Accueil Spiritualité Évidence calme

Évidence calme

5

Évidence calme 966c

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai pu mesurer pleinement et calmement combien je m’ennuie à mon poste actuel. J’ai pu mesurer aussi combien je me sens prête à changer d’univers et cela n’est pas que rassurant.

Ca donne un peu le vertige aussi.

Mais cela explique bien des choses (des ressentis et des attentes surtout) également.

En outre, j’aimerais vraiment avoir un meilleur salaire.

Toutefois ce dernier point est loin d’être l’argument principal de mon désir de changer d’orientation.

Ce qui me surprend c’est l’évidence calme qui accompagne toutes ces prises de conscience.

Pas le côté moins rassurant. Car s’il y a bien une question que je n’aime pas du tout c’est, qu’est-ce que je pourrais bien faire ?

C’est là qu’on recommence à se dire, si seulement j’étais riche ! Même si cela ne réglerait pas la question de fond on se dit qu’on pourrait au moins trancher plus facilement.

Alors je vous avais parlé d’un nouveau projet professionnel, il est toujours d’actualité. Mais les choses tardant à se concrétiser je réalise que plus qu’une simple opportunité, ce serait pour moi une nouvelle chance.

Soyons réalistes, pour faire quelque chose de radicalement différent aujourd’hui, il me faudrait une nouvelle formation ou en tout cas, repartir d’un certain point si ce n’est 0.

Sans idée concrète, cela ne me fait pas rêver.

Si je ne rêve pas, je ne suis pas motivée.

J’ai déjà peu de goût pour les études…

Pourtant, c’est l’évidence calme qui l’emporte, c’est drôle non ?

Je comprends et accepte ce que je ressens et cela m’apporte une certaine paix. J’ai l’impression de me regarder en face.

Je pense que c’est surtout cela qui fait du bien.

Vous n’imaginez pas combien de fois j’ai pu entendre, ce qui compte c’est de travailler. Et vous savez comme moi que par là il faut entendre, ce qui compte c’est d’avoir un salaire.

Le souci c’est que non, ce n’est pas tout ce qui compte. J’ai le sentiment que mon travail ne me nourrit plus.

Vous savez dans quel sens je dis cela. 

C’est difficile d’avoir le sentiment de travailler à pertes. A vide. A ne plus trouver de sens à ce que l’on fait.

J’aimerais bien pouvoir vous raconter ce genre d’histoires que j’ai lu maintes fois dans des magazines. 

Le fameux, « Un matin j’ai réalisé que je ne me retrouvais plus dans ce que je faisais alors j’ai tout lâché et j’ai monté l’entreprise à laquelle je rêvais depuis des lustres. Ou j’ai j’ai tout lâché et j’ai repris mes études pendant X années. »

Je ne lis pas souvent, j’étais dans l’impasse totale et j’avais besoin de garder mon job pour des raisons purement alimentaires alors il m’a fallu du temps pour aller vers une reconversion.

Je vous ai déjà expliqué que j’avais beaucoup de mal avec les raccourcis du type je ne voulais plus alors j’ai juste tout lâché. C’est pareil pour moi au fameux j’ai pris du poids parce que j’étais triste.

On prend du poids parce qu’on mange plus pour tenter de masquer la tristesse et le mal-être. Le simple fait d’être triste ne fait pas grossir. 

Le simple fait de ne plus vouloir de quelque chose d’indispensable ne nous permet pas de tout lâcher.

Cela me dérange que les gens éludent « je mange plus ». 

Comme cela ne me semble pas cohérent d’éluder la case « je ne me sens plus en phase avec ce que je fais et cela n’est pas confortable ». 

Avec je mange plus, on est obligé de voir que l’on est celui qui fait l’acte. Peu importe la cause.

Avec je ne suis plus en phase avec ce que je fais et cela n’est pas confortable, on est obligé d’admettre qu’avant de tout lâcher il a fallu intégrer beaucoup de choses qui ont pu avoir des conséquences bien concrètes au niveau matériel. 

On part de soi et on ne se pose pas en victime.

Aussi je vais me garder de blâmer X ou Y ou le travail en lui-même. Ce n’est pas au monde autour de moi de changer.

C’est à moi d’accepter cette situation que je vis et de trouver de quelle manière être enfin en phase.

Et là encore, évidence calme.

C’est agréable. Mais ça donne toujours le vertige pour l’instant.

Bonne journée à vous  ;)  

  • Tu es la bienvenue

    Bonjour à tous, « Alors, tu veux me dire ce qui s’est passé chez les Morm…
  • Rester ou non fâchée

    Bonjour à tous, « Tu auras ta valise. », me dit Elédahiel. Si tu le …
  • Notre vérité

    Bonjour à tous, « Et le voile de la conscience se lève, reste la vérité, la tie…
Charger d'autres articles liés
  • Petites et grosses contrariétés

    Bonjour à tous, « Alors tu as tué deux moustiques aujourd’hui. &raqu…
  • La bonne route

    Bonjour à tous, « Puisses-tu toujours savoir rire et sourire comme tu le fais, …
  • Nouvelles choses à intégrer

    Bonjour à tous, « Alors, tu as pris peur en regardant ton compte, ma douce enfa…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Petites et grosses contrariétés

    Bonjour à tous, « Alors tu as tué deux moustiques aujourd’hui. &raqu…
  • Nouvelles choses à intégrer

    Bonjour à tous, « Alors, tu as pris peur en regardant ton compte, ma douce enfa…
  • Sans drame

    Bonjour à tous, « Finalement tu n’as jamais parlé à ton père. »…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

5 Commentaires

  1. Bluebird

    16 novembre, 2019 à 8:23

    Bonjour Sylvie,

    Évidence calme + domaine facile, ça peut être intéressant de voir ce que ça va donner !
    Je suis sûre que tu serais une formidable « femme d’affaires » avec ta propre activité.

    Et c’est bon d’avoir le soutien d’un être aimé et la chaleur d’une vie de couple épanouie pour « oser faire le grand saut ».

    Bises et bon WE à toi,
    Lara

    Répondre

  2. Pascale

    7 novembre, 2019 à 7:22

    Bonjour Sylvie,
    Ton constat me rappelle une circonstance de ma vie lointaine.
    Ce travail qui m’ennuyait, sentiment d’autant plus désagréable que les autres domaines de ma vie autour se construisaient harmonieusement.
    Et tout lâcher pour reprendre des études n’était pas envisageable. Un sentiment qu’autre chose m’attendait, le flou total, pas facile à vivre.
    Et bien, je n’ai rien lâché. En moins de 15 jours, deux évènements ont tout précipité. A mon travail, un différent larvé avec ma hiérarchie, lié à une injustice dont je n’étais même pas victime, est tout simplement devenu intolérable. Dans le même temps, par simple voie de presse, un nouveau job se présentait.
    Un job pour lequel je ne me sentais pas à la hauteur et dont je n’aurais tout simplement pas vu l’opportunité sans l’autre évènement.
    Je n’ai rien lâché, c’est la vie qui m’a embrassé. J’ai bien repris des études, mais en parallèle avec ce job, c’était agréable des études appliquées.
    Je souhaite vraiment que ton évidence calme soit juste le signe que la vie va t’embrasser d’ici peu dans ce domaine là aussi.
    Je t’embrasse

    Répondre

    • crystallia

      9 novembre, 2019 à 12:31

      Bonjour Pascale,

      Merci pour tes encouragements.

      J’espère pouvoir rester dans ce calme justement.

      Bise ;)

  3. Amandine

    7 novembre, 2019 à 2:21

    Bonjour Sylvie
    Tu es la personne la plus productive au niveau de l’imagination qui élève que je connaisse suffisamment avec waldisney. Je rigole évidemment mais tout même ..je me rappelle aussi de la dragonne d’or.

    Répondre

    • crystallia

      9 novembre, 2019 à 12:34

      Bonjour Amandine,

      Merci à toi !

      Bise ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Sans émotion

Bonjour à tous, Ce matin je me suis réveillée avec en tête une ligne claire et précise à s…