Accueil Spiritualité Mon épopée

Mon épopée

12

Mon épopée  5wcc

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu n’as toujours pas raconté ton périple à tes lecteurs. », me dit Gabriel.

Est-ce nécessaire ? J’ai dit que le voyage avait été épique.

« Mais encore ? »

On a pris l’avion tôt dans la matinée pour rejoindre Saint Martin. L’escale était destinée à récupérer une partie du groupe et à nous faire économiser sur le prix du trajet, selon l’agence de voyage.

On a passé une bonne partie de la journée à Saint Martin et dans l’après-midi on s’est rendu à l’aéroport situé en partie Néerlandaise pour embarquer vers Miami. Sauf que, tout le monde embarquait sauf nous. Je ne comprenais pas.

Je me suis approchée et j’ai appris que le vol suivant, Miami-Los Angeles (LAX) était annulé. 

Après pourparlers, American Airlines (AA) nous envoie bien à Miami en nous disant que sur place on prendra l’avion pour New York Kennedy (NYK, l’aéroport situé dans la ville).   

Arrivé à Miami, on est obligé de se soumettre à la procédure d’entrée du territoire et de donner nos empreintes. Je ne trouve pas cela normal mais au moins les miennes passent. D’autres apparemment ont le bout des doigts abimés et doivent composer avec l’agent des douanes…

Tout cela nous fait perdre du temps et on doit courir pour avoir l’avion suivant, mais heureusement AA nous attend.

Il est plus de minuit lorsque nous arrivons à NYK. Une hôtesse apparait et nous emmène au travers les nombreux couloirs de l’immense aéroport au comptoir d’AA. Où on nous dit qu’on va nous envoyer à l’hôtel passer le reste de la nuit.

Il est déjà 5h du matin quand une nouvelle hôtesse fait son apparition. Je ne m’étends pas sur le confort des sièges de la salle d’embarquement, je pense que vous vous doutez…

Je n’ai pas besoin non plus de vous indiquer que je n’ai pas fermé l’œil. Passons.

La nouvelle hôtesse nous annonce que l’on peut nous conduire à l’hôtel mais que nous devrons être de retour pour 7h du matin. Tout le monde est trop fatigué pour s’énerver. On se contente de prendre les tickets de 12 dollars qu’elle nous remet pour aller acheter de quoi manger et boire dans la seule boutique ouverte de l’aéroport. Sauf que personne n’avait attendu 5h du matin pour acheter à manger.

Car j’ai oublié de préciser, on ne nous avait pas servi de repas sur les deux vols déjà effectués. Il y a plusieurs catégories de billets en classe éco chez AA, souvenez-vous en si vous voulez voyager avec eux.

N’oubliez pas de choisir un billet avec repas. Certes, ce sera plus cher. Mais vous avez le choix, sur les compagnies Nord-américaines, les collations sont payantes. Et toutes pleines de gluten…

Bref, pas d’hôtel donc. On nous annonce qu’AA n’est pas en mesure de nous faire voyager, il faut se rendre au comptoir de Delta Airlines, de l’autre côté de NYK. Bien sûr, c’est AA qui paiera.

Donc on prend l’ensemble de nos affaires et on traverse l’aéroport. Il faut prendre un train au passage après avoir pris un ascenseur. 

Une fois chez Delta, on nous dit ne rien savoir. On retraverse l’aéroport pour retourner chez AA. Qui nous renvoie chez Delta.

Les pourparlers commencent. S’éternisent. Le vol de 7h30 part sans nous. On voit même les comptoirs de Delta fermer les uns après les autres.

AA n’a pu se mettre d’accord avec eux mais ils ont une solution. On va partir avec United Airlines (UA). Deux bémols, ils sont obligés de scinder le groupe en plusieurs car ils ne peuvent nous faire partir sur le même vol.

En outre, UA n’est pas basée à NYK. Il faut se rendre dans le New Jersey à New Ark. C’est AA qui nous offre le bus et le trajet.

Sauf que, il y a déjà une heure entre NYK et New Ark à vol d’oiseau. Or NY est la plus grande ville des USA. On peut le dire, c’est également la ville des embouteillages.

Et on en prend un superbe pour sortir de la ville. La balade était sympa ceci dit…

Arrivé à New Ark, il y a un monde dingue et une queue littéralement indécente devant les comptoirs d’UA. Je ne parle pas de la queue pour embarquer. Du moins, pour passer les contrôles. Je n’avais encore jamais eu droit aux chiens renifleurs, je n’ai pas hâte de revivre l’expérience.

Bref.

Ceux qui devaient prendre le vol de 13h ratent l’avion. Ceux du vol de 14h embarquent et mon groupe suit à 15h. Par contre, on attend trois quarts d’heure pour décoller. Car il y a une tempête en approche. Non je n’en rajoute pas volontairement.

En plus il y a 6h de vol entre NY et LAX.

Arrivé à LAX, la première journée du circuit disparait dans le coucher de soleil. Cette journée que j’aurais dû passer à visiter LA.

En outre, ma valise est cassée. Une fois de plus, bref.

Il s’avère à ma grande surprise que mon groupe est le premier arrivé. Ceux de 14h ont dû rester au sol 3h. L’approche de la tempête a bouleversé les plannings.

Ceux de 16h ont eu du retard. Ils ont pris une partie de la tempête.

On va au restaurant. Sans ceux de 13h qui sont finalement partis à 19h. Et qui se sont mangés la tempête. 

On leur a pris des plats à emporter.

Voilà, comme vous pouvez le constater, c’était réellement épique. Ca fait des souvenirs.

La prochaine fois je vous raconterai le retour. C’était sympathique aussi.   

« Vous avez rattrapé la journée à LA, tu as même eu le temps de faire des achats chez Zara à Hollywood. »

Lol oui ! 

« Et le Grand Canyon valait le déplacement. »

Définitivement !

« On racontera le retour puis on restera sur le positif ? »

D’accord, merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Fin d’un voyage

    Bonjour à tous, « La fin de la semaine amène parfois de beaux cadeaux à l&rsquo…
  • Le ciel, le soleil et la mer, toujours…

    Bonjour à tous, Je n’ai pas pris le temps d’aller admirer un coucher de soleil…
  • Épilogue !

    Bonjour à vous, Alors finalement suite à réclamation pour le vol annulé American Airlines …
Charger d'autres articles liés
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • La cime des arbres

    Bonjour à tous, Alors, « l’amour et le travail sont liés » sig…
  • Toujours du temps

    Bonjour à tous, « Eh bien, belle enfant, tu cours après le temps ? »…
  • Une journée dans ma vie ?

    Bonjour à tous, « Alors, tu n’es pas tentée par le fameux article, une jo…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

12 Commentaires

  1. Marianne

    25 juin, 2019 à 10:52

    Coucou!
    Houla! que de péripétie effectivement! Moi je viens de rentrer c’étais beaucoup plus calme de ce coté. Après on étais un petit groupe (24) mais c’étais compliquer car certain refuser de faire autre chose que ce qui était notifier sur le descriptif de voyage même si le climat ne le permettez pas…Malgré tous j’ai vu plein de beaux endroits fait de très joli photo qui n’ont rien a voir avec les tiennent car il n’y avait plus de neige ;) .
    Bonne journée.Biz
    Marianne

    Répondre

    • crystallia

      25 juin, 2019 à 10:59

      Coucou Marianne,

      Mais j’adorerais voir tes clichés de Bryce Canyon sans la neige.

      C’est un endroit tellement beau !

      C’est dommage pour les personnes rigides mais j’espère que toi tu as su bien profiter !

      Bise ;)

    • Marianne

      25 juin, 2019 à 12:44

      Coucou! Pas de soucis j’essaierai d’en mettre ne en message des qu’elles seront triées ;)

  2. Dodie

    22 juin, 2019 à 19:17

    Hello

    C’est dû aux manipulations énergétiques de la tierce personne ?

    ♥️

    Répondre

    • crystallia

      22 juin, 2019 à 20:40

      Coucou,

      Eh oui !

      Bise ;)

    • Strawberry

      22 juin, 2019 à 23:34

      N’empêche, il fallait quand même une sacrée puissance pour le lancer son sort… lol !

      Enfin j’dis ça…j’dis rien.

      Bises !

    • crystallia

      23 juin, 2019 à 3:31

      Je l’ai fait lever son sort. Et je lui ai évité le retour dû à l’échec.

      J’ai de la puissance aussi.

      Bise ;)

    • Strawberry

      23 juin, 2019 à 20:03

      Hahahahaha

  3. crystallia

    20 juin, 2019 à 21:12

    Coucou !

    Ben maintenant ça me fait rire !

    Gabriel a raison, autant rester sur le positif.

    De toute façon, ce qui est passé est passé.

    Bise ;)

    Répondre

  4. passeuse

    20 juin, 2019 à 17:04

    Bonjour Sylvie

    Franchement, devant un voyage si épique, je suis éberluée.
    Tant de déconvenues, ça me donne à réfléchir.
    Heureusement , tout fini bien!
    On peut aussi s’asseoir un moment sur la jolie barrière et admirer le paysage le temps que tout rentre dans l’ordre
    Bonne soirée

    Répondre

  5. Emilie

    20 juin, 2019 à 11:02

    Coucou Sylvie,
    Quelle aventure ! J’ai souvent remarqué lorsque quelque chose commençait mal, cela continuait à mal se passer jusqu’au final. Je comprends que tu aies trouvé superflu le tour en hélico après toutes ces déconvenues aériennes. Je me souviens des files d’attente à NY pour passer la douane et c’est vrai que l’on se demande si on ne va pas rater son avion.

    Répondre

  6. Anna

    20 juin, 2019 à 6:25

    Bonjour Sylvie

    Je t’ai lu jusqu’au bout ! Je suis claquée ! :/ Tout ça c’est la faute du chasseur ?
    Ça ne me donne pas le goût de voyager….mais il y a tes photos alors ….faut voir.

    A la vue de celle-ci je me suis dit :  » ah enfin quelque chose à se mettre sous la dent dans le désert… Voyons voir…oups ! Une barrière….bon ben assoyons-nous un instant » ….belle photo d’illustration en fait. Oui Gabriel restons positif
    et…. courageux !

    Belle journée à toi Sylvie.

    Bise !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Et vogue le navire…

Bonjour à tous, L’heure des vacances a sonné, je pars en croisière explorer la Caraï…