Accueil Vie magique Je ne veux pas

Je ne veux pas

7

Je ne veux pas dans Vie magique 18052402530924101015727353

Bonjour à tous,

« Et dis-moi, que penses-tu d’un Je ne veux pas ? », me demande la même entité qu’hier.

Ca on sait tous faire. 

« Vraiment ? »

Oui.

« Pourquoi travailles-tu alors ? »

Ah ce genre de Je ne veux pas ?

« Oui, le véritable. »

C’est la première chose que j’ai faite consciemment. Je m’en souviens. Je l’ai fait plus d’une fois. Moi je passe par la Lumière. Il y avait ce lycée où je ne voulais pas aller. C’était celui où j’avais le plus de chances d’aller.

Je n’allais déjà plus à l’église, on ne peut pas dire que j’avais une foi profonde mais j’ai fait la seule chose qui m’est passée par la tête, j’ai prié Dieu.

Sérieusement. J’ai prié parce que je ne voulais pas être affectée dans ce lycée. L’autre ne m’intéressait pas spécialement, il était loin…

Mais au moins, il ne me donnait pas envie de m’enfuir.

Et lorsque j’ai reçu mon affectation, j’étais hyper heureuse. Je l’ai refait l’année d’après quand on a déménagé. Il y avait un lycée dont je ne voulais pas simplement parce que je n’arrivais pas à m’y projeter et un autre où la totalité de mes cousins avaient voulu entrer sans succès.

Même après moi, personne n’y est allé dans ma famille.

« Et tous ont pourtant voulu. »

Oui…

« Donc tu es passée par la Lumière, tu as fait des demandes. »

Oui. Les deux fois. Et je n’ai pas pu m’empêcher de continuer à prier tous les soirs ensuite, c’est drôle non ? Alors que je ne le faisais pas avant.

J’ai continué jusqu’à ce que je lise la bible. Et qu’il me vienne comme une évidence que c’était une compilation de récits établis par des hommes. Alors je me suis dit, il n’y a rien de vrai, Dieu n’existe pas.

Mais finalement ça n’allait pas. Au bout de quelques jours j’ai réalisé que cela me faisait du bien de faire ma petite prière du soir. Alors j’ai repris. J’avais un peu plus de vingt ans. 23 ou 24…  

Je me suis intéressée à d’autres spiritualités, non chrétiennes. Car c’était de là d’où je venais et j’avais beaucoup de mal avec le côté Dieu le père tout puissant, qui ne me parlait pas. 

En fait à un moment donné je voulais savoir pourquoi tout ce qui avait trait à Dieu était si masculin. Moi je suis une femme.

J’ai eu une partie de la réponse en lisant des ouvrages sur les anciennes spiritualités européennes et en me renseignant sur la transition vers le christianisme.

Par contre je n’ai pas la réponse à la question de savoir d’où vient réellement cette infériorité acceptée sur le plan spirituel. 

« Du plan matériel naturellement. C’est une des conséquences du désir de pouvoir et par-delà du désir de puissance spirituelle.

Prenons un exemple simple et que tu vas comprendre. Après la seconde guerre mondiale, les femmes en France ont été encouragées à quitter leurs emplois au profit des hommes. »

C’est ça l’exemple ?

« On change d’échelle, tu te souviens de l’exemple du placard à bonbons ? »

Ah…

C’est moi qui commande !

« Voilà. »

C’est de là que ça vient ?

« Oui. Beaucoup de femmes ont compris et comprennent encore que l’idéal ce n’est pas d’être sur le trône. C’est de manier le sceptre. C’est moi qui commande.

Beaucoup de femmes ont eu tôt de fait de comprendre, comment manier « le sceptre » justement. »

Lol…

Donc elles ont renoncé au premier plan pour leur bénéfice personnel.

« Exactement. Ce faisant, elles ont creusé la tombe de nombreuses autres. Mais peu leur importait et cela existe encore. 

Dans toutes les cultures il y a eu des luttes de pouvoir qui ont abouti de manière différentes pour les hommes et les femmes. Mais c’est souvent qu’il est établi que certains traits ou certaines tâches sont plus masculins ou féminins par nature selon vous.

Alors qu’il n’en est rien.

Aujourd’hui tu te demandes pourquoi il n’y a pas de papesse par exemple. Dans le christianisme que tu connais, c’est ainsi. Même si tu sais qu’il y a une raison officielle, elle ne te satisfait pas.

En même temps, aucune religion ne t’attire. »

Ce ne serait plus cohérent. 

« Encore un Je ne veux pas. »

Lol.

« Un Je ne veux pas du Milieu. Pourquoi du Milieu ? »

Parce qu’il ne s’agit pas d’un choix tranché mais de ce qui me parait juste.

« Exactement. »

Avec toi c’est bien c’est tout clair dans ma tête. C’est moins dur le Milieu.

« Je te remercie. Nous arrêterons là si tout est clair dans ta tête. »

Merci à toi !

Belle journée à tous ;)   

Charger d'autres articles liés
  • Une occasion d’apprendre le bonheur

    Bonjour à tous, Sélène, j’ai décidé de teindre mes cheveux en rose. « Vra…
  • Un de ces matins

    Bonjour à tous, J’aime les matins où tout semble simple, clair et accessible. Ces ma…
  • Une mer un peu agitée

    Bonjour à tous, « Que faire quand tu rencontres quelqu’un et que cette pe…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Le feu qui guérit

    Bonjour à tous, « Il y a tant de voyages à réaliser en ce monde. Tes cousines n…
  • Le Maître sombre

    Bonjour à tous, « Et la forme à nouveau. », me dit Elémiah. Oui ! C&…
  • Respire et sois jolie

    Bonjour à tous, « Sous le soleil, le ciel demeure clément. », me dit…
Charger d'autres écrits dans Vie magique

7 Commentaires

  1. Anna Liva

    4 juin, 2018 à 7:23

    Coucou

    Ça me serre les tripes quand je pense à ces femmes qu’on a traité comme du bétail. J’ai lu que certaines dans une lutte pour leur intégrité tuaient leur bb plutôt que de le donner.
    Nous sommes marqués par ces violences et ces drames.

    La culture antillaise n’est donc pas si différente qu’en métropole. Leur « immigration » dans les années 60 a dû perturber les choses et m’en donne une mauvais lecture.

    Je ne parlais pas de la femme en général mais de moi en particulier dans les places qu’ont occupé les femmes dans ma généalogie. La liberté était dangereuse pour certaines ou acquis durement auprès de leur mari. Des héritages que je reconnais et dont je me déleste doucement. Processus qui m’ouvre à un Je veux de plus en plus clair mais dont je n’ai aucune idée vers qui il me mène. Je pense qu’il est important pour moi que l’autre sache ce qu’il veut dont surtout être avec moi et vice versa le reste sera plus facile à équilibrer et je ne veux pas avoir à lutter trop pour alors autant que ce soit des Je veux pas trop opposés. ;)

    @Passeuse

    Oui j’ai besoin de calme.

    Bise !

  2. passeuse

    4 juin, 2018 à 7:06

    Bonjour

    Merci SYlvie de ton commentaire, je te rejoint sur tout!
    bises

  3. crystallia

    3 juin, 2018 à 23:56

    Bonsoir,

    J’adore le ciel qui flamboie, le matin ou le soir. Même si le spectacle est éphémère, il vaut toujours la peine qu’on s’attarde.

    Aujourd’hui, les femmes travaillent ici comme ailleurs. Il y a des femmes au foyer mais du fait de l’esclavage et de ce qu’il en reste indirectement, la femme antillaise est le pilier de la famille.

    Rappelons qu’au temps de l’esclavage les maitres pouvaient séparer des familles comme ils le voulaient. Toutefois il était plus simple de laisser les jeunes enfants avec leurs mères.

    Quand il y avait des familles. Quand elles n’avaient pas simplement été engrossées comme du bétail.

    Bien sûr aujourd’hui les rapports ne sont plus les mêmes. Beaucoup d’hommes s’impliquent dans leur foyer.

    Mon propre père a toujours été un élément important de ma vie.

    Être en couple est un risque pour la liberté d’une femme dis-tu, tout dépend de son Je veux.

    Dans un couple il peut arriver que chacun soit persuadé que sa vision est la meilleure et cherche à l’imposer.

    Deux Je veux qui s’opposent, ce n’est pas simple à gérer. Il faut trouver l’équilibre.

    Or on ne peut pas arriver dans un couple avec un Je ne veux pas. La porte doit être ouverte et non pas fermée.

    Sauf si on est capable de savoir précisément ce que l’on veut. Alors Je ne veux pas exprime en fait, ce n’est pas ma réalité.

    Je ne veux pas travailler, ce n’est pas ah si je pouvais gagner au loto. C’est plutôt, je ne me retrouve pas dans cette voie.

    C’est difficile d’être face à ce n’est pas ma réalité. Dans on cas, c’est la raison pour laquelle je n’aurais jamais réussi l’examen de mandataire judiciaire.

    Ce n’est pas ma réalité, bien que je sois juriste.

    Certains historiens disent avoir la preuve de l’existence de Jésus, d’autres réfutent.

    Je pense qu’il a existé mais je rejoins ceux qui pensent qu’il s’agissait avant tout d’un prophète. Je ne crois pas au Sauveur ou à l’immaculée conception (chez les êtres humains, je sais qu’elle existe chez certaines espèces animales).

    Je ne crois pas en des choses qui ne pourraient plus arriver aujourd’hui. Ou demain.

    Pour ce qui est du charisme, il est évident que pour attirer un public et l’amener à ses idées, il devait en avoir.

    Bise ;)

  4. passeuse

    3 juin, 2018 à 12:49

    re:

    Et juste après que j’ai eu fini d’écrire mon guide m’a dit « et c’est tu pourquoi tu n’a pas souvent » je ne veux pas » oui, par ce que depuis toujours je fais e que je veux.
    Par contre, j’ai ne ne veux plus_
    ET pour moi, je ne veux plus rime comme je veux
    C’est une décision qui arrive et c’est logique, sous le sens, vrai et juste.
    Donc à partir du moment où elle arrive, je ne me pose pas de question, je mets en place pour que je ne veux plus, tel chose, s’élimine.
    MAis c’est comme je veux ,tout se met en place naturellement, il y a des changements à mettre en place, mais tout est là par ce que tu as bien » déblayé avant  » me dit de rajouter mon guide.
    @ Anna liva, bien vu, ça m’a fait bien rire!
    J’espère que ton chat n’a pas était malade.
    Des fois, je me dis que ce n’est pas anodin, ce que font nos animaux.
    pEUT_être as tu besoin de calme ? pour te retrouver?
    C’est vrai, que ces nuages sont d’une couleur que je n’ai encore jamais vu§
    BISES

  5. Anna Liva

    3 juin, 2018 à 10:17

    Coucou :)

    La classe le ciel et ces nuages ! Quelle belle matière et couleur tu as pris là dis donc !

    @passeuse

    A te lire des fois je me dis que ce serait peut être bien d’avoir une TV.
    Bon y a toujours le replay….mais en ce moment pas d’ordinateur. Problème de chargeur mon chat à manger le cordon :/ je suis un peu coupée du monde mais ça ne me manque pas. Reste le téléphone et la 4G pour les choses importantes.

    Pour la blague : tentez de tenir a deux le sceptre plutôt que le spectre ton mari et toi :D
    Des bises ;)

  6. passeuse

    3 juin, 2018 à 9:47

    Bonjour Sylvie

    J’aime lire des messages-comme ça_ dès le matin_ qui m’ouvrent sur des sujets qui sont culturels!
    CEtte question sur le fait de s’apercevoir et comprendre (en partie), pourquoi pas de femmes ou peu ds la Bible, je me la suis posée aussi.
    Et depuis 1 an , je lis tout ce que je peux trouver sur La vie de JHESUS.
    IL y a à peu près 3 semaines, j’ai regardé une émission avec des archéologues qui ont pu retranscrire et raconté la vie de JHESUS.
    D’après des fouilles mises à jour récemment, ils auraient découvert le village où il a habité(découverte de maisons,ossements, de poteries..tout a été passé au carbone 14 pour la datation.
    ILs ont aussi retrouvé la trace des apôtres,notamment de Pierre qui aurait suivi l’enseignement de JHESUS mais qui à l’instar des autre aurait fini par fondé son propre groupe et serait aller prêcher la bonne parole ailleurs.
    Là ,où je veux en venir, c’est qu’il y aurait eu aussi des femmes( plusieurs) qui suivaient aussi l’enseignement de JHESUS 8 DE leur plein gré . »on dirait de nos jours des femmes libéraient »
    MARIE-Madeleine aurait été la plus fervente ds le sens où elle aurait toujours étaient là_ jusqu’au bout.
    Les archéologues ont dit aussi que les écritures auraient étaient réalisés par des hommes par ce que peu de femmes avaient de l’instruction_ ne savaient ni lire, ni écrire_ et que les femmes s’occupaient de la maison et de leurs enfants.
    Ces hommes , ce métier par ce que c’en était un,devait donc être instruits et ils avaient aussi la foi_ds le sens où ils croyaient ce qu’ils écrivaient.
    Ensuite, je crois comme toi que le désir de puissance des hommes sont passés par là.
    peut-être vas -tu me dire que tu n’y crois pas.
    Moi, j’aime beaucoup regardé cette émission par ce que j’adore l’Histoire, j’adore le métier archéologue( découvrir des indices sur le passé_ avec des preuves scientifique, je trouve cela fascinant)
    Ils ont aussi parler des miracles – d’après les historiens, JHESUS aurait eu du……..magnétisme et au vu de sa Foi très grande _un très fort potentiel et en plus, c était aparement un homme avec du charisme( beaucoup) capable donc de faire croire au gens..

    POur le je ne veux pas, je ne les pas beaucoup utilisé _ je préfère le  » je veux ».
    Par contre, je me reconnais bien par la femme qui manie le spectre mais j’aimerai bien maintenant qu’on le manie à 2.
    Mais ça va venir_ les signes sont là.
    Bon dimanche Sylvie et à tous qui passeront ici.

  7. Anna Liva

    3 juin, 2018 à 6:23

    Bonjour Sylvie ☆

    Le « je ne veux pas » tout à coup c’est plus clair pour moi. Je vais peut être aborder les choses dans ce sens-là : Demander ce que je ne voudrais surtout pas ! :) pffffff reviens à la Foi Anna ! :)

    Une question car je crains de ne pas avoir saisi. Tu pourrais formuler un « je ne veux pas travailler  » toi ? Je n’ai pas tout suivi je crois.

    Ce qui est dit ensuite sur le travail et la place des femmes laissent à réfléchir sur la question de la puissance et des luttes de pouvoirs. Ce qui justement te semblait obscure sur le post d’hier je crois. Enfin si j’ai bien compris.

    En tous cas, bien que sentant une petite pointe à l’ego féminin où le sentiment de victime est toujours prêt à surgir, cette entité pose les choses clairement en effet et rétabli l’équilibre sur le plan matériel en tous cas et les pauvres femmes au foyer pendant que les hommes travaillent. Les femmes ont creusé leur tombe et celle des generations suivantes toutes seules en quittant leur travail. C’est dur à entendre et je me vois nous chercher mille excuses. La soif de puissance et de pouvoir n’est pas l’apanage des hommes mais des humains. L’un et l’autre ne procède juste pas de la même façon pour l’obtenir. Whaou ! C’est bon de se l’entendre rappeler.

    Ben je vais voir le fait de travailler et garder mon autonomie financière autrement maintenant. Enfin le temps que ca prenne bien place en moi. Et c’est très important ce que j’entends là quand à mon histoire personnelle et la place des femmes dans ma lignée corse. En gros, il y a une espèce de tradition familiale qui fonctionne comme un « sceau » sur moi : une femme qui travaille ne peut s’allier à un homme sans perdre cette autonomie et son indépendance. C’est comme l’un ou l’autre. Être en couple est un risque pour la liberté d’une femme. Travailler un risque pour sa vie amoureuse. Cette impasse ça pèse comme une question de vie ou de mort. Or, je veux les deux. Être libre d’aimer et de l’être tout en travaillant avec plaisir ;)
    Ce post m’apporte donc du grain à moudre que je vais passer a la moulinette des luttes de pouvoir et celle de la puissance. Merci d’être là Sylvie.

    Quelle est la dominance aujourd’hui aux antilles quant au travail des femmes ? Et avant ? Et quelles traces a laissé l’esclavage ? Si viennent des réponses je suppose que ça ne fera que charger un peu plus la mule…..pas grave ! :)

    Bon dimanche à l’église ou pas :)

    Bise !

    PS : ta petite addiction aux bonbons (la mienne s’éteint toute seule j’aurais jamais cru !) c’est juste une histoire de sceptre peut être…pas taper ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Ah kundalini…

    Bonjour à tous, La première fois que j’ai vu ce monstrueux python, je me souvien…