Accueil Vie magique Mais quand arrive la soif…

Mais quand arrive la soif…

45

Mais quand arrive la soif... dans Vie magique 18061503451624101015762923

Bonjour à tous,

« Fontaine, je ne boirai pas de ton eau, avais-tu dit. », me rappelle Astaroth.

J’ai dit ça…

« Oui, tu l’as dit. Et tu l’as dit avec conviction. »

Vraiment…

« Mais quand arrive la soif, qu’est-ce qui peut l’apaiser ? »

De l’eau…

« Tu te souviens avoir dit que jamais tu n’aurais pu agir comme Maria qui avait usé de magie sombre pour aider cette femme qui était venue la trouver pour que son mari violent sorte de sa vie ? »

Je me souviens.   

« Parfois, la solution ne se trouve pas dans la Lumière. »

Depuis, je l’ai compris.

« Tu aurais sûrement choisi une compensation bien différente car tu n’aimes pas la violence. Mais ce qu’il fallait comprendre ici était… »

Que ce couple vivait par la violence et c’était donc le moyen d’en sortir. Si une barrière de feu se dresse, sur le plan spirituel il ne faut pas aller chercher de l’eau.

Il faut plonger la main dans le feu.

« Pourquoi ? »

Certainement pas pour se brûler, parce que toutes les énergies nous pouvons maitriser.

« Exactement, parce que toutes les énergies vous pouvez maitriser. Voici un exercice très simple, pour toi et tes lecteurs.

Visualise un mur de flammes qui se dresse devant toi. Elles sont aussi hautes que large et ton but est de te retrouver de l’autre côté.

Traverse. Vas-y, je t’attends. »

De l’autre côté ?

« Non, pour reprendre l’écriture. Toutes les énergies tu dois maitriser, pas de peur. Visualise le mur de flammes et traverse. »

Ok. Ca y est !

« Alors ? »

Elles sont devenues vertes et bleues quand je suis passée ! C’était sympa, j’ai dansé dedans.

« Dans le mur de flammes ? »

Oui, c’était très agréable et rafraichissant ! J’ai bien aimé !

Et quand j’ai regardé derrière moi après être ressortie, les flammes étaient redevenues normales et bien rouges ! 

« Toutes les énergies vous pouvez maitriser. Il suffit d’avoir foi en vous. Et les flammes ne brûlent pas.

Tu comprends ? »

Je crois…

« Les flammes sont devenues blanches au départ, qu’as-tu pensé ? »

Que la Source était avec moi. Je comprends là maintenant, merci à toi. »

Bonne journée à tous ;)    

Charger d'autres articles liés
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • Devenir

    Bonjour à tous, Pourquoi tu ne veux pas que j’accepte les lunettes de soleil ? &laqu…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Le feu qui guérit

    Bonjour à tous, « Il y a tant de voyages à réaliser en ce monde. Tes cousines n…
  • Le Maître sombre

    Bonjour à tous, « Et la forme à nouveau. », me dit Elémiah. Oui ! C&…
  • Respire et sois jolie

    Bonjour à tous, « Sous le soleil, le ciel demeure clément. », me dit…
Charger d'autres écrits dans Vie magique

45 Commentaires

  1. Anna Liva

    24 juin, 2018 à 6:39

    Coucou

    @Camille

    Ça paraît si simple à te lire mais pas si évident à vivre pour moi.
    Je suis quelqu’un dont on peut dire et on me l’a dit « tu sais ce que tu veux. » Je le crois. Et bien ton commentaire me fait dire que certaines de mes lenteurs tiennent à des imprécisions sur le but recherché. …ce qui est paradoxale avec le « je sais ce que je veux » et d’ailleurs qui parfois peut être détourné par le « je fais ce que je veux ».
    Sylvie a écrit une fois et j’ai noté que ce je sais/je fais était le petit écart qui faisait la différence entre le masculin et le féminin. Beaucoup de choses entre en jeux donc dans ma possibilité de faire preuve d’une fermeté dans les caprices exigés. J’adore la formule :)
    A coeur vaillant rien d’impossible. ..

    Merci de ta réponse stimulante ;)

    Bye !

  2. Camille-Strawberry

    23 juin, 2018 à 15:38

    Salut
    @ Anna
    La capacité à switcher vient avec la fermeté des caprices que tu exiges. Lol !
    En somme c’est l’aptitude à affirmer ta volonté. Plus tu sais ce que tu veux, et agis en ce sens, et plus tes énergies te suivent.
    La lenteur ne dépend que de ta capacité à integrer et agir dans la mise en place du but recherché.

    Bises

  3. crystallia

    23 juin, 2018 à 12:25

    Salut,

    Oui, on s’est bien amusé tous ensemble.

    Bise ;)

  4. passeuse

    23 juin, 2018 à 8:37

    bonjour Sylvie

    mERCI DU RETOUR.OK

  5. Anna Liva

    23 juin, 2018 à 6:51

    Coucou

    Bon ça le fait alors ! :) Mais ça dit quoi de mon for intérieur ? :•) Allez ! Va pour les nuages ! Curieuse de découvrir où ça me mènera. Merci. J’adore jouer et tes exercices sont très ludiques.
    L’idée du boomerang me tente aussi puisque comme Carène je crains le retour, le paiement mais je me dis que comme conseillé ma confiance et ma Foi, l’ancrage à la Source quoique je fasse feront l’affaire. Je pense dans ce cas pouvoir accueillir ce qui viendra. Un conseil pour l’un vaut rarement pour l’autre. Bon lancer de boomerang Carène ça va le faire ! ;)
    Aaaah si j’avais pu apprendre la visualisation à l’école ! Il me semble que certains enfants le font naturellement en classe ceux dont on dit : il a la tête dans les nuages ». Ceux qui ont des mauvaises notes souvent et qui pourrait pourtant mériter des 18 pour 19 si l’école nous initier à la magie telle qu’on en parle ici ;)

    @Camille
    J’adore ton style ! Bien vu de ne pas serrer les fesses pour traverser le vent :)
    Quand Sylvie t’as proposé cet exercice j’ai senti que pour ma part ce serait plus facile à visualiser que le feu. Inspiree par cette proposition, j’ai senti une brise sur mes bras alors que je tentais de trouver un mur de flammes. J’ai insisté et laisser tomber le vent. Le mistral c’est certes un peu trop violent comme vent ça vaut mon volcan où je n’ai pas plongé du reste :) mais y a des vents plus sympa. La forte brise sous 40° ou une légère après 40° un soir d’été tu n’aimes pas non plus ?
    Il me semble que la capacité à tout de suite switcher quand l’effort est trop éprouvant n’est pas donné à tout le monde. Des fois, j’en rêverais ! Est-ce une propension dans l’Ombre.
    Sylvie parle de lenteur dans l’Ombre (réponse à Amandine je crois). Ce qui pour moi est contradictoire avec cette possibilité de passer vite par-dessus ce qui coince.
    Il y a aussi une forme de lenteur dans la Lumière qui tient justement à accepter ce qui est ou à être dans le « on verra » ce que je ne considère pas comme attentiste. C’est une forme d’effort qui peut paraître parfois un serrage de fesses lolll mais pas tant je pense. C’est différent. Un autre genre ;)
    J’apprécie depuis peu d’explorer ce que regorge de trésors l’ombre et comprends en quoi c’est un mode de spiritualité quii enseigne humilité et sagesse.

    Je vous embrasse tous. On s’est bien amusé :)

  6. crystallia

    23 juin, 2018 à 1:36

    Merci Émilie.

    Bise ;)

  7. Emilie

    23 juin, 2018 à 1:22

    Hello Sylvie,
    Donc c’est bien ce que j’entends « quand tu seras prête. .. nous attendons ». J’hésitais entre bloquer et laisser venir car je me sentais poussée dans mes retranchements.
    Cela me rassures toujours d’avoir ton avis.

  8. crystallia

    23 juin, 2018 à 1:13

    La peur du retour de bâton, attends j’ai une idée, visualise-toi en train de t’entrainer au boomerang.

    Plus tu gagneras en dextérité plus tu réaliseras que tu as les moyens de faire face à n’importe quel « coup du sort ».

    En outre tu sais, en haut comme en bas, parfois il faut oser y aller.

    Bise ;)

  9. Carène

    22 juin, 2018 à 23:42

    Ah ok ! Tant mieux !! Merci de ton retour.
    C’est qu’il y a des choses qui m’échappent dans vos échanges…

    Un tri à faire ?! Tu l’as dit bouffi !!
    Et ce tri semble vouloir se faire à travers une initiation aux pratiques magiques. C’est pourquoi je suis suspendue à vos lèvres lorsque vous en parlez, tout en ayant pas le recul suffisant pour m’exprimer sur ce que je n’arrive pas à cerner.

    Je suis actuellement poussée à pratiquer quotidiennement. J’ai d’ailleurs beaucoup utilisé le feu. C’est pour ça que je souhaitais voir ce que donnerait un tel exercice.
    Ce que tu expliques à Anna me conforte dans ce qui me vient instinctivement. Mais j’admets qu’il y a toujours la peur de me planter et d’avoir le retour de bâton.
    Et là, je t’entends encore me dire : « Fais toi confiance ! »
    Les 2 derniers résultats obtenus pourraient me convaincre mais bon c’est pas encore la sérénité totale par rapport à ce que je fais. :/

    Bises

  10. crystallia

    22 juin, 2018 à 23:14

    Bonsoir,

    Anna, quelle jolie visualisation.

    Un truc sympa aussi, c’est de s’imaginer évoluant sur un nuage, un autre, un autre, jusqu’à ce qu’un paysage apparaisse autour et qu’on en oublie les nuages pour découvrir autre chose.

    Émilie, dans ton cas, ce serait l’occasion de te rappeler que tu as la force nécessaire pour accueillir la sérénité en toute circonstance.

    Si un jour tu changes d’avis, sache que tu es attendue et que les choses se passeront sans heurt.

    Passeuse, je ne connais pas l’origine de cette expression.

    Je suis contente que cet exercice t’ait plu.

    Apprends à lâcher prise devant la frustration d’autrui. Ce n’est pas à toi de gérer les désirs des autres et ce qu’il en ressort.

    Camille, mici ! :)

    Carène, ce n’était pas pour toi l’initiation sombre. Toi tu as un tri à faire, tu le feras doucement, par toi-même et de la façon qui te convient.

    Bise ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Aller au bout de ses visions

Bonjour à tous, Quand j’ai commencé à construire le site, j’avais une certaine…