Accueil Amour physique L’amour véritable

L’amour véritable

16

L'amour véritable dans Amour physique ewvb

Bonjour à tous,

Liliane a dit, au bout d’un moment les visions s’arrêtent parce que l’autre attend qu’on vienne vers lui aussi. Il faut apporter une réponse !

« C’est normal. L’autre s’est montré à toi. T’a montré ce que la reconnaissance de la pureté en son cœur l’a amené à voir comme une réalité, le lien. 

Il s’est efforcé de te montrer la beauté de ce lien, d’où les énergies.

Alors arrive le moment où il attend ta réponse. Que penses-tu de ce lien entre vous, le reconnais-tu ? 

La pureté de ce lien te touche-t-elle ? Résonne-t-elle en ton cœur ?

Et si c’est le cas, comprends-tu ce que cela signifie ? »

Je comprends.

L’amour véritable est l’expression de la pureté. Je comprends pourquoi il est celui qui nous met à genoux. Je n’ai jamais pu passer outre l’exigence de pureté.

Je comprends ce que représente ce lien, Sélène.

« Tu es prête à renoncer à ton double endormi ? »

Renoncer ?

« Nous pouvons le rendre inutile si tu veux. »

Pour que les échanges soient plus directs ?

« Voilà. »

Ca va pas faire drôle ?

« D’ici quelques temps ? »

Oui voilà, d’ici quelques temps…

« D’accord. »

Merci Sélène.

Bonne journée à tous ;)

  • Notre vérité

    Bonjour à tous, « Et le voile de la conscience se lève, reste la vérité, la tie…
  • Quand le cœur respire

    Bonjour à vous, Cette semaine, on explore la notion de pureté par petites touches en admir…
  • Une amorce…

    Bonjour à tous, Ammiriah, tu veux écrire avec moi l’article sur la notion de pureté …
Charger d'autres articles liés
  • Mon épopée

    Bonjour à tous, « Alors ma douce enfant, tu n’as toujours pas raconté ton…
  • Chaque jour, souris

    Bonjour à tous, La plupart du temps je me réveille de bonne humeur. Et il y a le reste du …
  • Ce qui est important

    Bonjour à tous, Il y a quelqu’un qui m’a appelée Roéchel. « Tu pass…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Paradis merveilleux

    Bonjour à tous, Cette semaine, je vous emmène en promenade dans le désert immense. En l&rs…
  • « As-tu la foi ? »

    Bonjour à tous, « Tu n’as pas envie d’imaginer à quoi pourrait ress…
  • L’art de la séduction

    Bonjour à tous, « Certains se demandent comment faire pour que la personne qu&r…
Charger d'autres écrits dans Amour physique

16 Commentaires

  1. Flo

    17 mai, 2019 à 21:08

    Bonsoir Sylvie,
    Tu vis un moment vraiment particulier… Merci beaucoup de nous le raconter, avec les explications croisées de Liliane et Camille, c’est très riche.
    « Rire de peur », quelle excellente description. C’est un peu comme « sauter sans parachute » alors ?
    C’est effrayant l’Amour, il faut être solide et déterminé(e)…
    Le courage et le risque d’être heureuse.
    Bise

    Répondre

    • crystallia

      18 mai, 2019 à 17:44

      Bonjour Flo,

      C’est une drôle d’aventure oui. Je me dis qu’elle vaut le coup.

      Merci à toi.

      Bise ;)

  2. passeuse

    15 mai, 2019 à 19:44

    Oh, Camille
    Je suis vraiment touchée par ton histoire _ trop _trop beau!
    Je pense aussi qu’il y a toujours une solution.
    Bonne soirée

    Répondre

  3. Camille Strawberry

    15 mai, 2019 à 18:54

    Et pourquoi ne pas lui ecrire un petit mot. Et tu lui dis ça, la même chose que tu viens de nous dire.

    Tu sais, audelà du contenu, il sera simplement plus qu’heureux que tu répondes. N’importe quoi, mais une réponse.
    Pour la petite histoire, un jour, je n’arrivais pas à l’atteindre. J’avais passé des mois à lui courir après et la dimension était difficile. Plutôt que de lui demander d’accepter un face à face, je lui ai dit  » si tu m’entends, joue moi un air au piano. Un morceau pour moi. »
    Quelques secondes plus tard, les touches s’enclencherent. Personne n’était assis là pour jouer, mais il l’animait de loin.
    Parce qu’il était là, quelque part à attendre une ouverture. Et peu importe la forme, il l’a prise.

    Alors oui, ća fout la trouille ce genre de lien. Mais au fond, c’est beau.

    Des bisous

    Répondre

    • crystallia

      15 mai, 2019 à 23:31

      Depuis que j’ai écrit cet article je lui ai répondu.

      Mais la moi consciente, ce n’est pas la moi endormie. Tu comprends ?

      Je lui ai répondu, il m’a répondu à son tour.

      Bise ;)

  4. crystallia

    15 mai, 2019 à 18:23

    Bonjour,

    Ok, donc la peur c’est normal aussi ? Je suis contente, je me demandais…

    Je vais être honnête, je ne l’aurais jamais, mais jamais, cherché.

    Mon choix d’avant-incarnation ne m’empêche pas de sourire et de rire tous les jours.

    Ceci étant dit, il a fait du bon boulot avec ces visions et ces énergies !

    Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis dit-on.

    Je comprends le besoin de réponse. Mais du coup on passe de « c’est délirant quelle part est réelle là-dedans ? » à « quoi, il faut y aller vraiment ? »

    Et donc je ne sais pas pour vos autres mais moi, cela m’a fait peur.

    Mais ça me donne envie de rire d’avoir peur. Parce que j’ai déjà renoncé à mon choix, je l’ai senti dans mon cœur.

    Seulement du coup il faut faire le deuil d’un chemin connu pour se dire de toute façon il y en a un autre, qu’on ne connait pas encore.

    Voilà où j’en suis.

    Et je ne peux envoyer ni lapin ni grue, a dit Liliane.

    Une biche ?

    Je sors.

    Merci à vous toutes.

    Bise ;)

    Répondre

    • Biche

      17 mai, 2019 à 18:51

      Un lapinou ?! ;-)
      :-) !!!

  5. Emilie

    15 mai, 2019 à 13:56

    Coucou Belle au bois dormant,,
    On salue le courage du Prince charmant qui a bravé tous les maléfices pour accéder au château de la belle. Un peu terre à terre, je dirais que cela mérite d’en avoir le coeur net!
    Parfois j’aimerais bien comprendre ce que fabrique mon double endormi quand il sème des indices bizarres.

    Répondre

  6. Camille Strawberry

    15 mai, 2019 à 12:35

    Salut
    En fait, du point de vue de celui qui court après l’autre, c’est très difficile.
    Déjà, parce qu’on fait face au refus de communication, et donc de rejet.
    C’est aussi beaucoup-beaucoup d’énergie dépensé quand on sait que c’est une affaire de tenir en distance, comme on sait le nombre d’année qu’il faudra pour, que l’autre reapprenne a avoir confiance, puis reaccepte la nature du lien, puis choisisse de s’ouvrir à nouveau, sans qu’au milieu de tout ce bordel, l’un comme l’autre peuve choisir d’abandonner face à la tâche trop ardue, ou la pénibilité dans l’accès au coeur de l’autre.

    Pour ma part, j’ai voulu me barrer 5 fois en 8 ans. Au milieu de ça, je ne compte plus les fois où je me suis réveillée en pleurant.
    Quand on croit qu’on a touché l’autre, il s’efface dans les méandres du rêve et de ses dimensions.

    L’attente est difficile, mais encore plus lorsque l’autre ne dit rien, ne fait rien, et ne s’exprime pas clairement sur son état. On se sait pas s’il nous acceptera, si cela ira, ne serait-ce que s’il est prêt à envisager le lien, et à quelle étape de sa vie, s’il a besoin de temps ou non.
    Il y a tant d’efforts et de questions dans la tête de celui qui cherche.
    Si on ne sait pas, on peut accepter au moins de lui dire qu’on ne sait pas, ou que cela fait peur.
    Par consideration pour l’énergie qu’il fournit.

    Moi il m’arrivait d’aller le chercher juste pour lui dire combien j’avais une trouille bleue. Et ça m’arrive encore.

    Ce qui est beau dans tout ća, c’est que quand cela concerne son Autre, on arrive toujours à trouver la force, parce qu’il est précieux.
    En plus de representer un enjeu d’incarnation, il est un Amour qui dépasse la raison. Quelque chose qui nous donne des ailes. Alors on est prêt à faire beaucoup, à donner beaucoup, et à attendre longtemps, très longtemps.

    Moi perso, l’attente me ronge. Et le pire, c’est le silence, c’est qu’il ne m’explique pas ces derniers mois où il en est, parce que j’ai toujours peur que finalement, il arrête de vouloir être moi. Parce que tout est trop dur ou trop compliqué dans sa vie.

    Bref… je me suis étalér je ne sais plus pourquoi.

    Bises

    Répondre

    • jaoni

      15 mai, 2019 à 12:51

      Purée chouchou… C’est exactement ce que je ressens alors tu t’es étalée pour nous deux

      Dernière publication sur Carnet de route : Une vie d'esclave

  7. jaoni

    15 mai, 2019 à 9:55

    Coucou,
    C’est pas une mauvaise idée de garder le double endormi pendant un petit moment encore vu que c’est lui qui se prend les aspects du liens que toi consciente tu ne peux pas encore intégrer, il traduit petit à petit pour toi.
    Le lien a ceci de drôle c’est que l’autre sent bien les étincelles de prise de conscience de l »endormi » mais attend une communication claire et consciente quelque soit le moyen utilisé
    Je crois bien que comme Camille je vais faire une article pour expliquer cette étape. Ce n’est pas simplement quand l’autre devient conscient, ça y est c’est banko on va acheter la robe de mariage.
    En tout cas j’attends que tu me dises en détails comment tu as répondu et on a dit pas de grue ni de lapin loool
    Belle journée

    Dernière publication sur Carnet de route : Une vie d'esclave

    Répondre

  8. Marianne

    15 mai, 2019 à 7:56

    Bonjour Sylvie! je comprend ce lien, l’amour dont tu parle pour le ressentir aussi dans certain de mes rêves, avec ce vide au réveil lol. Ma question est peu être bête, mais comment donner une réponse si on a pas de control sur nos rêve? Par le lien énergétique? sa se passe comment?
    Bonne journée.

    Marianne

    Répondre

    • crystallia

      15 mai, 2019 à 18:24

      Coucou Marianne,

      Je pense qu’il suffit de t’adresser à lui, en parlant de ce que tu ressens vraiment tu t’exprimes avec ton cœur et ces énergies-là devraient lui parvenir.

      Bise ;)

    • Marianne

      16 mai, 2019 à 7:52

      Merci pour ta réponse. Bonne journée ;)

  9. passeuse

    15 mai, 2019 à 7:22

    Bonjour Sylvie

    Et voilà, tout arrive ,à qui le veut bien.
    Bientôt le dénouement , d’ici quelques temps….
    L’ amour véritable!
    Bien longtemps que je voyais cet état de fait pour toi_ pour vous deux.
    Déjà , dès le début du désert , j’avais compris le lien qui nous unissais avec mon mari et très vite aussi, en parallèle, j’avais compris pour toi aussi.
    Sachant combien cet Amour est beau ( le mot est bien faible pour le décrire), c’est cet énergie là qui m’a porté tout le temps où j’ai soutenue mon mari.
    Je savais donc l’ampleur de cet amour et combien, je serai heureuse de voir que tu le recevrais aussi.
    Tu le mérite bien Sylvie Et ton autre aussi .
    J’en profite encore pour te remercier sincèrement pour toute l’aide que tu m’as apporté ainsi qu’à tes guides.
    Sans vous tous , je n’en serai pas là aujourd’hui.
    Et merci aussi à tous les échanges avec les uns et les autres.
    PLus qu’un blog , un formidable vivier d’échanges, de partages, d’amour avec toute la complexité d’être humain que nous sommes .
    Et Sylvie, maîtresse haut de gamme du jeu, avec un immense savoir faire, rempli de gaieté, joie,humour, beauté, créativité ,piquante aussi mais bouleversante de sincérité et de fraîcheur.
    Générosité et amour de ses guides sont la quintessence de ce blog qui je l’espère continuera encore longtemps.
    bises à tous

    Répondre

  10. Anna

    15 mai, 2019 à 6:34

    Bonjour Sylvie

    Pourquoi remettre aux lendemains ce que l’on peut faire le jour même ?
    L’amour véritable met qui a genoux ? L’ego ou l’âme ? Ça me fait penser à la carte du tarot La tour. C’est clair que ça va faire drôle surtout quand on a choisi de faire volte-face au choix d’incarnation du départ mais ça ne fera pas mal à ce que j’ai cru comprendre.
    Je regarde différentes chaînes de tirage de tarot en lien avec l’astrologie (tu es Cancer, c’est mon ascendant) et aussi une ou deux chaines sur flammes jumelles dont une indiquée par Carène (pour dire que j’ai plus confiance que pas de l’intox). Ce qui m »étonne c’est combien tu es en phase dans la trame de tes articles avec ce que j’entends, les énergies ambiantes et vers quoi elles nous portent si on veut bien se laisser faire, lâcher prise. Pour moi cela illustre combien tu ne luttes pas avec la Vie (ou très peu) avec ce qui est et donc ça arrive.
    La pause, la grande inspiration avant le grand saut est aussi de mise dans ces lectures alors, j’ai répondu à ma question du début lol :)

    Merci d’être toi. Je me dis que l’amour véritable sur terre existe bien. C’est encourageant et réconfortant dans le fond même si je n’en suis pas la directe bénéficiaire. Ça me touche. Bonne journée Sylvie.

    Bise !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Les pieds dans l’eau

Bonjour à tous, Je sais que pour beaucoup d’entre vous, c’est l’hiver. J…