Accueil Amour physique Rencontre à mi-chemin ?

Rencontre à mi-chemin ?

6

Rencontre à mi-chemin ? dans Amour physique 19020608313024502116110179

Bonjour à tous,

Je ne veux pas rester avec toi Gabriel et je ne veux pas rester ici non plus. Retour maison.

Mon chéri adoré !!!

« Et avec moi, tu viens ? »

Oui !

« Pourquoi ne veux-tu pas écouter Gabriel ? »

Parce que.

« Et moi, tu veux m’écouter ? »

Toi oui. J’ai une chose à te demander.

« Je ne peux pas te dire oui. »

Méchant.

« Je suis là, maintenant. »

Je veux bien t’écouter si tu restes jusqu’à ce que je m’endorme cette nuit.

« Gabriel va revenir et moi je vais repartir. Écoute-le s’il te plait, tu peux faire ça ? »

C’est bien parce que c’est toi !!! A bientôt Lauviah.

« Eh bien ma douce enfant ? »

Oui, je vais t’écouter Gabriel. Mais tu sais, je ne comprends pas pourquoi tu me parles de ça…

« Qu’est-ce qui te contrarie ? »

Tu as dit, il arrive que celui qui a vu le tableau en premier veuille impérieusement que la vision se réalise.

« Oui, cela arrive toujours. Toujours. »

Et donc ?

« Et donc soit tu m’écoutes soit tu vas faire de drôles de rêves. »

Comme avec les visions ?

« Non. Différents. Tu sens les énergies du tableau ? »

Tu sais bien que non. Il est là, quelque part, mais je ne perçois pas toutes les couleurs, je ne le vois pas dans sa totalité. 

Moi je vois la nouvelle maison, mais ce n’est pas encore chez moi, est-ce que tu comprends ?

Pourquoi est-ce que tu me parles de ça ? L’autre personne voudrait la réunion ? Ben tu vois c’est étrange, plus j’ai le sentiment que ça approche, moins j’en ai envie.

« C’est normal. D’où les rêves que tu risques de faire et qui vont te déplaire si on ne prend pas le temps de discuter. Dis-moi pourquoi tu en as moins envie. »

Il faut repasser par la salle de bain…

« Elle est propre aujourd’hui. Il n’y a plus de crasse ni de cicatrice. La porte est réparée. »

Si elle se re-casse ? Si on la re-casse ? Dans le désert j’avais un manteau. Je vous avais vous. Mais pour pouvoir tout réparer, tu as vu par quoi je suis passée ?

J’ai perdu la confiance de tous mes proches, tous. Tu comprends ?

Je suis contente que tout soit réparé. Mais, pourquoi ne pas tenter l’aventure ailleurs ? Vers une toute autre destination ?

Là concrètement, tu me parles d’une belle histoire possible, j’entends. Mais je ne retourne pas dans le désert, tu comprends ? 

Est-ce que tu comprends ?

Moi je ne suis pas pressée, je l’ai déjà dit. De toute manière je suis coincée (je n’ai pas l’intention de développer, même dans les commentaires). Je sais bien que ce serait bien pour moi aussi qu’il y ait réunion.

Mais je ne retourne pas dans le désert, est-ce que tu comprends ? 

Est-il absolument impossible qu’on se rencontre à mi-chemin ? Vraiment hors de question ?

« Tu veux que vous soyez amis au moins pendant un temps. »

Oui. 

« Ce n’est pas impossible. Ce n’est pas le plus facile mais ce n’est pas impossible.

Tu sais ce qu’il est advenu de la maison en ruines ? »

Celle qui a brûlé ?

« Oui. »

Non.

« Il a fallu nettoyer, enlever les ruines, les cendres et préparer de nouveau le terrain. »

Je vois, c’est l’autre qui a fait ça ?

« Oui. »

Raconte, comment ça se passe quand on s’éveille en prenant conscience d’un tel lien  ?

« Quelqu’un d’autre pourrait te raconter, un jour, pourquoi pas ? »

Moi j’ai entendu un double appel en vérité. Toutefois l’un était nettement plus fort que l’autre. C’est après que j’ai vu que les deux étaient aussi distincts que réels.

C’était « facile » de suivre le plus fort des deux car vous m’avez guidée en rêve pour commencer. L’autre appel n’était pas agréable, lui non plus lol, mais en outre il était incompréhensible pour moi.

La première fois que je l’ai entendu résonner je marchais dans la rue, je descendais le boulevard de la Corderie. Je me suis retrouvée projetée dans ce vide immense et alors j’ai su qu’il manquait quelqu’un à mon cœur. Mais qui ? Je me suis sentie triste et je ne comprenais pas.

Je n’ai pas aimé cet appel. Il m’a prise au dépourvu. Comme l’autre. Seulement c’est tellement plus facile de trouver des infos sur l’éveil spirituel que sur l’appel de l’âme jumelle…

Même encore aujourd’hui d’ailleurs. La plupart de ceux qui s’expriment font partie de ceux qui voient leur tableau. Pour évoquer leurs difficultés avec ceux qui sont dans le même cas que moi lol.

Quant à expliquer ce genre de choses aux proches alors là…

L’interprète du rêve de la salle de bain m’avait expliqué que je ne pouvais pas rester avec cette blessure en moi. Je sais bien pourquoi je fuyais devant tous les serpents bruns. Ou pourquoi mon python était attaché.

Il n’y avait que mes serpents dorés qui étaient libres. Je ne suis pas totalement bouchée…

On va simplement dire que je voyais bien que la situation ne m’arrangeait pas et ne facilitait pas ma vie matérielle.

Mais c’est une chose de voir, il y avait plein de chantiers ouverts tous en même temps. 

Car il y avait aussi le troisième et dernier appel. Le moins dur il faut l’admettre et il a commencé à résonner plus fort après les deux autres. Même si aujourd’hui je sais qu’il était lié au premier appel.

« Tu vas essayer de dessiner ce que tu as envie ? »

Oui, tu vois que je travaille en ce sens. J’entends cet appel-là. Comme je l’ai dit c’est le moins dur. Par contre il se fait entendre régulièrement lol.

Et cette vilaine chanson redondante, tu as une autre voie professionnelle qui t’attend…

Pourquoi ce n’est jamais clair et précis dès le départ ?

Bref. Revenons au deuxième appel, le chiant.

« Pourquoi dis-tu cela ? »

Parce que.

« La maison est quasiment habitable. Il ne manque que la cheminée. »

C’est drôle de l’intérieur on ne voit pas qu’il manque la cheminée.

« Toi tu ne vois pas. Pour l’autre personne comme tu dis, la maison manque de chaleur et il ne peut y demeurer. »

Bon, soyons sérieux, cette personne doit avoir une vie de famille. 

« Nous ne pouvons pas te le dire. »

Pourquoi préférer l’inconnu à ce que l’on a déjà ?

« Tu as bien suivi le premier appel. »

C’est vrai. Devant l’évidence, je ne pouvais pas continuer à croire à un monde en 2D. Je ne pouvais pas, je comprends, le tableau.

Donc les gens voient la force du lien et l’histoire possible. Du coup tu espères et un jour tu désires.

« Exactement. »

Moi je sais juste qu’il y en a un. Les énergies du deuxième appel, elles n’étaient pas agréables. Les visions étaient plus sympas. 

Les énergies du tableau ressemblent-elles plus à l’appel ou aux visions ?

« Nous ne pouvons pas te le dire. »

Qu’est-ce que tu peux me dire ?

« Aie foi. Comme tu as déjà su le faire. C’est tout. »

Lol ! 

Une rencontre à mi-chemin est possible donc ?

« C’est difficile. L’autre aussi est mû par un appel. C’est difficile. Lis ceux qui voient le tableau. C’est difficile ce que tu demandes. Mais faisable. Un temps.

Quand il y a reconnaissance une sorte de vague d’énergies déferle sur vous. Le plus à même de surfer dessus et guider l’autre est celui qui voit le tableau.

En fait il faut que cette personne parvienne à gagner la confiance de l’autre. Et généralement elle sait pourquoi elle le fait.

Les rencontres à mi-chemin sont plus faciles pour les personnes liées au Milieu. Quand c’est Ombre et Lumière, la Volonté l’emporte souvent. Dans un premier temps. C’est ensuite que l’équilibre peut apparaitre. 

Tu comprends ? »    

Non.

« Si. Tu es juste contrariée parce que mes paroles ne te rassurent pas. »

C’est clair !

« Si la salle de bain est propre tu peux de nouveau faire confiance. Tu verras si tu veux rester vivre chez Sammael ou si finalement, tu as envie de trouver le chemin qui mène à la maison. »

D’accord, faisons comme ça.

« Tu as aimé les énergies des visions ? »

Oui.

« Tu ne voudrais pas qu’elles se concrétisent ? »

Si. Mais ce sont les énergies du second temps. Ou du deuxième…

« Aie foi. C’est tout. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)   

  • Le sens, le chemin, la destination

    Bonjour à tous, « Tant de façons pour vous d’apprendre que l’amour …
  • La joie doit demeurer

    Bonjour à tous, « Douce enfant, les larmes, la peine, le chagrin ne sont pas de…
  • « As-tu la foi ? »

    Bonjour à tous, « Tu n’as pas envie d’imaginer à quoi pourrait ress…
Charger d'autres articles liés
  • Une envie de s’amuser

    Bonjour à tous, J’ai fait un joli rêve, Gabriel. « Si tu l’as compr…
  • La chasse

    Bonjour à tous, « Alors, cette personne que nous allons continuer d’appel…
  • Émerveillements et déceptions

    Bonjour à tous, Bon fini le désert, cette semaine je vous propose de découvrir le brouilla…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Paradis merveilleux

    Bonjour à tous, Cette semaine, je vous emmène en promenade dans le désert immense. En l&rs…
  • « As-tu la foi ? »

    Bonjour à tous, « Tu n’as pas envie d’imaginer à quoi pourrait ress…
  • L’amour véritable

    Bonjour à tous, Liliane a dit, au bout d’un moment les visions s’arrêtent parc…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

6 Commentaires

  1. crystallia

    16 février, 2019 à 12:45

    Bonjour,

    De toute manière je viens d’avoir l’info claire et précise que cette personne ne veut pas d’une rencontre à mi-chemin.

    Ce qui m’amène à me poser une question. Mais Gabriel me dit, Liliane t’avait apporté la réponse.

    Si vous voulez mon avis, ce système d’énergies communicantes a quand même quelque chose de frustrant !!!

    C’est pour ça que je n’aime pas l’appel des âmes jumelles. On te dit voilà, débrouille-toi maintenant.

    Heureusement que nous parviennent aussi des énergies agréables.

    Merci beaucoup à vous tous.

    Bise ;)

    Répondre

  2. Camille Strawberry

    16 février, 2019 à 10:25

    Hello Sylvie

    Tu sais, quand on voit le tableau, être à mi chemin n’est pas suffisant. D autant plus quand tu as travaillé sur toi des années pour aboutir avec ton ame jumelle.
    Être simplement ami est une frustration. Comme une torture supplémentaire, une limitation, une restriction.
    Mon ame jumelle me fait ça quand on se retrouve, franchement, je ne sais pas comment j’explorerai. Ou j’imploserai.
    Mais peut être aussi parce que je n’en peux deja plus.

    Par contre, plutot que d’un mi chemin, pourquoi ne pas prendre du temps pour te sentir prete a accueillir ?
    Parce que la deferlante promet lol
    En mm temps, quand ça arrive apres tant d’années, a t on envie de se retenir ?

    Bises

    Répondre

  3. passeuse

    16 février, 2019 à 9:43

    Bonjour Sylvie

    Je comprends que tu aie peur, c’est normal.
    Après avoir traversé de si dure épreuves, on a peur que tout recommence surtout quand on ne voit pas tout et qu’il faut avancer juste avec la foi.
    Je pense comme Alexandre concernant ton âme jumelle, je vois une personne de l’ombre.
    Et mon mari aussi est de l’ombre.Qu’est ce que je peux te dire pour te rassure.
    Ton âme jumelle a sans doute beaucoup souffert aussi puisque il lui a fallu tout reconstruire mais je puis t’assurer, je le vois avec mon mari, que après toutes ces épreuves, la personne en ressort sage, mûrit, dans l’équilibre.
    C’est une autre personne plus calme, douce, qui sait aller et ait tourner vers le besoin de l’autre _ sans s’oublier.
    Il me reconnait comme sa femme, son épouse, son amante.Il y a le respect , l’amour, le feu qui réchauffe et celui de la passion aussi mais pas celui qui consume tout.Une passion qui nous entoure, nous englobe, dans une même énergie.
    C’est doux, chaud et rassurant.
    Et puis j’en ai déjà parler, avant, je ne pouvais pas compter sur mon mari_ pour rien, avec la maturité acquise si durement, maintenant, je suis libre s’agir comme je le souhaite_ ce que je faisait avant mais maintenant, je peux compter sur mon mari, je peux en toute confiance lui laisser gérer toute l’intendance( maison, entretien ) pendant que je travaille.
    Tu vois , c’est un tout, nous sommes plus liées que jamais par ce que il m’a reconnus, nous riions, échangeons, complices mais sans s’étouffer.
    Par ce que lui aussi re travaille_ après que son entreprise aie fermé définitivement ( mauvaise gestion et gros coup fourré des dirigeants au détriment des ouvriers qui s’en sont aperçus grâce à mon mari).
    Il a petit à petit trouvé, enfin sa voie!
    Et c’est en faisant des travaux chez nous et avec mon regard qu’il a eu le déclic.
    Il est lui aussi épanoui.
    Ta salle de bain est propre, Tu peux y aller sans crainte dans ta maison aussi.
    Il manque juste la cheminée qui arrivera avec la chaleur d’un foyer.
    Je ne vois que 2 personnes qui ont besoin touts les 2 de se retrouver et dans besoin, je veux dire que c’est là, impérieux, tu sais que c’est plus fort que toi, tu ne peux faire autrement .
    le seul lien aussi puissant que je voie qui y ressemble, c’est une maman qui vient d’accoucher et son bb.
    personnes au monde ne peut les séparer, leur lien est charnel, puissant
    Hé bien, ce lien d’âme jumelle, c’est un peu comme ça , dans le sens, lui, c’est moi, et moi, c’est lui et personne ne peux nous séparer à moins qu’on le veuille pour une raison ou une autre.
    Devant toi, s’ouvre de nouvelles perspectives, une rencontre, peut être une ouverture dans le matériel avec tes dessins…
    Pourquoi ne pas te laisser une chance d’être encore plus heureuse, en harmonie, pleine et entière…
    Tu le mérite bien, tu sais.
    Quand une rencontre à mi chemin, c’est faisable, je veux dire quand on est dans cette sorte d’énergie, tu sais, rien n’est impossible quand on y tend, elle nous porte tellement!
    Passe une belle journée

    Répondre

  4. Djayanna

    16 février, 2019 à 9:14

    Bonjour Sylvie

    C’est normal d’avoir peur, je me souviens quand toi et tes guides nous parlais de cet amour qui met à genou… Mais dans le bon sens du terme! Ça m’avait beaucoup marqué. Ça illustre bien certaines rencontres je trouve.
    Ceux qui nous sont destiné font parti de notre destiné!! J’ai ça dans la tête depuis quelques temps déjà.
    Faut juste vivre ce que l’on à vivre du mieux qu’on peut je crois. C’est peut être plus facile à dire qu’à faire mais ça en vaut clairement la peine!

    Je t’envoi pleins de bisous!
    Bon weekend à tous

    Répondre

  5. crystallia

    16 février, 2019 à 1:33

    Bonsoir Alexandre,

    Le premier chat que j’ai eu était très sauvage au départ. Puis rapidement, il s’est montré très affectueux envers nous.

    Le second était adorable également. Et aucun des deux ne voulait jamais sortir de la maison.

    J’adore les chats. C’était pour me faire plaisir que, quand j’étais ado, mes parents avaient accepté qu’on adopte le premier.

    Le second, c’est ma mère qui le voulait. Elle avait compris qu’elle aimait les chats.

    Ce sont des animaux très affectueux et attachants. Certains les disent égoïstes, je pense plutôt qu’ils n’ont pas de lien avec eux.

    Un jour Chipie et Lilith ne seront plus des nôtres mais pour l’heure, elles sont là, avec toi. Profite de leur présence. C’est comme ça qu’elles auront une belle vie.

    Merci pour tes mots.

    Bise ;)

    Répondre

  6. alexandre

    16 février, 2019 à 0:55

    Bonsoir Sylvie,
    Je comprends tes hésitations et ta peur du désert. Perso, ce qui me terrifie c est la mort de mes chattes dans plusieurs années et le vide qui s en suivra. J espère en tout cas qu’elles auront une belle vie. C est seulement a cette condition, que je considérerai le contrat comme rempli. Perdre la confiance de ses proches est très douloureux alors imagine quand cela s accompagne d un rejet total de ce que tu es (je l ai vécu ainsi que deux deuils quasi simultanés ) et forcément la personne change suite a ce type d épreuves. Je dois bien t avouer que je ne sais pas comment j ai fait pour m en sortir. L amour de mes chattes sans doute.., Je pense que la personne que tu rencontreras aura vécu des choses très dures car reconstruire sa maison interieure en totalité demande du temps et une volonté surhumaine. Selon moi, il te laissera du temps pour l aimer car sa sagesse acquise « a la dure » sera très profonde. Je pense qu’il sera de l ombre bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La foi en ce qui est pour nous

Bonjour à tous, « Encore mal à la main finalement ? », me demande Am…