup d’enfants, quand l’effort demandé est trop grand, il renonce purement et simplement. Tu te souviens de la fille de ta copine qui voulait descendre de la poussette pour marcher mais qui après quelques pas a vite tendu les bras vers sa mère. »

Je me souviens lol. Cela arrive souvent avec les enfants. Ils se fatiguent vite petits comme ça.

« L’ego est pareil aux petits enfants. Il se fatigue vite, se décourage et renonce. C’est la raison pour laquelle vous êtes capables d’éprouver du plaisir. Sur tous les plans.

Les sportifs connaissent le plaisir dans l’effort. Celui-là te semble un peu obscur, n’est-ce pas ? »

Mdr !!! J’aime marcher. Pas courir. Et je DÉTESTE grimper. Je ne suis pas une grande sportive c’est vrai. C’est comme de l’effort qui ne sert à rien. Pas taper ! C’est juste que pour moi c’est quelque chose de nécessaire bien plus qu’amusant.

« Sauf quand tu pars en rando-photo. »

Là j’adore, je m’éclate, je suis contente d’être là, je sens que je suis à ma place…

Lol !!! Quand on fait ce qu’on aime c’est différent.

« Il y a des lecteurs qui ont pu croire que tu sortais peu de chez toi en dehors du travail. »

Ah bon ? J’aime bien passer du temps à l’extérieur pourtant.

« Tu préfères passer des heures à l’extérieur, si tu n’as pas de livre à lire, d’article à écrire ou de dessin à faire. Tu passes peu d’après-midi devant la télé. »

J’ai remarqué qu’au final je me sentais énervée et j’avais la sensation d’avoir perdu mon temps. Maintenant quand je reste devant la télé c’est parce que je suis devant de bons programmes.

Et qu’il pleut. Lol.

« Quand il pleut tu préfères lire. »

J’aime bien la lecture, je l’ai déjà dit.

« C’est l’ego qui a besoin du plaisir, de ce qui permet de rester dans le bien-être, de son cocon. L’âme a tout ce qu’il lui faut.

Sans le plaisir, vous iriez nettement moins les uns vers les autres car alors les heurts ne vous paraitraient pas supportables.

Pourtant, c’est parce que vous connaissez le plaisir que vous acceptez la douleur. Dans les relations. Au travail. Dans le sport etc…

Cette même douleur qui serait moins importante et moins grande si le plaisir vous était inconnu.

Aussi lorsque parmi vous certains se détachent de la manière dont vous vivez vos relations, de l’affectif, de la passion et par-delà du plaisir que l’on va appeler primaire, il apparait une zone floue dans un premier temps.

Vous percevez la vacuité de ce plaisir primaire et pourtant vous savez encore que ce qui y est associé réel.

Vous hésitez et faites demi-tour ou vous poursuivez. Si vous poursuivez, vous est rappelé ce dont l’âme se nourrit vraiment.

Et vous retournez à la notion de pureté. Le plaisir primaire ne peut plus vous combler.

Sauf que, vous restez incarnés. Certains s’arrêtent ici et pensent être arrivés. L’ego aime bien être arrivé.

D’autres se voient rappeler que toutes les expériences sont liées et peuvent à différents moments de vos vies vous apporter des choses différentes.

Le plaisir primaire se modifie. A mesure que vous acceptez aussi ce qui nourrit l’âme.

L’ego accepte dans le plaisir ce qu’il refuserait farouchement dans un travail conscient nettement plus direct.

Vos relations sont plus profondes, plus sincères et moins nombreuses également.

Un autre chemin, avec peu de visibilité devant vous, apparait. Vous ne pouvez pas vous perdre mais c’est la seule chose que vous savez.

L’âme ici vous encourage à suivre la voie du plaisir pour vous-mêmes mais un plaisir qui encourage le partage et développe la joie d’être.

Elle vous encourage à accepter d’être l’individu différent de votre entourage. En vous donnant des moyens concrets d’agir d’une façon qui vous permettra de la nourrir aussi.

Alors qu’avant vous ne nourrissiez que votre ego.

Le plaisir change encore pour vous. Vous comprenez qu’il n’y a pas d’arrivée, qu’il ne peut y en avoir une tant que vous demeurez incarnés. Vous l’acceptez. Vous vivez l’instant.

Et tout naturellement vous projetez cet instant au-delà du présent. Vous devenez créateurs de vos vies. Et vous vous posez.

D’autres ego se tournent vers vous, avec envie. Vous les voyez mais ne réagissez pas. Vous restez sur votre voie.

Le plaisir n’est plus le même qu’au départ. Vous savez comment il part de vous et comment l’étendre à différents aspects de votre vie.

Vous ne le recherchez plus exclusivement à l’extérieur.

Vous est rappelé alors que le plaisir n’est pas le véritable amour. Celui qui nourrit réellement l’âme. Vous est rappelé que cet amour-là n’a pas besoin du plaisir.

Vous avez simplement le choix de les accoler, si vous le pouvez. Quand vous le pouvez.

La pureté. Si et quand. Et c’est tout.

Tu ne connais pas un monde totalement dénué de plaisir. Tu n’aurais pas la force d’y vivre. Ou plutôt d’y survivre.

Vous ne pouvez y vivre. Juste survivre.

C’est un autre sujet toutefois.

L’amour qui se suffit à lui-même peut vous nourrir aussi, même dans l’incarnation. Toutefois, toutes les expériences sont intéressantes et vous apportent.

Aussi, dites-vous bien que ce qui compte c’est que vous les appréciiez. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

  • Nos avancées

    Bonjour à vous, Ah ce dimanche a commencé sous la pluie mais le soleil a vite refait surfa…
  • Les cadeaux de noël

    Bonjour à tous, Ma compagne me demande ce que je veux pour noël. Or vous n’allez pas…
  • La dévotion

    Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. crystallia

    2 juin, 2018 à 11:12

    Bonjour Passeuse,

    Gardez la foi.

    Bise ;)

  2. passeuse

    1 juin, 2018 à 6:50

    Bonjour SYlvie

    Et merci du fond du coeur pour ta réponse.

    C’est exactement ce que je lui ai dit.
    Je lui ai dit de demandé de l’aide.
    Et je l’ai aussi fait pour elle.
    Le l’ai senti si triste et pas loin de la crise de nerf, hier soir.
    Je l’ai rassuré aussi.
    Je pense qu’elle traverse » une crise »où tout ce qu’elle ne voulait pas voir remonte.Et ça l’angoisse!
    ça m’a fait si mal au coeur de la sentir comme ça….
    Mais hier soir,à minuit, je l’ai appelé et ça allait mieux.
    Je te remercie encore , sincèrement.

  3. crystallia

    31 mai, 2018 à 23:12

    Bonsoir,

    Tu veux aider ta fille, je le comprends.

    Demande qu’elle puisse voir pendant quelques jours au travers la Lumière.

    C’est la phrase qui m’est venue.

    Elle a besoin de voir ce qui demeure encore obscur à ses yeux aujourd’hui.

    Bise ;)

  4. passeuse

    31 mai, 2018 à 19:39

    RE

    jE M’EXCUSE SYLVIE MAIS JE SOLLICITE TON AIDE POUR MA FILLE .
    teléphone, il y a 1 heure.
    Elle va très mal.
    Je sais que tu ne fais plus mais….
    SI TU pouvais regarder .Je pense à quelque chose et je voudrais savoir si je tombe juste et comment l’aider.
    Dis _moi, si tu veux des renseignements.
    Je te remercie par avance de ta réponse quel quel soit.
    Je t’embrasse.

  5. crystallia

    31 mai, 2018 à 11:56

    Coucou,

    C’est le soleil qui se reflète ainsi sur l’objectif. C’est une question d’angle…

    Le plaisir et ce qu’il nous apporte, vaste sujet je dirais.

    Il y a tout un nuancier ici en fait.

    Et selon notre rapport à nous, on est plus attiré par certaines nuances que d’autres.

    Ce qui compte c’est qu’on se retrouve je pense.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  6. Djayanna

    31 mai, 2018 à 11:20

    Re!!

    Dis Sylvie, c’est quoi cette tache dorée sur ta photo?

  7. passeuse

    31 mai, 2018 à 7:23

    Bonjour SYlvie
    Bonjour tout le MOnde

    Tout me parle Ds ce texte.
    Je pourrai en disséquer chaque phrase _ ds ma relation avec mon mari et mon évolution.

    Les phrases clés pour moi:

    Si vous choisissez le plaisir, vous accepter la douleur.
    Vous percevez la vacuité de ce plaisir primaire et pourtant vous savez encore que ce qui y est associé est réel.
    Si vous poursuivez, vous est rappelé,ce dont l’âme se nourrit vraiment:la pureté
    Et vous retournez à la notion de pureté!
    Le plaisir primaire ne peut plus vous combler.
    L’âme vous encourage à suivre la voie du plaisir pour vous_ même _mais un plaisir qui encourage le plaisir et développe la joie d’être.
    Elle vous encourage à accepter à être l’individu différents de votre entourage en vous donnant les moyens concrets pour y arriver.
    Vous vivez l’instant présent et êtes créateur de votre vie!
    voilà, c’est tout à fait ça:c’est merveilleux, agréable, super,excitant_ quand tout se met en place et que vous le vivez au jour le jour, c’est aussi simple, un pur bonheur simple_ qui vous transcende_et vous fait planer.( vous pouvez être si haut…), c’est doux aussi,comme une caresse sur votre âme, sur votre moi et tout votre être le sent, il n’y a plus de froid, c’est toujours tempéré et chaud.
    Vous êtes assis confortablement ds votre être, avec lui, vous êtes!, vous êtes bien ancré et bien ds la vie.
    Joie simple et pure à chaque instant!
    Et être ici, en fait partie!
    Gratitude , encore une fois en la vie, à mes guides, à Sylvie, à ses guides et à moi_même pour avoir su comprendre et avancer jusque là.
    ( j’aime beaucoup la phrase d’Alexandre » il faut agir en gourmet de la vie mais non en gourmand ».
    Baisers à tous les écrivains d’aujourd’hui et d’hier!

  8. Djayanna

    31 mai, 2018 à 6:46

    Bonjour Sylvie
    Coucou tout le monde

    Y’a qu’un mot qui me viens ce matin après la lecture de cet article….

    Waouw!!!

    Je me retrouve dans beaucoup de passage…

    « Vous comprenez qu’il n’y a pas d’arrivée, qu’il ne peut y en avoir une tant que vous demeurez incarnés. Vous l’acceptez. Vous vivez l’instant. »

    C’est exactement ce que je me disais à moi même hier en fin de journée.
    Ni début, ni commencement, nous sommes tous en devenir…

    Belle journée à tous
    Bisous

  9. Anna Liva

    31 mai, 2018 à 4:23

    Bonjour Sylvie ★

    Et bien cet article est un article sur lequel il me sera toujours bon de revenir….toute ma vie si possible ! Elemiah donne des rappels essentiels que j’ai entendu de cet homme éveillé que j’ai rencontré il y a 10 ans déjà ! On les entends on les comprends on pense les avoir compris et on les oublie presque aussi vite si ce n’est pas suivi d’une mise en pratique et de rappels réguliers (l’ego se fatigue et renonce vite :) ) J ‘adore observer les enfants surtout entre 15-18 mois et 5-6 ans. Je n’avais pas pensé que ça pouvait nous en apprendre sur le fonctionnement de l’ego :)

    J’ai quelques acquis je vois depuis cette rencontre, en les relisant aujourd’hui, sur mon rapport au plaisir et à la douleur et comment il s’ est modifié.

    Le point principal pour moi dans ce post c’est ce clin d’oeil « l ego aime bien être arrivé ». Oh ouiiii ! C’est ce qui m’agace chez les spitueux a 2 balles !
    Paradoxe : C’est un plaisir pour moi de m’apaiser avec une sorte de petit chant intérieur (qui me vient de Titch Nath Han…un ex lolll) je le disais il y a peu « je suis chez moi je suis arrivée » . Je me le dis rarement mais c’est tpukours un pei là. J’ai toute conscience que c’est dans cette maison étroite de mon incarnation et que c’est très limité au regard de mon âme mais au moins ça me rappelle que cette âme a tout ce qu’il lui faut point besoin de courir ni de partir à point ;)
    C’est moins douloureux que de ressentir qu’on ne peut faire que survivre dans un espace si étriqué.
    Mais je ne me suis pas encore vraiment posée je sens.
    Projeter l’instant au-delà de mon présent et devenir créateur de ma vie semble être ce qu’il me « reste » à accomplir. C’est en cours mais… Snif ! Bon vaut mieux en rire ? Ok ! Je crois que j’ai trop pris au sérieux cette question du ici maintenant. …Je vais projeter…..je vais me mettre au basket. ..Panier ! :)

    Merci Sylvie. Bonne journée.

    Buzzzzzz (l’éclair) à tous ! ;)

    PS : Saisons des pluies dans le midi ! :(

  10. alexandre

    31 mai, 2018 à 1:01

    Bonsoir Sylvie,
    Mon maitre disait que la véritable force vient de soi même et de notre capacité a vivre seul. Bon, je dirais que dans mon cas,c un peu loupe car j ai quand même deux chats lol Mais je ne me focalise plus sur les relations extérieures, j apprécié d avantage la solitude et la meditation… Cela est du aussi a l âge,passe la quarantaine,on réévalué ses priorités. Mes relations amicales sont moins nombreuses mais plus riches. Je pense que cette notion de pureté est aussi présente dans l ombre. Demain,suis invite aurestaurant par mon pere bref un bon moment en perspective. Mais pour moi,un jambon ou mimolette beurre m apportent et une glace m apportent autant de plaisir. Je pense qu ‘il faut agir en gourmet de la vie mais non en gourmand … La qualité doit l emporter sur la quantité.Quand a cette idée d un monde sans plaisir, je pense que la vie elle même est déjà un plaisir . Le plaisir au fond ne dépend que de notre façon de considérer les choses.Je finirais ce commentaire par une remarque de mon maitre »un plat de pâtes ou riz c est un festin » La nourriture simple peut être un plaisir bîses

Consulter aussi

Petite devinette

  Bonjour à tous, Je vous propose une petite devinette aujourd’hui. Si vous tro…