Accueil Spiritualité Poursuivons, poursuivons…

Poursuivons, poursuivons…

3

Poursuivons, poursuivons... 19030102252924502116140942

Bonjour à tous,

« Encore une crise d’allergie ? », me demande Gabriel.

Bon, la dernière fois je n’ai pas tenu compte de mes problèmes récurrents, l’allergie respiratoire, les fibromes et les intolérances alimentaires.

Pour ce qui est des fibromes, j’espère que la nouvelle gynécologue comprendra que je veux les virer cette année. J’en ai marre qu’on me regarde avec ce petit sourire idiot avant de demander, c’est pour quand ? 

Et ensuite je pourrai de nouveau porter de belles robes moulantes.

Reprenons. Parce que je sais que ce n’est pas la bonne direction. La première gynécologue avait raison, même si je les avais enlevés à l’époque ils seraient revenus, c’est assez évident. J’espère que l’autre ne va pas me dire ce que LA TOTALITÉ des médecins me disent à savoir, faites un enfant.

Cela ne devrait regarder que moi, je l’ai déjà dit.

Il n’y a qu’une seule façon de m’en débarrasser de façon définitive et je ne souhaite pas faire ce choix. Pas pour l’heure.

« N’oublie pas l’hyperacousie. »

Ah…

Comment l’oublier ? Elle se rappelle à moi chaque fois que je me prends à rêver que je peux écouter de la musique aussi fort que je veux.

Non non, me dit-elle alors, ce n’est pas aussi facile la vie…

L’excellente nouvelle ceci dit c’est que pour le coup mes efforts ont payé, adieu acouphènes, je n’entends plus le brouhaha depuis des mois !!!

De mon point de vue et alors que je sais ce que c’est que d’être réveillée au beau milieu de la nuit par la douleur des règles (qui ne passe pas avant le matin évidemment, ce serait trop simple de pouvoir se rendormir), des sinus enflammés par une clim sale (et n’allez pas croire qu’il suffit de s’éloigner, ce serait trop facile, quand la rhinite est là elle est là !), les fibromes qui gonflent et me donnent mal au ventre durant toute une partie du mois (et alors on en vient à souhaiter tous les jours l’arrivée des règles mais non, les fibromes allongent les cycles), un mal de gorge qui ne disparait jamais (merci l’anémie), les vertiges (plusieurs causes, je galère sur le sujet je dois dire) eh bien, pour moi le pire symptôme que j’ai jamais connu reste les acouphènes.

Ils sont indolores. Mais avec ça, le mot paix n’a plus aucun sens pour vous. Ils vous apprennent à dormir sur le dos également (ai-je besoin de préciser combien il est désagréable de dormir sur ses oreilles?) . Quand vous parvenez à vous endormir.

Je n’ai pas caché qu’à l’époque mes guides m’ont aidé une ou deux fois.  

A certains moments on sent distinctement qu’on ne peut pas tout maitriser et que d’ailleurs, on n’a pas à le faire. L’allergie respiratoire étant une grande école pour cela. Vous connaissez la sensation d’être sur le point de manquer d’air ? Moi je connais. Je vais partir de cela.

« Non, ce n’est pas le bon chemin. Il faut partir de l’hyperacousie. »

Ah oui ? Alors, l’intolérance aux bruits extérieurs, c’est quand on se sent agressé par son environnement et de là je vois le lien avec l’allergie respiratoire. 

Si je couple avec les intolérances alimentaires, je vois que le souci est mon hypersensibilité. Pourquoi est-ce un souci…

Il me faut un foyer. Qui puisse être un cocon.

Les fibromes, une façon de gérer cette hypersensibilité, c’est comme quand on mange ses émotions, moi, je fais des fibromes avec !

Bon, réalisation et foyer. Ah ben oui c’est ça, reprendre là où je me suis arrêtée au moment de mon éveil. Donc il faut que je fasse ce que les autres ont fait ?

« En sachant qui tu es. Ces autres dont tu parles ont connu quelques revers. »

Oui, on en connait tous. Quand on est adulte, on se gère comme on peut pendant un bon moment.

« Il y en a qui se gèrent comme ils peuvent tout le temps. »

Chacun fait ce qu’il peut. Pour vivre sa vie.

Donc tout ce que j’ai à faire c’est trouver le moyen de me réaliser en tant que personne et fonder un foyer ? (ne parlons pas encore du fait que le feu dans la cheminée s’entretient mais je vous rassure, je le sais) 

« C’est bien résumé. »

Bon ! C’est maintenant qu’il faut me donner les chiffres du loto alors.

« Nous savons que tu disposes des ressources nécessaires à l’accomplissement de ces deux objectifs. Et nous savons également que tu le sais. »

J’aurais essayé…    

« Le chemin facile est souvent un leurre ma douce enfant.  Il n’est que celui qui apparait facile. Il en est un autre, le chemin gratifiant, qui est nettement plus court et plus intéressant au final. »

La voix de la sagesse, Gabriel.

« Tu sauras te débrouiller. Tu as fait trop de chemin sur le plan personnel pour tomber dans certains écueils. Tu sais que construire un foyer c’est prendre le temps d’accueillir 1 + 1. Et tu sais que le total ne peut pas faire 2. »

C’est trois le bon total. 1 + 1 ne disparaissent jamais. Donc il ne peut y avoir de 2.

« Le chemin de la réalisation de soi n’est pas le plus complexe, c’est le plus évident. Pour celui qui aime celui qu’il est. »

Je comprends, merci à toi. 

Toutes ces maladies ont trait à mes enjeux d’incarnation. 

« C’est très souvent le cas. »

PS : je rappelle et ne cesserai jamais de le dire, si vous avez un ennui de santé, consultez un médecin. C’est la première chose à faire. Je ne voudrais surtout pas faire croire à quiconque que je m’en passe moi-même.

Bonne journée à tous ;)

  • Ce qui est bon pour soi

    Bonjour à tous, « Tu es moins fatiguée ce matin. », me dit Sahiel. O…
  • La totalité du chemin

    Bonjour à tous, « Tu as fini par trouver un bracelet cheville. », me…
  • La différence entre vivre et survivre

    Bonjour à tous, Bon Gabriel, je ne suis pas très inspirée par ce dont tu essaies de me par…
Charger d'autres articles liés
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • py6

    Dans la bulle rose

    Bonjour à tous, « Lorsque s’abat la foudre, les petites filles dorment tranquillement au c…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les changements…

    Bonjour à tous, « Donc tu réalises qu’il faudra te mettre à faire le ména…
  • Reste mon père !

    Bonjour à tous, Finalement j’ai fait part de ma nouvelle relation à ma mère, mon frè…
  • Les imprévus

    Bonjour à tous, « Bon, si tu sors tous les soirs, vu l’heure à laquelle t…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    9 mars, 2019 à 18:16

    Bonjour,

    Merci à vous pour vos mots.

    Bise ;)

    Répondre

  2. passeuse

    9 mars, 2019 à 8:57

    Bonjour Sylvie

    Je suis ravie vraiment que tu en soit arrivée à cette conclusion.
    Les enjeux d ‘incarnation sont redoutables dans le sens où quand on est prêt , on ne peux faire autrement que de les voir.
    Et c’est tant mieux.
    Car à partir de ce moment, on peut se guérir si on en a la capacité ou se faire aider.
    Ou bien encore choisir la voie de la médecine si il y a possibilités_ parfois ce n’est pas le cas.
    Perso: je suis plus que ravie ( enchanté) d’avoir pu me guérir seule- complètement.
    Enfin avec mes guides qui me donnent la puissance et l’énergie nécessaire puis qui m’aident à me purifier et nettoyer les énergies.
    Tu aurais vu la tête de ma famille et des gens qui m’ont vu avant et après.
    Ce fût un tsunami pour eux.
    J’ai tellement changé sur le plan physique _ le jour et la nuit.
    30 kg répartie sur tout le corps en moins due au poids que je portais volontairement et d’autres d’enjeux d’incarnation.
    Je vous fais grâce des autres détails .
    Sans compter ma vue _ je suis myope de naissance, enfin, j’étais.
    Un oeil avec aucune vue et l’autre qui y voyait avec une lentille de correction et qui me donnait 7 sur 10.
    Petit à petit au fur et à mesure que je travaillais sur moi, ma vue s’est améliorée du jour au lendemain jusqu’ à retrouvée la vue complète.
    Tu peux imaginer comme ma vie a changer après ça.
    C’est ce qui a boosté mon taux de remplissage de patients, si je puis dire.
    J’étais la preuve vivante mais comment l’expliquer.
    Heureusement tous les gens et même mon médecin traitant et mon gynéco ont bien pris « la chose ».
    Ils m’envoient même des patients.
    Devant le nombre de questions des gens , m’est venue l’idée de faire une conférence sur les mal a dies et les souffrances qu’il y a dessous ainsi que les enjeux d’incarnations._ dans mon village.
    Et ça a fait boule de neige: maintenant, je suis sollicitée pour en parler_ gratuitement bien entendu.
    Et je suis même en pourparler avec des hôpitaux pour y faire une conférence.
    C’est que à la première conférence que j’ai faite dans mon village, il y avait des infirmières _ libérales et en hôpitaux.
    C’est elles qui son venus m’en parler et c’est elles encore qui sont montées au « créneaux « pour en causer à leur chef_ médecins.
    Aujourd’hui ma vie, notre vie et entière et pleine de satisfaction et de joie.
    Elle est tel que je l’avais rêvé!
    Voilà en quoi ton blog, toi Sylvie et tes chers guides m’ont permise de jouir.
    C’est pourquoi à travers cet écrit, je veux vous rendre hommage et ma reconnaissance est éternelle!
    Je vous aime de tout mon coeur

    Répondre

  3. Anna

    9 mars, 2019 à 8:13

    Bonjour Sylvie

    Beau debrieffing avec Gabriel ! Yapuka lolll

    Bien sûr que ça n’empêche pas de consulter un médecin ce qui diffère c’est l’approche. Ce n’est plus la même. On sait que nous sommes notre propre guérisseur puisque c’est nous qui sommes le déclencheur de la maladie. Encore une liberté de gagner ! Ça n’empêche pas l’effort, le besoin d’aides et de conseils..
    Une phrase entendue ailleurs m’a permis un changement de paradigme : on réalise les choses par soi même ce qui ne veut pas dire tout seul.
    J’espère que tu as enfin trouvé le médecin dont tu as besoin.

    Je te souhaite une bonne journée.

    Bise !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le moment d’ouvrir les yeux

Bonjour à tous, « Chacun a le droit de suivre la voie qui lui convient. Les cho…