Accueil Spiritualité Tout va bien

Tout va bien

14

Tout va bien 18070903310224101015799130

Bonjour à tous,

« Tu as aimé ta dernière vision ? », me demande Elédahiel.

Je ne veux pas en parler ici. Comme les autres. Je ne sais pas pourquoi vous insistez. Je n’ai AUCUNE envie d’échanger sur ces visions. Aucune.

« Je te demande si tu l’as appréciée, pas de la détailler. »

Oui.

« Pourquoi ? »

Parce que, j’aime les énergies qui se dégagent à chaque fois. Et là, j’ai trouvé que c’était particulièrement beau.

« Tu aimes ce type de visions ? »

Oui.

« D’autres en ont aussi. »

Eh bien, ceux-là doivent comprendre pourquoi je ne souhaite pas parler des miennes.

« Ces énergies te plaisent donc. Elles existent réellement. »

Oui, mais dans quelle dimension lol !

« Avoir des enfants n’est pas le plus important. »

Tu me dis ça parce que je suis stérile ?

« Non, je te dis cela parce que c’est vrai. Ce n’est jamais le plus important. »

Pourquoi tu ne veux pas me dire si je suis stérile ?

« Essaye. D’accord ? »

D’accord…

Mais d’après le médecin, ça va être un long parcours.

« Tu verras. »

Lol…

« Tu essaieras quand tu seras prête, d’accord ? »

Ce mois-ci la deuxième partie de mon cycle a l’air de démarrer de manière moins dure que ces derniers mois. Tu sais comment c’était et je ne parle même pas du dernier avec le traitement que je n’ai pas supporté.

Je commençais à me demander comment j’allais pouvoir gérer ces 2 à 3 semaines difficiles si elles se présentaient tous les mois. C’était vraiment compliqué.

Je vivais avec la douleur, tu le crois ?

J’attendais impatiemment mes règles chaque mois juste pour que la douleur cesse.

Quand on m’a dit qu’on ne pouvait pas enlever les fibromes facilement, j’ai pris un coup. Je voyais comment ils appuyaient sur divers organes, mon cycle était devenu difficile…

Et ce traitement qui n’a pas marché, ça m’a touchée quand même. Je me suis demandée, y a-t-il une issue quelque part là-dedans ?

Une collègue à qui je me suis confiée m’a même parlé d’endométriose…

Là je sens que je suis dans la deuxième partie du cycle mais c’est le jour et la nuit heureusement.

J’ai consulté et la toute dernière fois le médecin m’a laissée partir sans payer parce qu’elle ne pouvait rien me donner. Il y a du lactose dans tellement de médicaments…

Ca ne m’arrange pas qu’il y en ait dans l’Antadys. 

La dernière fois que j’en ai pris j’ai eu tôt fait de réaliser mon erreur.

Les règles étaient devenues une préoccupation. Et tout ce que les médecins savent me dire c’est faites un enfant.

Et finalement pourquoi c’était aussi compliqué ces derniers mois ? Aucun médecin n’a pu me répondre.

Et pourquoi ça atteint mon système digestif ?

Bref, paradoxalement, depuis le traitement raté et cette discussion avec Astaroth, ça va mieux.

Toi tu me dis que les enfants ne sont pas une obligation. L’hystérectomie serait ma solution ?

Je vais te dire une chose en réalité, si on m’avait dit vous êtes stérile, j’y allais. J’aurais pleuré un bon coup mais j’y serais allée.

Seulement ce qu’on me dit c’est, ce sera plus facile de tomber enceinte avec une FIV. Pas, il n’y a aucun espoir.

Du coup moi je me dis, bon, la situations ne me convient pas pour de multiples raisons mais pour moi un enfant c’est une option importante quand on est bien avec quelqu’un.

Ca va dans le sens de la construction.

Et donc je me dis que je ne veux pas renoncer à cette option. Alors que la solution la plus simple est l’hystérectomie.

« Dans quelques années, tu le feras. Vers tes 50 ans. »

C’est ce que le médecin me dit aussi, façon de dire ce n’est pas urgent.

« Ils ont raison, tous, ce n’est pas urgent. » 

J’ai besoin que tu m’aides, mes chakras du bas sont bouchés et je suis sure que cela a un lien avec les fibromes et mon cycle.

« Qu’est-ce que tu veux ? »

Que l’énergie circule.

« Tu as aimé ta dernière vision ? »

Oui.

« De quoi parlait-elle ? Raconte-la moi. »

Te la raconter, c’est toi qui l’as interrompue.

« Je les interromps pour que tu te lèves plus facilement. Raconte-moi la dernière. »

Elle était très courte mais magnifique. En fait, on me regardait comme si j’étais la chose la plus précieuse au monde. J’aurais bien aimé que tu me laisses profiter de ce regard-là.

« C’est ce que tu voudrais ? »

Oui. Je ne l’avais vu qu’une fois auparavant. Mais je ne ressentais pas la même chose, j’étais surprise.

« La première fois que tu as vu Lauviah. Il a posé ce regard sur toi en effet. »

Cette fois c’était comme si on était dans une bulle. La nôtre. Et ce n’était pas Lauviah.

« Les enfants ne sont pas une obligation. Mais un choix. Ce sera un choix à faire à deux. Plus tard. Qui veux-tu voir, Lauviah ou l’autre personne de la bulle ? »

J’adore Lauviah.

« Tu aimes Lauviah. »

C’est vrai. Mais c’est l’autre que je voudrais voir.

« Bon. Plus tard nous parlerons de l’importance de l’amitié dans un couple. Aujourd’hui je te dis simplement, prends un peu de citron. »

Ils ont changé la recette ? Il n’y avait pas de gluten dans ce poulet !

« Ce sont les frites qui ne passent pas. »

Oh…

« Tout va bien, d’accord ? »

D’accord, merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)   

  • Choix spirituel

    Bonjour à tous, « Donc tu as compris que le désert est un choix spirituel, un c…
  • La totalité du chemin

    Bonjour à tous, « Tu as fini par trouver un bracelet cheville. », me…
  • Pour soi

    Bonjour à tous, « Tu vas réserver ce voyage finalement ? », me deman…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. crystallia

    18 juillet, 2018 à 11:09

    Bonjour,

    J’ai nettement moins mal aux jambes aujourd’hui. Vive le Daflon lol.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. Heleneveil

    18 juillet, 2018 à 10:59

    Bonjour Sylvie,
    J’espère que tu te sens mieux.
    Bisous

  3. passeuse

    18 juillet, 2018 à 7:51

    Bonjour Sylvie

    JE suis vraiment très contente de ce message de tes guides.
    C’est à peu près ce que je voyais et vois en toi.
    J’aurai pas dit le terme image Par ce que je le ressens d’une autre façon.
    Moi, pour me guérir, j’ai envoyé de l’amour , encore et encore sur ma zone atteinte.
    La couleur de la guérison aussi,j’ai aussi beaucoup parlé à mon corps et lui ait dit que je l’aimais!
    Et tu vois, avec le temps, tout est parti _sans autre opération .
    Et pour tes douleurs aux jambes,il te faudrait remettre de la joie mais tout est lié.
    Aie confiance en la vie,de toute tes forces…..
    Les médecins sont trés « scientifiques » et ne cherchent pas plus loin.
    Je suis outrée , par la paroles de ce médecin mais pas surprise.
    Accroche toi, ce n’est qu’un mauvais moment à passer.
    ET c’est bien ce voyage, il va mettre de la légèreté dans ta vie!
    Je t’embrasse!

  4. crystallia

    18 juillet, 2018 à 2:48

    Merci à vous deux !

    Bise ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

De l’importance des choix de vie

Bonjour à tous, « Il fait beau, il fait chaud et le soleil brille. »…