Accueil Créations Mon oracle ?

Mon oracle ?

16

Mon oracle ? dans Créations 18121711090324502116040408

Bonjour à tous,

« Tu vas créer ton oracle ? », me demande Gabriel.

Non. Je n’en ai pas l’intention.

« Comment tu l’appellerais si tu devais le faire ? »

L’oracle Crystallia. 

« Tu choisirais ton pseudo, pourquoi ? »

Pourquoi pas ? Je ne me vois pas lui donner un autre nom.

« Et tu sais combien de cartes il y aurait ? »

Non. Et je saurais encore moins les dessiner. Ce qui règle la question.

« C’est ce qui t’arrête ? »

Non, je ne suis pas motivée, c’est surtout cela qui m’arrête.

« Tu n’en as pas besoin. »

Voilà. Il existe des tas d’oracles déjà. Ils me conviennent très bien.

« Mais tu pensais ce midi que tu voulais un nouveau projet personnel créatif. »

Je vais te dire, si je devais créer un jeu, j’utiliserais mes photos… 

Je contacterais une imprimerie.

« Tu vas le faire ? »

Non. 

« Tu aurais ton propre jeu, qui te conviendrait parfaitement. Ce serait l’occasion de canaliser un nouveau manuel. Ce pourrait être amusant.

Et ce serait un aboutissement aussi. »

D’avoir mon propre jeu ?

« D’en créer un qui reflète ta spiritualité. Toi, tu as connu l’éveil tôt dans ta vie d’adulte. Depuis tu as vécu, tu as pu éprouver ta foi.

Tu as acquis une certaine maturité sur le plan spirituel. 

Ce serait intéressant. »

En réalité j’étais simplement en admiration devant les planches que prépare Camille pour son propre jeu. Mais, je ne songe pas à en créer un.

« Oui, tu sais pourtant quelles cartes il y aurait, tu as un schéma dans la tête. »

C’est pour ça que tu insistes de cette manière ! Il ne va pas disparaitre dans quelques jours ?

« Tu pourrais te demander si ce projet t’amuserait. Un seul exemplaire, juste pour toi. Tu ne voudrais pas avoir ton propre jeu ? »

Il faut voir, dans l’absolu c’est facile de créer un oracle…

« Parce que tout est déjà dans ta tête. »

C’est vrai.

« Tu vas y penser ? »

Pourquoi pas. Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • La beauté est un cadeau

    Bonjour à tous, « Tu préfères laver tes cheveux un matin de semaine alors ?&nbs…
  • Profiter de la journée…

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et les oiseaux chantent… Je n’avais pas …
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les cœurs de San Francisco

    Bonjour à tous, Je suis très contente que la série de cœurs vous ait plu cette semaine. Mo…
  • Déjà mûrs

    Bonjour à tous, « Donc tu as vu de quelle manière utiliser les crayons aquarell…
  • Art médiumnique

    Bonjour à tous, « Tu voulais en savoir plus sur le dessin médiumnique, tu es sa…
Charger d'autres écrits dans Créations

16 Commentaires

  1. crystallia

    31 décembre, 2018 à 16:35

    Il faut s’accepter tel qu’on est oui.

    Neveu est bien entouré, je suis sure qu’il a déjà le cadre dont il a besoin.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. passeuse

    31 décembre, 2018 à 15:15

    Bonjour à toutes

    Ce que tu décris Sylvie,(et Lucie), c’est exactement ce qui s’est passé pour mon fils.
    UN énorme ennui en maternelle, qui se traduisait par un enfant ayant tout le temps « la bougeotte ».
    Et une tendance à faire le clown en classe_où il se faisait réprimander.
    IL avait toujours besoin de regarder ce qu’il se passait autour de lui et voulait tout voir et faire.
    Les maîtresses m ‘ avaient demandé de l’emmener voir un psy car elle disait qu’il était hyper actif.
    Le psy m’avait seulement dit « qu’il était très éveillé et intelligent ».
    En primaire, c’était beaucoup mieux car les enseignants ont rapidement vu que mon fils apprenais et finissais ces exercices beaucoup plus vite que les autres.
    Du coup, les enseignants lui donnaient autant d’exercices qu’il pouvait en faire et de bien plus au dessus de son âge.
    Ce qui faisait que mon fils était ravie!
    IL avait beaucoup d’amis et en a toujours.
    Je l’avais aussi inscrit à des cours de poterie car depuis tout petit, il aimait beaucoup toucher, manipuler.
    Je me rappelle, qu’à 2 _3 ans, il aimait beaucoup prendre les cailloux blancs dans notre cour et les laisser couler dans sa main et il adorait prendre des feuilles d’automne et les jeter pour les voir retomber en pluie.
    Il riait aux éclats.
    Autant mon fils était bien avec ses amis , autant, il aimait aussi rester dans sa chambre à ‘rêver » .
    Je ne m’en suis jamais formalisée.
    En grandissant, il s’est formé un univers bien à lui, où il se sent bien dans les 2 mondes
    A 14 ans, au collège, cet année il a eu une passe qui a durée 2 mois où il a essayé de faire abstraction de ses « dons ».
    En effet, 3 fois dans un même mois, il s’est retrouvé ailleurs_ ce qui est ennuyeux quand ça arrive en plein cours , que la prof vous interroge et que vous n’entendez rien et que vous revenez tout à coup , avec tous les regards posées sur vous.
    A chaque fois, il a été emmené à l’infirmerie pour qu’il se repose.
    IL était énervé et en colère .
    j’ai discuté avec lui quand il le voulait et l’ai laissé tranquille.
    Il n’y avait rien à faire que lui expliqué les phénomènes, le soutenir et attendre qu’il accepte.
    Ce qu’il a fait au bout de ces 2 mois de lui _même.
    Un matin, il m’a dit  » maman, je lâche prise », c’est trop compliqué de ne pas être soi_même.
    Je reste comme je suis et puis c’est « cool ».
    Depuis tout va bien.
    Il est heureux et équilibré,même si ses perceptions avancent aussi.
    Tout comme moi, il a des flashs, et des phrases aussi.
    Je pense sincèrement que les enfants » avec un truc en plus »ont les moyens de vivre la vie qu’il leur convient.
    Avec de l’amour, de la bienveillance et la confiance en eux, chacun est à même de trouver ce qu’il lui convient.
    IL en va de même pour tous
    Bises à tout le monde et bon réveillon

  3. Amandine

    31 décembre, 2018 à 13:43

    Bonjour !
    Ce que j’aime c’est que tu vas droit au but ça c’est de l’amour :)
    Tu as raison on devrait tous choisir ce qui nous rend réellement heureux
    .. Seule ou en couple

  4. crystallia

    31 décembre, 2018 à 11:23

    Bonjour,

    Je ne connaissais pas Josef Schovanec mais j’ai fait une recherche et elle m’a fait du bien.

    Il y a peu de gens qui pensent de la même manière que moi autour de moi. Contrairement à Neveu j’ai su m’adapter à ce qu’il y avait autour de moi pendant très longtemps.

    Mais plus le temps passe, plus l’effort que cet exercice me demande grandit.

    Et je commence à me demander pourquoi je le fais, qu’est-ce que ça m’apporte ?

    J’ai de moins en moins envie de faire cet effort.

    Comme d’intégrer des codes sociaux stupides qui ne me parlent pas. Et dont je ne parviens pas à me souvenir du coup.

    J’espère qu’il voudra bien m’ouvrir sa porte. Je serais ravie de découvrir son monde.

    Ou bien de l’aider à faire fusionner les deux.

    Mais mes guides me disent que c’est à ma sœur de le faire. Je le comprends.

    J’essaie de regarder plutôt des comédies romantiques le soir mais les rares fois où il y en a une qui m’intéresse, je n’ai pas envie de regarder jusqu’à la fin. Je n’aime pas quand c’est facile et prévisible.

    Il n’y a pas assez de film qui traitent de la passion amoureuse. Ces films-là, je les regarde.

    Sauf les histoires où dès le départ on voit pourquoi ça ne va pas marcher.

    Elles ne me font pas rêver.

    J’aime quand les sentiments portent, pas quand on fait tout son possible pour ressentir en faisant du mal à l’autre.

    Je n’ai heureusement pas ce mode de fonctionnement et je repère ce genre d’histoires à des kilomètres.

    Je les trouve sans intérêt. Mais je sais bien qu’elles plaisent.

    Pourtant, quelqu’un qui a besoin de nous voir être pour ressentir est quelqu’un qui ne sait pas aimer. Pourquoi est-ce que ce genre de personne parait si attirante à tant de monde ? C’est un mystère pour moi tant c’est un non-sens.

    Par contre j’aime bien la série Younger. C’est diffusé le soir et c’est mignon.

    Vivement son retour.

    Bise ;)

  5. Lucie

    31 décembre, 2018 à 8:00

    je continue, j’ai appuyé sur la mauvaise touche!!!!!!
    Neveu s’ennuie face aux enseignements de la maternelle. Ce qui explique qu’il a besoin d’un adulte pour lui apporter plus de connaissance. Pour le moment il est trop jeune pour se diriger seul vers ce qui lui permettre d’évoluer plus vite dans ses connaissances.
    Je ne sais pas si je m’explique clairement. Par contre c’est très bien expliqué dans l’interview. Et j’ai eu des mots sur mes ressentis face à l’évolution de certains enfants qui ne rentrent pas dans le « moule » sociétal.
    « Je ne sais pas quel est son mode d’appréhension. Mais je vais te dire Lucie, j’aimerais bien savoir. » Tu as fait beaucoup de chemin pour lui venir en aide, mais c’est Neveu qui décidera de t’ouvrir la porte. Ce sera son choix!
    Merci pour ta réponse sur l’autre post, je t’y répondrai après réflexion car réflexion il y
    Belle soirée de réveillon.
    Bises.

  6. Lucie

    31 décembre, 2018 à 7:42

    Coucou,
    En vous lisant toi et Amandine, j’entends les explications de Josef Schovanec. Il a appris à parler enlisant Jules Verne et donc il explique qu’il parle comme à cette époque. Certains de ses amis ont appris à parler en lisant Molière ou Racine….CQFD.
    Tout ce qu’il décrit ou explique rejoint en partie ce que vous écrivez toutes les deux et ce que je ressens par rapport à l’évolution des enfants « extra ordinaires ».
    Neveu ayant une intelligence différente ds autres enfants s’ennuie dans le cadre scolaire normal….Il

Consulter aussi

Nouvel achat !

  Bonjour à tous, Aujourd’hui j’ai acquis une machine à pain ! J’ai pris…