Accueil Spiritualité Un côté carré

Un côté carré

5

Un côté carré 18073001314724101015827600

Bonjour à tous,

« Alors, ce prochain voyage ? », me demande Astaroth.

J’y songe.

« Tandis que ton frère visite le Japon. »

On en a déjà parlé, c’est un misérable qui ira griller en enfer. Voilà. Ceci étant dit j’espère qu’il va s’éclater et surtout bien profiter ! Je souhaite qu’il revienne enchanté.

Il le mérite, j’ai vu de quelle façon et avec quelle détermination il a préparé ce voyage.

Je lui souhaite de savourer chaque minute.

« C’est une dépense conséquente et tu sais de quelle façon il a choisi de voyager donc cela demandait une certaine logistique. »

Ne m’en parle pas, ce souci d’hébergement de dernière minute à Osaka…

Heureusement, tout s’est arrangé avant son départ.

« Ce n’est pas comme ça que tu aimes voyager. »

Avec moi, tout doit être facile et sans effort. La seule chose que je dois avoir à faire c’est arriver.

« Parfois il faut mettre en place, facile. »

Moi je lui avais dit, payez les services d’un guide qui viendra vous chercher à l’aéroport et vous montrera les commodités les plus proches de votre hébergement tout en vous indiquant les restos sympa.

Je m’étais renseignée puisqu’un temps j’avais envisagé d’organiser un voyage similaire avec quelques personnes. Pour 4 heures, ce service ne coûte pas une fortune.

Mais non, il préfère se débrouiller et les autres aussi. Je pense qu’ils préfèrent faire l’économie de cette dépense.

Moi je l’aurais faite. D’autant qu’il parait que les chauffeurs de taxi parlent peu l’anglais.

« Toi tu réserves toujours le transfert aéroport-hôtel. Et vice versa. »

C’est l’idéal. Qui aime au sortir de l’aéroport chercher un taxi ? 

Avec ma façon de voyager, on ne se prend pas la tête.

« Avec ta façon de voyager, il faut avoir de l’argent. »

Moi non plus je ne suis pas riche. Mais ce que j’aime en vacances c’est profiter dans tous les sens du terme. Alors un bel hôtel c’est plus sympa, des bons restos c’est mieux et trois tonnes de shopping c’est un minimum.

En outre je suis intéressée par la culture du lieu visité, je veux pouvoir prendre des millions de photos en extérieur…

Je n’ai pas le temps d’aller au supermarché en vacances, tu comprends ce que je te dis ?

Tout est affaire d’organisation. 

« Ta spécialité. »

Mais c’est bien l’organisation ! Arrêtez de rire !

« Certaines personnes ne savent pas comment gérer leur argent. »

Ce n’est pas l’argent que ces personnes ne savent pas gérer. Ce n’est pas avec l’argent que l’on a des problèmes. C’est à ce niveau que d’autres problèmes ressortent.

En dehors du très évident cas de figure où l’on ne dispose objectivement pas de quoi assurer le quotidien (les factures normales et non pas ces extras auxquels on pense tous de temps à autre), ce n’est pas l’argent en réalité qui pose problème. 

J’avais fait part de ma méthode pour programmer des vacances par exemple.

Moi aussi je rêve de ce circuit, Toutes les couleurs de l’Argentine de Buenos Aires à Ushuaïa. 

Si on me donne un billet, vous n’imaginez pas à quelle vitesse mes bagages seront bouclés.

Mais soyons réalistes, personne ne va me donner de carnet de voyage pour ce circuit à moins que je me rende en agence et que j’avance cette somme conséquente qui me mettrait sur la paille pour des mois. Et des mois.

Aussi, plutôt que de me retrouver face à la vilaine obligation de céder tous mes bijoux + ma voiture + un de mes deux reins à un prix qui me brisera le cœur et le moral, je préfère envisager des circuits ou séjours plus abordables pour moi.

A ce jour.

Car inutile de fermer des portes. Je peux aussi bien créer un compte Voyage de mes rêves et le remplir petit à petit. Tout est affaire d’objectifs et d’organisation en fait.

Qu’est-ce que vous voulez, pourquoi, à quelle échéance ?

Le problème le plus souvent ce n’est pas l’argent, c’est la façon dont on voit sa propre vie et envisage son propre avenir.

Pour rester dans l’exemple, si vous ne parvenez pas à dépasser cette envie de réaliser ce circuit et que vous restez bloqués sur décidément je n’obtiens jamais rien, dites-vous bien que l’Argentine est ici l’excuse dont vous avez besoin pour exprimer une frustration autre.

Car si vous êtes une personne déterminée et que réaliser ce circuit trouve un écho particulier en vous, vous ne manquerez sûrement pas  de découvrir qu’il est possible et nettement moins onéreux de réaliser un circuit tout à fait similaire et personnalisable en autotour.

Vous ne manquerez pas de découvrir que même en Argentine à côté des hôtels il y a des auberges de jeunesse.

Vous ne manquerez pas de vous rappeler qu’il existe des milliers de façon de voyager et de découvrir toutes les couleurs de l’Argentine.

Vous ne manquerez pas de réaliser que ce qui compte c’est votre volonté.

Ce qui nous ramène à ce que je disais, ce n’est pas l’argent qui pose problème ici.

Alors peut-être certains d’entre vous pensent-ils, avec mes enfants, ma grand-mère grabataire, mes  cinq chiens…

Une fois de plus, avec de l’organisation, il est possible de gérer toutes ces différentes contraintes. Il faut parfois s’y prendre tôt.

Voire reporter un projet.

Il reste faisable. 

« C’est comme quand on veut s’offrir un diamant solitaire, on fait un jour le choix d’y aller. »

Exactement. Quitte à ne pas pouvoir aller en Inde. Cette année. Je n’ai pas dit jamais.

Après tout ça y est, j’ai le solitaire.

« Toutes les couleurs de l’Argentine ? »

J’ai vu ce circuit une fois et j’ai pensé ah…

« Alors ? »

Alors rien pour l’instant. Le projet est en stand-by jusqu’à l’ouverture de la ligne Fort-de-France Buenos Aires prévue à la fin de cette année. Je guette et je compte bien faire partie de ceux qui s’inscriront pour les premiers circuits.

« Et sans circuit ? »

Il me faudrait une voiture. J’ai peur d’un autotour à cause de cette stupide difficulté à conduire longtemps…

Il faudrait que je fasse des pauses toutes les heures et demie. Ou toutes les deux heures au plus.

Pour ces raisons, le plus simple pour moi c’est le circuit. Ou bien le train. C’est une solution le train. Je devrais me renseigner sur le réseau…

« Et pourquoi pas la croisière Argentine-Chili ? »

A 5K €, je n’ose demander à personne de m’accompagner et ce sera plus cher si j’y vais seule. En outre, à ce montant ce ne serait pas cette année.      

« Donc tu attends tranquillement une nouvelle opportunité ? »

Bien sûr. Pourquoi s’en priver ? C’est cela aussi l’organisation ! Pourquoi me casser la tête à aller à Miami pour prendre un vol vers Buenos Aires alors que je peux attendre que la nouvelle ligne s’ouvre ? Avec cette nouvelle ligne les agences de voyage proposeront plein de circuits intéressants.

En attendant, je peux voyager ailleurs !

« Le plus simple ce serait l’autotour. Tu pourrais choisir les restaurants, les hôtels…

Les visites culturelles aussi.

Un autotour à plusieurs, ce doit être possible si la nouvelle ligne s’ouvre. »

Tout à fait, tu as bien raison…

Je connais des personnes qui seraient intéressées mais comme elles ont des enfants, il va falloir s’y prendre tôt car je ne suis pas sure qu’elles voudront les emmener. 

C’est une idée, si la ligne s’ouvre il y a un truc à organiser…

On pourrait traverser la pampa. Je m’y vois déjà, redescendons sur Terre lol !

« C’est faisable. »

Je sais. Je sais…

« Tes cousines sont revenues d’Afrique du Sud. »

Oui, apparemment elles se sont bien amusées ! Elles ont raison.

« Et ta prochaine destination sure ? »

Pas encore décidé. Là je vois les impôts, ensuite je ferai les comptes et je prendrai une décision.

« Toujours organisée. Tu choisiras une destination en fonction de tes moyens. »

Une destination et une date ! Soyons réalistes, je ne partirai pas au mois de novembre.

Mais je ne suis pas pressée. Peu importe le flacon…

« Pourvu que tu aies l’ivresse. »

Voilà, c’est la même idée. 

« Tous les médiums ont leur façon de gérer la capacité à vivre avec plusieurs plans accessibles en permanence. Toi, c’est la méthode, chaque chose à sa place. Et cela ressort dans ta façon d’envisager les projets.

Tu as un côté carré. D’abord tu paies ce que tu dois, ensuite tu feras ce que tu voudras et surtout pourras. »

C’est mieux comme ça.

« Reste comme tu es. »

Merci Astaroth.

Belle journée à vous ;)   

  • Les boutiques de Séoul

    Bonjour à tous, « Tu me racontes une histoire ? », me demande Ammiri…
  • Que des leurres

    Bonjour à tous, Cette semaine on s’éloigne de la mer et on se promène dans la nature…
  • Encouragement

    Bonjour à tous, « Il fait beau, il fait chaud, ton projet de blog mode se préci…
Charger d'autres articles liés
  • Fichues, fichues visions…

    Bonjour à tous, Sammael, je dors moins bien… « Tu te réveilles moins bien…
  • Les boutiques de Séoul

    Bonjour à tous, « Tu me racontes une histoire ? », me demande Ammiri…
  • Et le travail lui-même ?

    Bonjour à tous, « Alors et le travail, ça va ? », me demande Elémiah…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Fichues, fichues visions…

    Bonjour à tous, Sammael, je dors moins bien… « Tu te réveilles moins bien…
  • Les boutiques de Séoul

    Bonjour à tous, « Tu me racontes une histoire ? », me demande Ammiri…
  • Une vraie idée

    Bonjour à tous, Jophiel, il y a deux idées qui restent dans ma tête. Elles ne passent pas.…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Cel

    12 août, 2018 à 9:53

    Coucou

    Je n’aurais jamais fait le lien entre côté carré et gestion de la médiumnité, c’est intéressant !
    J’avoue avoir besoin d’organisation aussi. J’ai tendance aussi à beaucoup cloisonner les domaines, d’un côté le boulot, de l’autre la vie perso, d’un côté la famille, de l’autre les amis, d’un côté le scientifique de l’autre la médiumnité… Je n’aurai pas imaginer que cette tendance trop rigide (qui me pose problème) est lié à une difficulté à gérer mes accès…
    Tu connais d’autres médiums ayant d’autres façons de gérer?

    Bises

  2. crystallia

    12 août, 2018 à 2:39

    Coucou,

    Un peu de Pampa dans une vie calme, j’aime l’idée.

    Il en faut de temps en temps, c’est comme le sel, un exhausteur de goût. En l’occurrence de vie.

    L’argent est souvent la parfaite excuse devant des rêves et des projets qui pourraient nous porter.

    Il faut apprendre à croire en soi.

    Merci à tous.

    Bise ;)

  3. Emilie

    11 août, 2018 à 15:41

    Coucou Sylvie,
    J’ai une copine franco chilienne qui n’est pas carrée du tout mais alors pas du tout comparé à moi, qui aime bien prévoir et m’organiser (j’ai souvent récupéré ses enfants, y compris en vacances). On en rit parfois en disant qu’elle vit toujours un peu dans la Pampa. Alors tu veux aller en Argentine et en Amérique du Sud ? Tu vas découvrir la Pampa et le « au jour le jour » car l’important c’est de rire et de garder le sourire.
    C’est clair que « au jour le jour » sans se prendre la tête est parfait; jusqu’au jour où le frigo nous lâche en même temps que d’autres bricoles … Ma copine chilienne a trouvé une épaule solide sur laquelle se reposer pour continuer à mener la vie qui lui convenait (une épaule qui rêvait d’avoir un peu de Pampa dans sa vie trop calme).
    Dans ma famille on aime bien sortir des frontières et pas que pour voyager, si bien qu’il y a de plus en plus de mélanges, qui vont du hongrois au russe, du chilien au marocain ! C’est très sympa de tous se retrouver pour regarder les étoiles, même si on n’est pas dans la Pampa et que ce genre de familles ne sont jamais carrées.

  4. passeuse

    11 août, 2018 à 9:12

    Coucou Sylvie

    Moi aussi, je pense que « tout est affaire de priorité donc de choix et d’organisation.
    Une grand_mère encore ( elles m’ont beaucoup appris), me disait toujours » quand on veut quelque chose, on peut ».
    Elle a eu 5 enfants qu’elle a élevé pratiquement seule car mon grand_père ( que je n’ai pas connu) est mort quand ma mère avait onze ans.
    Ma grand_mère adorait les voyages,hé bien, elle sait toujours débrouillé pour voyager , et pas qu’en France.
    Pourtant, elle n’avait que son salaire de cheminot et pas d’autres aides pécuniaire et 5 enfants.
    Elle a attendu que ces enfants soit assez grand , elle essayait d’économiser à chaque fois qu’elle le pouvait , à su attendre les bons moments et elle partait en voyage organisé.
    Elle revenait toujours la tête et le coeur rempli de joie,de belles images et d’ambiance.
    On trouve toujours l’occasion quand on veut vraiment quelque chose car alors l’énergie que nous y mettons est puissante et permet de soulever des montagnes.
    L’argent n’est effectivement pas la raison de  » de ne pas pouvoir »mais c’est vrai aussi que beaucoup, beaucoup de personnes, focalise sur l’argent .
    Rien que dans notre société mais ceci est un autre débat….
    Bises et belle journée

  5. alexandre

    11 août, 2018 à 7:30

    Bonjour Sylvie,
    Je voulais te remercier pour ton conseil sur ma relation avec mon père. Je pense effectivement a ne pas reprendre contact mais je lui laisse un accès facebook messenger. Comme il ne sais pas trop s en servir, il utilise le téléphone; du coup, l affaire reste gérable ,si tu vois ce que je veux dire lol. Je pense que tu as raison pour les problèmes lies a l argent même si une bonne gestion ça aide. Tout est question de priorite et donc de choix sur l avenir. J ai aussi un projet que je remets plus tard, c est acheter une voiture. Je verrai quand une bonne opportunité se présentera. Qui sait, peut être en trouverai je une a un prix abordable. Je crois que ton idée d attendre l ouverture de la ligne pour l’Argentine est bonne, en plus ,les organisateurs vont certainement faire des promotions, ça serait tout benef pour toi. Pour finir, j ai pardonne a mon père car en y réfléchissant bien, c est a lui même qu’il se fait le plus de mal. Finir sa vie avec un seul de ses enfants (mon frère) pour le soutenir c est pas folichon. Lol bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Une place pour la magie

Bonjour à tous, « Ma belle Sylvie, nous voulions te rappeler qu’il faut s…