Accueil Amour physique Picture perfect

Picture perfect

15

Picture perfect dans Amour physique 18123006054324502116054353

Bonjour à tous,

« Des fêtes de fin d’année très réussies, aussi bien noël que le jour de l’an. Du soleil en ce début d’année. Tu as eu ce que tu voulais. », me fait remarquer Sammael.

Oui, tu as raison ! J’en suis très contente. 

« Impossible de trouver des pâtes feuilletées par contre. »

Le vide sidéral, partout. Tant pis. De toute façon vous ne m’encouragez pas à faire une galette. Pourquoi ?

« Tu n’en pas besoin. Tu peux faire des tas de gâteaux ou biscuits sans utiliser toutes ces pâtes du commerce. »

Je vois, je comprends.

« On peut discuter ? »

Oui.

« Plusieurs personnes autour de toi ont déjà créé des foyers. Avec plus ou moins de réussites. Qu’en penses-tu ? »

Des foyers des autres ?

« Par exemple, oui. »

Rien de particulier. Je sais que je vais créer le mien aussi.

« Avec plus ou bien moins de réussite ? »

Ah, avec plus j’espère ! Mais objectivement, il y aura des jours où tout sera parfait et il y aura les autres jours.

Dans l’idéal ce que je préfère ce sont les jours où on voit tout parfait parce que de toute façon on n’est pas là pour arranger tout ce qui est un peu bancal.

Ce sont les jours les plus agréables à vivre, les jours les plus cools.

« Ce ne sont pas les jours parfaits ? »

On les compte ceux-là ! Ils sont sympa mais moi c’est un vrai foyer qui m’intéresse. Le genre où il peut arriver que l’on se réveille d’humeur mitigée mais où il suffit qu’on nous laisse le temps d’émerger pour que le ciel paraisse bleu.

Le genre où parfois les objets trainent par terre mais où ce qui compte c’est qu’il ne pleuve que dehors parce nous de toute manière on est cosy au chaud.

Ce genre de foyer. Avec ce genre de jours donc.

« Tu as horreur des objets qui trainent par terre. »

C’était une image !

« Chez toi ils encombrent plutôt la table ou le canapé. »

Vilain Sammael !

« Et l’armoire est-elle rangée ? »

Ce n’est pas non plus ce genre de foyer.

« Oh. C’est le foyer de la souillon ? »

Qu’est-ce que tu viens de dire ? Qui est une souillon ?

« Pourquoi ne ranges-tu pas l’armoire ? »

Par flemme, tu sais bien. Après tout, je suis la seule à voir le désordre et il ne me dérange pas. 

« C’est pour cette raison que tu ramasses systématiquement ce qui traine par terre ? »

Non, c’est parce que je ne supporte pas ce qui traine par terre. Rien ne devrait trainer à terre. Et tu sais pourquoi je laisse des objets sur le canapé.

« D’accord pour le canapé. Mais la table ? »

Elle est bien je trouve la table. Rien ne me gêne.

« Tout le monde peut la voir. »

Oui, ce n’est pas grave.

« Effectivement, c’est bien. Tu sais faire la part des choses. C’est nécessaire pour construire un foyer. Surtout quand on tombe sur quelqu’un qui n’a pour domaine facile ni le domaine affectif ni le domaine sentimental. »

Cela m’aurait étonné…

« Vous êtes nombreux à chercher à reproduire le tableau parfait. Nous voyons que ce n’est pas ce que tu veux. »

Moi j’ai 38 ans. J’ai eu le temps de dépasser cette image d’Épinal du couple et du foyer parfaits. 

« Tu ne les as jamais eues. Pour toi c’est normal que certains jours on rit malgré le désordre dans la maison. D’autres pensent que normalement tout devrait être aussi parfait que dans les armoires ordonnées. »

Là non plus on ne s’adresse pas à des adolescents ?

« Non. »

Bon, je vais éviter de commettre deux fois la même erreur. Je dirais simplement, je rappellerais en fait qu’on n’est pas obligé d’enchainer les histoires compliquées.

X n’était pas la bonne personne. Vous l’acceptez, vous passez à autre chose. Y n’est pas non plus la bonne personne, d’accord. Vous l’acceptez et vous passez à autre chose. Mais voilà, Z non plus n’est pas la bonne personne.

En réalité, ce n’est pas grave.

La question ce n’est pas de savoir où se trouve la bonne personne mais qu’est-ce qu’il nous faut à cet instant de nos vies. Ensuite vient le pourquoi et après le pourquoi peut se former une nouvelle image.

« Toi, tu as besoin de la bonne personne. »

Moi j’ai trouvé le moyen de m’incarner avec une salle de bain crasseuse et tout le nettoyage à faire.

On ne peut pas passer des années à faire le ménage et ne pas réaliser que les cicatrices à cet endroit n’apparaissent que parce qu’on a aimé de toutes ses forces auparavant.

Donc quand c’est propre on nous invite à remettre ça.

J’avais compris. 

Je l’ai déjà dit, il y a UN chemin devant moi. J’ai eu beau regarder à droite, à gauche…

Donc on va remettre le couvert c’est pas grave. Je sais comment on fait pour nettoyer maintenant.

Par contre, j’ai aussi compris qu’on n’est pas obligé de tout salir. Je vais m’efforcer de garder cela en tête.

C’est pourquoi je te disais, ce n’est pas parfait qui m’intéresse. C’est agréable.

Je laisse parfait aux autres, ceux qui sont intéressés.

« Donc tu vois la nouvelle image ? »

J’ai encore les énergies des visions en mémoire. Il faut que je dépasse cela aussi lol.

« Tu ne vas pas pouvoir. Elles vont te rester en mémoire. D’autant qu’elles ont envahi ton dernier rêve. »

J’ai vu ça…

« A quoi ressemble ton tableau ? »

Il est composé de joie et de rires. Et de plein de jolies choses. Et bizarrement, s’en dégage une certaine perfection. »

C’est normal. Tout le monde peut voir ce tableau-là. Le souci est qu’il est juste.

Or tu as raison, cette perfection n’est pas toujours accessible. Et vous ne devriez même pas avoir ce tableau comme objectif.

Sauf quand vous êtes susceptible de rencontrer une âme liée. Là, le tableau s’affiche en grand devant vos yeux.

Et si vous avez envie d’une réunion, vous restez planté devant.

Tant que l’autre n’est pas prêt. Mais vous, vous le voyez.

C’est drôle ces visions qui sont arrivées d’un coup. Puis tu les as trouvées trop dérangeantes et tu n’en as plus voulu.

Et elles s’invitent à nouveau. Doucement.

Toi, tu sais que le tableau est là mais tu dois te concentrer pour le voir. De toute façon le domaine sentimental est un de tes domaines faciles.

Tu sais qu’il ne faut pas s’arrêter au tableau.

Quiconque te lit a eu le temps de réaliser que le domaine spirituel est un autre de tes domaines faciles.

Tu sais que le temps n’existe pas et que la meilleure manière de le vérifier… »

Ce sont les liens d’âme, il y a une personne qui pense à moi depuis des années en fait, c’est ça ?

« C’est ça. »

Et qui est capable de sentir le lien.

« Oui. »

Super. Cette personne a un manteau au moins ?

« Tout le monde ne se voit pas offrir un manteau. C’est plus courant dans la Lumière que dans l’Ombre ou au Milieu. »

Et cette personne a le tableau devant les yeux ?

« Le même que toi. Celui que tu dois faire des efforts pour voir. »

Et elle reste devant, plantée ?

« Elle ne peut pas faire autrement. »

Je ne pouvais pas nettoyer la salle de bain et être avec cette personne en même temps.

« C’est plus facile de dire cette personne ? »

Oui.

« Tu ne pouvais pas ou vous vous seriez faits beaucoup de mal. »

Voilà, donc tout est parfait. Ca va être le mot du jour je pense…

« Que veux-tu faire ? »

Là maintenant ? Je ne sais toujours pas où se trouve le terrain, je vis encore à l’hôtel Sammael !!!

Je sais juste que je m’apprête à entrer dans le village dont parlait Sélène une fois…

Il a l’air très calme, paisible. C’est dans ce village que se trouve le terrain ? Celui de la maison sans cheminée ?

Pourquoi il y a ce ciel rose ?

« C’est le ciel de ton aube. »

Ah…

Mon aube ?

« Oui. Tu aimes ce village ? »

On dirait un lieu d’arrivée. D’un point de vue énergétique. Il y a des lieux d’arrivée alors ? C’est bien en-dehors du désert, il y a plein de choses !

Des choses sympa. Pas des petites maisons au confort spartiate comme celles où j’avais dû m’installer il y a bien longtemps tout à coup…

« Tu ne pourras pas trouver seule le chemin de la maison qui t’attend. »

Alors peux-tu me guider ?

« Ce n’est pas à nous de le faire. »

Vous me laissez là ?

« Visite le village. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

  • Un jour de pluie…

    Bonjour à tous, Ce matin je me suis réveillée quelques minutes avant que le réveil sonne. …
  • Entretenir le foyer

    Bonjour à tous, Elédahiel, tu as vu j’ai un foyer maintenant ! « Tu as un…
  • Rencontre à mi-chemin ?

    Bonjour à tous, Je ne veux pas rester avec toi Gabriel et je ne veux pas rester ici non pl…
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
Charger d'autres écrits dans Amour physique

15 Commentaires

  1. Emilie

    13 janvier, 2019 à 23:17

    Bonsoir Sylvie,
    C’est mieux pour se reposer d’avoir un lieu tranquille avec un coin pour soi, au lieu d’une chambre de passage. Je crois que certaines réunions peuvent être délicates car elles réveillent des peurs en nous et la préparation est longue afin d’éviter le sabotage pur et simple – c’est tellement plus facile quand il s’agit d’une belle amitié.
    Je pense que je vais regarder « l’Art du rangement » de Marie Kombo pour m’inspirer de ses méthodes afin de faire le vide et donner une place à chaque chose. Je n’aime pas du tout ce qui traîne par terre ou ce qui a été abandonné et délaissé car ce n’est pas la vie mais juste des traces. Je n’irais pas jusqu’à lire « la magie du rangement » pour autant (faut pas pousser).
    Bonne installation chez ton protecteur.

  2. crystallia

    13 janvier, 2019 à 21:59

    Merci à toi.

    Bise ;)

  3. Heleneveil

    13 janvier, 2019 à 21:34

    Bonsoir Sylvie,
    Ta photo est d’une beauté bouleversante. Magnifique !
    Et ton article est beau, ce que tu nous décrit et ce que tes guides nous laissent entrevoir est parfait. Ravie que tu vives tout cela bientôt…
    Bonne semaine

  4. crystallia

    13 janvier, 2019 à 21:25

    Figure-toi que de mon point de vue, ça fait drôle !

    Merci Passeuse, j’aime beaucoup ces photos également.

    Bise ;)

  5. jaoni

    13 janvier, 2019 à 21:01

    Tu me fais rire bien sûr qu’on est suivi énergétiquement par notre flamme jumelle, donc tes visions et toute les énergies que tu ressens enfin, l’autre doit les avoir senti avant et…
    En tout cas je te souhaite une belle visite du village, ton terrain dans une prairie c’est trop bien, tu vas donc construire au calme, c’est en tout cas ce que je te souhaite
    Belle soirée

    Dernière publication sur Le prisme de la Spiritualité : Heureuse année

  6. passeuse

    13 janvier, 2019 à 19:06

    ah, oui, je voulais te dire que je trouve cette photo et celle de hier, l’arche de pierres absolument sublimes!
    bonne soirée à toi

  7. crystallia

    13 janvier, 2019 à 18:53

    Bonjour,

    En vérité ce n’était pas ma salle de bain personnelle qu’il fallait nettoyer. C’était celle de la maison qui a été réduite en cendres. Cette maison-là était une maison commune.

    A l’origine le tableau devait se trouver dans cette maison. Du moins c’est le dernier endroit où il a été accroché au mur.

    Lauviah était venu me chercher dans le désert après que la maison ait brûlé. Il a endormi ma douleur et on est allé voir la maison. Il ne restait que des cendres.

    Mais je n’avais déjà plus de souvenir à ce moment-là.

    J’ai emménagé chez lui. C’est là que je « vivais » quand je me suis éveillée et donc quand je me suis incarnée je suppose.

    Ah non, on me dit que je vivais chez Gabriel quand je me suis incarnée et durant toute mon enfance.

    Là maintenant c’est fini les hôtels, j’emménage chez Sammael à partir d’aujourd’hui. Non je ne sais pas trop pourquoi…

    Les énergies y sont agréables ceci dit, j’aime bien. Et si quelqu’un doit venir à moi c’est là qu’il devra se présenter…

    Bon. On verra.

    Ah ça y est je sais, Sammael est un Protecteur. Pourquoi j’emménage chez un Protecteur ? Pour avoir le temps d’explorer le village tranquillement, me répond-il.

    J’aime le pré fleuri au fond ! Il me dit que c’est le terrain. Mais je ne peux pas y accéder.

    C’est nul ! D’où cette histoire d’explorer le village…

    Bon, je ne suis pas rendue. Ca met du temps d’organiser une réunion je vois.

    Le tableau n’est pas devant moi, il est sur le côté et si je tourne la tête je peux le voir mais il ne reste pas devant moi, il disparait.

    Alors l’autre sait quand on sent le lien et quand on voit le tableau, vous m’apprenez quelque chose. Je veux dire, ce n’est pas discret comme système ! Parce que du coup je pense aux visions et à cette sensation que j’avais chaque fois…

    Je suppose que d’un certain point de vue c’est pratique…

    Mais ce n’est pas discret ! Je comprends mieux la tentation de la fuite que peuvent avoir ceux qui comme moi n’ont pas tout le temps le tableau devant les yeux.

    Je m’étais demandé pourquoi Sammael disait, c’est drôle ces visions qui sont apparues d’un coup…

    Oui je m’étais demandé pourquoi…

    Voilà.

    Bon.

    Anna, on peut effectivement avoir plusieurs âmes liées mais si je me fie à ce que je sens, il y a un « Lauviah humain » parmi elles à chaque fois.

    En tout cas je vous remercie, c’était instructif de vous lire toutes.

    Bise ;)

  8. jaoni

    13 janvier, 2019 à 14:18

    Coucou,
    Alors moi je trouve ça très drôle, j’en suis arrivée à la même image. Je ne réalisais pas jusque là que c’est le tableau que je voyais, mes guides m’ont parlé de phare et qu’il fallait que je regarde ce qu’il y a derrière ce phare au lieu de rester plantée devant.
    C’est la principale difficulté à mon avis pour celui qui voit le tableau en premier, pouvoir s’en détacher et continuer en attendant que l’autre le voit, vu que de toutes les façons le lien est là et que de toutes les manières on sait quand l’autre voit ce tableau.
    Vu ce qu’il y a souvent à faire pour l’autre en terme de nettoyage et de prise de conscience le faire sans l’autre aide à ne pas rajouter de l’huile sur le feu
    Je trouve ça superbe que tu en sois là, que tu ressente les énergies de ce tableau et que ta salle de bain soit au top
    Je suis pressée maintenant de voir le jour où tu diras au revoir à Lauviah chouchou
    Tu fais partie de ceux dont je verrai la réunion à leur flamme jumelle après une reconnexion qui s’est faite sur le plan énergétique et non physique, je suis vraiment curieuse et telle que tu en parle, ça laisse supposer que c’est le travail de plusieurs vies depuis votre rupture.
    Belle journée

    Dernière publication sur Le prisme de la Spiritualité : Heureuse année

  9. passeuse

    13 janvier, 2019 à 10:22

    Bonjour Sylvie

    Le tableau,j’ai d’abord senti son énergie ,avant de le voir.
    L’énergie des âmes liées.
    C’est pourquoi même à terre , même dans le désert où étais mon mari, je n’ai pas pu le laisser,je n’ai pas pu ne pas l’aider, le secourir, je n’ai pas pu partir.
    Même dans tout ces jours, mois, années, de souffrance, je savais sans pouvoir le définir, je savais que nous étions liés.Je ne peux pas le décrire_ c’et une sensation_ viscérale-qui m’a donne la force et le courage de tout faire, de tout tenter.
    Je savais que j’étais la seule de nous 2 à pouvoir le faire.
    Et le tableau s’est imposé à moi_très vite.
    Et je savais….
    Il y aurai un après_ différent_ une autre façon de voir la vie et les choses pour nous 2.
    Il ne faut pas oublier que nous sommes en perpétuel changement….
    Il y avait un avant ,très beau , pas parfait et il y a un maintenant _ tout aussi beau, pas parfait, non plus mais d’une autre couleur – tout aussi imparfait – et c’est très bien comme ça!
    bises à tout le monde

  10. Anna

    13 janvier, 2019 à 8:33

    Bonjour Sylvie

    Pas évident à prendre je suppose une photo comme celle-ci en terme de lumière. C’est franchement réussi ! Elle me plaît bien. Ça pourrait être une belle affiche feng-shui dans ma salle de bain.
    Et, j’adore ce rouge il est parfait pour le sujet.
    Je suis contente de recevoir l’explication du tableau qui vous fait toujours face et celle du rapport de cause à effet : temps/âme liée. Avons-nous plusieurs âmes liées ? car pour l’instant j’en ferais, il me semble, l’expérience en amitié. J’expérimente. Rien comme toi de convaincue sur le temps qui n’existe pas. C’est un pressentiment et des situations qui le confortent d’année en année. D’autres qui me font douter aussi et qui font que ça reste un pressentiment. Je suppose que la confirmation se fait sûrement par une relation amoureuse qui se concrétise avec une âme liée.
    Quoiqu’il en soit je suis contente depuis quelques semaines j’ai réussi à faire un pas de côté par rapport au tableau. Aussi parfait soit-il à mes yeux j’avais besoin d’avoir la vue dégager. Ça fait quelques années que j’étais planté là devant. Ça fait drôle…en tous cas ce n’est pas le trou noir derrière ni le Désert. C’est moi :)

    Bonne journée à toi.

    Bise !

Consulter aussi

Mon dernier rêve

Bonjour à tous, « Bien dormi, ma belle enfant ?, » me demande Ariel.…