Accueil Spiritualité Discuter, se parler…

Discuter, se parler…

33

Discuter, se parler... pyc0

Bonjour à tous,

« Ces mèmes au sujet de Manu et Bernadette te font beaucoup rire on dirait.. », me fait remarquer Sammael.

Je ne suis pas une grande fan de mèmes mais j’adore ceux-là oui.

« Comme tous les Millenials ? »

Je ne suis pas une Millenial, je crois que c’est en dessous de 35 ans, ce n’est pas ça ?

« Tu penses comme les Millenials, du moins dans les descriptions qu’on en fait. »

C’est vrai. Mais bon, je trouve normal que d’une génération à l’autre on n’ait pas tous exactement la même façon de voir le monde. Non ?

Attends je viens de regarder, tu as raison, je suis une Millenial…

C’est surtout un truc marketing, on en a déjà parlé je crois…

« Peut-être. Tu n’as pas peur de dire quand ça ne va pas et tu préfères parler plutôt que crier ou fuir. Pourquoi ? Tu ne crains pas ou plus les conflits ? »

Je n’aime pas les conflits. Toutefois, je pense que tout le monde aura compris ici que je suis une tchatcheuse.

Concrètement, s’il faut argumenter, je peux le faire. Je suis une négociatrice professionnelle aussi.

Je ne crains pas les conflits parce que je sais m’exprimer. Je sais parler.

Je sais dire ce que j’ai à dire sans chercher à blesser. Ou l’inverse.

En outre je suis capable de tenir un fil, avec moi ça ne part dans tous les sens. On ne commence pas parler des pommes du jour pour finir sur les poires de l’avant-guerre, comme font certains.

S’il y a bien une chose dont j’ai horreur c’est celle-là. Si tu as un reproche à me faire, fais-le sur le moment, n’attends pas une dispute quelconque pour me balancer tout ce que tu as à me dire.   

Pour ma part je n’attends pas vingt ans. 

« Et donc tu ne te disputes pas ou très peu. »

Ce n’est pas nécessaire les disputes, il faut apprendre à parler. Quand les gens fuient les confrontations directes c’est compliqué parce ce sont ces personnes justement qui ont besoin des disputes.

Néanmoins quand on apprend à dire, je ne suis pas satisfait (plutôt que tu m’emmerdes ou tu me fais chier), je me sens blessée (plutôt que va te faire voir), je ne suis pas d’accord avec toi sur ce point pour telle raison (plutôt que de toute façon quoiqu’on te dise tu t’en tapes), je ne me sens pas bien car je ne cesse de repenser à telle situation (plutôt que tu ne m’écoutes jamais tu t’en fous de moi) ou encore j’ai besoin qu’on mette certaines choses au clair (plutôt que bouder dans son coin).

Ah bouder dans son coin, un de ces jours quelqu’un saura peut-être trouver les arguments pour m’expliquer en quoi c’est une démarche enrichissante et intéressante.

Je ne sais pas pour vous autre mais moi, je n’ai pas envie d’aller vers la personne qui boude. J’ai plutôt envie d’aller n’importe où ailleurs.

C’est donc si compliqué de dire ce qui ne va pas ? C’est tellement mieux de faire la tête ? On a beau me dire ceci cela, je reste peu convaincue par l’intérêt de la chose. Et surtout par le fait que cela puisse arranger une quelconque situation.

Une spécialité de ma mère et de ma sœur.

Concrètement, grâce à elles j’ai compris que les gens finissent pas arrêter de bouder un jour. Il suffit d’attendre, non ? 

Tout aussi concrètement, je ne compte plus le nombre de fois où le fait d’avoir su m’exprimer sans accuser m’a permis de désamorcer une situation.

Il faut toujours partir du principe que quand on est deux à être fâchés, c’est qu’on est deux à penser que l’autre a un ou plusieurs torts.

Alors avant de s’écrier que l’autre est de mauvaise foi, il faut garder en tête que l’autre peut avoir des raisons de penser la même chose de nous.

Voilà pourquoi il est plus simple de commencer par Je ressens.

Encore une fois, tu me fais chier ou tu m’emmerdes sont à proscrire. Il y a des manières nettement plus productives d’exprimer son ressenti.

Après je ressens, J’ai constaté. Restez sur des faits. Ne partez pas sur on m’a dit (On c’est qui ? Combien de personnes sont impliquées ?), il parait (ah bon ?), ne prêchez pas le faux pour savoir le vrai. Restez sur les faits connus de vous.

Ensuite, J’aurais apprécié ou Je voudrais. Faites part de ce qui vous a déçu sans partir sur des reproches. Tu n’as pas fait, je ne peux pas compter sur toi tu me le prouves encore, une fois de plus il faut que je fasse les choses moi-même…

Bannissez ces phrases. Pensez que  vous êtes en train d’éteindre un feu. Ce n’est pas en jetant de l’huile dessus que vous y parviendrez, vous le comprenez.

Enfin, J’ai besoin de me sentir entendu. Si vous vous exprimez ce n’est pas juste pour le plaisir de parler. Vous exprimez quelque chose qui vous tient à cœur. Sachez expliquer pourquoi le sujet vous tient à cœur et pourquoi il vous semblait important de vous attarder sur ce point. 

Alors me direz-vous, que faire quand on ne se sent pas capable de s’exprimer ainsi ou si l’autre n’en est pas capable ?

Il faut essayer, essayer et essayer encore. Vous finirez par trouver de quelle manière vous parvenez à vous exprimer sans avoir pour autant besoin de crier ou de créer une dispute.

« Et lorsque vous tombez sur une personne manipulatrice qui se sert de ces discussions pour vous faire prendre des vessies pour des lanternes ? »

Cette personne s’efforcera toujours de tout vous mettre sur le dos, même avec de la pommade.

Les personnes sincères sont capables de voir leurs torts et même si elle ne les admettent pas d’entrée, elles ne chargent pas.

Méfiez-vous toujours de la personne qui vous charge systématiquement et parvient à vous démontrer par A + B à chaque fois que vous êtes l’unique responsable de la situation.

Et cela on s’en rend compte en se repassant le film. Ou en revenant sur les petits points qui nous ont heurté et qu’on avait plus ou moins laissé de côté au cours de la discussion.

« Tout ne peut pas toujours être de la faute de l’autre. Comment l’as-tu compris ? »

J’ai des torts aussi. Quand j’ai raison je le vois. Il faut voir le reste également.

« On dit que les Millenials verraient le travail autrement… »

Je ne sais pas pour les Millenials. Je sais que je pense que ce devrait être un moyen de s’épanouir et pas uniquement un moyen de gagner sa vie.

« Beaucoup de personnes pensent que les disputes sont nécessaires notamment dans le couple. Que ça permet de mettre les choses au clair. Toi tu privilégies toujours la discussion.

Il y a des tas de choses que tu vois autrement parce qu’elles t’apparaissent différemment.

Tu as oublié un point, Je t’en veux aussi car.

Il ne s’agit pas d’accuser ou de faire des reproches mais bien d’exprimer, à la fin, quand les arguments ont été avancés de part et d’autre.

Je t’en veux pour telle raison mais j’ai entendu tes arguments, ce qui m’amène à…

Si vous ne parvenez jamais à ce point parce que la situation a mal tourné plus tôt, demandez-vous ce qui vous amène à rester dans une relation où le dialogue et la communication ne sont pas possibles.

La bonne personne est toujours celle qui entend Je ressens. Et lorsque la discussion tourne au vinaigre, c’est TOUJOURS sans doute possible parce que Je ressens n’est pas compris ou accepté. »

Merci Sammael.

Par ailleurs cette semaine on se promène à Fort de France.

Bonne journée à tous ;)  

  • Équilibre – Égalité

    Bonjour à tous, « La beauté des échanges et la richesse des partages ne se renc…
  • L’échange spirituel

    EDIT : cet article devait être publié dimanche, Elédahiel m’a demandé de le mettre a…
  • Composer avec les règles du Milieu

    Bonjour à tous, Dans un monde parfait, tout le monde serait lié à la Lumière et ainsi il n…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

33 Commentaires

  1. Anna

    13 octobre, 2019 à 11:04

    @Passeuse

    Tu boudes ? :p

    J’te titille…j’ai pas pu résister lol (cf. Com à l’article du jour du 13-10-19).
    Je t’espère en forme et que tu finisses par trouver les formes car écrire est une chose, être lue en est une autre. Comme Émilie, sans les fuir, j’ai fini par passer sur tes commentaires. C’est dommage pour quelqu’un comme toi, tu l’as souvent dit ici, qui souhaite écrire pour être lue. Ce n’est pas rédhibitoire pour moi de ne plus te lire mais depuis que Sylvie te demande de revoir ta copie tu n’as pas modifié grand chose alors…

    Discuter, se parler vraiment peut prendre bien des années avant d’y aider les autres comme tu dis le faire. Ça passe d’abord par soi. J’y bosse moi-même encore. Merci de me donner l’opportunité de voir comment ça pourrait me faire encore défauts. Il ne suffit pas de se fermer, se retirer, se replier et de revenir dans les mêmes dispositions une fois calmée.
    Ce blog est une mine de compréhension spirituelle, d’autant plus si on écoute bien la maîtresse loll :)
    Il ne s’agit pas de se soumettre à la maîtresse car c’est un espace de liberté…ce n’est pas une classe comme les autres telles que le rappelle ici Sylvie (qui n’est donc pas une maîtresse d’école) où « on nous apprend que les disputes sont normales ». Tu ne te fais pas disputer par Sylvie, même si elle peut être agacée quand elle te demande si « tu vois… ». Tu sembles pourtant réagir comme tel. Selon nos personnalités ça peut égotiquement nous amener à la bouderie, la rébellion, que sais-je ? Non. Tu reçois un message ici. Toujours. Si tu en as la compréhension de ce message, que tu veux bien l’accueillir en ton coeur et ton âme, alors un changement d’attitude devrait s’opérer, pour toi. Je te le souhaite car tu as des choses à dire. Et si ça peut être ailleurs qu’ici, cela n’enlève pas ce qui demande à être creusé dans ce qui t’es régulièrement renvoyée par Sylvie. Je t’espère à cette fouille en creux.

    Belle journée à toi.
    Anna

  2. Johan

    2 octobre, 2019 à 19:21

    Bonsoir,

    Ooh, merci Amandine (ton nom me donne envie de manger de la galette des rois, miam miam). Merci à vous deux pour les infos.

    cui cui (je ne connais pas l’onomatopée du cri de l’aigle…)

  3. Cel

    1 octobre, 2019 à 15:03

    Coucou Sylvie,
    Ah la communication… C’est parfois compliqué à s’arracher les cheveux.
    Mais je me dis que l’effort en vaut la peine, et j’ai la même approche que toi sur le sujet.
    C’est bien quand un conflit peut être résolu ou une dispute évitée en parlant.
    Je me demande pourquoi on nous enseigne pas ça à l’école ?
    Bises

    • crystallia

      1 octobre, 2019 à 22:15

      Coucou,

      Parce qu’à l’école on nous apprend à rentrer dans le moule.

      Et l’une des faces du moule est relative à la compétition et au développement de l’esprit de survie égotique.

      Donc on nous explique que les disputes sont normales.

      Bise ;)

  4. Bluebird

    1 octobre, 2019 à 1:51

    Bonsoir Sylvie,

    Merci pour toutes ces connexions.
    Je ne connaissais pas non plus « mèmes » et « Millenials »…. pfffiou ça ne me rajeunit pas.

    @Eve : je crois que le commentaire de Johan fait référence à une chanson des années 80 ( quand je disais que ça ne me rajeunissait pas !!) dont le refrain est « Eve lève toi, tes enfants on grandis… » ( https://www.youtube.com/watch?v=PDOxbkj6KXg) ;)
    Merci Johan. J’avais un message aussi dans les paroles.

    :)
    Lara

    • Eve

      1 octobre, 2019 à 3:15

      Bonjour Lara,

      Merci pour ta réponse car je comprends mieux le commentaire de Johan. Je ne connais pas cette chanson mais je l’écouterai dès que j’aurai un moment de libre.
      Bonne journée

    • Johan

      1 octobre, 2019 à 13:45

      Salut,

      Bravo Lara, c’est ça ;) . tu as trouvé un message pour toi dans les paroles, c’est une mine d’or cette chanson ahah.
      je pense que la moyenne d’âge de ce blog doit être autour des 45 ans (moi j’aurai 35 ans le 11 octobre). J’avais retenu ton nom Bluebird car j’ai lu que tu as rêvé d’un aigle. Les animaux me donnent des messages en rêve depuis quelques mois, dont l’aigle. Tu penses que l’on a des choses à se dire?

    • Johan

      1 octobre, 2019 à 13:59

      Enfin je veux dire si tu as envie évidemment :)

    • Amandine

      1 octobre, 2019 à 19:35

      Bonjour Sylvie
      Tout d’abord je te prie de m’excuser Sylvie, d’ecrire Quelque chose qui n’a rien avoir l’article. C’est à cause de mon penchant pour les oiseaux.
      On est plusieurs à avoir cet esprit sage en totem ou animal proche. Pourquoi je sais pas. Sylvie en parlerais mieux que moi et aussi Il y a une page sur la symbolique des animaux totem avec donc l’aigle mais il y a également la symbolique des animaux pour les rêves écrit par Sylvie. J’ai lu ici aussi ici que les personnes l’ayant pour totem principal étaient assez indépendant vis à vis des mentalités de groupe. Envolez vous donc bien Lara et Johan vers d’autre cieux que vous ne connaissez pas :)

    • crystallia

      1 octobre, 2019 à 22:14

      Coucou,

      J’ai des aigles avec moi et plusieurs autres oiseaux également.

      La puissance spirituelle, c’est ce que les aigles nous enseigne, dans le développement de la sagesse.

      Ils nous rappellent notamment que la vie est un cycle et qu’il convient de tenir compte de chaque étape.

      Bise ;)

    • Amandine

      2 octobre, 2019 à 15:42

      Rebonjour Sylvie
      Merci Sylvie j’aime bien quand tu parles des animaux. J’aime aussi ton article du jour qui donne à réfléchir et tes cookies à la citrouilles. Je te souhaite un bon repos en plumes légères.

Consulter aussi

Esprit en étoile

Bonjour à tous, « Bon, il existe plusieurs sortes de médiums, tu le sais. …