Accueil Spiritualité La porte cassée

La porte cassée

17

La porte cassée 18110501405724319815980699

Bonjour à tous,

J’ai une question, Ahiriel. 

« Ah oui ? »

Oui !

« Une question intéressante ? »

Est-ce que j’ai la tête d’une menteuse ?

« Qu’en penses-tu ? »

Non !

« Au moins tu n’as pas la tête d’une femme frustrée. »

C’est pour ça que les gens refusent de croire que je suis célibataire ?

« Personne ne t’entend te plaindre. »

Il faut se plaindre ? Pourquoi ? Ah je sais ! Mais si je n’ai pas envie de me plaindre ?

« Ne te plains pas. »

On ne me fait pas confiance ! 

« Qui ne te fait pas confiance ? Des personnes qui ne seront jamais des amis proches et sincères. Il n’y a pas lieu de t’attarder.

Parlons d’autre chose. Tu pourrais rencontrer quelqu’un. Tu serais contente ? »

Oui.

« Bon. Si tu fais un enfant tu pourras débloquer tes chakras du bas. La maternité chez toi est liée à la terre. »

Il fallait que ce soit ça. Pourquoi ce n’est pas un autre domaine qui est lié à la terre chez moi ? Et si je n’ai pas d’enfant ?

« Qui sait ? Tu rencontreras peut-être quelqu’un qui veut en avoir ? »

Est-ce que je suis stérile ?

« Essaye au moins. D’accord ? »

Je vais essayer. Mais il faut enlever les fibromes.

« Tu les enlèveras. »

C’est ce que je veux, les enlever !

« Tu as de nouveau des visions. »

Oui, mais sans les énergies, juste les images. C’est super réaliste et ça fait drôle. En plus, pourquoi c’est souvent ce type de visions ?

« Pourquoi ? Tu comprendras un jour peut-être. Tu te souviens de la cicatrice au mur ?

Dis-toi que pour causer une telle blessure, il faut qu’il y ait eu quelque chose de fort en amont. 

Tu as compris qu’il s’agissait d’une porte cassée, n’est-ce pas ? »

Oui…

« Et pas n’importe quelle porte. »

Je sais bien, dommage.

« Si tu es capable d’avoir de telles visions, tu es capable de franchir à nouveau cette porte. »

Il faudrait qu’il y ait un jardin derrière, je ne l’ai pas encore vu.

« Tu serais surprise. L’idéal serait qu’il y ait toujours un jardin derrière cette porte mais si tu pouvais voir ce qu’il y a réellement derrière celles de certains de tes proches, tu comprendrais que vous êtes nombreux à composer avec des portes branlantes.

Tu sais, c’est une bonne chose d’avoir pris le temps de réparer cette porte. Tu connais son importance.

Y a-t-il un jardin derrière ? Peut-être. Tu le sauras assez tôt.

Mais les visions sont un bon indice. »

Merci Ahiriel.

Bonne journée à tous ;)     

  • Choix spirituel

    Bonjour à tous, « Donc tu as compris que le désert est un choix spirituel, un c…
  • Comment repeindre les murs de la maison intérieure

    Bonjour à tous, Il y avait plusieurs façons d’aborder un certain thème, j’ai c…
  • Pour soi

    Bonjour à tous, « Tu vas réserver ce voyage finalement ? », me deman…
Charger d'autres articles liés
  • Lire et dessiner

    Bonjour à tous, « Quel est ce livre que tu viens d’acheter ? »…
  • Drôle de rêve…

    Bonjour à tous, Gabriel, je n’arrive pas à attacher ce stupide bracelet ! «&nb…
  • Choix spirituel

    Bonjour à tous, « Donc tu as compris que le désert est un choix spirituel, un c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Lire et dessiner

    Bonjour à tous, « Quel est ce livre que tu viens d’acheter ? »…
  • Drôle de rêve…

    Bonjour à tous, Gabriel, je n’arrive pas à attacher ce stupide bracelet ! «&nb…
  • Choix spirituel

    Bonjour à tous, « Donc tu as compris que le désert est un choix spirituel, un c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

17 Commentaires

  1. crystallia

    21 novembre, 2018 à 3:04

    Bonsoir,

    Je n’y avais jamais songé Émilie, mais c’est logique. Par les rêves tout peut passer alors que consciemment, il pourrait y avoir trop de chocs.

    Je savais pourtant que les infos refoulées ressortaient ainsi. Mais je n’avais pas saisi le processus de guérison spontanée.

    Quelqu’un qui frappe à la porte, on peut toujours lui demander d’attendre. Cela demande un effort en rêve mais c’est faisable.

    Et de cette façon la fois d’après, le message prend une forme moins déplaisante pour nous.

    Biche, j’ai entendu parler de ce film. La pédophilie, c’est quelque chose que je n’aime pas regarder. Ceci dit j’aime bien ce que tu me dis sur la résilience de la petite fille et je comprends qu’il faut oser franchir les portes.

    Cam, il me semble avoir déjà vu des bredele sans gluten. Je vais retourner au magasin bio.

    Passeuse, j’ai hésité à te répondre. Il m’a semblé important ce matin de dire ce que je pensais. Que tu ne partages pas mon opinion ne me surprend ni ne me gêne. Tu te demandes peut-être pourquoi ces mots maintenant.
    Parce que j’ai trouvé ta réponse à mon post particulièrement déconnecté de ce que j’exprimais. Et ce n’était pas la première fois.

    J’ai essayé de te parler doucement, plusieurs fois, sans résultat durable. J’y ai donc été plus sèchement.

    Je constate à te lire que c’est de cette manière que le message passe, du moins partiellement.

    Tu ne te formaliseras pas du fait que moi non plus je ne partage pas ton opinion toutefois.

    Tu me dis qu’il n’y a pas de hasard. Je te réponds ceci, tout est clair dans ma tête.

    Merci à toutes.

    Belle journée à vous :)

  2. camille-strawberry

    21 novembre, 2018 à 0:45

    Hello

    Je connais une collegue de bureau comme ça
    Peu importe ce qu’on vit, elle a toujours la phrase qui va lui permettre d’amorcer son histoire et nous balancer sa vision de la vie, des leçons qu’elle a comprit et perçus, et ça dure…

    Elle vit les choses avec legereté et sérenitz dit-elle, son pere est psychologue et elle apprend beaucoup dans l’échange, le partage et le dialogue. Et pourtant, pas une seule fois elle m’a demandé Et toi ? Comment le vis-tu ?
    Non. Tout ce qu’elle cherchait en fait, c’était des oreilles pour l’entendre, la comprendre, lui montrer que son avis avait de la valeur.

    Pas une seule fois elle s’est remise en question. Ni meme compris qu’en fait, c’était toujours elle qui venait picorer des gateaux dans nos placards quand elle en avait besoin.

    Alors certes. Il n’y a pas de hasard. La réalité c’est que nous sommes trop gentilles. Et les gens viennent sur notre territoire piocher nos gateaux tout en parlant de leurs gateaux à eux qu’on ne verra jamais la couleur (tout en mangeant les notres).

    Parfois le problème c’est simplement que le miroir ça marche dans les deux sens et les gens ne comprennent pas. Les gens n’entendent pas.
    Nous on est trop gentille mais en face les gens font ceux qui ne veulent pas entendre surtout quand on coupe l’accés a la boite ou qu’on demande de la remplir. Le tort c’est qu’ils prennent pour acquis notre bienveillance à l’égard de tous.

    D’ailleurs. Aujours’hui j’ai eu le droit à la photo du gateau de la nana. Verrais un jour son gateau ? non. Et de toute maniere je n’attend pas le gateau des autres pour en manger et le partager. Toutefois, la generosité attire les profiteurs. Mais je vous rassure. Je ne vais pas me priver de faire des gateaux. Surtout pas à la période de Noel.

    D’ailleurs, Sylvie, tu connais les Bredele ? Ce sont les gateaux de noel alsaciens vachement trop bons. Y’en a de toutes sortes et c’est facile à faire.

    Bises

  3. Emilie

    20 novembre, 2018 à 23:54

    Bonsoir Sylvie,
    « Qui voudrait ouvrir une telle porte ? » est la raison pour laquelle il faut passer par les rêves car certains sujets sont insupportables et rien ne peut bouger sans provoquer plus de dégâts. Je n’ai jamais eu de soucis avec des portes en rêve mais j’entends parfois quelqu’un frapper pour que j’ouvre et j’ai horreur de cela ! j’ai fait un rêve qui m’a fait penser à une étape de guérison car je devais sauter une clôture pour aller dans un parc afin de redresser un arbre immense qui s’était couché. J’ai redressé l’arbre puis j’ai trouvé le corps sans vie d’un gros lapin sur la pelouse devant la maison. J’étais désolée et j’ai pris le lapin dans mes bras pour aller le porter en terre mais il est revenu à la vie et m’a échappé en gambadant. Je ne crois pas qu’il y ait de mode d’emploi ce qui me vient c’est « les plans des architectes » comme s’il y avait des constructions de scénarios pour la réalisation d’un plan (de maison).

  4. Biche

    20 novembre, 2018 à 23:32

    Bonsoir Sylvie, à propos de porte… Je viens de voir le film Les Chatouilles où l’on voit la porte de la salle de bain derrière laquelle se passent les abus sexuels sur une petite fille.
    A la fin du film, la petite fille adulte ose traverser la porte pour rassurer son enfant intérieur. En effet elle a suivi une thérapie, à déposé enfin une plainte, le procès est terminé, le coupable pédophile condamné. En voyant cette porte j’ai pensé à ton article.
    Bonne soirée à tous

  5. crystallia

    20 novembre, 2018 à 22:56

    Bonjour Emilie,

    Mais je l’ai réparée cette porte, c’est cela qui fait que je me retrouve devant une inconnue.

    Et je suis nulle en maths lol…

    Une porte cassée c’est aussi une porte qui ne peut pas s’ouvrir, une porte fermée.

    Je me souviens de certains rêves marquants et je me souviens de celui de la salle de bains notamment.

    Une cicatrice suintante au milieu de la crasse, qui voudrait ouvrir une telle porte ?

    Elle était quasiment condamnée.

    Alors je suis contente d’avoir pu la réparer. Sans avoir besoin d’en acheter une nouvelle.

    Il y a différentes façons de guérir ces blessures particulières qui laissent des traces dans nos vies.

    Je ne m’aventurerai pas à dire que l’une vaut mieux que l’autre. Elles peuvent même se combiner très efficacement.

    Moi je guéris au travers mes rêves. Ce n’est pas très courant je crois vu que très peu de personnes en parlent.

    Je peux faire toute une série de rêves qui vont s’accompagner de messages de mes guides.

    Et je le sens le matin, je sens les énergies, je sens le mieux-être…

    Je ne connais pas le mode d’emploi de cette méthode par contre. Ca se fait tout seul…

    La cicatrice, la porte, j’ai pu la revoir dans d’autres rêves jusqu’à ce qu’elle m’apparaisse en vision. Plus de suintement, de la lumière et c’est ainsi que j’ai réalisé qu’il s’agissait d’une porte et de laquelle surtout.

    Les séries de rêve m’ont permis de nettoyer la salle de bain assez vite mais réparer la porte a été plus long.

    Le plus difficile pour moi a été d’accepter l’idée de faire à nouveau confiance à mon propre cœur.

    C’est pour ça que j’ai eu ces autres visions sur lesquelles je n’ai pas voulu m’étendre.

    Maintenant j’aimerais bien savoir s’il y a un jardin derrière. Mais il n’y a qu’une unique façon de savoir, il faut passer…

    Bise ;)

  6. Anna

    20 novembre, 2018 à 22:48

    B’ jour

    Gloups ! :(

    Tu sors…de tes gonds ?

    Bon. Je ne fais que passer…:)

    Bise !

  7. Emilie

    20 novembre, 2018 à 19:27

    Coucou Sylvie,
    Tant pis pour ceux qui pensent que tu es une menteuse et puis il vaut mieux faire envie que pitié !
    C’est dommage que cette porte soit cassée … moi j’aime bien faire du shopping dans les magasins de bricolage (ça n’intéresse personne mais c’est pour expliquer l’enchaînement d’idées) et forcément, après avoir longuement étudié tous les catalogues de portes, je déciderais de changer cette vilaine porte. Je m’assurerai de la position des gonds, demanderai de l’aide si besoin et j’installerai la jolie porte toute neuve qui changera ma vie.
    Et puis si ce n’est pas aussi simple à faire et bien cela devrait l’être.

  8. passeuse

    20 novembre, 2018 à 12:53

    Ok Sylvie

    C’est ta façon de voir les choses
    Je respecte
    Mais j’espère qu’un jour tu comprennes ce qu’il y a derrière cette façon d’écrire « et de tout ramener à moi » comme tu dis
    Il n’y a pas de hasard!
    Bien à toi

  9. crystallia

    20 novembre, 2018 à 11:54

    Bonjour,

    Je vais te le dire franchement, cette manière que tu as de toujours tout ramener à toi me dérange.

    J’ai l’impression que quelque soit le sujet abordé, tu vas répondre par Moi-je. Chaque fois.

    Bref.

    Bonne journée à toi.

  10. passeuse

    20 novembre, 2018 à 9:58

    Bonjour Sylvie

    Tu sais, je crois ( j’en suis sûre), tout peut se réparer dans un corps humain_toutes les blessures et cicatrices
    La première chose à faire quand les blessures remontent ou pas d’ailleurs et que l’on veut réparer puis guérir, c’est d’accepter ces blessures et……..porte cassée
    Une personne compétente pourra avec beaucoup d’amour et l’énergie de guérison aider à évacuer les blessures et souffrances du corps et envoyer l’énergie qui cicatrisera et guérira la ou les blessures
    Bon, il faut parfois un peu de temps mais seul le résultat compte
    Personnellement, j’ai beaucoup de patient qui préfèrent cette méthode à celle de se faire opérer
    Mais c’est à chacun de faire ses choix!
    Quoi qu’il en soit, je compatis à ta souffrance morale et je suis persuadée que la méthode que tu choisiras te conviendra
    Je te souhaite du courage!
    (ps Les portes cassées ou branlantes sont légions chez de nombreuses personnes jusqu’au moment où on se décide à ne plus en vouloir; Et c’est le premier pas vers la guérison)
    Bonne journée à Toi
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Accepter l’autre

    Bonjour à tous, Mes guides me disent qu’accepter l’autre revient à s&rsquo…