Accueil Spiritualité Merveilleux paysage

Merveilleux paysage

7

Merveilleux paysage gflr

Bonjour à tous,

Elédahiel j’ai plein de questions !

« Je t’écoute, ma belle enfant. »

A partir de quel âge est-ce qu’on est vieux ? Et comment on sait qu’on l’est ? Et pourquoi est-ce qu’il faut qu’on soit vieux ?

Est-ce que tout le monde fait automatiquement des bilans ?

« Tu n’as toujours pas fait de premier bilan toi. »

C’est quand l’âge du premier bilan ?

« Entre 30 et 33 ans pour beaucoup d’entre vous. »

Ah bon ? Pourquoi ?

« Parce que souvent vous êtes en couple depuis un moment et vous savez ce qui tend à s’installer, de votre fait. Ou alors vous pensiez avoir posé des fondations et pour X raisons, vous ne parvenez pas encore à bâtir. »

Moi je cherchais encore ma route dans le désert. C’était trop tôt. 

Des fondations tu dis ? Je vois bien deux trois outils là par terre, mais on dirait que le mode d’emploi n’est pas fourni avec…

Tu le vois quelque part ?

« Cela fait longtemps que tu as les outils. As-tu trouvé le terrain ? Sais-tu déjà ce que tu veux construire ? »

J’ai construit une route moi ! Elle est là quand je me retourne ! Et il y a plein de gens qui marchent dessus !

Ce sont les bâtiments que je ne sais pas construire…

« Tu ne peux pas être affairée à la construction d’une route et à celle d’un immeuble en même temps. »

C’est vrai. Mais maintenant j’ai une brouette pour les outils.

« Il te faut le bon terrain et le projet. »

Tant de choses ! Un projet tu dis ? 

« Une fois que tu auras trouvé ton terrain, tu verras naitre le projet viable. »

Ah…

« On dirait que ce n’est toujours pas l’heure du bilan. »

Donc ça peut être tard ? Quand on est vieux !

« Quelle est donc cette crainte infondée ? Tout ira bien pour toi. Tu obtiendras ce que tu voudras. C’est tout ce qui compte.

Continue de construire tranquillement ta jolie route bien large. Si ça se trouve, tu y es sur ton terrain, c’est juste que tu ne le sais pas.

Tous ces outils dans cette brouette…

Pose-la un peu. Cesse de vouloir aller vite. Regarde le paysage, merveilleux paysage doux et calme. Respire et sois contente.

Tu vas atteindre 39 ans sans avoir eu besoin de faire un bilan. 

Tu apprendras que ce n’est pas si courant. Puisses-tu rester longtemps encore aussi innocente. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)       

  • Être ou regretter ?

    Bonjour à tous, Aujourd’hui je suis contente, je me suis composée un joli look avec une to…
  • Un mois après

    Bonjour à tous, Cette semaine, cela fait un mois que j’ai repris le travail.  Je sui…
  • Premier bilan

    Bonjour à tous, « L’heure est venue de te poser un peu et de te demander …
Charger d'autres articles liés
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Notre Capricieux

    Bonjour à tous, Cette semaine nous avons perdu notre merveilleux, notre adorable, notre ma…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Déconstruire et construire

    Bonjour à tous, Ah quelle semaine on vient de passer Chouchou et moi ! On a fait le carrel…
  • Sentir sa présence

    Bonjour à tous, C’est dans les moments de perte, de deuil que l’on saisit clairement l’int…
  • Sous un arbre, derrière l’église

    Bonjour à tous, A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers c…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. crystallia

    28 juin, 2019 à 2:27

    Coucou,

    Age ain’t nothing but a number, chantait Aaliyah. On dit ça. Mais toutes les expériences et tout ce qu’on acquiert à l’intérieur, ça compte non ?

    Même si on ne se sent pas « vieux » on sait qu’on a vécu. Moi je sais que j’ai déjà vécu et en fait j’en suis contente. On sait les années même si clairement on ne les voit pas passer.

    On sait qu’on n’est plus exactement la même personne que 10 ou 20 ans auparavant et on sait pourquoi aussi.

    On sait qu’il y a des choses dont on ne veut plus et pourquoi d’autres sont plus importantes aujourd’hui qu’il y a quelques années.

    On sait que les nuits blanches passent moins bien qu’à 20 ans.

    On sait que le plus tard dont parlaient les médecins au sujet de l’anémie qui serait moins facile à ignorer est là.

    On sait que l’on saisit nettement mieux la portée d’un choix, puisse-t-il être anodin.

    On sait qu’il n’existe pas de choix purement anodin.

    L’âge ne se résume pas à un chiffre, c’est surtout ça je pense. Un chiffre ne signifie rien si on le réduit à cela.

    Mais tout ce qu’on est devenu, tout ce qu’on a vécu, ce qu’on a réalisé, tout cela compte.

    Et soyons réalistes, tout cela a pris du temps.

    Je réalise pourquoi être vieux n’est pas négatif. Et pourquoi cela arrive finalement.

    Merci à tous pour vos partages.

    Bise ;)

  2. Emilie

    27 juin, 2019 à 23:59

    Bonjour Sylvie,
    La question de l’âge et de la vieillesse m’a effleurée il y a quelques jours et j’ai eu envie de relire les mots du jour de « la petite voix » d’Eileen Caddy. Le 19 juin, il est écrit : »As-tu peur de vieillir ? ou es-tu quelqu’un qui prend les choses comme elles viennent et qui sait et comprend que la fontaine de jouvence se trouve dans sa conscience ? Si tu gardes un mental jeune, frais et alerte, le vieillissement n’existe pas. Si tu as beaucoup de centres d’intérêts dans la vie et si tu jouis de la vie pleinement, comment pourrais-tu jamais devenir vieux ? Les humains se limitens eux-mêmes …..Bannis toute pensée de vieillesse! c’est juste une « forme-pensée » universelle qui est devenue si forte qu’elle est comme une noix très dure, difficile à casser… » je me posais ces questions à propos de mes cheveux blancs qui sont clairement un critère de vieillesse même si certains pensent que ce n’est pas naturel parce qu’ils sont trop blancs (comme si c’était une coquetterie…).
    Je crois que bien souvent on fait le bilan quand on est pas vraiment satisfait de son chemin alors c’est plutôt bon signe de ne pas en ressentir le besoin.

  3. Amandine

    27 juin, 2019 à 13:34

    Bonjour Sylvie
    Merci pour la belle route et J’adore ton non bilan et la toute dernière phrase .. c’est trop beau! comme disent les enfants

  4. Alexandre

    27 juin, 2019 à 12:32

    Bonjour Sylvie,
    Ah les bilans de vie cela peut être amusant ou très douloureux. Perso, a la mort de lucifer et Marie j’ étais plutôt dans la seconde catégorie. Maintenant je dirais la première. Certes, tout n’est pas parfait dans ma vie mais je l’aoprecie chaque jour un peu plus. Je suis un peu comme Michael Douglas (voir son interview sur TF1) , j’apprecie le temps présent. Vis ta vie et profite de la beauté de celle ci bises

  5. passeuse

    27 juin, 2019 à 9:27

    Bonjour Sylvie

    J’aime beaucoup tes réflexions ce matin!
    J’ ai fait un bilan une seule fois et c’est ce bilan qui m’a fait comprendre et fait prendre le chemin de mon éveil.
    A ce moment là, insatisfaction par rapport à mes attentes de ma vie sentimentale et matérielle.
    Ce fût salutaire!
    Depuis ,que j’ai défriché mon terrain et reconstruit ma maison, que les projets itinérant par rapport à mon couple, liés à mon travail ( matériel), mon projet de vie sont bien présent et continuent de s’étoffer, je ne ressent plus le besoin de faire de bilan.
    La vie s ‘écoule riche et satisfaisante, pleine de joie et bonheur.
    Déjà avant ma transformation physique, je n’avais pas l’âge que j’avais en vrai
    Et je ne l ‘ai toujours pas.
    Cet enrichissement personnel de tous les jours et de tous les instants gomme totalement les aspects liées au physique et à l’âge.
    Par ce qu’ils ne sont pas important _ seul compte le moment présent _ le vivre pleinement chaque jour, avec la joie , j’envie…….le désir…..
    Dimanche dernier,je suis allée avec maman à un vide grenier, suivi d’une ballade de la ville et d’une visite chez un glacier.
    Au vide grenier, maman rencontre une personne de sa connaissance, et cette personne de dire  » bonjour, tu me présente cette charmante jeune personne, qui est avec toi »
    Et ma maman de répondre  » c’est ma fille ainée »
    Et la dame de me regarder de bas en haut et de dire « mais quel âge tu as ».
    Et moi de répondre  » 47 ans madame.
    Mais dans ma tête , j’en ai 36.
    Elle me dit _  » et c’est bien l’âge que tu fais.
    Je dois dire que ça fait toujours plaisir mais la plus heureuse de nous deux, ce fût ma maman.

  6. Anna

    27 juin, 2019 à 6:04

    Bonjour Sylvie

    Tout ce brouillard ! …(photo)

    J’ai le sentiment que plus on est en contact avec son âme moins on a d’âge ce qui de l’extérieur peut paraître jeune. L’innocence peut-être…
    Parfois tu as la « voix » d’une fillette de 5 ans (ici par exemple je trouve), d’autre d’une grande prêtresse de 1000 ans et de temps à autres, rarement, celle d’une femme de presque 39 ans ! :)

    Je me faisais la réflexion ce weekend qu’on me donnait souvent 10 ans de moins malgré des cheveux blancs. Moi-même je ne saurais dire si 51 ans c’est vieux et je me trompe souvent en donnant mon âge que j’oublie tout le temps et bien avant mes 51 ans. Ça ne veut rien dire à mon oreille c’est un peu comme l’argent.
    J’ai fait la fête de la musique à Toulouse avec ma fille de 18 ans et sa petite bande d’amis étudiants qui en ont 20. Ceci sans me sentir décalée ni égale à eux non plus ; nous n’avons ni la même vie matériellement ni la même endurance physique lolll. C’était ce Quelque chose de commun qui faisait qu’on était bien ensemble. Ce qu’on appelle d’âme à âme. Un doux moment qui me laissait un peu perplexe.
    Je ne sais pas si j’ai déjà fait un bilan… je sais que j’ai pu me sentir insatisfaite de ce que je vivais (ça m’arrive encore) et faire en sorte que ça change. C’est ça ? Ben je dirais que j’en fais tous les 10 ans depuis toujours…mais ça ressemble plutôt à des cycles ça non ?

    Belle journée à toi.

    Bise !

  7. Charline

    27 juin, 2019 à 3:40

    Bonjour Sylvie,
    Cela fait longtemps que je n’ai pas commenté, et là, j’en ressens le besoin.
    J’ai 22 ans et j’ai dû faire un bilan via une expérience théâtrale très intense qui a duré une semaine avec deux représentations publiques à la clef. Lors d’un jour de répétition, j’ai complètement craqué à cause du poids de mes souvenirs, de mon passé. J’ai compris avec le soutien des autres à quel point j’étais aimée et que je pouvais être moi-même sans me cacher. Que les autres étaient là pour moi. Ces personnes (professionnels comme amateurs), je ne les connaissaient pas la semaine d’avant et ils sont devenus parmi les personnes les plus importantes de ma vie.
    Autre chose, je ne comprends pas pourquoi pratiquement tous quadragénaires ou ceux qui commencent à avoir dans les cinquante ans se sentent vieux. Depuis toute petite, je suis consciente que mon identité ne se résume pas à mon corps, c’est une connaissance intuitive qui est devenu un savoir grâce à une expérience très forte vers l’âge de 10 ans où j’ai pu voir ma part divine (du moins, ce que j’étais capable de supporter à ce moment-là).
    Et récemment, je me ressens de plus en plus comme étant du Milieu, mais comme essence, je n’ai pas l’impression d’être un ange. J’avance doucement dans mon cheminement.
    Belle journée.
    Bises.

Consulter aussi

Les dangers du spiritisme

  Bonjour à tous, Aujourd’hui, suite à une demande de mes guides, je vais vous parle…