Accueil Spiritualité Combler les failles

Combler les failles

4

Combler les failles 1o24

Bonjour à tous,

« Alors, certains se demandent comment gérer la blessure initiale ? », me demande Gabriel.

J’en fais parti, je te le dis. 

« Pourquoi n’aimes-tu pas Mask Singer ? »

Cette émission ridicule ? Je ne comprends pas que ça marche !

« Qu’est-ce qui te déplait ? »

Je déteste le fameux jury ou plutôt le principe du jury, je n’aime pas les voix trafiquées, les costumes me laissent de marbre…

Je préfère Incroyable Talent à choisir.

« Tu ne suis pas non plus cette émission. »

J’ai déjà regardé.

« Tu regardes Netflix parfois, tu aimes bien. Mais davantage les films que les séries. »

Ca me gonfle de devoir suivre une série aujourd’hui. Je n’y arrive pas.

« Cela ne te tient pas en haleine, les intrigues, les personnages qui se déchirent, les secrets ? »

Bof. Je privilégie les mini-séries aux feuilletons fleuves, tu le sais.

« Les histoires de vengeance t’intéressent peu. »

J’aime les bonnes histoires, pas spécialement sur un thème donné.

« Les films de noël ? »

AU SECOURS ! Non mais sérieusement, il y en a trop !

« Tu ne regardes toujours pas de comédies romantiques. »

J’ai essayé ! Mais la mièvrerie de l’autre jour, ce n’était pas possible. 

Si tu devais en écrire, qu’est-ce que tu y mettrais et qu’est-ce que tu n’y mettrais pas ?

« Alors moi je mettrais de la passion, je mettrais des sentiments qui nous mettent à genoux comme vous disiez si bien. Le genre de sentiments qui vous font aller à droite quand vous vouliez initialement aller à gauche.

Ce que je n’y mettrais pas ? Des tergiversations genre suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.  

« Qu’est-ce qui te gêne dans ce modèle ? »

Je ne me retrouve pas dedans.

« Tu veux connaitre l’origine de la blessure de trahison ? »

Oui.

« C’est la passion. C’est toujours la passion, pas forcément amoureuse. Mais c’est toujours la passion.

La blessure d’amour a pour origine le rejet. La blessure d’isolement a pour origine le déni de soi. La blessure de solitude a pour origine l’abandon.

La blessure d’abandon a pour origine une trahison. La blessure de sacrifice a pour origine le dégoût. »

La blessure de sacrifice ?

« Quand vous avez le sentiment d’avoir tout donné et de n’avoir pas reçu la moindre reconnaissance. C’est le dégoût d’autrui qui ressort alors. »

Ah…

« Tu sais, tu sauras, ce qui compte pour toi c’est que tu accueilles de nouveau la passion dans ta vie. Et tu l’as redécouverte au moment de ton éveil.

Vos vies vous offrent les occasions dont vous avez besoin pour combler les failles issues de la blessure initiale.

Souviens-t’en. »

Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)

  • Blessure initiale

    Bonjour à tous, « Tu as réalisé qu’il y a toujours quelque chose qui gêne…
  • Combien d’étoiles dans le ciel…

    Bonjour à tous, « Une belle soirée en perspective. », me dit Nahéhie…
  • Amour-passion

    Bonjour à tous, « Vois-tu ce qu’il y a de plus beau en toi ? »…
Charger d'autres articles liés
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Envie d’une courte pause

    Bonjour à tous, Je ne suis pas occupée au point de ne pas trouver le temps d’écrire …
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Une page se tourne…

    Bonjour à tous, « Et pour la première fois depuis des années, l’envie d&r…
  • Compter jusqu’à 5

    Bonjour à tous, « Tu es fatiguée ? », me demande Gabriel. Oui un peu…
  • Ce dont je suis capable

    Bonjour à tous, « Alors tu vas participer à ce concours photos ? », …
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

4 Commentaires

  1. Vimala

    6 décembre, 2019 à 22:55

    Bonjour,
    Merci pour vos réponses, elles confirment ce que j’appréhendais.
    Bises

  2. crystallia

    6 décembre, 2019 à 1:37

    Coucou !

    En effet, rejet de soi, de ce que l’on est et de ce que l’on souhaitait offrir. Dans une ou plusieurs autres vies.

    Bise ;)

  3. atellys

    5 décembre, 2019 à 19:19

    Bonjour,

    Pour répondre à Vimala d’après ce que j’en ai compris ( Sylvie ou d’autres me corrigeront si je me trompe complètement) et pour illustrer, typiquement c’est lorsque par exemple on ferme notre coeur lorsqu’on est profondément blessé ( blessure d’amour, je ne suis pas aimé) . D’où le fameux « pour ne pas souffrir je me protège’ » . Mais le rejet peut prendre plusieurs forme ( rejet de l’amour, de soi-même ..) et alors pour dégeler la glace que l’on a soi même construite en soi, le parcours peut être plus ou moins long

  4. Vimala

    4 décembre, 2019 à 1:05

    Bonjour Sylvie,
     » La blessure d’amour a pour origine le rejet « . Je ne comprends pas vraiment… peux-tu m’éclairer stp ?
    Bonne soirée !

Consulter aussi

Identité artistique

Bonjour à tous, « Alors Sylvie, toujours en congés, tout va bien ? »…