Accueil Créations Mon oracle ?

Mon oracle ?

16

Mon oracle ? dans Créations 18121711090324502116040408

Bonjour à tous,

« Tu vas créer ton oracle ? », me demande Gabriel.

Non. Je n’en ai pas l’intention.

« Comment tu l’appellerais si tu devais le faire ? »

L’oracle Crystallia. 

« Tu choisirais ton pseudo, pourquoi ? »

Pourquoi pas ? Je ne me vois pas lui donner un autre nom.

« Et tu sais combien de cartes il y aurait ? »

Non. Et je saurais encore moins les dessiner. Ce qui règle la question.

« C’est ce qui t’arrête ? »

Non, je ne suis pas motivée, c’est surtout cela qui m’arrête.

« Tu n’en as pas besoin. »

Voilà. Il existe des tas d’oracles déjà. Ils me conviennent très bien.

« Mais tu pensais ce midi que tu voulais un nouveau projet personnel créatif. »

Je vais te dire, si je devais créer un jeu, j’utiliserais mes photos… 

Je contacterais une imprimerie.

« Tu vas le faire ? »

Non. 

« Tu aurais ton propre jeu, qui te conviendrait parfaitement. Ce serait l’occasion de canaliser un nouveau manuel. Ce pourrait être amusant.

Et ce serait un aboutissement aussi. »

D’avoir mon propre jeu ?

« D’en créer un qui reflète ta spiritualité. Toi, tu as connu l’éveil tôt dans ta vie d’adulte. Depuis tu as vécu, tu as pu éprouver ta foi.

Tu as acquis une certaine maturité sur le plan spirituel. 

Ce serait intéressant. »

En réalité j’étais simplement en admiration devant les planches que prépare Camille pour son propre jeu. Mais, je ne songe pas à en créer un.

« Oui, tu sais pourtant quelles cartes il y aurait, tu as un schéma dans la tête. »

C’est pour ça que tu insistes de cette manière ! Il ne va pas disparaitre dans quelques jours ?

« Tu pourrais te demander si ce projet t’amuserait. Un seul exemplaire, juste pour toi. Tu ne voudrais pas avoir ton propre jeu ? »

Il faut voir, dans l’absolu c’est facile de créer un oracle…

« Parce que tout est déjà dans ta tête. »

C’est vrai.

« Tu vas y penser ? »

Pourquoi pas. Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

  • L’envie de se dépasser

    Bonjour à vous, J’attends toujours les résultats de ce concours auquel j’ai pa…
  • Si la volonté flanche

    Bonjour à vous, Aujourd’hui on a eu une très longue journée. On a commencé le carrelage du…
  • Et pourquoi pas ?

    Bonjour à vous,  Ce matin je me suis levée, inondée par l’amour et l’affection…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Panne d’électricité

    Bonjour à vous,  Certains disent que la coupure d’eau est pire que la panne d’…
  • Et pourquoi pas ?

    Bonjour à vous,  Ce matin je me suis levée, inondée par l’amour et l’affection…
  • Accueillir ma nouvelle idée

    Bonjour à vous, Hormis une chaleur démentielle depuis plusieurs jours qui commence profond…
Charger d'autres écrits dans Créations

16 Commentaires

  1. Amandine

    31 décembre, 2018 à 3:44

    Bonsoir 2
    J’ai bien aimé le souvenir avec ton arrière grand-mère ..C’est comme ici tu nous répètes souvent et de différentes manières :) .
    Ça devait beau ce visage et reposant sur le mur.. Moi c’est un comble, c’est depuis que je sens les énergies comprenant les défunts que je m’endors tranquille.
    Par contre je ne regarde plus de choses violentes le soir comme tu aimes bien. Ça aide bien j’avoue. Aussi comme neuveu j’étais un bout en train avec les adultes et les amis que j’aimais bien. Je le précise car en me relisant on dirait que j’étais juste recluse^.
    Je comprend oui ou plutôt je peux avoir une idée en ce qui concernela prédominance de ton sixième sens ..enfin à ma manière car je ne me connais pas assez pour déterminer si je l’utiliSe pleinement. On va dire que je comprends de plus en plus au fur et à mesure que je fais confiance à mon intuition.
    J’aime beaucoup comment tu racontes tout ça :) :)
    Je relirai encore demain
    Merci Sylvie

  2. crystallia

    31 décembre, 2018 à 2:26

    Après avoir discuté avec quelques personnes je me suis aperçue qu’en fait, beaucoup pensent en images.

    Je n’arrive même pas à me figurer la pensée en images. Elles n’arrivent toujours qu’après pour moi.

    Au départ il y a les flashs ou les sensations qui laissent très vite place à des phrases.

    C’est ce qu’il y a dans ma tête quand je pense, des phrases.

    Je croyais que pour tout le monde, la pensée était faite de phrases. J’ai découvert que non.

    Un de mes plus vieux souvenirs c’est moi à 2 ans criant sur mon arrière-grand-mère en créole devant la porte de sa chambre.

    En fait j’avais répété ma grand-mère. A cette époque mon arrière-grand-mère était déjà très âgée et elle mettait du temps à finir son assiette ce qui énervait ma grand-mère.

    Je me souviens aussi du jardin qui m’apparaissait tel la forêt amazonienne. Et qui quelques années plus tard semblait ridiculement banal.

    Les images qui me restent sont liées à des souvenirs ciblés. Cela et le visage des gens que je n’aime pas.

    Je suis une vraie rancunière. Je n’ai pas la mémoire des visages mais je me souviens de ceux qui m’ont déplu.

    Et je remarque aussi les gens qui grimacent quand ils parlent. Parce que je ne comprends pas ce phénomène. Pourquoi grimacer en permanence ?

    Neveu semble appréhender le monde comme toi Amandine, il est attiré par des couleurs, des formes, des mouvements…

    Par contre il serait assez populaire à l’école pour l’instant. Et pas seulement d’une manière générale. L’an dernier on me parlait de la petite Charlotte, cette année j’entends parler de la jeune Lou…

    Il semble que Lou aime l’attendre le matin.

    Neveu a la beauté de ses parents. Je pense qu’il y aura d’autres Lou et Charlotte.

    Quand il était bébé il était complètement dans son monde. Aujourd’hui il s’intéresse au nôtre. Mais clairement, il se plait encore bien dans le sien.

    Franchement de mon point de vue, il a du mal à faire cohabiter les deux mondes.

    Avec un mode de pensée intuitif, on apprend tôt à le faire. C’est presque automatique.

    J’ai bien dit presque. Enfant j’avais des flashs tout doux que je ne partageais pas. Je croyais que c’était juste normal, comme les amis imaginaires.

    D’autres avaient aussi de l’imagination.

    Il n’y a qu’une chose qui m’a intriguée c’est le visage sur le mur, une nuit. Un visage aimant, souriant, rassurant.

    Je n’ai jamais eu peur du noir, ni réclamé à dormir avec mes parents.

    C’est aujourd’hui qu’il m’arrive d’avoir peur, quand j’ai la mauvaise idée de regarder le mauvais programme avant d’aller me coucher.

    Mais mes guides viennent vers moi alors.

    Pour moi c’est normal de percevoir plein de choses en même temps et en réalité tout n’est pas traduit en phrases. L’essentiel reste des sensations, plus ou moins perceptibles.

    Mais cela ne me perturbe pas.

    Pour moi le sens le plus important c’est le sixième. Parce que je vois tout au travers. Tu comprends ?

    Je sais que Neveu voit autrement aussi. Je sais qu’il ne voit pas le monde comme ma mère, ses parents ou mon frère.

    Je le sais.

    Je voudrais qu’il arrive à se sentir bien dans son monde et ce monde à la fois.

    Moi aussi je vois plusieurs mondes. Seulement, c’est normal et cela ne m’empêche pas d’accepter celui qui apparait comme le vrai.

    Bise ;)

  3. Amandine

    31 décembre, 2018 à 0:50

    Bonsoir Sylvie et tout le monde
    Je viens de lire vos commentaires et
    Sylvie tu dis mettre des mots sur ce que tu perçois en intuition ? C’est pour ça que tu écris bien ?:)
    Je me reconnais un peu en neuveu.
    Mes souvenirs d’enfance sont en image et avec la fascination de la découverte des formes et des couleurs. Genre mon premièr souvenir que j’ai ce n’est pas trop ma famille mais l’interet que j’avais à toucher du beurre. Sa forme et sa couleur m’attirait. Aussi les petites boules de mousse qui une fois dans l’eau du lbain grossissent et prennes des formes variés.
    Les robes à paillettes, les dessins animés.. Je me rappelle de la fascination que j’ai eu quand j’ai vu pour la première fois un triangle dessiné à la main.
    Paraît il que j’ai du redoublé la première année de maternelle car en groupe je n’étais pas participante.
    Pourtant avec la maîtresse j’etais sage curieuse et velontaire.
    Ce n’est pas le souvenir que j’ai, mais il est vrai que mes notes durant ma scolarité variaient suivant si je me sentais à l’aise ou non avec mes maîtresses.
    Je n’avais pas beaucoup d’amis mais ce que j’avais comptaient beaucoup.
    Je parlais très bien mais vers l’age 7 ans, j’ai développé un beguement mais pas comme les vrais bègues. Seulement quand j’étais émotive. Quand je jouais avec mes amis c’était pas le cas.
    J’ai pratiquement arrêté lorsque j’ai commencé la méditation et lire ton blogue.
    C’est revenu un tout petit peu l’année Dernière. Mais je vois plus ça comme une tare. plutôt comme un indicateur de mon bien être et donc de mon expression.
    Pardon de m’être Étalée mais je trouve ça cool de comprendre que c’est pas nul de ne pas avoir le même parcours que les autres. Ca m’attire toute ces différentes perceptions et comment tu en parles
    .
    parfois je me trouve nul de pas créer plus mais tu as raison faut pas forcer faut simplement trouver ce qui nous convient naturellement. ça peut changer et évoluer et un jour comme un bb ça sort tout seul lol.
    merci.

  4. crystallia

    30 décembre, 2018 à 22:53

    Je suis contente que cette photo vous plaise.

    C’était une journée mitigée mais quand il ne pleuvait pas, il y avait ce soleil et ce ciel magnifiques.

    Les enseignants de Neveu ne cessent de dire qu’il a besoin d’être encadré car il ne reste concentré que si un adulte reste avec lui mais les trois fois où on l’a emmené chez un psy, ils ont demandé à ma sœur pourquoi elle était venue.

    L’un d’entre eux a même dit, laissez-le grandir.

    Le souci est que c’est une forte tête. Il comprend tout ce qu’on lui dit, réagit s’il en a envie quand on l’appelle et se lasse des activités qu’on peut lui proposer à l’école.

    En plus il aurait tendance à distraire les autres enfants.

    Et chez les psy ou tous les médecins en général, quoiqu’on lui demande il fait gentiment sans qu’on doive lui répéter quoique ce soit.

    Même avec moi à l’arbre de noël l’autre jour, tout s’est très bien passé. Il a joué, je l’ai laissé faire, il était content.

    Par contre il a refusé les activités en groupe. Et je crois qu’il a encore peur du père noël, comme tous les plus jeunes enfants qui étaient présents.

    Il y avait des enfants ce jour-là à qui il fallait rappeler seconde après seconde que non, on ne se pousse pas sur le toboggan…

    Neveu, je n’ai jamais eu à le reprendre.

    Il aime bien l’arbre de noël, il était impatient cette année. Ca m’a fait plaisir. Il savait qu’il y allait avec moi.

    Par contre il faut que je trouve le moyen de lui faire oublier l’existence de ma licorne. Il adore secouer la boule pour voir les paillettes bouger. Moi aussi, je l’avoue.

    C’est sa façon de mimer le geste qu’il fait pour que les paillettes bougent qui a achevé de me faire réaliser qu’il fait partie des gens qui pensent en images.

    En fait pour lui la parole ne devrait pas être le premier moyen d’expression. Il est en train d’apprendre par cœur à parler français. Il prend le temps d’apprendre à quel moment dire ceci ou cela.

    C’est marrant, non ?

    Il a un autre mode de compréhension et d’appréhension du monde. Cela je le comprends parce que moi aussi.

    Mais nous n’avons pas le même. C’est l’intuition qui fait que je pense en mots. Parce que j’ai besoin de traduire les sensations.

    Je ne pense pas en images.

    Je ne sais pas quel est son mode d’appréhension. Mais je vais te dire Lucie, j’aimerais bien savoir.

    Pour la créativité, j’ai appris à ne plus rien forcer. Ce que je dois créer je créerai. Quand je force, je suis soudain envahie par cette sensation que je connais bien et qui veut dire, il n’y a rien par là.

    Ce n’est pas dur ou violent, c’est doux et c’est très simple à comprendre lol.

    J’ai toujours l’oracle en tête, je verrai si je le crée.

    Bise ;)

  5. Lucie

    30 décembre, 2018 à 20:39

    Bonsoir,
    Un petit message hors sujet du jour!
    J’ai regardé et découvert avec beaucoup d’émotion l’interview de Josef Schovanec dans l’émission de 7à 8 d’aujourd’hui et Neveu est arrivé dans mes pensées.
    C’était un enfant « extra ordinaire » c’est un adulte « hors norme ».
    Je te souhaite, et je vous souhaite une bonne fin d’année à tous.
    Bises et à l’année prochaine.

  6. passeuse

    30 décembre, 2018 à 20:26

    Coucou

    Je suis comme Amandine, même constatation.
    Cette photo, ces couleurs, cette luminosité, c’est ….d’une énergie si pure, c’est…..bluffant!
    bises

  7. camille-strawberry

    30 décembre, 2018 à 16:46

    Hello
    Ta photo est simplement magnifyque.
    Ah lala, créer son oracle, tout une aventure.
    Je n’ai pas commencé le design mais ce qui compte c est que tu aies l’envie de créer. Peu importe dans quoi.
    Moi les oracles dans les boutiques me frustrent à mort. Et en mm tps, créer n’est pas facile non plus. Mon amie me sert de chef de projet ! Elle me drive et aide à me canaliser hehe sinon je ne finalise rien lol !
    Belles créas Sylvie et belles fêtes

    Bisous

  8. Anna

    30 décembre, 2018 à 9:53

    Bonjour Sylvie

    C’est dans l’air du temps on dirait.
    Je commence à m’intéresser aux oracles. Une personne à qui j’en parlais et qui les pratique depuis longtemps, m’encourageant à ma créativité, m’a proposé d’en faire un qu’elle utiliserait. Elle ne connait pas mes compétences artistiques… nulles !
    Pourtant l’idée m’a tenté et trotte dans ma tête depuis. Et je m’en sens capable même sans savoir dessiner, photographier me servir de logiciels. Y a toujours moyens…lolll
    Cependant, j’ai d’autres idées que l’oracle pour exercer ma création que j’ai laissée de côté depuis des années et que je pense relancer d’une façon ou d’une autre. Faire un Oracle ou écrire sur la création justement ou les deux en même temps pourquoi pas ? L’écriture reste ma priorité. Mais le sujet pourrait se combiner avec la création d’un Oracle. Tiens, tiens….
    Ce n’est pas évident à gérer pour moi toutes ces idées qui surviennent et qui pourraient ne jamais aboutir. Surtout dans la création.
    C’est une bonne idée te concernant. Comment gères-tu celles que tu ne réalisent pas ? Tu les oublies, tu les remets à plus tard, elles deviennent caduques d’elles-mêmes,….?
    Moi ça me pousse à en commencer plein et en finir aucune ce qui me donne le sentiment de ne rien accomplir. C’est comme ça que sans doute j’ai tout laissé tomber dans le domaine de la créativité.
    Faut que je me ressaisisse !

    Agréable journée à toi quelque soit la météo ;)

    Bise !

  9. crystallia

    30 décembre, 2018 à 2:20

    Coucou !

    Merci à toi.

    Bise ;)

  10. Amandine

    30 décembre, 2018 à 0:54

    Encore coucou
    Heu.. mais c’est quoi ces couleurs et cette lumière ?? Cette photo a crée chez moi un vrai chamboulement lol..
    Très joliSylvie

Consulter aussi

Dans le Tout

« Parce que le plaisir réside dans les détails sur lesquels tu t’attardes…