Accueil Spiritualité Quand il y a, il y a, quand il n’y a plus…

Quand il y a, il y a, quand il n’y a plus…

5

Quand il y a, il y a, quand il n'y a plus... 19011808512324502116081951

Bonjour à tous,

« Donc tu vas aller faire monter ton nouveau barillet sur ton collier demain ? », me demande Astaroth.

J’étais obligée de le changer. J’aime bien celui que j’ai choisi. La vendeuse a dit qu’elle pourrait le faire elle-même. C’est parfait.

« La vendeuse et sa collègue t’attendent pour te montrer les nouvelles pièces de la vitrine. »

Je vais faire comme si j’étais super pressée ! Je ne veux pas les voir !

« Pas même les petits bracelets ? »

Je ne t’entends plus…

« Bon, tu as décidé d’être raisonnable. C’est ton choix. Et puis tu viens déjà d’acheter un joli collier. En plus du barillet. »

Il m’a plu dès que je l’ai vu. Voilà. 

Je vais fermer les yeux en passant devant la vitrine rénovée. C’est le plus simple.

« La plus grande de tes boites à bijoux devient trop petite. »

J’ai vu. J’aimerais bien savoir comment font les autres femmes. 

« Elles préfèrent les sacs et les chaussures. »

Lol !

« Un sac Vuitton se voit. »

Moi aussi je croyais que les bijoux c’était moins voyant. J’ai appris à mes dépens que non. Il faut acheter et porter ce qu’on aime.

« Pourtant tu n’as pas les moyens d’acheter des pièces imposantes. »

J’aurais aimé. 

« Alors tu achètes ce qui est dans tes moyens. »

Voilà.

« Et qu’est-ce qui empêche certaines collègues de faire comme toi ? »

Elles n’aiment pas les mêmes choses que moi ?

« Et celle qui dit à tout le monde sauf à toi son excitation devant la perspective d’acquérir un joli bijou à moins de 200 € ? »

Si tu me lances là-dessus, je vais partir en mode pimbêche. Restons sur le fait que j’aime et le nouveau collier et le barillet.

Je vais les porter la semaine prochaine tiens. Par exemple.

Il y avait aussi un barillet à moins de 200 € maintenant que j’y pense. J’arrête. Le mode pimbêche…

Il n’est jamais bien loin finalement, chipie un jour…

« Chipie toujours. »

On dirait.

« Tu vas suivre notre conseil, tu vas acheter le bracelet que tu veux t’offrir pour ton anniversaire lors de tes vacances aux États-Unis. »  

Comment je rentre avec ? Et la douane ?

« Porte-le. »

Une bague ça passe, je l’ai fait en revenant de Thaïlande. Mais un bracelet en diamants ? Et je ne sais pas si j’aurais l’argent à cette date.

« Sacrifie une prime. »

A voir. Ou je l’achète à l’aéroport. On peut acheter ce qu’on veut lors d’un vol international. La douane ne me tombera pas dessus.

Si je trouve un prix intéressant, pourquoi pas. Un achat en dollars me reviendra moins cher…

« Et tu le porteras ensuite pour aller au travail. »

Oui. Je n’aurais plus jamais besoin du mode pimbêche ensuite. Tout le monde me haïra définitivement. C’est une idée…

J’entends déjà, alors elle reste vivre chez maman et elle s’achète des bijoux, non mais n’importe quoi !

« N’est-ce pas déjà ce que certains pensent ? »

Si.

« Cela t’empêche-t-il de les porter ? »

Ce jour-là n’est pas arrivé ! 

« Tu vas acheter ce bracelet, tu vas le porter. Il y a une collègue qui a acheté un collier de perles après toi. »

Oui, elle me l’a dit franchement en plus. Je m’entends avec elle.

« Il y en a une autre qui regarde chaque jour ce que tu portes. Mais elle ne dit rien.

Tu achètes ce que tu veux, tu pars en voyage, tu n’as jamais de problème à raconter…

Ceux qui doivent te haïr te haïssent déjà.

Même quand tu tombes malade c’est une maladie qui fait perdre du poids. »

Mdr !!! 

« Certaines personnes n’aiment pas ne pas pouvoir se mettre en avant. Parce que tant que vous ignorez qui vous êtes profondément et de quelle façon exprimer cette part de vous, vous avez besoin de pouvoir utiliser ces codes que tu connais. Et qui te passent par-dessus la tête.

Combien a coûté le collier de ce matin ? »

700 €. 

« Comment as-tu pu payer ça ? »

J’ai eu une rentrée d’argent inattendue. 

« Tu l’as dit à quelqu’un ? »

Vous m’avez dit, évite d’en parler. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps pour penser que c’était un bon conseil.

« Tu ne crains pas que cette dépense te mette en difficulté ? »

Je dois recevoir une autre entrée d’argent « exceptionnelle ». Je vais payer mon voyage avec. Comme j’ai peu de frais, ce genre de dépenses, je peux gérer.  

« Exceptionnelle, cette fois il s’agit de tes heures supplémentaires. »

Oui, mais j’ai bien travaillé l’an dernier. J’ai pris peu de congés, je mérite cet argent.

« Que vas-tu faire demain face aux vendeuses et la nouvelle vitrine ? »

Je suis raide là maintenant, j’ai dépensé l’argent inattendu ! C’est fini ! C’est les vaches maigres !

« Jusqu’aux prochaines mannes. »

Ainsi va la vie.

« Quand il y a tu te fais plaisir quand il n’y a plus, tu passes à autre chose. »

C’est ça !

« Et là il n’y a plus. »

Ah, cela permet de prendre le temps de savourer chaque achat également. Cela permet de voir ce que l’on fait et d’apprécier ce que l’on peut.

Ce n’est pas une punition que de ne pas pouvoir dépenser chaque jour 700 €.

Quand on peut, on réalise, on apprécie, on est reconnaissant d’avoir pu se faire plaisir.

Je sais comment je gagne mon argent. Les gens peuvent parler. J’ai beau être chez maman, c’est moi qui travaille.

C’est moi qui paye ce que j’achète.

Je me fais plaisir et je le mérite.

« Tu as raison. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)   

  • Se réjouir des bonnes choses

    Bonjour à tous, Le plus long mois de l’année est enfin terminé. Je dis cela en raiso…
  • Après plusieurs mois

    Bonjour à tous, « Donc tu as déjà virtuellement établi ton budget pour Dubaï ?&…
  • Prochaines vacances…

    Bonjour à tous, « Tu vas mieux ce matin, même si tu as encore mal à la gorge.&n…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. crystallia

    26 janvier, 2019 à 18:18

    Bonjour,

    Pour ce que j’ai pu observer il est plus facile de dire que la vie est difficile que, en ce moment tout va bien.

    Et pourtant, pour diverses raisons, à certains moments tout va bien.

    Dans ces moments, on a le droit de se dire qu’on est content. Et de savourer.

    Ce n’est pas juste une question d’argent. Mais quand c’est une question d’argent, on peut savourer aussi.

    Bise ;)

  2. passeuse

    26 janvier, 2019 à 15:29

    Coucou Alexandre
    Je suis bien d’accord avec toi
    « c’est un travail qui ne s’arrête jamais, et nous sommes toujours des étudiants en perpétuel apprentissage »
    Il y a toujours à apprendre:il y a tellement de domaines à creuser, riches et enrichissant.Pour qui le souhaite.
    Je me considère également riche d’enseignement et d’expérience et ce genre de richesse ne disparaît pas comme ça à moins de se perdre .
    C’est ma première richesse!
    Je te souhaite une belle journée !

  3. alexandre

    26 janvier, 2019 à 12:52

    La chance et l extrême honneur désolé pour l erreur

  4. alexandre

    26 janvier, 2019 à 12:51

    Bonjour Sylvie,
    Un grand merci pour ton article . Il a répondu a une question que je me posais depuis pas mal de temps;a savoir pourquoi certaines personnes plus riches matériellement que moi pouvaient elles me jalouser voire me haïr sans raison apparente? Astaroth vient de me dire : »nous t aurions donne la réponse si tu l avais demande… Ces personnes te jalousent car elles n arrivent pas a exprimer la flamme en elle (ou leur lien a la source). Je l ai dit récemment a un ami, si vous saviez par quelles épreuves je suis passer, vous ne jalouseriez pas. Certes, j ai eu la échéance et l extrême honneur de bénéficier de l enseignement d un maitre puis de mes veilleurs mais tout ça demande du travail au quotidien. L équilibre et la sagesse ,la maturité spirituelle ne s acquièrent pas sans effort. En c est un travail qui ne s arrêté jamais, nous sommes toujours des des étudiants en perpétuel apprentissage. Pour certains(comme toi et moi ,déjà bien engages sur la voie) , les sommets a atteindre sont seulement plus lointains.Je dirais que mon choix de vie est celui des tziganes , placer l être avant l avoir. Suis un peu fauche en ce moment mais savoure ce que j ai déjà . un proverbe connu ne dit il pas : » la véritable richesse n est pas d accumuler des biens ou de l argent mais d apprécier ce que l on a  » bises

  5. passeuse

    26 janvier, 2019 à 9:54

    Bonjour Sylvie

    Excuse_ moi, mais trop drôle »même quand tu tombes malades, c’est une maladie qui te fait perdre du poids »
    Non, mais enfin…..
    J’ai ri !
    Pendant longtemps, j’ai fonctionné sur le mode_appris enfant- L’argent est dur à gagner »et ceux qui sont petits resteront petits _comme une fatalité.
    Heureusement, j’ai changé mon mode de fonctionnement et donc de croyances, depuis .
    Je fais comme toi_ quand il y a, je dépense et quand il n’y a plus, je savoure ce que j’ai acheté en pensant à ce que je pourrai encore acheter ou faire.
    Et dans mon mode de fonctionnement, il n’y a plus de limite_sauf celle que je m’impose.
    Et ce qui est à toi est à toi et comme j’ai décidé que je mérite le meilleur…….
    Les jalousies me passent littéralement au dessus de la tête par ce que je sais qui je suis et ce que je fais ,forte de ça, je n’ai pas besoin de l’aval des gens pour me faire plaisir.
    Jusqu’ à te haïr dis donc, c’est bien plus fort que la jalousie!
    Bonne journée de plénitude à toi

Consulter aussi

Repose-toi

Bonjour à tous, « Ca va mieux ? », me demande Roéchel. Oui. Je suis …