Accueil Amour physique Une mer un peu agitée

Une mer un peu agitée

14

Une mer un peu agitée dans Amour physique 18100212003324319815920321

Bonjour à tous,

« Que faire quand tu rencontres quelqu’un et que cette personne te plait ? », me demande Gabriel.

Quand je rencontre quelqu’un qui me plait ? Je vous demande s’il est célibataire.

« Tu sais bien que nous ne répondons pas à cette question. »

Ce n’est pas gentil de ne pas me répondre d’ailleurs !

« Tu n’as qu’à lui demander. »

Mais tu sais que tous les hommes que je rencontre me disent qu’ils sont célibataires. Tous, sans exception. Et ce n’est jamais vrai. Quoique le jeune stagiaire l’était.

« Il n’était pas pour toi. Même s’il est finalement venu vers toi. Cela t’a surprise n’est-ce pas ? »

Quand même oui. Ceci étant et bien que je sache que la valeur n’attend pas le nombre des années, je pense qu’on sera chacun mieux avec quelqu’un d’autre.

« D’autres femmes l’avaient remarqué. »

Disons les choses franchement, il était beau. Après l’âge etc, c’est autre chose. Cela ne change rien à la réalité, il était beau.

Et rappelons que ce n’est pas parce que l’on trouve une personne belle qu’on se jette nécessairement sur elle.

Mais revenons à ta question, donc la version plus proche de moi du jeune stagiaire apparait, qu’est-ce que je fais ? Eh bien, je remercie le ciel et je discute un peu avec lui. Ensuite je vous demande s’il est célibataire et vous m’envoyez sur les roses, méchamment.

Bon, ce n’est pas grave. Parce qu’au moment où je commencerai à rêvasser « on » me dira ce que je veux savoir. Et avec de la chance, ce n’est pas Elédahiel et son il n’est pas pour toi que j’entendrai.

« Et s’il n’est pas aussi beau que le jeune stagiaire ? »

S’il m’attire c’est qu’il y a quelque choses chez lui qui me touche.

« Tu aimais cette sincérité particulière qui émanait du jeune stagiaire, au-delà de son physique avantageux. C’est un trait propre à la jeunesse. Tu étais comme ça aussi. Il n’a pas encore perdu ses idéaux.

C’est pour cette raison que nous t’avons demandé de ne pas tenter d’approche. »

Dis donc, c’est moi qui lui aurais fait perdre ses idéaux selon toi ?

« Toi non, toutes les personnes qui vous entourent. Toutes. Tu trouves tes collègues injustes envers toi ? Tu aurais découvert qu’ils pouvaient l’être davantage. Et de son côté, il aurait entendu beaucoup de critiques également.

Tu es suffisamment armée pour n’importe quelle histoire d’amour en vérité. Ce n’est pas encore son cas. Tu aurais vite vu le décalage. Il ne l’aurait jamais réellement compris.

J’aime ton esprit à cet instant. Clair, calme. Rien ne te surprend ou te choque dans ce que je te dis. Tout est simple en amour n’est-ce pas ? Il suffit de suivre les panneaux.

Pour toi il y a toujours d’immenses panneaux. Même les faux célibataires ne passent pas le cap de ton scan. Et si tu ne veux pas voir, tes rêves sont si parlants que tu ne peux fuir les panneaux.

Les gens comme toi ne vivent pas beaucoup d’histoires d’amour dans leur vie. L’amour sentimental est une exception. Vous y allez si vous voulez. Ou parce que vous voulez.

Vous pourriez vivre sans.

Autour de toi absolument personne ne parvient à intégrer cela. Parmi vous il y en a qui grandissent et vieillissent en côtoyant ou rencontrant toujours des personnes qui leur ressemblent.

Ce n’est pas ton cas. 

Un ami te parlait de ce que génèrent les pulsions sexuelles. Comment tant d’autres ne parviennent pas à gérer cela ?

Et pourquoi les gens appellent-ils cela le vice ? Chacun n’a qu’à assumer ce qu’il est et ce qui lui convient, n’est-ce pas ?

Simple, carré. Il suffit de suivre les panneaux.

Pour beaucoup d’autres il n’y a pas de panneaux ma douce Sylvie. Ce sont les pulsions sexuelles qui donnent des impulsions. Et elles sont très difficiles à gérer.

Les suivre aveuglément peut vous conduire plus loin que vous le souhaiteriez. 

Alors que les panneaux n’indiquent qu’une unique direction, la bonne.

Donc pour que toi tu comprennes, saches que pour beaucoup d’autres, en dehors des pulsions sexuelles ce sont les sentiments qui donnent le ton.

Or, ils ne conduisent pas toujours en lieu sûrs eux non plus. Ils peuvent même vous conduire à la dérive.

Ou vous effrayer. Et vous donner envie de suivre bien davantage les pulsions sexuelles.

Il n’y a pas ici l’océan de calme qui apparait lorsque tu suis les panneaux.

Il n’y a que les questions qui peuvent demeurer longtemps sans réponse.

Certains ne se couchent pas le soir en se demandant est-ce qu’ils arriveront à oublier Untel, pour se réveiller le cœur nettement plus léger.

Toutefois, apparait dans le cœur sincère un jour une porte. Celle de la foi.

Derrière cette porte se trouvent un certain nombre d’outils bien utile pour naviguer sur l’océan agité des tourments sentimentaux.

Il y a une longue-vue notamment. Tu sais ce qu’est la longue-vue ? »

Non…

« Que se passe-t-il quand tu repères un charmant jeune homme mais que cette relation ne peut pas t’apporter ? »

Elédahiel me dit, il n’est pas pour toi.

« Et ensuite que fais-tu ? »

Je me plains et je demande pourquoi personne n’est jamais pour moi.

« Et que se passe-t-il ? »

Je reçois un message me disant, la relation parfaite existe pour toi. Attends.

« Eh bien la longue-vue, c’est la connaissance que la relation parfaite pour soi existe quelque part. Dès lors, il n’est plus nécessaire de s’accrocher à des histoires moyennes par crainte de la solitude par exemple. »

La longue-vue c’est la foi ?

« C’est la foi sous une certaine forme. C’est la Source surtout qui vous rappelle que vous avez tous droit à votre place au soleil. »

En suivant les panneaux on se retrouve sur une route très particulière. Je peux comprendre que les gens préfèrent ne pas les voir.

Il y a peu de gens qui me croient quand j’explique qu’avant de vivre une relation je sais comment elle va se dérouler et surtout se terminer.

Il n’y a qu’une histoire pour laquelle j’ai juste eu un aperçu du début. C’est celle-ci que je veux vivre. Parce que je sais ce que cela signifie quand il n’y a plus de panneau.

C’est cette histoire-là que j’attends.

« Une de tes amies est tombée enceinte au bout de 5 mois de relation. »

On sait que cela ne m’arrivera pas. Les médecins ont été assez clairs. 

« Et si cela t’arrivait ? »

Ce serait bien drôle, pendant 5 secondes ! Ca ne va pas arriver !!!

« Quand il n’y a plus de panneau tu ne peux pas savoir ce qui va arriver. »

C’est vrai que ce sera inédit ! Comment c’est quand on ne sait pas ? C’est vrai au fait…

Est-ce que vous me répondrez ?

« Tu sais que non. Tu devras te débrouiller. »

A quoi ça sert d’être médium franchement ! 

« A voir les panneaux. »

Oui mais quand il n’y en a plus, c’est le vilain océan des tourments qui apparait ? Il ne me dit rien du tout ! 

« Il y a un autre océan, au-delà de ces deux-là. Il y a l’océan des passions. Parfois la mer est déchainée. D’autres fois, elle est simplement un peu agitée. C’est son état normal, un peu agitée. »

Qu’est-ce que tu entends par un peu agitée ?

« Comme Sainte Marie. »

Où il y a un drapeau rouge à l’année et où on n’a pas le droit de se baigner ! C’est ça un état normal ? Dis-moi, une mer comme à Corps de Garde. Ne me dis pas Sainte Marie !

Il y a des tas de courants à Sainte Marie…

« L’état normal d’une relation saine. Un peu agitée toute l’année. Parce que quand les sentiments et les pulsions sexuelles s’accordent, ça ne peut pas être la mer d’huile. »

Dis-moi le Diamant ! C’est agité aussi le Diamant.

« Sainte Marie. Seuls peuvent supporter les courants ceux qui parviennent à naviguer de concert. C’est une danse, pas une lutte. Une valse, si tu préfères. »

La valse c’est les yeux dans les yeux pour ne pas tomber…

« Exactement. »

A genoux donc. Lol. C’est un des premiers messages et l’un des plus clairs que j’ai reçu. L’amour véritable vous met à genoux.    

« C’est vrai. Car il existe un panneau que vous êtes tous capables de voir. Tous. Et lorsqu’il apparait, vous vous retrouvez à Sainte Marie. »

Et quand on tombe à l’eau ?

« Sur cette mer ? Petite fille, tu apprendras ce qu’est la véritable foi. »

Lol ! Merci Gabriel.

Belle journée à tous ;)           

Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

14 Commentaires

  1. crystallia

    14 octobre, 2018 à 15:37

    Vous me faites rire !!!

    Bise ;)

  2. jaoni

    14 octobre, 2018 à 13:09

    *Il n’est pas pour toi,
    C’est je suis dehors

    Dernière publication sur Le prisme de la Spiritualité : Heureuse année

  3. jaoni

    14 octobre, 2018 à 13:08

    Bonjour,
    Elédahiel en DJ ? Je vois ça d’ici, il va mixer sur sa phrase préférée: il n’est pas toi
    Pas taper, je sors par la première fenêtre en vue
    Belle journée

    Dernière publication sur Le prisme de la Spiritualité : Heureuse année

  4. Camille-Strawberry

    14 octobre, 2018 à 0:36

    Oh je sais-je sais ! C’est DJ Gab ! (Alias DJ Gabriel)
    Avouez, ça sonne bien…. !

    Mais moi je boude Gabriel en ce moment. Alors sinon, y’a Dj Dédé. Alias Eledahiel. Mais là c’est pousser le bouchon trop loin, non ? Mais DJ Dédé, ca sonne hyper bien !!! Moi je valide.
    Elédahiel. Sorry mais t es foutu. C’est toi le commi.

    Bises !

Consulter aussi

Deux routes

Bonjour à tous, « La politique ne te passionne pas mais tu écoutes quand même c…