Accueil Spiritualité Notre univers

Notre univers

6

Notre univers 1566944803-dp3

Bonjour à tous,

« Ce livre que tu lis actuellement te plait beaucoup. », me dit Gabriel.

Oui, un thriller prenant, je suis rentrée dedans tout de suite !

« Nous savons aussi que tu es décidée à recommencer à dessiner. Ou peindre. Tu vas acheter de l’aquarelle ? Il y a de petites boites intéressantes à la boutique. Elles ne sont pas chères et parfaites pour se faire la main. »

Je les ai vues oui. Je vais faire des mandalas.

« Ce n’est pas urgent. Dessine ce qui te vient. »

Ah, encore ces drôles de dessins médiumniques ? Et ils ne peuvent pas prendre la forme de mandala ? Parce que c’est ce que j’ai en tête maintenant.

Et c’est ce que j’ai envie de faire.

« Essaye. Mais si tu acceptes un conseil, laisse venir. »

De toute façon, c’est toujours très abstrait ce que je fais. A une chose près. Pourquoi est-ce que j’ai souvent envie de dessiner des bateaux ?

Je ferais bien un bateau là maintenant. Et la chose comique, c’est que je ne sais pas dessiner…

Et plus le temps passe, moins j’ai envie d’apprendre. J’ai seulement envie de faire.

« Tu vas faire un nouveau dessin ? »

Oui. Ce soir ou demain.

« Et puis un jour, tu les montreras, comme tes photos. D’accord ? »

Oui, je suis d’accord. Il faut s’exprimer. De toutes les manières dont on est capable de s’exprimer. Je l’ai réalisé.

C’est très important en fait de pouvoir se montrer. Pas juste ce qu’on est à l’extérieur, mais qui on est à l’intérieur, notre univers.

C’est cela qu’il est important de montrer, notre univers.

C’est la connaissance et la reconnaissance de cet univers qui nous permet de nous sentir Etre. Et qui permet de s’éloigner du besoin en tant que notion.

La reconnaissance et la connaissance de notre univers nous permet de savoir comment nous nourrir efficacement. Comment rayonner. Quel chemin prendre.

Pourquoi s’ancrer et continuer de vivre en appréciant chaque journée.

Explorer son univers prend du temps car il est si vaste qu’une vie ne peut jamais suffire. Mais c’est justement ce qui est magnifique.

C’est là le véritable don qui nous est fait dans l’incarnation.

C’est dans la foi que l’on s’en rend compte. 

Connaissance et reconnaissance de ce qui est en soi comme de ce qui est plus grand que soi.

Notre univers.

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Mes trois vœux

    Bonjour à tous, « Tu as écrit ta lettre, tu en es contente ? », me d…
  • Crée un nouveau chemin

    Bonjour à tous, « Ainsi que nous te le disions hier, la Lumière c’est la …
  • Deux flammes

    Bonjour à tous, « Tu te souviens de ce que te disaient certaines copines quand …
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. Cel

    31 août, 2019 à 10:09

    Coucou Sylvie,

    J’espère que tu as passé de bonnes vacances et que tu es bien remise de ta crise d’intolérance.
    J’aime beaucoup cette photo et cet article ! Je n’avais jamais considéré ça sous l’angle d’un « univers », j’aime bien cette idée.

    Bon we, bises

  2. Amandine

    29 août, 2019 à 0:55

    Bonjour Sylvie
    Est ceci la profondeur Sylvie ? La connaissance et la reconnaissance?
    Ça fait étrange lorsque cherche a s’ouvrir après une longue période de recherche de soi dans la solitude. Toutes ces énergies à gérer à abandonner pour créer ce qui se rapproche le plus de ce que l’on est. c’est exigeant je trouve. Une minute on rigole l’autre on pleur et puis le chemin brumeux qui s’eclaire que de l’intérieur et tout reprend se place.
    C’est marrant cette envie de bateau. Moi, se sont les fleures qui me donnent l’allant de prendre le crayon pour éventuellement dévier sur une autre idée. Mais ton récit me dit qu’il est bon d’oser il y aller.

  3. passeuse

    28 août, 2019 à 11:54

    Au plaisir de découvrir tes oeuvres, un jour , peut-être….
    Le reflet de ton âme_ si inspirantes et lumineuses….
    bises

    • Larche

      28 août, 2019 à 14:23

      Bonjour sylvie je suis tombée sur ton blog par hasard et je dois avouer que c’est très intéressant et que je my retrouve assez facilement , ça a un coté fascinant mêlé à un coté un peu effrayant .mais jm bien.bonne journée a toi

  4. Anna

    28 août, 2019 à 10:17

    Bonjour Sylvie

    Cet article me fait chaud au cœur… et m’inspire pour ma propre créativité.

    Je me demande : comment vois-tu un bateau toi ? Comment tu le dessinerai selon TES perceptions au-delà de ce que tu vois comme tout un chacun, comme tu le verrai avec tout qui tu es, aujourd’hui. A chaque jour peut-être un bateau différent… ça me plairait de voir tes bateaux un jour. Comme tes photos.
    Pour moi un bateau, c’est le pont d’un navire, la nuit, une enfant de 5 ans endormie sur les jambes de sa mère assise au sol, qui l’entoure de ses bras malgré le mal de mer de la houle et le mal au cœur de mère seule. C’est un certain voyage vers la Corse.
    C’est aussi celui de Polanski, ressemblant un peu à celui de ta photo, bateau de pirates, qui est resté quelques temps, à l’époque où j’y vivais, amaré au vieux port de Marseille.

    Belle journée à toi

    Bise !

  5. passeuse

    28 août, 2019 à 6:46

    Bonjour Sylvie
    Exactement!
     » La reconnaissance et la connaissance de notre Univers nous permet de savoir comment nous nourrir_ Comment rayonner Quel chemin prendre »
    Quelle belle phrase !
    Tout est dit:
    En ce début du mois d’aout, m’est venue l’idée de fabriquer des colliers avec une sorte « d’amulette » en bois pour mes patients.
    j’ a constaté que pendant une phase de guérison, ils avaient besoin d’ancrer dans la matière des pensées positives , des affirmations comme par ex.si on est en train de travailler sur la confiance en soi_ je prépare un collier avec une amulette sur « je crois en moi » .
    Je ne sais toujours pas dessinée, non plus mais je me laisse porter par l’énergie que je ressent et toujours un dessin me vient en tête correspondant avec ce que je veux transmettre.
    Je me suis offerte de beaux crayons , et j’ai acheté de jolies rubans correspondant à la couleurs du message que je veux faire passer.
    J’en ai déjà dessiné quelques jets et ils me plaisent énormément.
    ET j’ai un très bon retour….
    A suivre donc.
    J’ai pleins d’autres idées..
    C’est fou ce que l’on peut faire en ayant la reconnaissance et la connaissance de notre Univers et la Foi en soi.
    DE temps en temps, j’aime me retourner en arrière et Mon Dieu, c’est fou…
    Mais tellement beau et merveilleux à la fois…
    Belles jour nées de reconnaissances et connaissances à toi et bons moments de créativités à toi Sylvie

Consulter aussi

Bien quand même

Bonjour à tous, « Alors, tes cousines n’annoncent toujours pas leurs fian…