Accueil Spiritualité Pas de problème, pas de solution

Pas de problème, pas de solution

3

Pas de problème, pas de solution 9m5u

Bonjour à vous,

« Que voulais-tu savoir, enfant de Lumière ? », me demande Elénahiel.

Voilà, une de mes proches semble avoir atteint ce vilain état où les gens pensent, alors c’est ça la vie d’adulte…

Comment sort-on de cet état-là ?

« Ton amie et toi vous êtes bien amusées dans le jacuzzi de votre chambre d’hôtel ? »

C’était super !

« Et le  weekend prochain tu vois une autre amie, avec les enfants vous irez au zoo ? »

Je ne sais pas, je vais voir avec elle, je sais que Neveu aime bien un certain parc…

Je vais lui proposer d’aller là. 

« Tu vas aller au restaurant cette semaine ? »

Je pense, j’espère en tout cas.

« Et tu dois faire un peu de shopping. »

Comme tu dis, je dois. Il faut que je rachète des sous-vêtements.

« La vie peut être douce n’est-ce pas ? »

Oui.

« Comment ? »

J’ai compris qu’en fait il faut le vouloir. Et se la rendre douce. 

« L’hôtel avec jacuzzi, c’est toutes les semaines ? »

Si seulement ! C’est surtout quand une prime tombe du ciel !

« Tu pouvais la mettre sur ton compte épargne. »

Je pouvais, mais mon weekend aurait été moins sympa.

« Le weekend prochain sera aussi festif ? »

Ouh là, avec quel argent ? Lollll !!!! Moi une journée à la plage, à la campagne, ça me va. Quand j’ai je dépense, quand je n’ai pas je fais autrement !

En l’occurrence, je n’ai plus !

« Quand tu n’as plus tu ne restes pas chez toi à ruminer en attendant d’avoir à nouveau ? »

Il y a des gens qui font ça ? C’est dommage. Une journée pique-nique à la plage n’est pas ruineuse et s’avère toujours plus sympa que le plan ennui à la maison.

Même s’il pleut, je me gère. Moi je ne passe pas de weekend ou de soirée galère, je l’ai déjà dit. Ca ne m’arrive pas. Je n’ai pas assez de temps libre pour me morfondre de ne pas être occupée par le travail.

Quand je ne travaille pas, je m’arrange pour avoir des choses agréables à faire. 

« Eh bien pour répondre à ta question, là où il n’y a pas de problème il n’y a pas de solution. »

C’est ça ta réponse ?

« Entends enfant de Lumière, là où il n’y a pas de problème il n’y a pas de solution. Toi tu sais occuper ton temps libre par exemple. »

Merci Elénahiel.

Bonne journée à tous ;)

  • Processus

    Bonjour à tous, L’article que j’ai écrit hier n’a pu être publié, pire, …
  • Un beau weekend…

    Bonjour à tous, Bon, j’ai su pour quelle raison on s’en était pris à moi. L&rs…
  • Quelques nouvelles

    Bonjour à tous, Bon, j’ai toujours mal au ventre. Mais cette fois le problème vient …
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

3 Commentaires

  1. crystallia

    10 septembre, 2019 à 11:25

    Bonjour,

    Les transitions je connais bien aussi.

    Il faut les accepter, c’est ainsi que l’on peut toujours aller vers ce qui peut nous plaire.

    Je pense que c’est cela le premier pas important.

    Du moins pour moi c’est toujours ce pas-là.

    Bise ;)

  2. passeuse

    9 septembre, 2019 à 7:06

    Bonjour Sylvie.
    J’aime beaucoup  » pas de problème, il n’y a pas besoin de solution »
    Et décidemment, j’adore ta tes, photo(s) du désert.
    C’est aussi mon point de vue.
    Ou j’aime bien dire aussi « pourquoi faire simple, quand on peu faire compliquer »
    C’est à chacun de voir ce qui lui convient et de faire en fonction, avec ce qu’il a
    ou pourrai avoir.
    Il faut aussi se donner les moyens!
    Me morfondre,qu’elle idée!
    Alors que la vie peut -être si belle…..
    Dans mes conférences, c’est un sujet que j’aborde et je l’ai nommé
     » catégorie »: Se faire du bien
    Donc veut dire que l’on s’aime suffisamment pour faire tout ce que
    l’on peut pour être bien et épanoui.
    Parfois ça peut prendre du temps de s’en rendre compte mais le
    principal, c’est de s’en rendre compte.
    Ensuite, il n’y a plus qu’à trouver des solutions….
    Bise bella

  3. Anna

    9 septembre, 2019 à 5:53

    Bonjour Sylvie

    Tiens de nouveau le désert…

    Alors la formule de mon ami de jeunesse ne tient plus ? Pas de problème que des solutions devient pas de problème pas de solution ? Je peux faire confiance à la vision d’Elénahiel. Je pense.
    Aaah ! Les temps changent :) )
    Je m’adapte vite une chance mais de toutes façons l’ennui je ne connais pas c’est l’isolement, l’activité sans partager qui commence à me peser. Je me concocte pour cette année un planning avec des activités en associations, club etc.
    Ça reste une solution car être seule continue d’être un problème pour moi même si, au niveau spirituel, ça n’en est pas un.

    Belle semaine à toi.

    Bise !

Consulter aussi

Panne sèche ?

Bonjour à tous, « Alors, tu t’amuses ? », me demande Lauviah. …