Accueil Spiritualité Pourquoi accepter sa reliance à l’Ombre

Pourquoi accepter sa reliance à l’Ombre

25

Pourquoi accepter sa reliance à l'Ombre 18090207250224101015874497

Bonjour à tous,

Le chien d’Astaroth dit qu’il me demande un dernier article et on sera quitte. A priori le sujet serait pourquoi accepter sa reliance à l’Ombre…

Bon. Je rappelle que je suis moi-même liée à la Lumière. Pourquoi accepter sa reliance à l’Ombre ? De mon point de vue il n’y a rien à accepter ou refuser. C’est vrai, on suit juste la route de briques jaunes. Non ?

Plus sérieusement je sais qu’au Milieu il faut reconnaitre cette reliance.

Apparemment ce n’est pas simple. A vous lire, je l’ai compris. Il semble qu’il y ait un chemin de reconnaissance préalable à la recherche de l’équilibre pour soi.

J’espère que vous qui me lisez et êtes du Milieu avez compris de quelle manière se manifestent pour vous les lois de l’équilibre.

J’espère que vous avez donc bien intégré le fait que d’une personne à l’autre ces lois changent. On va dire que c’est le cas et repasser au sujet du jour.

Du moins l’aurait-on fait s’il ne me semblait pas soudain si évident que le chien d’Astaroth n’aime pas que l’on bâcle les choses.

Il faut croire que la relativité de l’équilibre n’est pas une évidence pour chacun…

Revenons à ce qui sonne juste en notre cœur. C’est toujours de là qu’il faut partir. Je vais sciemment prendre un exemple bien bateau tiré du film L’aigle de la 9ème légion.

J’ai beaucoup aimé ce film, que je vous recommande, pour l’évolution de ses personnages.  

Le beau Channing Tatum (j’avoue, c’est parce qu’il y jouait que j’ai voulu voir le film) incarne un légionnaire qui doit restaurer la mémoire de son père et l’honneur de sa famille. L’infortuné a disparu des années auparavant, avec toute la légion qu’il dirigeait et surtout l’aigle, symbole de la puissance romaine.

Si le fils se couvre rapidement de gloire, il est également contraint de renoncer à sa carrière à la suite d’une blessure. Cela ne lui convient pas.

Par hasard, il fait la connaissance d’un esclave dont il sauve la vie dans l’arène. Malgré lui. L’esclave avait décidé de se laisser tuer.

Ce dernier est originaire des Highlands, au nord du célèbre mur d’Hadrien. Le héros lui demande de l’aider à retrouver l’aigle de la 9ème légion. Le Celte accepte à la condition qu’il lui rende sa liberté s’ils réussissent.

Et voilà le duo lancé. Arrive le moment où le héros découvre que le Celte le balade, il sait où se trouve l’objet qu’ils sont censés rechercher. Pour les Romains, cette bataille perdue est une plaie qui ne guérit pas. Mais le Celte lui explique alors que son peuple ne voit pas les choses ainsi. Il lui dit « Pour nous, c’est la bataille des Héros ! ».

Le Romain ne comprend pas sur le moment. Mais l’histoire avance et le maitre devient l’esclave alors que l’esclave devient le maitre.

Pourtant, alors que le Celte aurait pu en rester là, il tient parole et se démène pour aider le Romain à récupérer l’aigle et le ramener à Rome.

Le Romain finit par lui demander pourquoi. Le Celte répond, tu dois me rendre ma liberté, tu l’as promis. Le Romain lui fait remarquer qu’il pourrait juste rester au nord du mur car il est chez lui.

Le Celte répond non. Et là, le Romain comprend.

Comme j’espère que vous avez compris pourquoi j’ai choisi cet exemple.

Chacun des protagonistes a des raisons de croire à la justesse de ses pensées et de ses actes. Si le Celte voulait se laisser mourir dans l’arène c’est parce que réduit en esclavage, il ne pouvait plus exprimer aucun autre choix.

Le Romain s’était à titre personnel couvert de gloire. Il avait démontré qu’il n’était pas son père. Il désirait quand même aller récupérer l’aigle.    

A la fin, ils choisissent de faire équipe pour la suite. C’est ce choix-là le plus intéressant. Car au-delà de ce qui est juste pour nous, il y a ce qui est juste tout court.

Lorsque vous avez compris qu’au-delà de ce qui est juste pour vous, il y a ce qui est juste tout court, vous êtes prêts à découvrir et accepter les lois de l’équilibre pour vous.

Celles qui à aucun moment n’entrent en conflit avec ce qui est juste pour les autres. Car tout ce qui existe est a sa place. Tout ce qui vit est à sa place et tout ce qui doit arriver arrive pour la meilleure raison.

Maintenant revenons à l’Ombre. Pourquoi accepter sa reliance à l’Ombre ?

Dans la Lumière il n’y a pas d’enjeu à ce niveau. On ne choisit pas la Lumière. Elle est la réalité, la flamme, la raison.

Elle éclaire nos cœurs et nous nourrit sans contrepartie.

Elle est exigence toutefois. C’est de loin la voie la plus exigeante. Elle impose en proposant. Ne contraint jamais avec force mais fait plier l’ego à mesure qu’on la découvre.

Si je n’avais pas créé un blog, j’aurais fait autre chose. Mais j’aurais fait quelque chose. Car je suis une messagère. Et je sais que je ne vais pas l’oublier.

Dans l’Ombre il y a la force, la puissance, l’apparente dureté et parfois la contrainte. L’ego ne plie pas, il recule. Toutefois là où la Lumière est exigence, l’Ombre offre des possibilités.

Contrairement aux apparences, l’Ombre est plus souple que la Lumière. On peut prendre un chemin, un autre, encore un autre. On peut en prendre plusieurs et tirer parti de chacun si l’on s’ouvre à la sagesse.

Car c’est le but de l’Ombre, acquérir le discernement qui permet de s’ouvrir à la véritable sagesse.

Rappelons qu’il n’y a que la Source (où le nom que vous voulez, ce n’est pas ce qui importe), visualisons-là tel un soleil.

Le soleil est là devant nous et il est possible de s’en rapprocher en grimpant une montagne. Il y a trois chemins pour ce faire.

Le chemin de l’Amour et du don. Le chemin de l’équilibre et de l’ouverture. Le chemin de la sagesse et du partage.

Notez qu’il n’y a pas de chemin de l’égoïsme, de la méchanceté, de la jalousie, de l’hypocrisie, de l’écrasement d’autrui, de la peur de l’autre, de l’appât du gain…

Avouons-le, vous et moi savons où et comment trouver tous ces écueils-là. Aussi laissons-les là où ils ont leur place, au pied de la montagne.   

Notez également combien en réalité les trois chemins sont proches. 

Voyez à quel niveau ils se rejoignent en repensant à votre propre parcours.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais chemin. Il y a ce qui nous convient.

Certains ne sauront jamais comment accéder à la montagne autour de vous, ce n’est ni un souci pour eux ni un souci pour vous.

Certes vous et moi savons ce qu’il y a au pied de la montagne. Mais si vous avez survécu dites-vous que ces autres, même si vous tenez à eux, y survivront aussi.

Et faites votre vie.

Voilà pourquoi il faut accepter sa reliance à l’Ombre. Vous aussi, vous êtes là pour faire votre vie.

Bonne journée à tous ;)   

  • Transformation intérieure

    Bonjour à tous, « Tu peux creuser la question de la transformation intérieure ?…
  • Résister à la tentation

    Bonjour à tous, Mon frère est rentré du Japon. Avec des photos juste magnifiques et un bel…
  • Échange de bons procédés

    Bonjour à tous, Dernièrement j’ai eu besoin d’aide et je l’ai obtenue. D…
Charger d'autres articles liés
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • Devenir

    Bonjour à tous, Pourquoi tu ne veux pas que j’accepte les lunettes de soleil ? &laqu…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Certains clients…

    Bonjour à tous, « Quelle chaleur, n’est-ce pas ? », me dit Elé…
  • L’important, pas les détails

    Bonjour à tous, « Alors les États-Unis se préparent à l’arrivée de Floren…
  • Laisse la porte ouverte

    Bonjour à tous, « Ca va ? », me demande Elédahiel. Oui, c’est …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

25 Commentaires

  1. Amandine

    17 septembre, 2018 à 22:59

    Sylvie,
    Merci ce que tu rappelles, je le pense aussi même si je sais bien que c’est mon ignorance de ce qui est qui me fait bloquer ou mon égo lol
    Mais je peux pas m’empêcher de me demander ce que ça doit faire d’evoluer Totalement dans la lumière ou dans l’ombre, je suis tellement curieuse. Je trouve la lumière tellement aimante et tellement agréable à ressentir que c’est compliqué pour moi d’avoir une limite à mon imagination. Bref, j’arrete de divaguer.

    Anna, je trouve que c’est bien trouvé la suite, les petits sucrés dans le café, ça m’a fait rire..
    Merci, et bonne journée Sylvie !

  2. Anna

    17 septembre, 2018 à 20:11

    Coucou

    Amandine. J’aime bien aussi cette image d’une danse synchronisée dans la grande Eau où chacun finit par se dissoudre comme des petits sucres dans le café ;)

    J’avais peur de ta réponse Sylvie : une âme peut faire un choix radical du point de vue sentimental :( (
    Moi je me rend bien compte qu’il y a un combat et match nul pour l’instant avec quelques longueurs de jeu d’avance de l’âme tout de même.
    J’ai toute confiance que l’âme, davantage que se rappelait à moi, triomphera. M’enfin non pas tant…je manque encore un peu de Foi.
    Je me disais que je pourrais bien être surprise de mon choix d’âme avant incarnation. J’espère qu’il ne fut pas radical mais un instant, en te posant cette question, je l’ai supposé. « On » me l’a soufflé…Qui de nous deux ? (chanson de M) On verra.
    Ce qui compte c’est que dans cette bascule où l’âme reprend ses droits, les rennes, sa propriété terrienne, on ne peut que se sentir pleinement heureuse peut m’importera alors d’être accompagnée ou pas pour vivre cela. Et le partager ça se fera avec au moins ceux qui m’aiment déjà. Mais quand même ! lol

    Sans rire, je suis bien au coeur du labyrinthe. Chaque jour une réponse, un exercice qui m’arrive par ci par là pour m’apprendre comment me montrer au lieu de m’offrir et je perçois le domaine sentimental qui s’équilibre avec les autres.

    Bise !

  3. crystallia

    17 septembre, 2018 à 18:30

    ;)

  4. Camille-Strawberry

    17 septembre, 2018 à 17:43

    Bouh ! Lacheuse !
    En même temps, qui peut rivaliser avec Lauviah ! MDR

    Des bisous

  5. crystallia

    17 septembre, 2018 à 1:35

    Bonjour,

    Amandine, j’aime bien l’image de la danse synchronisée.

    Et je pense effectivement qu’au final, chacun à notre façon trouvons l’occasion de réaliser la Source au travers nos propres créations.

    Anna, le couple et l’amour sentimental sont des options. Comme le célibat. Il n’est absolument pas obligatoire de chercher à s’unir à une autre âme.

    On peut faire des choix tranchés avant incarnation sur divers points dont le domaine sentimental.

    On peut aussi choisir de laisser plusieurs portes ouvertes, étant entendu que c’est l’évolution personnelle qui permettra alors les choix.

    L’ego peut faire obstruction à l’âme, ou du moins peut le croire un temps.

    C’est le paradoxe de l’éveil par exemple. Ton ego est tout-puissant jusqu’au jour où ton âme lui dit, c’est fini, c’est moi qui commande maintenant.

    L’âme est plus forte que l’ego. On s’en rend compte ou non.

    Mais elle se rappelle toujours à nous.

    Camille, à la réflexion je préfère embarquer directement dans les énergies de Lauviah !

    Bise ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Reste au calme

Bonjour à tous, « Ca va ? », me demande Elédahiel. Oui, ça va. &laqu…