Accueil Petites histoires Maturité et pardon

Maturité et pardon

20

Maturité et pardon dans Petites histoires 18102202384224319815956018

Bonjour à tous,

« Je te raconte une dernière histoire ? », me propose Ammiriah.

C’est la deuxième dernière au moins.

« Pourquoi pas ? »

Ok.

« La petite fille était devenue grande et belle. Elle souriait à la vie comme au soleil. Elle adorait la mer, pas pour s’y baigner mais pour s’y promener ou y passer de beaux moments.

Un jour qu’elle se promenait, admirant la beauté de la nature, elle croisa un charmant jeune homme. Il ne courait pas torse nu. Il marchait simplement, profitant lui aussi de quelques instants de calme et de détente. »

Il ne courait pas torse nu, franchement Ammiriah !!!

« Le jeune homme reconnu vite la petite fille devenue grande. Elle avait avec elle son appareil photo et un grand sourire aux lèvres.

Il choisit de l’aborder. Elle fut surprise. Nombre de personnes la regardaient quand elle prenait ses photos, souvent avec un air un peu incrédule. Ce qui amusait toujours la petite fille devenue grande.

Le charmant jeune homme n’était pas surpris de la voir. Encore moins en bord de mer, prenant des photos.

Le charmant jeune homme était médium. Contrairement à la petite fille devenue grande, il n’était nullement gêné par une sensibilité excessive et maitrisait parfaitement l’ensemble de ses émotions. Sauf dans un unique cas de figure. »

Laisse-moi deviner, quand il était en colère ?

« Non, justement, nul ne savait jamais quand il était en colère. »

Il a de la chance, avec moi, tout le monde comprend lol !!!

« Tu n’as aucune maitrise de tes émotions. Tu gères encore moins ton hypersensibilité. Roéchel a raison, tu serais bien avec quelqu’un qui veille à ton bien-être. Ce serait le plus simple.

Par exemple tu ne sais pas être déçue. Tu fermes ta porte et ensuite tu jettes la clé. Non. Il y a d’autres manières d’accueillir ce type d’émotions. »

Il suffit de ne pas me décevoir.

« Nous y reviendrons. »

Je ne vois pas l’intérêt de travailler ce point-là. Pourquoi ne veux-tu pas que je jette la clé ? Je ne peux pas reconstruire la fraicheur et l’innocence.

« C’est vrai, la maturité et le pardon peuvent les remplacer idéalement. »

Je peux pardonner, on ouvre une autre porte alors. Vers un espace bien différent. Ce qui est cassé est cassé. Autant passer à autre chose, en laissant derrière nous l’animosité. C’est le mieux.

« Si tout était si simple, il n’y aurait jamais eu de cicatrice suintante sur le mur plein de crasse de la salle de bain. »

Je ne suis pas une magicienne, vois le temps qu’il m’a fallu pour nettoyer cette salle de bain là. Ce n’est pas si facile de remplacer fraicheur et innocence par maturité et pardon.

« C’est la seule façon de réparer ce qui a été cassé. Comme lorsque vous recollez un vase avec de la dorure, tu connais cette technique ? Rien ne s’efface, tout ce qui est arrivé est arrivé mais, il est possible que les erreurs du passé permettent d’aller vers quelque chose de finalement plus beau grâce à maturité et pardon.

Je finis mon histoire ? »

Vas-y.

« Le charmant jeune homme était médium. Il avait surtout de très bonnes facultés de voyance. La petite fille devenue grande était une ancienne guérisseuse qui avait usé de ses facultés pour apurer les énergies viciées qu’elle avait ramené de ses vies antérieures.

Elle ne le savait pas, mais ses dons de guérison avaient été bridés peu avant sa naissance. C’était en acceptant de suivre la voie de la sagesse et de la découverte de soi qu’elle avait tout de même pu y avoir accès. Un temps.

Elle était sur le point de les perdre à nouveau au moment où le charmant jeune homme l’avait abordée.

La petite fille devenue grande était en mesure d’aider n’importe qui à se réaliser sur les plans matériel et spirituel. Ce que le jeune homme savait.

C’était la raison pour laquelle ses guides ne la laissaient pas gérer seule ses dons de guérison. Pour que l’on ne puisse plus abuser d’elle comme cela avait pu arriver dans d’autres vies.

Trop sensible, elle avait du mal à ne pas s’impliquer plus que nécessaire. Cela lui avait joué beaucoup de tours et l’avait notamment conduite jusqu’au bûcher.

Le charmant jeune homme avait en réalité besoin d’elle. Ce qu’il n’admettait pas. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il ne s’intéressait qu’à la médium en elle.

Il se sentait un peu désemparé. Il n’osait lui demander clairement de l’aider car il était sincèrement attiré par elle. Et de son côté, elle sentait qu’il n’osait pas être pleinement lui-même.

Comme dit un peu plus haut, la petite fille devenue grande était sur le point de perdre ses facultés de guérison car elle n’en avait plus besoin pour elle-même et qu’elle savait qu’elle ne pouvait pas exercer dans cette vie.

Elle en fit spontanément part au charmant jeune homme au hasard d’une discussion et il laissa enfin tomber son masque. C’est ce jour-là qu’elle le vit vraiment.

Elle demanda à ses guides de la laisser lui venir en aide, ils lui demandèrent pourquoi et elle fut incapable de répondre sur le moment.

Ils refusèrent et lui indiquèrent qu’elle pourrait toujours revenir, plus tard.

Ce qu’elle fit, quand elle comprit qu’elle était amoureuse de lui.

Cette fois, ils acceptèrent. »

C’est une drôle d’histoire.

« Tu trouves ? »

Oui.

« Elle te plait ? »

Je ne sais pas.

« Elle n’est pas finie. »

Vas-y.

« Le charmant jeune homme promit à la petite fille devenue grande qu’il prendrait soin d’elle et il tint parole. »

On est encore chez Disney là ! C’est quoi cette fin lol !

« Qui sait, les scénaristes sont des êtres humains eux aussi. »

Lol, merci Ammiriah !

Bonne journée à tous ;)    

  • Le choix du regard

    Bonjour à tous, « Alors ton amie t’aide à perdre un peu de poids finaleme…
  • Deux flammes

    Bonjour à tous, « Tu te souviens de ce que te disaient certaines copines quand …
  • L’amour est un choix ?

    Bonjour à tous, « Tu penses encore à l’article de cette blogueuse ? …
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les gâteaux moelleux des jours pluvieux

    Bonjour à tous, « Tu as fini de manger des M et Ms ? », me demande S…
  • Une simple histoire

    Bonjour à tous, « Puis-je te raconter une histoire ? », me propose S…
  • Calme et équilibre

    Bonjour à tous, « Je te raconte une petite histoire ? », me propose …
Charger d'autres écrits dans Petites histoires

20 Commentaires

  1. Heleneveil

    4 novembre, 2018 à 14:09

    Coucou Sylvie,
    Moi aussi suis une romantique et c’est si joli à lire. Beaucoup de bonheur pour toi.
    Cette sagesse : »Rien ne s’efface, tout ce qui est arrivé est arrivé mais, il est possible que les erreurs du passé permettent d’aller vers quelque chose de finalement plus beau grâce à maturité et pardon. » me parle beaucoup ce matin, merci à toi et Ammiriah.
    Beau dimanche à tous !

  2. alexandre

    4 novembre, 2018 à 13:39

    Bonjour Sylvie,
    Je suis d accord avec Anna sur les attentes et le pardon. Cela est très dur de reconstruire une relation avec une personne qui nous a déçue,je dirais que ton texte résume bien le problème. Ce qui est casse est casse mais un autre espace peut s ouvrir sans animosite. Je lai compris avec certaines personnes de mon entourage. Après cet autre espace peut s ouvrir sans maintenir une relation avec la personne pour vivre sa vie sans animosité mais en pleine conscience de son indépendance. Je dirais que cela est une question de choix. Pour Anna , je lui dirais :_laisse moi être l avocat du diable et te poser cette question: comment reagirais tu si une personne proche de toi était responsable du décès d’une personne que tu aimes? Lui pardonnerais tu malgré tout? Car là, il ne s agirait plus d attente déçue, la blessure se situerait a un autre niveau… Bises

  3. Anna

    4 novembre, 2018 à 13:37

    Coucou

    Aaah ! Je te comprends. Donc, je vais plutôt me dire qu’ils m’épargnent…
    Beau dimanche-vacance à toi.

    Bise !

  4. crystallia

    4 novembre, 2018 à 12:41

    Salut,

    Moi j’en ai un peu marre de ces petites histoires en fait.

    Je leur ai dit.

    Du coup il y en aura un peu moins.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  5. Anna

    4 novembre, 2018 à 10:18

    Bonjour Sylvie

    Le gain de maturité et la capacité de pardonner est certes un long chemin d’apprentissages mais tant de bonheur à la clef que ça en vaut la peine et l’effort. Je trouve.
    Pour ma part, avec l’expérience, ça me semble de plus en plus facile et important de pardonner d’autant que pour moi c’est la seule issue à la liberté et l’amour de soi.

    Je crois qu’une déception est le résultat d’une attente. Et l’intensité de la déception est proportionnelle à celle de l’attente . Plutôt que de jeter la clef ne vaut-il pas mieux considérer et reconsidérer (ou pas) qu’elles étaient nos attentes ? L’autre en est du même coup pardonner sans que ça oblige à continuer notre vie en compagnie de lui/elle. Il/elle n’est décevant(e) qu’en raison de ces attentes que nous avions dont il n’est aucunement responsable. Pas de sentiment de trahison de plainte à qui veut l’entendre de combien nous avons été déçu (e) par untel/unetelle et son mauvais comportement à notre égard.
    Par ce pardon, délester du poids de nos attentes, on se retrouve alors juste plus léger bien que dans nos poches nous gardons toutes les clefs des portes traversées qui nous ont fait avancer. Craignons-nous tant le retour en arrière pour vouloir jeter ses clefs et laisser ses portes définitivement closes ? La vie n’est pas linéaire mais en spirale et nous ne revenons jamais au Passé. Pourquoi le craindre ? Peut-être que dans le fond on l’espère. Mais non : Ce qui est fait n’est plus à faire ou refaire…pareil. Toi qui cuisine, avec les mêmes ingrédients une recette n’a jamais un goût identique d’une fois sur l’autre. On peut même la rater après mille et une réussite. Réjouies-toi des bonnes augures mais sans attente. Ce que tu fais bien sûr depuis le temps que tu reçois ces belles histoires. Pas évident ! Ce doit être un subtil mélange bien dosé entre l’incrédulité et la conscience, la confiance et la Foi :)
    Je n’en serai pas capable ! Serait-ce pourquoi je n’entends pas les belles histoires de mes guides ? ;)

    Bel avenir à toi et bonne journée pour commencer.

    Bise !

  6. passeuse

    4 novembre, 2018 à 10:13

    Oup, j’ai oublié_ Maturité et pardon , en ce qui concerne les vies antérieures sont de formidables alliés pour guérir .
    J’emmène beaucoup de patient en ce sens et les résultats sont spectaculaires.
    IL faut , certes du temps, du courage et de la foi mais le résultat en vaut vraiment le coup.
    bonne journée

  7. Emilie

    4 novembre, 2018 à 10:11

    Bonjour Sylvie,
    Comme elle est longue la voie de la sagesse et de la découverte de soi ! Toi qui préfère les films d’action avec de la tension, entre tes rêves et les petites histoires, tu es servie en ce moment : il faudrait que la réalité dépasse la fiction lol … mais je sens une petite tension et la pression qui monte.
    Beau dimanche

  8. passeuse

    4 novembre, 2018 à 10:09

    Bonjour Sylvie

    Trop , trop, beau!
    J’adore les histoires « roses ».
    Digne d’un conte de fées mais j’aime quand la fiction rejoint la réalité.
    J’y crois
    Une nouvelle page qui s’ouvre ….
    Je te souhaite Sylvie une vie remplie de moments à 2.
    Beaucoup de bonheur!
    Bises à tous

  9. Djayanna

    4 novembre, 2018 à 8:26

    Coucou Sylvie

    C’est beau et c’est trop chou et je kiff trop trop trop suivre tout les chapitre de ta vie que tu veux bien partager avec nous ici !!
    Vraiment c’est un bonheur! Moi je suis une romantique et une passionnée, et ces ptites histoires sont dignes d’un joli roman!
    Je te souhaite plein plein de bons moments Sylvie!
    Et un bon dimanche!

    Bisous à tous.

  10. Lucie

    4 novembre, 2018 à 7:47

    Coucou Sylvie,

    Je ne ferai aucun commentaire, cependant un nouveau Temps approche!

    Belle et bonne journée, bises.

Consulter aussi

De Charybde en Scylla ?

Bonjour à tous, Cela fait plusieurs jours que je rêve à nouveau du chiffre deux ou plutôt …