Accueil Energies Comment repeindre les murs de la maison intérieure

Comment repeindre les murs de la maison intérieure

29

Comment repeindre les murs de la maison intérieure dans Energies 18112801561224502116015343

Bonjour à tous,

Il y avait plusieurs façons d’aborder un certain thème, j’ai choisi je pense une voie d’accès facile. La guérison spirituelle si on ne parle que d’énergies peut à mon avis paraitre inutilement technique.

Ce qui m’intéresse c’est que chacun se rende compte qu’il est en réalité aisé d’appeler à soi de nouvelles énergies. Nul besoin d’avoir des dons particuliers.

Vous le savez déjà, avez pu l’expérimenter dans vos propres vies, conviction, volonté, compassion, amour et foi sont les seuls outils finalement dont nous pouvons avoir besoin pour atteindre un objectif ou donner une impulsion nouvelle à notre existence.

Rien de technique, vous-mêmes savez ce qui à certains moments vous permet d’enclencher un mouvement.

La maison intérieure est une image facile parce que nous savons tous à quoi ressemble une maison. Elle nous renseigne sur la façon dont ce qui se passe dans nos vies nous affecte.

Repeindre les murs de la maison, pour quoi faire ? Eh bien pour apporter de la fraicheur, se donner les moyens d’accueillir autre chose ou d’aller vers autre chose.

La pièce que vous choisirez de repeindre a de l’importance. Si c’est la peinture de la cuisine que vous voulez modifier c’est que vous avez envie de donner une toute autre direction à votre existence.

La cuisine est le lieu de la transformation des aliments et donc de la transformation intérieure. C’est également le lieu ou on peut rater tous ses plats ou les laisser pourrir dans le frigo.

Je n’ai pas besoin de vous expliquer que si vous visualisez une cuisine mal entretenue c’est que vous n’êtes pas satisfait de votre vie matérielle actuelle. Pour des raisons qui ne sont pas toutes liées à votre vie matérielle actuelle.

Vous pouvez avoir envie de repeindre le salon. Le lieu où la famille se rassemble, du moins l’autre lieu (le premier étant en fait la cuisine), où vous recevez et également le premier voir le seul que vos invités verront de votre maison.

Le salon projette l’image que vous souhaitez vous-mêmes renvoyer. Il n’est pas le cocon, il vous indique ce que vous pensez de ce que vous avez accompli.

Là encore, je ne vais pas m’étendre sur un salon en désordre. En revanche, il est intéressant de prendre le temps d’observer le style de la décoration.

Ce qui compte c’est ce que cela vous inspire d’abord puis ce qui s’y trouve ensuite.

Rappelons qu’un salon totalement détruit indique un problème de concordance matérielle et spirituelle.

Mais je sens que si je continue dans cette direction, certains vont se dire, ouh là que de choses ! Revenons donc à la peinture des murs.

Elle ne vous plait plus. Vous ne vous sentez plus en accord avec. Si c’est ce que vous ressentez en visualisant votre salon intérieur, c’est à la cuisine qu’il vous faut aller.

Il va falloir mettre quelque chose sur le feu, comprenez c’est à vous de voir ce que vous devez changer dans votre vie.

Si la peinture est abîmée, asseyez-vous dans le canapé. Vous êtes fatigués. De quoi êtes-vous fatigués ? Je ne vais pas avancer ici des généralités.

Je dirai simplement qu’il ne servira pas à grand-chose de repeindre les murs.

Par contre, si vous ressentez le besoin ou l’envie d’impulser quelque chose de nouveau dans votre vie suite à une situation que vous aimeriez dépasser, visualisez-vous en train de repeindre les murs de la couleur de votre choix.

Dans n’importe quelle pièce. Tout dépend de ce que vous vivez.

Prenons un exemple que tout le monde peut comprendre, votre conjoint a eu une liaison. Cela ne vous a pas ravi néanmoins vous avez ensemble fait le choix de rester un couple.

Problème, vous peinez à pardonner profondément et vous sentez que vous restez ébranlé par ce qui s’est passé.

Seulement, vous voulez vous en tenir à votre choix.

Visualisez -vous en train de repeindre toutes les pièces qui ont besoin de l’être. Redécorer la maison permet de se sentir dans du neuf. On a le sentiment d’un nouveau départ.

Repeindre les murs de sa maison intérieure permet d’attirer à soi les énergies dont on a besoin pour accepter la nouveauté dans sa vie.

Dan notre exemple certaines choses ont été exposées au grand-jour. Des choses désagréables. Elles sont là et il n’est pas possible de faire comme s’il ne s’était rien passé.

Il faut avancer en acceptant ce qui s’est passé et ce que cela a amené de nouveau. Lorsqu’un couple parvient à dépasser ce type de situation, réellement j’entends, il gagne en maturité.

Toutefois il faut accepter de gagner en maturité de cette façon-là. 

Disons-le franchement, il parait plus évident de faire grandir un couple dans la maturité au travers des épreuves qui amènent à faire front courageusement.

Si bien qu’en fait, il faut s’y prendre à plusieurs fois pour parvenir à repeindre tous les murs de toutes les pièces qui nous semblent importantes.

C’est un exercice que l’on n’achève pas en une fois. Cela n’aurait pas de sens.

En fait, après ce type de visualisation, on sent remonter certaines émotions. Celles dont justement on voudrait se débarrasser.

Parfois, pendant que vous vous voyez peindre le mur, vous les sentez.

Je vous invite à ne pas craindre ces émotions et à poursuivre jusqu’au bout car à chaque coup de peinture vous vous dites en réalité, je m’aime et je mérite le meilleur.

Si vous voulez vous pouvez même commencer votre visualisation en vous disant, je m’aime et je mérite le meilleur.

Pour rester dans l’exemple le but ici est de rester. Rester et poursuivre votre vie d’une façon qui vous convienne.

On ne peut pas toujours claquer la porte, je ne vous apprends rien.

Rester est parfois la chose la plus difficile à faire mais en l’occurrence, vous voyez ce que vous avez déjà construit, vous voulez croire que ce n’était pas pour rien.

Tandis que vous repeignez doucement les pièces de la maison, observez la décoration. Quand vous sentirez que vous êtes prêts à revoir la déco, vous saurez que vous êtes prêts à accompagner la nouveauté. C’est-à-dire à aller pleinement de l’avant.

Je précise quand même qu’il est possible qu’en repeignant la maison vous vous rendiez compte que votre choix n’était pas complètement dicté par l’amour ou la sagesse. Auquel cas, acceptez-le et donnez-vous une vraie chance. 

Bonne journée à tous ;)

  • Rencontre à mi-chemin ?

    Bonjour à tous, Je ne veux pas rester avec toi Gabriel et je ne veux pas rester ici non pl…
  • De drôles d’outils

    Bonjour à tous, « Drôle de rêve cette nuit. », me dit Elédahiel. Il …
  • Fichue cheminée !

    Bonjour à tous, « Donc tu as compris que bien remise en état du sol au plafond,…
Charger d'autres articles liés
  • Deux routes possibles

    Bonjour à tous, « Tu acceptes qu’on te réponde quant à la seule chose que…
  • Juste une petite question !

    Bonjour à tous, « Qu’est-ce qui pourrait te rassurer ? », me d…
  • Rencontre à mi-chemin ?

    Bonjour à tous, Je ne veux pas rester avec toi Gabriel et je ne veux pas rester ici non pl…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Rencontre à mi-chemin ?

    Bonjour à tous, Je ne veux pas rester avec toi Gabriel et je ne veux pas rester ici non pl…
  • De drôles d’outils

    Bonjour à tous, « Drôle de rêve cette nuit. », me dit Elédahiel. Il …
  • Immense jardin

    Bonjour à tous, Donc c’est mon jardin ça ? « Oui. », me répond…
Charger d'autres écrits dans Energies

29 Commentaires

  1. Anna

    24 décembre, 2018 à 20:23

    Merci ! :)

    Répondre

  2. Anna

    24 décembre, 2018 à 15:14

    Sylvie,

    Oui un gros travail d’effectué et pas encore achevé. Contente que ce ne soit pas pour le voir s’effondrer. Oui pas encore prête pour ce qui m’intéresse et j’en arrive à me dire que peut-être cette vie n’y suffira pas. Oui le flou encore. Je le sens bien sans toujours l’admettre. Tu le confirmes et c’est plus facile à entendre.

    Ce ne fût pas évident de donner une autre fin à ce rêve. Je m’obstinais à repeindre les murs en blanc voulant considérer que repartir de zéro serait la solution la plus raisonnable. Beaucoup d’hésitations et d’insatisfactions survenaient.
    J’ai fini par opter pour un bleu indigo et des touches de bleu Chine et turquoise pour que la pièce ne soit pas trop sombre. Tout de suite ça me convenait mieux. J’adore ces couleurs que je trouve si ce n’est lumineuses comme le blanc, bien plus chaleureuses. Dans la symbolique que tu en donnes j’ai lu qu’il y a un rapport avec la guérison. C’est le cas ici ?
    Ce n’est toujours pas moi qui peignait, des ouvriers m’aidaient mais j’étais la maître d’oeuvrage. Je me suis rendormie et d’autres rêves sont venus dont un surprenant où j’apportais des soins et faisais la toilette à un jeune de mon travail lourdement handicapé physiquement et mentalement. Ce que je ne fais et ne ferai pas avec lui. Du moins sa toilette.

    Devrais-je être plus docile et me laisser faire pour atteindre l’état de neutralité qui me permettrait de vivre l’histoire qui m’intéresse avec un nouvel homme ?
    J’ai le sentiment parfois que c’est cet ex qui vient me rendre visite et encore me contraindre à des décisions qui ne me conviennent pas mais plutôt l’arrangerait lui. Tu sembles dire que la visite est d’un autre ordre et plutôt bienveillante. Alors, je ne devrais pas la repousser. Mince ! C’est un problème chez moi de ne pas savoir me laisser faire.

    J’espère encore son retour, et l’écriture ensemble d’une nouvelle histoire parce que nous ne serions pas les mêmes. Accomplis et prêts à être plus heureux à deux. Sans y croire vraiment car je vois que c’est un idéal après lequel je cours depuis longtemps. Un idéal n’est pas un rêve. C’est aliénant.
    C’est pourquoi, je comprends très bien qu’on puisse lasser l’entourage avec ces histoires. Je me lasse moi-même. Lolll j’espère qu’avec cette histoire passée s’achève la poursuite d’un idéal.
    Je me suis laissée dire que ce prénom Anna (palindrome) porte ce schéma de l’éternel retour. Une empreinte dont on ne se débarrasse pas facilement. Mais, je suis persévérante et tenace car sans doute alors m’apparaitra ce que je veux vraiment :)
    Je ne t’en parle que parce que pour moi c’est une Voie spirituelle et que je te considère comme messagère. Je ne prends pas ton blog pour une agence matrimoniale ou OK magazine. Je le précise plus pour les lecteurs que pour toi.
    Et demeure ta liberté de ne rien en dire.

    Je t’embrasse et te souhaite un joyeux réveillon de Noël en famille.

    Répondre

    • crystallia

      24 décembre, 2018 à 19:15

      La voie sentimentale est une voie spirituelle effectivement.

      Nos expériences et nos attentes nous permettent d’en apprendre davantage sur nous.

      Je te souhaite un joyeux noël Anna.

      Bise ;)

  3. crystallia

    24 décembre, 2018 à 1:33

    Ok, je ne pense pas que ta maison va s’effondrer.

    Je pense que tu es en train d’achever un gros travail et que tu n’es pas encore prête à vivre l’histoire qui t’intéresse avec un nouvel homme.

    C’est le fait que tu aies voulu empêcher cet ex de repeindre ton mur qui l’indique.

    La maison onirique nous permet de voir ce que le plus souvent on ne regarde pas de manière directe.

    Le blanc ici c’est la neutralité, l’état 0 qui permet de repartir justement.

    La contrariété indique que tu es encore dans un certain flou quant à l’histoire sentimentale qui te conviendrait réellement.

    Il y a une chose qu’il est possible de faire avec les rêves et qui nous permet d’avancer plus vite.

    Replonge-toi dans ton rêve. Revois la scène et écris une autre fin, dans le calme et l’amour envers toi-même.

    Par ailleurs, oui, il s’agissait d’un rêve spirituel. En l’occurrence, il s’agissait d’un rêve accompagnateur.

    Ce n’est pas ton ex que tu as vu, mais tu as bien reçu de la visite.

    Bise ;)

    Répondre

  4. Anna

    24 décembre, 2018 à 0:01

    Coucou

    Je n’en suis plus trop au temps des reproches mais il doit bien en subsister puisque tu poses la question. Ça s’entend dans ce rêve ?

    L’essentiel s’axe autour des mensonges faits aux autres dont moi mais surtout à lui-même. Sa peur de regarder sa vérité en face. Sur ses mensonges il construit un édifice que je juge branlant mais qu’il considère comme une forteresse contre un ennemi invisible, à mes yeux.

    J’ai mis mon exigence d’authenticité à rude épreuve dans cette relation.
    Je lui reproche de ne pas avoir eu le courage de laisser tomber le masque jusqu’à peut-être laisser s’effondrer la maison. De ne pas s’être assez aimé pour cela et comprendre que ce que je lui reprochais c’est le masque et non ce qu’il cache.

    En l’écrivant, je l’en blâme encore moins. Ce qu’il pensait devoir protéger je ne peux lui reprocher. Le besoin de sécurité est louable. Cependant, je lui reproche de l’avoir fait sur mon dos.
    Il m’a parfois fait l’effet d’un « vampire » ce que grâce à ce que m’a apporté ce site, je vois moins d’un œil moralisateur mais ce que je considère comme trop energivore et trop dommageable pour moi. Surtout sans mon accord.
    Et, au final soyons honnête, je lui reproche de ne pas m’avoir assez aimé pour changer. Un changement qui serait passé en fait par ne rien changer mais « simplement » se regarder en face, dans la félicité de sa belle comme moins belle Vèrité. Un reproche bien injuste j’en ai conscience.

    Merci de ta question Sylvie.

    Bise !

    Répondre

  5. crystallia

    23 décembre, 2018 à 16:26

    Bonjour,

    Sans rentrer dans des détails inutiles, quel est le plus grand reproche que tu pourrais faire à cet homme ?

    Répondre

  6. Anna

    23 décembre, 2018 à 11:13

    Coucou

    Je me réveille d’un rêve où un homme ( celui avec lequel la relation complexe m’a amené à découvrir ton site) se lance de sa propre initiative dans la repeinte de mon salon en blanc. Je tentais de l’arrêter mais il avait des arguments qui me laissaient à la fois convaincue mais déçue de devoir renoncer au rose que je trouve plus original et qui vient d’être peint. Pourtant je n’ai pas pu lutter longtemps. Le blanc me paraîssait trop blanc et une idée déco trop commune. Je me réveille en sursaut au premier coup de rouleau et contrariée. Je me suis demandée si tous ces articles sur les maisons ne finiraient pas par se révéler comme des articles prémonitoires. Je ne veux pas que ma maison s’effondre !!! Bon ok ce ne serait qu’un rêve mais tout de même….

    Après j’irai relire mais je crois que tu fais une différence entre rêve et visualisation.
    J’ai passé une belle soirée hier (un Noël anticipé) avec mes enfants et leurs amis que nous considérons comme notre famille autour de la table du salon. Je sortais de temps à autres me baignais de la lumière de la lune qui était magnifique. Je me dis que ce rêve à rapport avec mes émotions de la veille. Cependant pourquoi est-ce un autre que moi qui repeint le salon ? Et pourquoi cette contrariété puisque repeindre son salon pourrait être une plutôt bonne initiative ?
    Par association m’est venue une petite histoire qui me fait penser à mon mode relationnel amoureux que je tiens à laisser tomber. Je trouve que c’est un beau petit conte.
    Deux petites flammes brûlaient de passion dans le cœur et l’âme l’une d’un homme l’autre d’une femme. L’une d’entre elle voulait manifester l’Amour Inconditionnel mais la Source lui dit vous êtes tous l’Amour de la Source pas plus toi que les autres. Cela est donc un voeu inutile. L’autre flamme la voyant si déçue, dépitée et désorientée par cette réalisation lui dit : je vais être l’Ombre pour toi afin que tu sentes la Lumière que tu es. Elle répondit : Voyons ! Pourquoi ferais tu un tel sacrifice pour moi ? Parce que je t’aime. Cependant, ne m’oublie jamais. N’oublies jamais que j’ai fait ce choix pour que tu brilles sinon nous serions toutes deux perdues » (une histoire du cours en miracle je crois).

    Pourrais-tu me dire s’il s’agit malgré tout d’un rêve spirituel et si oui, ce qu’il relèverait selon toi de mes aspirations ?

    Bon dimanche Sylvie.

    Bise !

    Répondre

  7. crystallia

    13 décembre, 2018 à 1:44

    Le salon cathédrale c’est un salon avec un sublime plafond bien haut, bien dégagé. Tu vois les églises ? D’où le nom lol.

    Ma pièce préférée n’est pas une vraie pièce, c’est la terrasse. J’adore les terrasses. Je n’ai pas dit les vilains balcons filants sur lesquels on peut juste faire sécher le linge.

    J’ai dit la terrasse.

    Le problème c’est qu’ici les moustiques aussi aiment la terrasse…

    Bise ;)

    Répondre

  8. camille-strawberry

    13 décembre, 2018 à 0:41

    Salut
    T’es choupi Sylvie, merci.
    C’est quoi un salon cathédrale ? C’est joli et lumineux ?
    Des bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Laisse la porte ouverte

Bonjour à tous, « Ca va ? », me demande Elédahiel. Oui, c’est …