Accueil Spiritualité Thé au citron

Thé au citron

22

Thé au citron 18072003044424101015814226

Bonjour à tous,

« Tu as du mal à dormir depuis quelques jours, tu veux m’en parler ? », me propose Astaroth.

Je ne comprends pas, je me réveille super tôt, je ne me rendors pas…

J’ai chaud. C’est peut-être parce que je tourne le ventilateur pour ne pas prendre froid ?

« Tu n’as plus mal aux jambes ? »

Ca va beaucoup mieux. C’est spécial quand même toutes ces courbatures qui arrivent d’un coup…

Je n’avais jamais réalisé qu’il y avait autant de marches partout lol ! 

« Ce n’était pas des courbatures. »

Je sais. Un problème de circulation. D’où les picotements qui accompagnaient la douleur.

« Il y a des personnes qui ressentent cela tous les jours. »

Je sais ce qu’elles endurent, elles ont bien du courage.

« Tu ne vas pas aller marcher ? »

Euh, pas cette semaine non. Je vais attendre quelques temps.

« Et malgré l’allergie persistante, tu n’as plus d’acouphènes. »

Je suis tellement, tellement, tellement contente !!!

Tellement contente !!!

C’est de loin ce que j’ai connu de plus dur. Par contre je n’aime quand mes oreilles se bouchent et que j’ai des vertiges…

« C’est lié à l’allergie. »

Je sais. Ca arrive quand j’ai du mal à respirer parce que tous mes sinus et mon nez sont bouchés. Est-ce que la brume de sable va disparaitre un jour ?

« Ca ne changera rien, tu es allergique à la pollution. Il aurait fallu que la rhinite n’apparaisse pas en fait. Tu vas rester sensible à la pollution. »

A la pollution ? Peut-être, l’allergologue n’avait pas testé cela. Et il était surpris que mon test ne soit positif que pour les acariens. 

« Faiblement positif. »

C’était à lui de me proposer de poursuivre les tests ! Bref.

« Comment t’es-tu débarrassée des acouphènes ? »

Ils apparaissent quand il y a la douleur. Je fais une grande consommation de bouchons d’oreilles. Et je mets de la crème dès que j’ai mal ou que j’ai eu mal.

Pour apaiser.

J’utilise aussi de l’huile camphrée de temps en temps. Sur moi, tout cela fonctionne.

Je ne suis pas médecin et aucun médecin ne m’a conseillé cela. J’encourage quiconque aurait des acouphènes liées à l’hyperacousie à consulter son propre médecin ou un ORL.

« La jeune femme du laboratoire semblait dire qu’il n’y avait rien d’autre à faire contre les acouphènes que de les couvrir par des bruits blancs. Des bruits plus agréables. »

Je ne souhaite à personne de connaitre un monde sans silence. Un monde où le bruit permanent serait la norme. Un monde où le matin au réveil, le bruit résonne dans la tête et le calme ambiant. 

Mais l’hyperacousie c’est aussi un monde où on réfléchit avant d’accepter une sortie. On réfléchit avant d’aller au cinéma. On renonce à  certains plans car les bouchons achetés en pharmacie ne suffiront pas.

Un monde où lorsqu’on est exposé à un bruit trop élevé pour notre seuil de tolérance, on regrette des semaines durant ne pas avoir eu de bouchons sous la main pendant cet évènement.  

Je me suis mal débrouillée, entre les intolérances alimentaires et l’intolérance au bruit, je me retrouve avec des problèmes qui affectent la vie sociale.

Ce n’est pas pratique…

Lors de ma prochaine vie je choisirai plutôt quelque chose comme les poils visibles sur les bras.  

Cette femme au laboratoire, elle ne m’a pas été d’un grand secours. On croirait les médecins qui m’ont simplement dit et répété, ah non contre l’hyperacousie il n’y a rien à faire. Et celui qui m’avait prescrit des antidépresseurs…

Elle, elle soutenait que la seule façon de gérer les acouphènes est de les couvrir.

J’y ai songé car c’était ce que je voyais sur le net aussi. Mais c’est vous qui m’avez dit, ne fais pas ça. Éteins la musique, ne reste pas dans le bruit.

Je ne sais plus lequel d’entre vous m’a conseillé l’huile camphrée. Ma tante en avait donné à ma mère. J’ai pris un coton tige, j’en ai mis une goutte dans chaque oreille et je me souviens de la sensation le lendemain la première fois.

Ensuite j’ai commencé à appliqué le baume du tigre sous mes oreilles. Puis sur la poitrine, comme du vicks. Et l’un de vous m’a dit, mets-en dans ton dos. 

C’est sympa aussi sur le ventre quand il y a les douleurs des règles.

J’avais consulté, j’ai été voir des médecins, j’ai été au laboratoire. On me disait qu’il fallait que je m’habitue et qu’il y avait des solutions pour cela.

C’est vous seuls qui m’avez dit, ça peut passer.

Encore une fois je répète que je conseille à tout le monde d’aller voir son médecin en cas de problème de santé. Je le fais.

Mais parfois, ils ont du mal à trouver ce qui nous conviendrait pour aller mieux.

Alors dans ces moments-là on cherche par soi-même. Et quand on entend ses guides, ça peut aider lol.

Seulement ça aussi, ça ressemble vite au parcours du combattant.   

Le médecin qui te dit, il n’y a rien à faire ou je ne prends pas votre argent parce que je ne peux rien pour vous, c’est spécial quand même.

Et nous on reste là avec notre désarroi ?

Quand à ceux qui considèrent que l’hyperacousie est uniquement lié au stress…

Tout dans la tête aussi ! 

Mon seuil de tolérance au bruit est remonté ces derniers mois. Je garde espoir qu’il revienne finalement au niveau d’avant la chute drastique.

« Avec une rhinite chronique ? »

Tu es dur, tu peux m’aider à m’en débarrasser ?

« Ne parle pas ainsi, accepte la situation. »

Tu es sûr que si la brume de sable disparait, elle ne disparaitra pas ?

« Tu tousses dans la clim. »

Mais c’est parce que les conduits doivent être sales.

« Tu n’es pas allergique à la poussière, tu le sais. La saleté dans la clim.. »

La pollution.

« Voilà. »

Bon. Tu vas quand même m’aider ?

« A quoi ? »

A dépasser la rhinite ?

« Non… »

A mieux vivre avec mes allergies ?

« D’accord. Tu devrais boire du thé le soir. Tu y mettras une cuiller de miel. »

Quel thé ?

« Citron. »

Tu plaisantes ?

« Essaye. N’oublie pas le miel. Et prends le temps de boire ce thé. Cela t’aidera également à mieux dormir. Car cela t’aidera à ne pas revivre les moments stressants de la journée dans ta tête, ma jeune Sylvie. »

Ah, c’était ça…

« Une de tes collègues aussi se réveille la nuit. »

Oui.

« Choisis le thé au citron. Ne cherche pas à meubler les moments où le souvenir des moments stressants revient. Bois ton thé tranquillement, tu verras revenir en mémoire des moments agréables. »

Merci Astaroth !

Bonne journée à tous ;)    

  

  • Savoir ce qui nous fait du bien

    Bonjour à tous, « Quelle dure crise d’allergie, cette fois. Le Vicks t&rs…
  • Respire et sois jolie

    Bonjour à tous, « Sous le soleil, le ciel demeure clément. », me dit…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

22 Commentaires

  1. crystallia

    26 juillet, 2018 à 0:58

    J’aime vos suggestions, c’est tout parfait !

    Bise ;)

  2. Carène

    25 juillet, 2018 à 20:19

    …Et le soleil briller aussi !!? ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Humaine

  Il ne se passe pas un jour sans que le soleil brille, Pas une nuit sans que la Lune me c…