Accueil Spiritualité La cime des arbres

La cime des arbres

14

La cime des arbres h6nr

Bonjour à tous,

Alors, « l’amour et le travail sont liés » signifie en fait, trouve ta vocation ?

« Tout à fait ma douce enfant. »

Gabriel, si vous arrêtiez de parler de manière sibylline, tout serait tellement plus simple !

« Les messages passent lorsqu’ils doivent. C’est ainsi. Tu as conscience qu’à 20 ans tu n’avais aucune chance de la trouver ? »

Oui. Je l’avais déjà compris.

« Tu as conscience également que ce n’est pas pour rien que tu n’as pas pu achever ta cinquième année d’études ? »

Oui. En plus il m’a été dit clairement de 50 façons au moins que je n’avais pas pris la bonne voie.

« La voie du cœur. »

 Cela était moins clair !

« Parce que tu ne savais pas encore ce qu’il y avait dans le tien. »

C’est vrai.

« Vois la cime des arbres, si haute cime des arbres. Repense aux séquoias de Californie, penses-tu qu’ils aient atteint cette taille en quelques jours à peine ?

Il faut savoir se donner le temps de grandir, ma douce enfant. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Fichus panneaux indicateurs !

    Bonjour à tous, « Certains rêves sont plus explicites que d’autres. …
  • Passeurs et Receveurs

    Bonjour à tous, « Tu regardes toujours aussi facilement des films d’actio…
  • Le travail, évidemment

    Bonjour à tous, « Tu te souviens de cette copine étudiante qui était obsédée pa…
Charger d'autres articles liés
  • Ça va mieux

    Bonjour à tous, Je vais mieux aujourd’hui, j’ai bien moins mal au ventre. Je pense me reme…
  • Mea culpa

    Bonjour à tous, Bon, il s’avère que ce mal de ventre dont je vous parlais l’autre jour est…
  • Ce qu’on veut pour soi

    Bonjour à tous, « Tu commences à aller mieux. », me dit Ariel. Oui. …
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Mea culpa

    Bonjour à tous, Bon, il s’avère que ce mal de ventre dont je vous parlais l’autre jour est…
  • Ce qu’on veut pour soi

    Bonjour à tous, « Tu commences à aller mieux. », me dit Ariel. Oui. …
  • Dur retour de vacances…

    Bonjour à tous, Bon, je suis malade. Une magnifique crise d’intolérance a enflammé m…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. crystallia

    19 juillet, 2019 à 11:27

    Coucou !

    Moi aussi j’aime cette histoire Johan.

    Et en fait j’aime la façon dont vous-mêmes percevez ce message.

    Pour moi il signifie surtout qu’il faut toujours croire en soi.

    Bise ;)

    Répondre

  2. Emilie

    18 juillet, 2019 à 0:02

    Bonsoir Sylvie,
    Une image vaut mille mot mais c’est quand même plus simple si la légende qui l’accompagne est explicite. Tes articles suivent un peu le même principe : chacun capte et reçois ce qu’il peut entendre ou traduire selon son coeur et son vécu. Ta photo ressemble à un dessin tellement les lignes sont nettes et l’ensemble construit.
    J’aime beaucoup les parallèles avec les énergies de la nature.

    Répondre

  3. passeuse

    17 juillet, 2019 à 18:31

    Merci beaucoup Johan, les histoires comme celle_ci me font irrémédiablement monter les larmes aux yeux.
    Merci du cadeau!

    Répondre

  4. Johan

    17 juillet, 2019 à 13:59

    Bonjour,

    Ton article m’a inspiré cette histoire. C’est mon cadeau :)

    Dans le village aux sept sources chaque eau a une vertu différente. Nombre de voyageurs n’hésitent pas a braver le soleil qui cloue et la végétation rase de la région aux collines pour y remplir leur gourde.
    Au pied de l’église il y a l’eau pure, qui prend différents goûts selon notre humeur. Elle a fait la renommée du village.
    La plus populaire reste cependant la source de l’eau douce qui caresse et laisse souvent un léger sourire. Elle est à côté de l’eau forte, bien utile pour les journées d’effort. Cette dernière a son succès aussi.
    Il y a la gracieuse eau belle qui rend contemplatif. Les fleurs aiment s’y accrocher ce qui la rend facile à repérer.
    L’eau cachée amuse beaucoup les enfants. Elle est source de plaisanterie avec les gens de passage qui se prêtent joyeusement au défi de la trouver. Elle est quelque part sous le sommet de la colline. On dit qu’elle ne se révèle que si l’on s’y rend seul.
    L’eau terre s’apprend à apprécier. Elle est prisée des anciens et des plus jeunes les soirs où l’on danse. Il est vrai que lorsque l’on sent son corps on veut naturellement le célébrer.
    La dernière source est la plus mystérieuse. Elle porte une inscription et son eau n’a pas de nom.
    Elle fait peur et fascine. Certain disent qu’elle rend fou, d’autres qu’elle n’a aucun effet.
    La vérité, les gens du village la connaissent. Ils boivent de son eau un peu régulièrement dès tout petit afin qu’un jour ils entendent eux-même le chant de la source. Celui qui a toujours était là sur l’inscription  » Ce qui m’inspire, m’expire ».
    (C’est l’eau du cœur qui une fois que l’on s’est trouvé nous jette joyeusement dans le monde car on est enfin sa propre source)

    Répondre

    • Heleneveil

      17 juillet, 2019 à 15:39

      Bonjour Johan !
      Magnifique histoire !!!
      Merci pour le partage

    • Johan

      17 juillet, 2019 à 20:07

      :)

  5. crystallia

    17 juillet, 2019 à 12:59

    Coucou,

    Trouver sa vocation pour moi n’a rien d’évident.

    Alors c’est vrai on pédale, mais on se demande jusqu’où.

    Puis on apprend à aimer le paysage qui défile…

    Merci à vous.

    Bise ;)

    Répondre

    • Heleneveil

      17 juillet, 2019 à 15:41

      Bonjour Sylvie,
      Merci pour tes partages, on apprend mieux à apprécier le paysage qui défile….

  6. Anna

    17 juillet, 2019 à 8:31

    Bonjour Sylvie

    L’amour et le travail sont liés… voilà des années que je me répète cette sentence sans parvenir à les concilier dans ma propre vie. Et, je me désespère. Bon, bon, maintenant c’est clair. Trouver sa vocation. Si n’était pas précisé que rien ne pousse en un jour mon désarroi aurait été abyssal. Merci par ce message de m’amener à regarder la canopée. J’admire le majestueux eucalyptus chez mon voisin qui surplombe mon jardin, l’humble érable du mien et son petit olivier dont je me demande si je le verrai grand et fort, un jour. C’est impensable de concevoir qu’ils furent à l’état de germe et qu’ils seront là après moi. C’est bien mon problème ! Le temps qu’il faut…
    Une vocation est-elle toujours celle de « la voie du Cœur » ?

    Belle journée à toi.

    Bise !

    Répondre

  7. passeuse

    17 juillet, 2019 à 8:12

    Bonjour Sylvie
    Qu’est ce que j’aime ses mes sages en image.
    Moi, ça me parle mais c’est vrai que je fonctionne beaucoup de cette façon.
    Je savais que Amour et Travail signifiaient trouve ta vocation.
    Par ce qu’il a fallu que mon mari me vois telle que j’étais, et me comprenne,, c’est à dire en laissant complètement
    tomber ses défenses, et donc que la confiance se répande en lui,.
    A ce moment précis, L’Amour a mon encontre a jailli tel un volcan de fleurs et en parallèle , il as pris soudain conscience de
    son gâchis par rapport à son travail où depuis plus de quinze ans, il n’a fait que subir brimades, harcèlement moral, injustice, jalousie….et heures dépassées et non payées, ni en congés ni en salaire…..
    A partir de ce instant, il a trouvé le courage d’aller voir un médecin pour qu’elle le mette en arrêt maladie cause burn -out et ce depuis de nombreuses années.
    Et il a également trouver en lui la force d’aller voir son patron pour lui dire qu’il ne reviendrai pas au travail et qu’il partait.
    Pour la première fois de sa vie, il a fait valoir ce qu’il voulait clairement , et a été intransigeant.
    Un mois après, il partait définitivement à notre plus grand soulagement à tous.
    Il a même trouvé pendant ce temps, un autre travail , pas loin de chez nous, mieux payé et au conditions de travail respectables et qu’il lui plaisait beaucoup.
    Puisque c’est suite à ce travail qui a duré un an environ, qu’il a compris ce qu’il aimerait réellement faire .
    Ce fût une sorte de tremplin.
    Un an après , il a quitté l’entreprise en très bon terme pour se mettre à son compte.
    C’est aussi à cette période que j’ai pu monter ma maison de soin avec mon mari.
    Je peux dire que personne dans la famille ne regrette cette prise de conscience salutaire.
    Belle jour née et …..merci
    cette photo est un enchantement
    bises

    Répondre

  8. jaoni

    17 juillet, 2019 à 6:59

    Coucou
    Quelle belle synchronicité !! On me dit que je veux certaines choses trop vite, que je veux en connaître alors que ce n’est pas l’heure et que je ne laisse pas le temps faire son travail.
    Belle journée :)

    Dernière publication sur Carnet de route : Fin de semaine au calme

    Répondre

  9. crystallia

    17 juillet, 2019 à 3:03

    Coucou,

    Merci à toi !

    Bise ;)

    Répondre

  10. Amandine

    17 juillet, 2019 à 2:00

    Bonjour Sylvie
    Mon papa parle comme Gabriel avec plein d’image et petite ça m’énervais un peu lol . Par exemple lorsque je posais trop de question, c’était genre Ne demande pas la marque du vélo.. tu pédales . Ou encore on ne construit pas une piramide sur du sable..ninin (ha bon??lol). Maintenant j’adore.
    En tous des cas Gabrielle a en plus un côté poétique dans toute sa sagesse.
    Aussi, Splendide ta magnifique photo .
    Bonne journée

    Répondre

    • Anna

      17 juillet, 2019 à 8:33

      @Amandine

      « Ne demande pas la marque du vélo, pédale. » J’adore ! Merci du partage.

      Bise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Où paissent les vaches paisibles…

Bonjour à tous, « On dirait qu’autour de toi certains arrivent à des tour…