Accueil Spiritualité Vivre avec un esprit différent

Vivre avec un esprit différent

11

Vivre avec un esprit différent 3rbq

Bonjour à tous,

« Ta mère aussi s’est rendue compte que vous aviez tous les trois une intelligence qui se déploie d’une manière différente. Et ton neveu également. », me dit Elédahiel.

C’est mon frère en ce moment qui trouve le monde trop étroit. Il est titillé par le fait que sa propre vision du monde ne parvient plus à se satisfaire du cadre admis.

Il veut faire autre chose, autrement mais il tâtonne. En tous cas il a compris qu’il est un artiste. Enfin !

« Pourquoi est-ce difficile de vivre avec un esprit que l’on va qualifier de différent ? »

Parce que tu ne le sais pas. C’est comme avec les Daltoniens. Ils ne savent pas qu’ils voient les couleurs d’une manière inhabituelle. Comment sauraient-ils ? Au départ, on ne connait que ce qui vient de soi. Et quand tu prends conscience, tu ne peux pas voir ou penser comme les autres de toute manière.

Alors tu prends peur. Regarde le monde, il faut du courage et une grande connaissance de soi pour oser s’affirmer comme la personne différente.

« Tout le monde n’a pas un esprit en étoile. »

Parait-il.

« Un esprit en étoile et des facultés de médium. »

L’un sans l’autre, ç’eut été trop simple !  

« Tu as besoin d’avoir plusieurs centres d’intérêt en même temps. Pas plusieurs activités, de vrais centres d’intérêt multiples.

Comme ta maman. Elle aussi a un esprit en étoile.

Tu sais être concentrée sur plusieurs points en même temps et passer de l’un à l’autre sans pause.

En tant que médium tu sais voir sur plusieurs plans et être dans le présent et l’instant.  

Tu t’ennuies quand il n’y a pas de challenge intellectuel et tu ne supportes absolument pas la routine.

Tu ne vis jamais deux journées identiques, vraiment jamais.

Tu ne comprends pas les gens qui ne sont pas capables de s’émerveiller et tu es hermétique au manque d’imagination. Pour toi cela relève de la science-fiction, on ne peut pas ne pas en avoir.

Tu penses que les gens ne veulent pas faire d’effort.

Sur un cahier ligné, tu aimes écrire dans le sens que tu veux. De la couleur que tu veux.

Tu DÉTESTES porter deux fois la même tenue. D’ailleurs cela ne t’arrive pas. Tu as une mémoire d’éléphant dans ce domaine.

Si tu portes la même combinaison de vêtements, c’est avec d’autres bijoux. Ou un autre sac. Ou d’autres chaussures. 

Tu es capable de développer n’importe quoi à partir d’une simple idée même très basique. 

Tu ne supportes pas les espaces trop épurés ou trop encombrés. En fait, tu ne supportes pas de ne pas pouvoir imprimer ta marque.

Tu obtiens tout ce que tu veux. Une fois que l’objectif est dans ta tête, il reste dans ta tête. Et tu es capable de déployer intelligence et imagination de concert.

Tu sais te projeter. 

Tu sais ordonner des idées. Et tu es pourtant incapable de tenir compte de l’ordre. Tu suis d’abord les envies avant la trame.

Tu sabordes tout ce que tu fais sans envie. Absolument tout. Et souvent inconsciemment.

Tu n’aimes pas les ordres. Mais tu sais faire la part des choses et tu ne te braques pas sans raison valable.

Tu tombes malade quand tu te forces ou dois te forcer.

Tu aimes créer, façonner, modeler selon ta vision à un moment T. Laquelle est capable de rester statique dans un domaine tandis que ton esprit continue de se déployer dans d’autres domaines.  

Tu es droitière et tu écris comme une gauchère. Ce qui trompe les gens. Ils pensent que tu es une gauchère contrariée.

Aucun de tes deux parents, aimants et bienveillants, ne t’auraient jamais contrariée à ce niveau. 

Tu as un cerveau droit aussi actif que le gauche. Cette manière d’écrire est révélatrice de cela.

Curieux de voir où peut se situer l’équilibre en vous, n’est-ce pas ?

Ton frère a la même particularité. Il a aussi un esprit en étoile. Simplement il n’est pas médium.

Vous êtes tous les trois dotés d’une intelligence particulière et élevée. Mais vous n’avez pas la même. Vous avez chacun la vôtre. Et vos particularités.

Le fait est que vous avez tous les trois des formes d’intelligence compatibles avec le cadre admis. Vous avez pu faire semblant avec plus ou moins de succès.

Mais vous voilà tous les trois rattrapés par ce que vous êtes. Cela arrive toujours, absolument toujours.

Vivre avec un esprit différent  c’est accepter que tout ce qui émane de soi est normal. Même s’il peut être difficile de le faire admettre à son entourage.

Il n’y a rien qui cloche chez toi. Ou chez ton frère. Ou chez ta sœur.

Votre mère le sait, votre père vous aime. On ne va pas s’étendre davantage sur ta famille car tu ne le souhaites pas.

Parmi tes lecteurs, plusieurs ont des esprits que l’on va dire différent de ceux pour qui le cadre de vos sociétés a été conçu.

Eux aussi doivent comprendre que tout est parfaitement normal chez eux. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)    

Charger d'autres articles liés
  • Mea culpa

    Bonjour à tous, Bon, il s’avère que ce mal de ventre dont je vous parlais l’autre jour est…
  • Ce qu’on veut pour soi

    Bonjour à tous, « Tu commences à aller mieux. », me dit Ariel. Oui. …
  • Dur retour de vacances…

    Bonjour à tous, Bon, je suis malade. Une magnifique crise d’intolérance a enflammé m…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Mea culpa

    Bonjour à tous, Bon, il s’avère que ce mal de ventre dont je vous parlais l’autre jour est…
  • Ce qu’on veut pour soi

    Bonjour à tous, « Tu commences à aller mieux. », me dit Ariel. Oui. …
  • Dur retour de vacances…

    Bonjour à tous, Bon, je suis malade. Une magnifique crise d’intolérance a enflammé m…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

11 Commentaires

  1. Marianne

    15 avril, 2019 à 9:27

    Coucou Sylvie!
    J’ai comprit il y a pru que ce n’étais pas moi à proprement parler le problème, mais devenir soi-même quand on a tenter de coller pendant des années à un moule imposé est un processus compliqué et long…Désapprendre ce que l’on a apprit en quelques sorte pour être soi tous simplement.
    En tous cas Merci pour tes partages rassurants qui nous permettent ce travaille car on sait que nous ne sommes pas seul dans ce cas grâce à toi :) .
    Bonne journée.

    Répondre

    • crystallia

      16 avril, 2019 à 2:14

      Coucou Marianne,

      Désapprendre c’est vrai, c’est long. Je te rejoins.

      Mais on sait pourquoi on le fait.

      Bise ;)

  2. Amandine

    15 avril, 2019 à 1:33

    Bonjour Sylvie.

    ce soir je suis tombée sur film intitulé je ne suis pas un homme facil.. ce film a eu le même impact sur moi. Celui de m’ouvrir un peu plus l’esprit.
    Ça parle d’un homme se retrouvant miraculeusement dans un monde où la femme aurait pri l’ascendant sur l’homme en usant des mêmes clichés extrêmes de certain machos comme on dit. chacun en prend pour son grade home femme.
    Avec un message sous-jacent qui est que l’on ferait mieux de chercher à être qui l’on est vraiment plutôt que de chercher à plaire aux autres.
    L’équilibre entre le féminin et le masculin en nous et celui étendu au couple. Assez sympa..
    Et du coup ça me fait penser à l équilibre des deux hémisphères du cerveau .
    Bah je sais pas si c’est très intéressant ce que je raconte mais je trouve ça amusant de faire des liens sorti de nul part ..
    J’ai remarqué aussi que c’est plutôt la jambe ou main gauche que j’ai tendance a utiliser en premier en étant droitière.
    j’ai lu que si on se concentre sur nos deux extrémités gauche et droite en même temps, main ou bien genoux par expl, ça aiderait à s’équilibrer..à tester faut voir .
    .. mais toi ça va tu forme déjà un cercle parfait
    Bise bonne soirée :)

    Répondre

    • crystallia

      15 avril, 2019 à 3:52

      Bonsoir Amandine,

      Le pied d’appel est souvent le gauche pour les droitiers et le droit pour les gauchers.

      Moi je suis droitière mais mon pied d’appel est le droit. A l’école, j’étais toujours la seule dans ce cas.

      Et j’aime bien les liens sortis de nulle part.

      Merci à toi.

      Bise ;)

    • Amandine

      15 avril, 2019 à 10:48

      Coucou
      Haha lol suis nule ^

    • crystallia

      16 avril, 2019 à 2:14

      Non, tu n’es pas nulle.

      Bise ;)

  3. crystallia

    14 avril, 2019 à 18:14

    Coucou,

    Donc tout le monde n’est pas passionné par 50 choses en même temps ?

    Ni n’adore avoir plein de choses passionnantes à faire en même temps aussi ?

    Surtout s’il s’agit de choses différentes ? Et pas du tout complémentaires ?

    Parce que c’est ce qui permet de sentir travailler son intellect ?

    Et tout le monde ne se sent pas « éteint » par la routine et les choses moins passionnantes ?

    Eh bien, je suis contente de le savoir.

    Merci à vous. Même à toi Camille. Tu échappes à la fessée parce que tu m’as fait rire.

    Bise ;)

    Répondre

  4. passeuse

    14 avril, 2019 à 18:00

    Bonjour Sylvie

    Je dirai juste: que oui, le parcours peut être long et difficile pour les esprits différents pour reprendre le titre.
    Mais qu’à partir ou l’on a appris qui on est , c’est plus facile alors!
    Plus facile ne veut pas forcément dire moins long mais moins ardu , moins « piquant ».
    Quand à le faire admettre à son entourage, c’est encore une autre histoire_ tout aussi passionnante !
    J’y suis allée dans la douceur , j’ai d’abord cerné où en étais la compréhension de cette façon de voir les choses , puis tout doucettement, en respectant la « croyance » apprise des uns et des autres, j’ai petit à petit, par de petites phrases ,de petits mots , lors de conversation , en apparence anodine , ai ajouté ma pierre , .
    Sans brutalité, avec respect et amour …..
    Le temps et la « maturation » de mes mots ainsi que pleins de petits « hasards » ont fait le reste.
    Comme une succession de graines semées lentement une à une dans un terreau pas forcément favorable mais qui avec le temps et les expériences vécues de mon entourage , a finalement finies par faire éclore les belles fleurs de la vie.
    Bon courage à tout ceux et celles qui sont dans ce processus!

    Répondre

  5. Camille Strawberry

    14 avril, 2019 à 16:14

    Hello

    *musique*
    Si t’es pas normal, tape dans les mains, clap ! Clap !
    Si t’es pas normal, tape dans les mains, clap ! Clap !
    Si t’es pas normal, si t’es pas normal, si t’es pas normal, tout est normal, clap! Clap !

    Pas taper je sors

    Bises

    Répondre

  6. Alexandre

    14 avril, 2019 à 13:51

    Bonjour Sylvie,
    Tu es une personne exceptionnelle..
    Sais tu que peu de personnes utilisent les deux hémisphères de leur cerveau? L hémisphère gauche étant relié a la raison, le droit à l intuition.
    Par ailleurs, les gauchers utilisent l hémisphère droit de leur cerveau en priorité et les droitiers le gauche. Je partage ton avis sur la complexité de s affirmer dans notre monde quand on est différent par notre intelligence mais qu’on est aussi medium. Comme le disait Maud Kristen dans son livre (ma vie et l invisible) a propos de la voyance et de la difficulté de décrire le phénomène a une personne normale, c’est comme être daltonien et décrire son monde a un aveugle. Si j’ avais un souhait a faire, cela serait que toutes les formes d’ intelligence, de perception mais également de réussite soit reconnues par notre société bises

    Répondre

  7. Carène

    14 avril, 2019 à 2:38

    Hello,

    Quel parcours du combattant cela peut devenir de reconnaitre cette différence, l’affirmer puis l’assumer !
    C’est exactement le tunnel par lequel je passe depuis juillet l’année dernière. Sans compter tout le travail préparatoire dans la période d’exploration qui a précédé ce tunnel. Une bonne décennie… Ca fait tirer la langue des fois… :p

    Mais comme je te l’ai dit, je commence à voir le bout du tunnel et ça fait du bien :)

    J’avais entendu parlé de la pensée en arborescence, qui est la mienne, comparée à la linéaire qui est celle qui est faite pour la société dans laquelle on vit mais jamais de la pensée en étoile.
    Enchantée ! ;)

    Je comprends désormais mieux le décalage qui peut exister entre nous (entre pensée en étoile et en mots vs pensée en arborescence et en images) et fait que nous appréhendons ce monde de manière si différente. Sans compter la différence de reliance… (:
    Heureusement, notre empathie nous a permis de rester dans l’acceptation mutuelle :)

    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

L’horizon

La fin d’un beau voyage, finalement, Qui eût cru que ce serait si simple… Au t…