Accueil Spiritualité En mode, je suis une surdouée

En mode, je suis une surdouée

4

En mode, je suis une surdouée 58hu

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu es en mode je suis une surdouée ? », me demande Elédahiel.

Mais non voyons. Je réfléchissais simplement à une situation.

« Toutes les situations peuvent trouver une explication sur le plan intellectuel. »

Exactement, il suffit de collecter les données et de les mettre à plat afin d’analyser. Et ainsi on comprend.

« On peut expliquer ce qui définit un comportement que l’on n’a pas expérimenté et qui était jusque là inconnu de soi. »

Voilà.

« Sans se tromper. »

C’est ce que je dis, il suffit de collecter les données et de les analyser.

« Ensuite on peut observer ce même comportement autour de soi. »

Voilà.

« Comprendre sans empathie, juste avec l’intelligence. »

Je suis obligée de faire comme ça quand je suis face à ce que je ne connais pas du tout. Ou ne reconnais pas.

L’empathie me gêne dans un cas comme ça. La réflexion permet de décortiquer sans se plomber. Réunir ensuite les deux offre la vue d’ensemble grâce à laquelle apparait tout le paysage sans que les émotions ne me plombent.

J’aime bien faire comme ça.

« Pourquoi tout le monde ne fait pas comme ça ? »

Je ne sais pas, chacun fait à sa façon.

« Certaines personnes sont désemparées face aux comportements de tiers. »

Moi aussi je connais ce problème. C’est pourquoi j’ai besoin d’analyser.

« Toi tu sais le faire tout en restant dans la situation. »

C’est précisément pourquoi je le fais, parce que je ne peux pas toujours sortir de la situation.

C’est compliqué parfois de comprendre le comportement des gens. A priori du moins et surtout quand on est aussi sensible et émotif que moi.

L’intellect est un allié très apprécié alors.

Il permet de tenir compte du fait qu’il y a toujours plusieurs angles de vue à une situation.

« En mode je suis une surdouée donc. »

Pourquoi tu dis ça ?

C’est simplement que je n’aime pas les pourquoi. J’aime les réponses. C’est pour ça que j’ai créé ce blog je te rappelle, parce que j’aime les réponses.

« Tu aimes les solutions. C’est parce que tu avais besoin de comprendre ton propre éveil en réalité que tu as créé ce blog.

C’est parce que tu as besoin de faire plusieurs choses à la fois que tu en as un second.

C’est parce que tu t’ennuies intellectuellement que tu veux un nouvel emploi.

Ce que tu aimes ce sont les solutions.

Tu sais pourquoi tu n’aimes pas les histoires d’amour à l’eau de rose ? »

Oui, je ne comprends pas ce besoin de rester face à des pourquoi quand il est possible de tourner la situation dans un autre sens afin de pouvoir l’observer sous un autre angle.

De  cette façon-là on peut voir le feu, ou non. Je n’aime pas quand c’est non.

« C’est difficile de n’avoir rien qui stimule l’intellect ? »

Oui.

« Cela t’arrive-t-il souvent ? »

Non.

« Qu’est-ce qui est mieux, Disneyland ou le musée ? »

Ni l’un ni l’autre. Il n’y a pas qu’une bonne façon de se distraire ou de se cultiver.

« Les documentaires, c’est mieux que les films ? »

Ca dépend. J’ai détesté celui sur les Bermudes. Quel affreux documentaire inutile qui n’apportait aucune réponse !

Ca dépend donc.

« Parler de la pluie et du beau temps pour se mettre en avant ? »

Ca me saoule.

« L’intellect sans spiritualité ? »

Vide de sens. Comme l’intellect sans l’empathie.

Il faut savoir se servir des trois. Allier les trois.

« Comment conduis-tu ? »

En étant dans la lune.

« Pourquoi n’es-tu pas concentrée sur la route ? »

Je ne peux pas sauf si je suis fatiguée. Vraiment fatiguée.

« Pourquoi n’as-tu pas d’accident tous les 4 matins ? »

Je vois la route et tout ce qui se passe. C’est juste que je suis dans la lune en même temps.

C’est comme avec la médiumnité, ici et ailleurs à la fois.

« Quand es-tu parfaitement là, parfaitement en phase, quand est-ce que tout converge ? »

Quand je prends des photos, quand je crée, quand je pratique en tant que médium.

Ou quand je me trouve face à un défi intellectuel.

« Ce que tu aimes. »

Oui.

« Tu comprends le mode, je suis une surdouée ? »

Je comprends surtout pourquoi tu l’appelles comme ça. Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

  • Ce que sont les travaux

    Bonjour à tous, Alors Fleur, tu voulais savoir ce que sont les travaux. Il s’agit pr…
  • Sans attente

    Bonjour à tous, « Tu as hâte de recevoir ta cousine et sa famille chez toi ?&nb…
  • Les émotions des tiers

    Bonjour à tous, « Bon, tu sais ce que c’est que de ressentir les émotions…
Charger d'autres articles liés
  • Sous la brise légère

    Bonjour à tous, Afin de solutionner un problème j’ai fait appel à Chouchou, qui m’a donné …
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Acceptation de soi

    Bonjour à tous, Cette semaine j’ai écrit un article. Qui s’est évaporé quand j’ai voulu le…
  • Continue de créer

    Bonjour à tous, « Alors comme ça tu es la seule à avoir un bol à la maison. », me fait rem…
  • Histoire personnelle

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et le dentiste m’a fait faux  bond… « Cela ne …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. crystallia

    5 septembre, 2019 à 11:14

    Coucou,

    Franchement, Elédahiel m’a bien aidé à comprendre mon propre chemin.

    Surtout sous cet angle qui ne m’apparaissait pas du tout comme un angle un peu particulier.

    Ce qu’on connait est normal pour nous.

    Merci à vous.

    Bise ;)

  2. Amandine

    4 septembre, 2019 à 16:17

    Bonjour Sylvie,
    J’imagine que l’esprit étoilé n’apporte pas des meaux de crâne, car il ne reste pas bloque sur une situation..
    Alors si je comprend bien c’est oser aller au-delà de ce que l’on connaît.
    J’ai remarqué que souvent les esprits en étoiles s’ignorent intelligent. C’est ce qui fait doublement leur charme. Amuses toi bien Sylvie

  3. passeuse

    4 septembre, 2019 à 8:18

    Bonjour Sylvie
    Je me retrouve tout à fait dans cette approche _ci.
    Tout comme toi, je n’aime pas ne pas trouver de solution à une situation.
    Je suis donc en mode  » solution à trouver » très souvent.
    Par ce que peut n’ importe avec qui je parle , à chaque fois , qu’une situation s’expose, mon cerveau travaille.
    Bien entendu mon empathie, se déploie également.
    J’arrive heureusement à n’avoir aucun soucis avec elle.
    Et je travaille également avec ma médiumnité car je reçois alors des informations , de suite ou bien plus tard.
    Pour moi, c’est aussi facile que le fait de manger ou boire.
    C’est là et puis c’est tout.
    Mais je reconnais que j’aime être comme ça.
    Néanmoins, je sais très bien ne pas me faire accaparer par les situations et quand je veux , je les laisse _ pour pouvoir les reprendre plus tard.
    Par exemple, avant de dormir.
    Ce fût un apprentissage de pouvoir laisser_ pour pouvoir reprendre ensuite.
    Pendant longtemps, j’ai passé des nuits blanches à cause de ça.
    Tout s’apprend!
    ça me rappelle une phrase de ma fille avant hier , justement , on discutait d’une situation et la solution s’est rapidement imposée à moi.
    Ecarquillement des yeux de ma fille qui me dit « mais comment tu fais , je lui réponds , c’est venu tout seul.
    C’est comme ça, elle me dit  » mais comment tu fais pour analyser comme ça tout le temps, ça doit être dur »
    Je lui ai alors expliqué.
    Je te remercie et Elédahiel que j’adore
    Pour toutes ces explications_ je ne savais même pas que ça portait un nom
    Bises et belle journée à toi

  4. Anna

    4 septembre, 2019 à 7:34

    Bonjour Sylvie

    Eledahiel !?! Je craaaque ! Bonjour Eledahiel :)

    Je ne comprends pas pourquoi ce terme de « surdoué » surtout pourquoi garder celui-ci mais je comprends de quoi il s’agit et quel éclairage ! Je vois aussi pourquoi tu n’as pas admis ce terme tout de suite.

    En tous cas, ca peut faire sacrément augmenter le pourcentage de surdoués ou le diminuer. Faut voir ; les dits surdoués classique ne le resteraient donc pas toujours dans cette définition !! Ou le deviendrait encore plus.
    Moi, je crois que je fais partie du lot des surdoués qui s’ignorent. Je ne me présenterai même pas à l’évaluation loll

    C’était une technique de camouflage contre l’adversité que j’ai généralisé à toute situation. Je commence à la trouver inutile. Mais, entre 0 et 6 ans je n’ai pas trouvé mieux. Et une petite de cet âge c’est tenace à garder ses trouvailles. Faut qu’elle soit grandement rassurée pour lâcher et jouer de tout son potentiel. Rien ne sert de lui rentrer dans le lard. Imagine-toi raisonner Neveu qui a décidé autre chose que ce que tu lui demandes et qui a peur de ce que tu lui demandes. C’est ce qu’on appelle l’enfant intérieur qui dirige pas mal notre égo dans le fond. Bref, je me comprends….lolll

    Merci toujours pour cela…mieux connaître toutes ses facettes, faire avec toutes, le mieux pour soi

    Belle journée sans lactose à toi.
    Bise !

Consulter aussi

Jusqu’à quel prix ?

  Bonjour à tous, Lauviah m’a proposé un jeu. « C’est un jeu un peu…