Accueil Spiritualité D’un point à l’autre

D’un point à l’autre

7

D'un point à l'autre 19031902294024502116164863

Bonjour à tous,

Non mais franchement, tout ça pour ça Ammiriah !

« La ligne est droite, c’est toi qui la vois pleine de courbes. »

Tu plaisantes ?

« Pourquoi ta voix a-t-elle changé ? »

J’ai dû prendre froid mais je ne vais pas être malade.

« Ah non ? »

Non, ce n’est pas ce que j’ai prévu. Mes règles sont arrivées tellement mieux ce mois-ci que les 50 derniers mois ! Il n’y aura pas de quatrième grippe. J’ai compris maintenant. Mon corps ne veut plus réagir correctement aux longs traitements, les effets secondaires deviennent pires à chaque fois mais il y a une autre voie.

Rassure-toi, j’ai entendu quand vous avez dit que tout a vocation à se compléter. Je vais aussi continuer d’aller voir le médecin. D’ailleurs j’ai encore oublié de prendre rendez-vous chez le dentiste.

Je vais le faire demain.

« Cette dent est bien mal en point. »

Elle est morte, je n’aurais pas dû écouter le docteur B. La faire dévitaliser était une erreur, je passe mon temps à voir les plombages sauter. La dentiste va encore me parler de couronne, je ne veux pas de couronne.

J’espère qu’elle va encore soigner.

Au moins ce n’est pas douloureux. Tu crois qu’il y a une carie ?

« La dentiste te le dira. Et te grondera. »

Mais je ne sais plus où j’ai mis son devis ! Je ne veux pas de couronne !

« Tu verras. »

Je vais aller voir quelqu’un d’autre.

« Cette dent est très abimée. Un jour il faudra l’enlever. Un dentiste t’avait dit qu’il était parfois possible d’utiliser vos propres dents de sagesse, tu lui poseras la question. Retourne voir ta dentiste. »

Oui, je vais y aller…

« Avec si peu d’enthousiasme ? »

Je n’aime pas la roulette.

« La dent est dévitalisée. »

Je n’aime pas la roulette. 

« Tout se passera bien. Et tu verras ce qu’elle te dit. » 

Oui. On verra. J’espère ressortir avec un nouveau plombage.

« Jusqu’au prochain. »

Mais !!!

« Tu verras bien. Sylvie qui aime les lignes droites. Il peut y avoir plusieurs stops. Comme avec ta dent. Elle est morte depuis le jour où le docteur B l’a dévitalisée. Tout cela parce qu’elle ne cessait de s’infecter.

Elle te donnait de la fièvre. Comme cette dent de sagesse que tu as fait enlever. Tu sais ce que symbolisent les problèmes aux dents ?

Ils font référence à ce qui n’a pas été réglé dans vos vies précédentes.

Ce sont des rappels. Dans ton enfance, tu avais peu de caries mais il y en a une que tu as gardé longtemps. Parce qu’elle restait là, sans se faire sentir et sans s’aggraver.

C’est un dentiste un jour qui l’a remarquée.

Le docteur B avait dit que tu serais tranquille en faisant dévitaliser cette dent mais te revoilà, sur le point de retourner chez le dentiste. 

Alors, il y a un souci qui n’a pas été réglé, ma douce enfant qui veut des lignes droites.

Tu vois les stops ? »

Je vois. S’il y avait moins de brouillard au départ tant devant que derrière, ce serait plus simple.

« Tu avais reçu comme message, il y a quelque chose que tu ne veux pas vivre au grand jour. Et pour une raison étonnante, tu n’as pas compris. »

Étonnante ? Ce sont vos messages qui sont trop sibyllins !   

« Tout te semblait normal. »

Oui ! 

« Non, il n’y a rien de normal. Tu es liée à la Lumière. Ce qui est normal pour toi c’est de vivre au grand jour.

C’est bien d’avoir trouvé le moyen de vivre ta médiumnité. Et ta spiritualité.

Mais, que fais-tu du don de transmission ? »

Si dès le départ vous m’aviez expliqué que le troisième appel était lié à ce don de transmission, tout n’aurait-il pas été plus simple ?

Au lieu de me dire de suivre l’envie de dessiner alors que je me sentais à côté de la plaque de cette manière ! Même si j’aime bien. C’est juste que je ne voyais pas le but.

En plus on n’aurait pas dit un appel dur. Juste très redondant…

« Est-ce amusant d’écrire en ligne ? »

Oui.

« Pourquoi ? »

Parce que je suis une blogueuse !

« Eh bien voilà. Tu penses que ton papa pourrait suivre ce blog-ci ? »   

Il serait vite largué.

« Oui, car il convient mieux à ceux qui ont reçu un appel, peu importe lequel ou comment. Il y a deux sortes d’enseignement et nous te l’avions dit.

Il y a celui qui convient aux initiés et tu sais dans quel sens il faut prendre ce terme. Et il y a celui qui est plus facilement accessible à ceux qui dorment encore.

Tu comprends que nous parlons là dans un sens très général ? »

Oui évidemment.

« Tu es médium. Tu le vis bien. Tu apprécies cela. Mais tu es une messagère. Dans la Lumière, on ne se cache pas. »

Vous ne pouviez pas juste me dire qu’il fallait créer un autre blog ?

« Non, nous ne pouvions pas. Tu comprendras que nous ne pouvions pas.

Par contre, tu pourras parler de ce blog-là à qui tu voudras et tu le feras. Nous t’y encouragerons.

Pour l’instant tu t’amuses, n’est-ce pas ? Continue. Mais il est déjà très différent de l’idée que tu avais en tête en le créant.

Il prend la direction d’un blog de développement personnel. Tu te dis, c’est marrant…

Sylvie qui ne sait écrire qu’en canalisant. Tu n’arriveras jamais à faire autrement.

Tu es capable de délivrer les deux enseignements sans te perdre ou te renier. Ce qui est une qualité liée au don de transmission.

Tu as finalement entendu en ton cœur le troisième appel.

Ce n’est pas ta médiumnité que tu caches. Tu as rencontré des gens grâce à ce blog.

Ce que tu ne dis jamais, à personne, c’est que tu es une blogueuse. Car cela te semble anodin.

Ce n’est pas anodin.

Tu as commencé à écrire dans le désert, tu avais besoin de l’enseignement profond. Mais le soleil brille, tu le vois à présent.

Il n’y a plus de désert. 

Il y avait ce dont tu avais besoin toi-même. Il y a ce dont tu es capable maintenant. Le troisième appel comme tu dis est puissant, davantage que tu le crois.

Tu vas poursuivre ton nouveau blog. Tu verras ce qui se passe ensuite dans ta vie. »

Tout ça pour ça ! Tout ça pour que je puisse dire tout haut, je suis une blogueuse ! 

« La vérité du cœur est importante. La tienne est que tu es une messagère. Donc oui, je suis une blogueuse est important. Pour toi c’est pareil que je suis peintre. »

Je comprends. Mais je n’aurais jamais trouvé. S’il n’y avait pas eu ces rêves pour me donner envie d’écrire des articles…

« Tu sais que ton âme trouve toujours le moyen de se faire entendre. »

Oui mais le dessin médiumnique, tout ça pour me parler du don de transmission…

Alors c’était ça, tu es une artiste. Ah non, je n’aurais jamais trouvé. Pour moi être une blogueuse, c’était juste normal. C’est ma façon principal de partager. J’aime écrire, tu comprends ?

« Et soudain ce flash, tu te souviens d’une vision que tu as eu il y a des années. Tu écrivais déjà dans d’autres vies. Et maintenant tu comprends pourquoi cela fait deux fois que tu crées avec le même type d’énergies. Ton Je vous emmerde.

Tes parents étaient prêts à t’envoyer chez un psy après avoir découvert ce blog. Mais voilà dix ans que tu écris.

Le troisième appel est puissant. Tu es toute seule physiquement. Il n’y a personne pour te soutenir mais tu continues d’écrire pour exprimer une vérité très difficile à partager.  

Tu es une blogueuse. Et ce n’est pas un détail anodin.

Derrière Je vous emmerde il y a voici ce que je porte en moi. Eh bien, tu as les moyens de toucher un large public sans te renier, tu l’as déjà prouvé.

Oui, tu es une blogueuse. Tu vois que la route est droite. Continue d’écrire. »

Merci Ammiriah. 

Bonne journée à tous ;)

  • Petites et grosses contrariétés

    Bonjour à tous, « Alors tu as tué deux moustiques aujourd’hui. &raqu…
  • La bonne route

    Bonjour à tous, « Puisses-tu toujours savoir rire et sourire comme tu le fais, …
  • La paix du cœur et de l’esprit

    Bonjour à tous, « Dans quels cas de figure utilises-tu la magie sombre ? &…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. jaoni

    26 mars, 2019 à 16:57

    Coucou
    C’est exactement mais alors exactement ce qui m’arrive.
    Mais bon je ne suis pas partie sur un nouveau blog mais une page sur Facebook, sans publicité, c’est tout tout récent, je sentais un appel fort pour le faire et les raisons sont celles qu’évoquent Ammiriah, tout le monde n’est pas prêt à lire mon blog et je ne suis pas prête à faire part de cette partie là de moi par contre le besoin de partager est bien présent.
    Je te souhaite vivement de t’amuser à transmettre avec toute ta douceur
    Belle journée

    Dernière publication sur Carnet de route : Patience et enseignement

    • crystallia

      26 mars, 2019 à 18:31

      Coucou,

      Le besoin de partager et de créer !

      Le don de transmission, je n’avais pas conscience qu’il poussait autant.

      Je te souhaite beaucoup de plaisir avec ta nouvelle page Liliane !

      Bise ;)

  2. crystallia

    26 mars, 2019 à 11:01

    Bonjour Fleur,

    Belle journée à toi.

    Bise ;)

  3. Johan

    26 mars, 2019 à 10:58

    Bonjour,

    Super le coup de la dent de sagesse, je ne connaissais pas. Ca me rassure. Ah, d’accord, les problèmes de dents sont liés aux vies passées (et peut être aussi à cause du sucre dans ton cas :) ). Les initiés ça veut dire ceux qui ont initié un mouvement?

    • crystallia

      26 mars, 2019 à 11:03

      Bonjour,

      Franchement, le peu de sucre que je mange… (pas taper !)

      Ceux qui ont vu et reconnu leur Être spirituel.

      Bise ;)

    • Johan

      27 mars, 2019 à 14:49

      Merci pour l’info ;)

  4. Fleur

    26 mars, 2019 à 5:28

    Bonjour,

    Je t’embrasse Sylvie.
    Merci !

Consulter aussi

« J’aurai plus ma petite fille »