Accueil Spiritualité Le départ du dernier enfant

Le départ du dernier enfant

7

Le départ du dernier enfant ou1p

Bonjour à tous,

« Alors, tu n’as pas pu écrire cet article hier, peut-être vas-tu y arriver aujourd’hui ? », me demande Sammael.

On dirait que maman est triste que je parte.

« Elle est triste que tu partes. »

Je ne vais pas loin. Mais ce n’est pas juste le fait que je parte, n’est-ce pas ?

« Nous t’avons toujours dit que nous pouvons t’aider à bien vieillir. Nous le ferons d’ailleurs.

Tu te souviens qu’il y a quelques mois tu sentais que tu étais heureuse, que tu avais compris comment te rendre heureuse, tout en étant célibataire ? »

Oui.

« Eh bien c’est à ce moment-là que nous t’avons dit, maintenant tu peux rencontrer quelqu’un. »

Je me souviens que je vous ai répondu, vous vous moquez de moi !

« C’est un ensemble de choses qui permettent de bien vieillir. Un ensemble de choses immatérielles tout aussi importantes que le fait d’avoir un toit et de quoi se nourrir correctement.

Connais-tu ce vide déplaisant qui se rapproche de vous à mesure que vous réalisez que vous avez déjà effectué une bonne part de votre route ? »

Non…

« Tu te dis que tu n’as pas envie de le connaitre. »

Tout à fait !

« Dans la vie, tout est affaire de choix mais sont-ils tous simples à faire ? Est-ce toujours si évident de se dire, je prends le prochain virage la route principale actuelle ne me convient plus, je n’aime pas le paysage qu’il y a devant ?

Est-ce toujours si facile de se dire, je suis à ma juste place, là où je ne peux être que le soleil ?

Est-ce si aisé à mesure que les années passent de réaliser que s’il y a moins de temps devant, il y a encore de belles années devant soi ?

Petite Sylvie qui a pris le temps d’apprendre à être bien seule.

Combien de personnes, objectivement, ont fait cela autour de toi ?

Combien d’entre vous se doutaient que la vie à un moment où un autre vous impose une forme de solitude ? A chacun d’entre vous.

Seule au milieu de la foule, tu connais. Tu es restée debout.

Ta mère connait aussi mais ploie sous le poids de ce vide déplaisant. Et la perspective de ton départ n’arrange rien, le départ du dernier enfant, celui qui oblige le couple à contempler tout ce qu’il y a à voir, le bon comme le reste.

Alors tu avais cru les médisances de ceux qui te disaient que tes parents devaient avoir hâte que tu partes ? Eh bien, tu découvres qu’il n’en est rien. »

Je savais qu’ils n’étaient pas pressés que je parte. Ca m’aurait fait drôle…

« Tu en parlais justement avec ta mère hier soir, personne absolument personne, ne fait qu’avancer dans tous les domaines tout au long de sa vie. Les pauses, les périodes de frustration, de stagnation et même les régressions ne sont pas anormales, contrairement à ce que nombre de jeunes adultes pensent. Voire même des personnes plus âgées que toi.

Ce qui est dur, c’est de réaliser que l’on ne voit pas le temps qui reste comme plein de belles choses à venir. »

Cela ne peut venir que de soi !

« C’est à chacun d’avancer pas à pas. Si tu l’as compris, tout le monde peut le comprendre aussi.

Car rien n’est réservé à une élite. Au contraire, tout est toujours accessible. »

Je vais le lui rappeler avant de partir ! Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)  

 

  • Lui souhaiter une belle route

    Bonjour à tous, J’ai faim. Et je me souviens de mes bonnes résolutions donc je ne va…
  • Merveilleux paysage

    Bonjour à tous, Elédahiel j’ai plein de questions ! « Je t’écoute, …
  • Réflexions du moment

    Bonjour à tous, Cette semaine je vous emmène faire un tour au-dessus des nuages. Chaque fo…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

7 Commentaires

  1. Bluebird

    1 octobre, 2019 à 2:07

    Bonsoir Sylvie,

    Emotion aussi à te lire. Depuis un moment en fait, mais je n’arrive plus à écrire.
    Je te/vous souhaite tellement de bonheur dans cette nouvelle vie en rose !
    Et douceur aussi dans la transition familiale.

    <3
    Lara

  2. passeuse

    30 septembre, 2019 à 9:08

    Bonjour Sylvie
    Je comprends ta maman _
    L’enfant ou les enfants sont comme des « remparts  » qui te permettent de rester à flots  »
    et donc de ne pas avoir à regarder le vide à l’intérieur de toi qui est caché par le fait de l’excuse
    d’avoir à s’occuper de l’enfant ou des enfants, même si bien sûr, ça n’empêche pas que l’on aime le faire.
    J’ai souvent vu ce vide chez des personnes dont les enfants quittaient la maison mais aussi par des
    personnes qui se retrouvaient à la retraite.
    Tout à coup, le vide qui était caché par le fait d’être occupé par son travail,prend toute la place et l’on se retrouve
    avec son mari ou sa femme mais seul .
    A chaque jour, un pas de plus vers la réalisation de soi ou une pluie de pétales de roses sur le chemin
    bon début de semaine à toi

  3. Amandine

    29 septembre, 2019 à 21:14

    Bonsoir Sylvie
    Voir le temps qui reste comme plein de belles choses à venir .. ça va m’aider pour mes petites prières pour moi même et ce que j’aime . Merci beaucoup.

    Et, Alexandre c’était son anniversaire, j’ai lu, alors peut être ça lui ferait plaisir : https://youtu.be/vBkbhoqpaDk
    Encore Merci Sylvie

  4. Alexandre

    29 septembre, 2019 à 20:43

    Éprouvé plusieurs fois désolé l’erreur

  5. Alexandre

    29 septembre, 2019 à 17:19

    Bonsoir Sylvie,
    Ce vide , je le connais bien . Je l’ai approuvé plusieurs fois au cours de mon existence. Des fois, il peut être comblé d’autres fois non. Désolé d être si mélancolique mais je viens d’apprendre par la soeur de mon père que ma soeur a eu une petite fille il y a quelques mois. Lors de notre dernier échange sur Messenger pour mon anniversaire , elle ne m’en a pas parlé . Ça me fait de la peine en fait, même si je suis content pour elle. Enfin, j’imagine qu’elle avait ses raisons . Bises

  6. crystallia

    28 septembre, 2019 à 19:33

    Bonjour Lucie,

    Merci à toi.

    Bise ;)

  7. Lucie

    28 septembre, 2019 à 19:05

    Bonsoir,
    Un grand MERCI pour ce message.
    Bises.

Consulter aussi

Le gâteau râté

Bonjour à tous, Bon, l’essentiel est dans le titre. Le pire c’est qu’il …