Souffrance

19

Souffrance 19030102252824502116140940

Bonjour à tous,

« Non, on ne crée pas de rituel pour endormir sa souffrance. », me dit Sammael.

Tu es sûr, on ne peut pas ?

« Parle-moi. »

Un tout petit rituel…

« Non. Ce n’est pas une bonne idée. »

Je n’avais pas conscience qu’elle était là.

« Oui, c’est le cas à présent toutefois. »

Je veux juste qu’elle parte.

« Oui, parle-moi. »

Avec des vrais mots ? Je peux te faire un dessin, maintenant je sais comment faire !

« Je t’écoute. »

C’est à cause du travail. Personne ne m’a rien fait je n’en veux à personne, ce n’est pas les autres, c’est moi. C’est plus dur comme ça.

Je suis face à, je sais ce que je vaux en tant que personne donc il faut que j’en tienne compte.

C’est pour cela que le troisième appel s’est re-manifesté. Il y a le panneau, Exploiter le génie. Là tu vois, il est devant moi, il ne bouge pas.

Là. Tu vois ?

Par contre il manque le panneau, méthode pour exploiter le génie. Il n’est nulle part celui-là !

Il y a souffrance parce que je sens un potentiel que non seulement je n’exploite pas dans ma vie professionnelle mais qu’en plus je ne sais pas comment exploiter.

Et du coup j’en viens à craindre de ne jamais me réaliser vraiment sur le plan professionnel et donc de ne pas parvenir à réaliser cet enjeu d’incarnation stupide qui s’affiche là devant moi tel un vilain panneau à néon impossible à ne pas voir.

Tu comprends ?

Donc je regarde ce qu’il y a là, à ma portée et ce n’est pas simple. Je ne vois pas de porte prête à s’ouvrir juste devant moi. Je ne vois que des chemins de traverse tous encore faiblement éclairés.

Et une voie, Envie du moment à réaliser. C’est celle que j’ai envie de suivre. Mais je ne sais pas si elle mène sur un chemin de réalisation ou vers un autre chemin intermédiaire.

J’ai l’impression que les années passent et que je n’arriverai jamais à l’épanouissement sur le plan professionnel.

Tu comprends ?   

« Pourquoi as-tu acheté une caméra ? »

Je veux faire des petits films depuis un moment. Même si je n’ai pas encore de véritable idée à ce niveau. Quand j’ai vu qu’elle était en solde, je me suis dit, c’est le moment !

« Tu comptes l’utiliser rapidement ? »

Oui, aujourd’hui ! 

« Tu comptes montrer ce que tu vas filmer ? »

Oui, c’est l’idée ! Je vais m’entrainer un peu d’abord.

« Elle est si petite, tu vas l’emmener en voyage avec toi ? »

Oui aussi, je ferai des petits films de mon voyage !

« Il faut faire ce que tu as envie de faire. Laisser l’escalier apparaitre marche après marche. Jusqu’à un premier étage, un deuxième, un troisième…

Comprends-tu ? »

Oui, mais je trouve qu’il y a beaucoup de marches entre les étages.

« C’est plutôt que certaines te paraissent très hautes. A tort ou à raison. Pourtant, ton expérience de la vie ne se limite pas à ton CV. S’il est suffisant pour postuler dans diverses entreprises, il ne prend pas en compte tout ce dont tu es réellement capable.

C’est la raison de cette souffrance. Tu te sens poussée dans une direction qui ne te semble pas conventionnelle. Pourquoi dessiner au lieu de mettre à jour ton CV ?

Pour pouvoir aller à droite il ne suffit pas toujours d’aller à droite. Il faut parfois faire un détour avant de pouvoir retrouver la route de droite à un niveau plus intéressant.

Le troisième appel, c’est peut-être une aide pour toi. Comprends-tu ? »

Je comprends. Merci à toi.

————–

« Quelques jours sont passés depuis que nous avons écrit cet article ensemble. »

En effet.

« Tu n’es plus ennuyée par le panneau, exploiter le génie ? »

Non. En fait je comprends qu’il apparait un jour devant chacun d’entre nous. A différents moments de nos vies. Il est apparu quand je finissais mes études. Mais que je n’étais pas capable de comprendre le message. D’où l’intervention d’Elédahiel pour que je m’éveille.

« Oui, c’est ce qui s’est passé. Pourquoi n’es-tu plus ennuyée ? »

Je sais comment réaliser l’affiche. Ce n’est pas si dur bien qu’un peu technique. Ce sera sympa à faire.

« Sur ton temps libre ? »

Oui. 

« Tu es un peu juste financièrement ce mois-ci. »

Oui, le fameux bracelet ! Ce n’est pas grave.

« Pourquoi n’est-ce pas grave ? »

Pour l’instant, je peux me permettre de faire ce genre de choix.

« Le panneau Exploiter le génie apparait quand vous avez les moyens de faire des choix concrets. Alors certes, il n’y a pas la méthode comme tu le signalais.

Néanmoins, cela n’est pas le problème, cette absence de méthode c’est la solution. »

Je le comprends maintenant, chacun peut suivre ses gouts et ses envies.

Merci à toi.   

Bonne journée à tous ;)     

  • Combien d’étoiles dans le ciel…

    Bonjour à tous, « Une belle soirée en perspective. », me dit Nahéhie…
  • Une opportunité ?

    Bonjour à tous, Cette semaine on se promène à Saint Martin. C’était la première étap…
  • Ah la la le dentiste…

    Bonjour à tous, Je déteste aller chez le dentiste. Et ça faisait longtemps que je n’…
Charger d'autres articles liés
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • py6

    Dans la bulle rose

    Bonjour à tous, « Lorsque s’abat la foudre, les petites filles dorment tranquillement au c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • Les imprévus

    Bonjour à tous, « Bon, si tu sors tous les soirs, vu l’heure à laquelle t…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

19 Commentaires

  1. Jonathan

    12 mars, 2019 à 14:02

    Bonjour à vous, premièrement je tiens à vous remercier de votre partage et votre courage, ça fait quelques jours que je suis sur votre site et j’ai compris beaucoup grâce à vous. J’aimerais, si vous voulez bien, discuter un peu plus en privé, je ne suis pas trop habille en communication  »virtuel » mais je sens que vous pourriez nous apportez énormément de clarté. Personnellement, ça fait quelques temps que je sais, mais présentement je re-découvre. Merci infiniment pour tout.

    Répondre

    • crystallia

      13 mars, 2019 à 11:50

      Bonjour,

      Je ne réponds pas en privé. Je ne le souhaite pas.

      Merci pour vos mots.

      Bonne journée :)

  2. Emilie

    8 mars, 2019 à 8:19

    Bonjour Sylvie,
    Ce n’est pas forcément pénible ou douloureux d’accueillir le nouveau, c’est de se débarrasser de l’ancien au fur et à mesure qu’il meurt qui s’avère difficile. L’ancien n’est pas que vilain, il peut être parsemé de plein de bons souvenirs et même de petites victoires alors qu’il est périmé et se met à pourrir comme les fruits qui ne nous mettent pas en appétit (alors que le chocolat et le plaisir immédiat restent des valeurs sûres).
    Je pense que c’est pour cela que je me suis réveillée en pleine nuit alors que j’étais prisonnière d’un cimetière. Heureusement la police est arrivée en renfort et il y a eu des flics partout pour contrôler le cimetière et permettre aux femmes de traverser le ruisseau. Je ne sais pas si toutes ces femmes sont des parts de moi mais nous étions plutôt nombreuses à être coincée dans le cimetière et certaines étaient très maladroites ou mal chaussées (qui porte des chaussons de danse en satin rose pour marcher ?).
    On ne va pas pleurer sur soi même surtout quand l’eau du ruisseau est clair et nous invite à dépasser cet état. Au final il y a toujours un moyen de s’en sortir !

    Répondre

    • crystallia

      8 mars, 2019 à 18:39

      Bonjour Émilie,

      Les chausson de danse dans un cimetière sont le rappel que l’on a le choix de ce qu’on laisse derrière soi.

      Vive les souvenirs aussi, surtout les bons.

      Bise ;)

  3. Emilie

    7 mars, 2019 à 23:21

    Hello Sylvie,
    N’est-ce pas quand il n’y a pas de méthode que le génie peut nous inspirer ? Je ne crois pas que la souffrance ne serve à rien ; elle a souvent été à l’origine de mes prises de conscience. Quand il n’y a pas de chemin, cela veut dire qu’il faudra l’inventer ?

    Répondre

    • crystallia

      8 mars, 2019 à 1:12

      Bonsoir Emilie,

      J’ai eu le rappel aujourd’hui même que c’est une souffrance qui m’a amenée à créer ce blog.

      Une souffrance similaire dans le fond à celle qui aujourd’hui m’amène une fois de plus à vouloir créer un chemin.

      On a le choix de voir ce que l’on veut faire de ce qui se présente.

      Je préfère l’exploitation du génie aux larmes pour ma part. Je vais faire en sorte de garder cela en tête.

      Bise ;)

  4. Amel

    7 mars, 2019 à 11:31

    Bonjour Sylvie,
    Si tes guides te refilent le rituel pour endormir la souffrance, je veux bien que tu partages ! ;-)
    Pour ma part c’est vraiment un domaine facile et très très difficile… Facile, car je sais que si j’entreprends quelque chose je peux le réussir, je me sais assez persévérante, sérieuse et confiante pour réussir dans un domaine que j’aurai choisi, mais, et c’est là qu’intervient l’aspect très très difficile, c’est que je ne sais pas du tout ce que je souhaite faire… Je m’interroge depuis de nombreuses années, et rien, absolument rien ne m’appelle… enfin tout et rien, c’est très compliqué, je suis curieuse de tout, j’aime tout comprendre mais je ne désire rien approfondir, rien ne me passionne en soit.
    J’ai un travail aujourd’hui dans lequel tout se passe merveilleusement bien, je suis appréciée de mes collègues, et mes supérieurs ont d’ailleurs l’ambition pour moi de beaucoup de chose, mais je sais que ce n’est pas pour moi, que je n’en veux pas.
    Alors, j’attends, je vis au jour le jour, j’essaie de prendre plaisir à ma vie professionnelle, mais je n’y arrive pas, je n’ai pas de déplaisir pour autant, j’arrive toujours avec le sourire et j’apprécie ces moments, mais je ne me sens pas à ma place.
    Je réfléchis tous les jours à ce que je souhaite entreprendre, et rien… rien ne me vient, rien ne m’attire, rien. C’est paradoxale, car je souhaite entreprendre, je déborde d’énergie, je rêve de trouver ce qui m’inspirera, mais il n’y a rien, c’est vide.
    Bref, merci Sylvie de proposer cet espace qui permet de se déverser un peu (beaucoup)… :)
    Belle journée !

    Répondre

    • crystallia

      7 mars, 2019 à 11:54

      Bonjour Amel,

      Ce que tu décris je le connais.

      Je pense qu’au-delà de toutes les idées qui nous viennent, il y en a une qui ouvre un chemin.

      Je pense que si j’ai pu le vivre avec ce blog, c’est qu’il est possible de le vivre autrement aussi.

      Je te souhaite de trouver la voie pour toi.

      Bise ;)

  5. Anna

    7 mars, 2019 à 9:50

    Bonjour Sylvie

    Ce n’est sûrement pas évident de s’engager dans une voie professionnelle malgré la pancarte génie lorsqu’elle est en plus assez opposée à ce que tu fais aujourd’hui. Et puis l’artistique on s’autorise pas souvent à penser que ça puisse être une voie professionnelle pour soi.
    Contente que tu te sois allégée de cette souffrance et t’ouvrir toujours un peu plus au déploiement.
    Reste que le rythme de l’épanouissement dans ce domaine comme dans d’autres est là aussi celui du pas à pas, marche après marche. Selon Sammael il n’y en a pas de plus haute mais parfois il y a des palliers non ? C’est ce qu’il m’a semblé dans mon parcours.
    Il m’a fallu du temps pour être sûre d’être à ma place professionnellement, sentir que c’est bien pour moi puis, encore du temps en plus pour m’y épanouir et je crois bien que je n’en ai pas fini sur ce point. Ce sentiment de ne pas être à mon plein potentiel mon Dieu combien je le connais ! Je croyais qu’il m’avait quitté il y a quelques mois ayant entrepris une formation qui me correspond. Mais elle reste dans le même domaine d’activité et le sentiment de ne pas être encore sur le chemin du plein épanouissement pro me reprend. Et franchement c’est pénible ! Ton article tombe à pic.

    Tu parles de rêve à Camille….il se trouve que depuis plusieurs jours chaque nuit je rêve du travail et des rêves pas souvent agréables. Des conflits avec l’un ou l’autre des collègues. Ce matin ça me met chagrine. Cette nuit c’était une prise de tête autour d’un problème qui a vraiment eu lieu à propos de mon rapport d’activité de l’année dernière (mon texte n’avait pas été retenu par le Directeur car m’a t-il dit il avait trouvé que je prenais sa place….pfffffff….Donc pas de chapître concernant mon activité sur le rapport 2017).
    J’entre dans la période de rédaction de celui de l’année 2018 ce qui réveille quelques ressentis passés et mal digérés mais cette interprétation me semble insuffisante. Bien qu’elle m’aidera au moins pour rédiger mon rapport de cette année car j’ai dû mal à m’y mettre. Je procrastine grave pour écrire ce rapport. Ça peut se comprendre ! Dans le rêve le Directeur c’était installé tranquille dans mon lit pour poursuivre une discussion avec d’autres collègues lolll question de place …
    Je pense toutefois que c’est une interprétation insuffisante que de le prendre au pieds de la lettre de soucis de boulot revisités en rêve. Il m’arrive rarement de rêver du travail et encore moins avec une telle récurrence. Et c’est relativement calme dans ce domaine actuellement. Je considère ce rêve comme une insistance de plus pour me faire comprendre quelque chose. Comme on dit je tourne autour du pot depuis quelques nuits. Faut croire que les énergies du moment se prêtent à ces questionnements professionnels.

    Les rêves de conflits au travail pourraient-ils parler de cette souffrance dont tu parles : ne pas prendre en compte tout ce dont je serais réellement capable ? Comment on repère un panneau indicateur dans un rêve ? Tu vois de vraies pancartes ou ton expression est une métaphore ?
    Ce qui détonne à chaque fois dans ces rêves c’est la présence d’enfants (bien plus jeunes qu’avec ceux avec qui je travaille) un bébé qui me fait courir, un autre qui monte à cheval à ma place car j’ai raté mon tour…..

    Si tu as des pistes d’interprétation à me donner je suis preneuse.

    Belle journée à toi.
    Bise !

    Répondre

    • crystallia

      7 mars, 2019 à 11:58

      Coucou,

      Ce n’est pas ton travail qui te gêne mais la façon dont tu dois l’exercer.

      Les enfants nous renvoient à des possibilités.

      Le cheval à ce qui nous permet d’avancer.

      Est-il possible d’envisager une évolution de tes conditions de travail ?

      Pour ma part les panneaux sont comme des flashs qui apparaissent entre le moment ou mon rêve s’achève et celui où j’ouvre les yeux.

      Il sont généralement très clairs.

      Les panneaux peuvent prendre d’autres formes quand on n’a pas de flash. Tu peux tomber 50 fois sur un mot au cours d’une même journée par exemple.

      Bise ;)

    • Anna

      7 mars, 2019 à 13:42

      Coucou

      Oui faire évoluer les conditions dans lesquelles j’exerce mon métier. C’est ça ! L’évolution possible est en libéral ce que je fais en partie mais pas assez à mon goût car j’aimerais un jour ne plus avoir besoin d’être salariée. Or, je n’ose pas proposer dans ma pratique libérale des outils qui seraient un peu hors normes dans mon domaine tout en percevant que rester dans la norme ne me satisfait pas. Mais au moins j’ai de la compagnie et des interlocuteurs. Dans les idée qui me traversent ces derniers temps je ne me sens pas d’en parler à mes collègues habituels. Je ne me sens pas une originale ou une excentrique non plus. Je pense a des propositions issues de ma création inspirée par le domaine spirituel qui je vois de plus en plus m’a toujours attiré voir me passionne. Quand parfois j’essaie je vois que je me freine par crainte du jugement et surtout de me planter. Concilier la spiritualité et l’approche classique psychothérapeutique. Je sais que d’autres le font ce n’est pas le problème. Je pense que c’est un peu comme quitter une famille, se défaire de ses premières références, se lancer dans filet. C’est aussi m’autoriser, avoir confiance et trouver mes possibilités, mes moyens personnels, la méthode qui me convient et où je me sens pleinement dans mes bottes. De nouveaux interlocuteurs aussi que pour l’instant je ne trouve que sur le net. Je n’ai jamais vraiment ressenti que ça roule bien que je me sens à ma place. Je sens que me permettre sera un début et que tout se déroulera avec fluidité même si pas à pas. Je vais essayer de ne pas rater la prochaine balade à cheval et porter attention aux pancartes ;)
      Merci de tes éclairages Sylvie.

      Bise !

  6. passeuse

    7 mars, 2019 à 8:52

    Bonjour SYLVIE

    C’est une super étape!
    Moi, j’ai adoré:explorer tout ce qui nous fais plaisir ou envie.
    C’est en suivant ce chemin et sans trop savoir parfois où ça mènerai que pleins de portes se sont ouvertes.
    Et j’ai envie de continuer à explorer encore!
    Pas de limite,que les miennes.
    Peut importe l’âge, le seul mot d’ordre est « se faire plaisir »
    Depuis que mon mari et ma fille ont réalisé cela, leur vie aussi ont évolué et plus de prise de tête chacun a vu sa situation matérielle changer.
    Tout est la, il suffit de tendre la main et de se faire confiance et d’avoir confiance en la vie.
    Bon nombre de patient viennent me voir pour un mal être _ qu’ils ne savent pas définir en général.
    Hé bien souvent c’est le domaine matériel qui coince.
    ou même quelquefois il y a plusieurs domaines à la fois.
    Et ils peuvent être liés ensemble.
    Par ce que ceux que l’on supportaient parfois depuis des années ou toute une vie,aujourd’hui n’est plus supportable à nos yeux.
    Par ce que on évolue constamment, on est en perpétuel changement….jusqu’ à ce que l’on se trouve.
    Alors notre âme est contente, notre coeur est content, nous sommes alors apaisé!
    Bonne réalisation à tous dans le plaisir de l’instant présent et à venir

    Répondre

    • crystallia

      7 mars, 2019 à 12:01

      Bonjour Passeuse,

      Merci à toi.

      Bise ;)

  7. Amandine

    7 mars, 2019 à 7:31

    Bonjour Sylvie
    C’est chouette d’utiliser plusieurs outils en plus je crois que flilmer c’est une première du coup.
    Ça travail aussi chez moi mais bref ..
    grâce à interprétation de rêve ou j’ai lu dans un tes tes anciens articles que rêver d’un frere était lié à son domaine professionnel et qu’etant Donne j’en découvrant un magnifique je me dis que peut être je peux juste être un peu positive. Seulement ceci allait de paire avec un autre changement important ou plutôt je devais lié deux
    Peut être que toi aussi ?

    Répondre

    • crystallia

      7 mars, 2019 à 12:00

      Bonjour,

      Peut-être oui, c’est à voir.

      Je compte justement déménager l’an prochain.

      Bise ;)

  8. Alexandre

    7 mars, 2019 à 1:42

    Bonsoir Sylvie,
    Voilà j’ aurais une question à te poser: les veilleurs disent ils toujours la vérité?J’ ai eu récemment une dispute orageuse avec mon frère dans laquelle il me reprochait une erreur passée. C’est en est arrivé où je lui ai dis « que choisi tu la vengeance ou le pardon? »il m’a a répondu par le pardon. Ai demandé a sammael son avis sur la situation et il m’a dit qu’un travail occulte avait été fait contre moi par mon frère mais qu’il était intervenu. Il m’a a dit que mon frère n avait plus d affection réelle pour moi voilà pourquoi je te pose la question bises

    Répondre

    • crystallia

      7 mars, 2019 à 2:33

      Bonsoir Alexandre,

      Tu sauras ce qu’il y a réellement dans le cœur de ton frère.

      Tu verras à ce moment-là si toi-même tu es en mesure de choisir le pardon, si la situation s’y prête.

      Bise ;)

  9. crystallia

    7 mars, 2019 à 1:33

    Salut Camille,

    Non, « on » m’a gentiment envoyé de jolis rêves éclairants.

    Bise ;)

    Répondre

  10. Camille Strawberry

    7 mars, 2019 à 1:16

    Coucou
    Ah ? Toi aussi tu as fait appel aux serviteurs de lumiere ?
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Une jolie expérience

  Bonjour à tous, J’étais chez le dentiste tout à l’heure, à me demander pourq…