Accueil Spiritualité Le poids du bonheur ok, mais l’autre…

Le poids du bonheur ok, mais l’autre…

14

Le poids du bonheur ok, mais l'autre... j7ri

Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, on me fait remarquer que j’ai pris du poids. Alors je demande si je suis grosse, on me répond, nonnnnn…..

On me dit que j’ai l’air heureuse ! Mais on insiste quand même, j’ai bien pris…

Bon. Je ne suis pas très contente à l’idée de prendre tant de poids. Ma moitié me dit que rien ne la choque ou la dérange. 

Moi je vois que je rentre toujours dans mes vêtements. Et comme je ne me pèse pas, j’ai tendance à m’arrêter à cela.

D’autant que je ne vois pas pourquoi j’ai pris du poids. Apparemment ce serait le poids du bonheur !!! Ca me fait rire.

Il est vrai que je mange nettement moins de lentilles, d’ignames et de poissons que depuis que je ne mange plus chez maman…

Pour être honnête, rien de tout cela ne me manque. Vraiment rien. Pour ce midi j’ai fait une tarte à la morue. Et au dessert ce sera chocolat. C’est souvent chocolat.

Bref. Je vais reprendre la marche après mon opération mais plus pour rester en forme que pour perdre du poids. Ce n’est pas mon souhait direct.

Je n’ai jamais suivi de régime amaigrissant et je n’ai pas envie de commencer.

Je fais une IRM bientôt puis j’espère que les choses vont s’enchaîner. J’ai hâte de ne plus avoir les fibromes. C’est surtout ce poids-là qui me dérange.

Et le fait que j’ai l’air enceinte de plusieurs mois alors que ce n’est pas le cas.

Je rêve de pouvoir remettre un vêtement moulant, vous le croyez ?

C’est dommage que le traitement qui visait à les réduire ne soit plus autorisé à la vente. Il ne me reste que l’opération comme option. Et encore, le gynécologue voulait que je fasse une hystérectomie ! (ablation de l’utérus)

On ne pourra pas tous les enlever, il me l’a dit mais on devrait enlever les plus gros. Pour info, le plus gros est plus gros qu’un ballon de foot. Non, je n’exagère pas.

Si je vous dis que j’ai l’air enceinte de plusieurs mois, c’est que c’est vrai. Ce n’est pas une façon de parler.

Du coup je n’ose plus me mettre en bikini depuis des mois. Là encore, je vous assure que je n’exagère pas. J’ai fait une crise à la pauvre Carène quand on est allé dans ce magnifique spa des Pyrénées parce que je me trouvais difforme et affreuse en maillot une pièce.

Le pire, c’est que je n’ai jamais trouvé beau ou attendrissant le ventre des femmes enceintes. Vraiment jamais. Je dois être une des rares personnes à trouver cela moche. Et lourd.

Mais au moins normalement, il y a le bébé. Ca compense de mon point de vue. On sait pourquoi le ventre est gros. Normalement.

Enfin. J’ai longtemps eu beaucoup de mal à parler de ce que je ressentais clairement vis-à-vis de mon ventre qui franchement, selon moi, déforme ma silhouette mais je constate qu’aujourd’hui ces sentiments sortent facilement.

Tant mieux. Sans doute parce que j’ai trouvé un médecin qui n’a pas commencé par, faites un enfant. Ou faites une FIV.

Bref.

Je n’étais pas à l’aise avec l’idée de l’opération, je craignais la douleur après, la cicatrice aussi. Il m’a dit que ce sera probablement une cicatrice latérale et cela m’a beaucoup énervé. Après le gros ventre, la cicatrice tout le long. Ouais, youpi !      

J’étais d’autant plus énervée que quand je suis allée consulter il y a quelques années on m’a répondu, je ne vous opère pas maintenant faites d’abord un enfant.

Or à cette époque j’aurais pu avoir une cicatrice plus discrète.

Vous allez rire de tant de futilités mais c’est encore au bikini que je pense. Comment je fais avec une cicatrice latérale !!!

En outre, l’accouchement par césarienne sera obligatoire…

Je ne vais pas enchaîner une opération et une FIV. Ce sera dans un an minimum.  

Mais évidemment il n’y a pas que des désagréments esthétiques avec les fibromes. Ce serait un moindre mal, il faut l’admettre. J’ai mal au ventre, il est lourd, mes règles sont compliquées, les cycles irréguliers…

Ils appuient sur tous mes organes. Et mon système veineux. Parfois je me réveille avec les jambes aussi fatiguées que si j’avais fait une intense séance de sport la veille.

Quand il n’en est rien.

Impossible de marcher avec des talons ces jours-là. C’est en ballerines au travail !

C’est ce poids-là qui me gène vraiment, plus que les kilos, semble-t-il nombreux, que j’ai pu prendre.

Je ne ferai aucun effort pour les perdre avant l’opération. Je ne vais pas me concentrer sur deux choses en même temps.

J’ai d’abord hâte de faire l’IRM puis de passer à la suite.

Bonne journée à tous ;)

  • Mon objectif réaliste

    Bonjour à tous, « Tu ne peux pas racheter de vernis transparent. », …
  • Aujourd’hui

    Bonjour à tous, « Es-tu triste de ne plus pouvoir donner ton sang ? »…
  • Kilos en trop !

    Bonjour à tous, Cette année j’ai décidé de prendre une seule et unique bonne résolut…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

14 Commentaires

  1. Atellys

    5 janvier, 2020 à 17:24

    Coucou Sylvie

    Je te comprends. Je me suis faite opérer il y a qq année pour un gros fibrome certes pas de la taille d’ un ballon de football mais conséquent quand même. A l époque le gyneco m avait dit que le mieux était d avoir un projet bébé. Ce à quoi je lui avais répondu de me trouver le mec ( nan mais je te jure de quoi je me mêle, et si on ne veut pas d enfants alors ?.) Enfin, ce sont surtout les douleurs devenues quotidiennes et les règles hémorragiques (une horreur) qui m ont fait franchir le pas en réalité. Ça et le tableau qu à commencé me dépeindre le gyneco avec les risques de transfusions possible à long terme à cause de l anémie chronique . Je ne voulais absoluement pas me faire opérer. J ai tout essayé avant pour éviter l opération je t assure. Il faut savoir que je cicatrice très, très mal à la base. Le genre de cicatrices boursouflées toutes jolies, qui font mal, grossissent sans fin alors que l on ne leur a rien demandées en plus de n avoir pas de traitement approprié pour les traiter. J en ai déjà sur le corps que je n’ accepte pas alors une opération tu penses bien que c’était niet. Bref le côté esthétique je comprends tout à fait, j’avais la même inquiétude meme si a priori ça peut sembler bête ou futile . Au final, la cicatrice est conséquente, plus grande que ce qu il m avait dit d ailleurs c est vrai mais en vérité même en bikini personne ne la voit. Les chirurgiens s arrangent pour bien la situer en général-). J ai un ventre plat enfin même si j’en ai d autres plus petits depuis c était toujours le problème avec les fibromes mais je n’ ai plus mal et on ne me laisse plus la place au supermarché parce que j’ air enceinte ( ce qui avait le don de m’ agacer plus qu’autre chose) . Et mon utérus si n’ a pas trouvé preneur ne s’ en porte pas plus mal. Une chose à la fois comme tu dis. Courage pour l opération et vive les bikinis !!
    Bises

    • crystallia

      6 janvier, 2020 à 11:02

      Salut,

      Moi aussi j’ai des soucis d’anémie. Et il y a quelques mois je me suis retrouvée proche de la transfusion.

      J’espère que j’aurais aussi une cicatrice en bas. Mais il se pourrait que ce ne soit pas possible, enfin on verra ce que va dire le chirurgien.

      Par contre il existe une crème pour les cicatrices qui poussent sans fin, non ?

      Merci beaucoup à toi.

      Bise ;)

  2. crystallia

    5 janvier, 2020 à 11:57

    Bonjour,

    Les médecins que j’ai consulté avant voulaient que je choisisse de faire un enfant pour m’opérer. Parce qu’ils me disaient que de cette manière on enlèverait que les plus gros fibromes avant la grossesse puis l’utérus ensuite.

    Bref, je vais faire le nécessaire cette année et pour l’enfant, je suis contente qu’on m’écoute enfin.

    Merci à tous.

    Bise ;)

  3. Flo

    5 janvier, 2020 à 10:06

    Coucou Sylvie,
    Alors cette année tu vas te soulager des fibromes, ça c’est une excellente nouvelle… Un ballon de foot ça parait tellement énorme, c’est dingue que tu ais du supporter cela si longtemps !
    J’adore l’idée du « poids du bonheur, » je me le figure comme un délicat effet « potelé », ça me fait rire.
    Et il me semble que le club des tétons libres de Camille devrait faire une campagne de pub au niveau national, histoire qu’on y gagne en liberté.
    Bise et bon dimanche

  4. Emilie

    5 janvier, 2020 à 1:37

    Coucou Sylvie,
    On peut se demander pourquoi tu as autant attendu ou pourquoi les médecins t’ont laissé dans cet état là. En fait je sais que l’on attend de ne plus pouvoir faire autrement. Tu dois avoir hâte d’être opérée et j’espère que cela va arriver vite.

  5. Strawberry

    4 janvier, 2020 à 23:31

    Sinon avec les collègues, on a inventé un club, il s’appelle Vives les Tétons libres.

    Dedans tu peux y faire ce que tu veux, porter ou non un soutif, des baskets ou des claquettes, des grosses culottes, des chaussettes trouées ou pas de chaussettes du tout. Et surtout manger du chocolat et en laissant nos cheveux etre ce qu’ils veulent quand ils veulent.

    On t’accueille si tu veux. On rajoutera une mention pour le nombril joyeux et libéré.

    Bises

  6. Strawberry

    4 janvier, 2020 à 23:27

    Hello Sylvie

    Courage à toi !

    Punaise… un ballon de foot… tu sais ma 1ère réaction en lisant ça été « mais pourquoi elle a attendu que ça prenne la taille d’un ballon de foot putain ?! »

    Ouais bon. C’était spontané et sorti direct. Enfin je dis ça et je ne m’occupe de ma fibroscopie tardivement. Prévue en février alors que ça fait des années que j’ai mal.

    L’humain traîne dans le traitement de son poids (différents sens). C est ouf… ça doit être une de nos failles qui fait qu’on a dû mal à traiter ce qui nous incommode.

    Bref
    Courage !

    Bises

  7. Amandine

    4 janvier, 2020 à 22:46

    Coucou Sylvie
    Je suis sure que la vie est bien faite et que tu as une belle poitrine :) (je sorts?). Si ça m’arrive je pourrais même pas miser sur un joli décolleté avec mon corps d’enfant :( (( ou alors vive la chirurgie réparatrice!
    Je me souviendrais toujours de cette phrase mieux vaut faire envie que pitié et un maillot une pièce hermès sexy ça doit bien se trouver non ?

  8. Eve

    4 janvier, 2020 à 21:52

    Coucou Sylvie,

    Je suis contente que tu puisses en parler facilement aujourd’hui. Je n’imaginais pas toutes ces conséquences sur ta vie au quotidien, merci pour le partage. Vivement ton operation.
    Bise

  9. Lucie

    4 janvier, 2020 à 19:28

    Coucou,
    Un pas après l’autre, tu le sais !!!!!
    Les kilos « en trop » c’est tout simplement le bonheur qui te rend rayonnante, tu n’as pas changé toute ta garde robe….
    Moi j’ai trouvé que tu étais très bien.
    Ce surpoids représente le poids des fibromes. Quand ils seront enlevés tu vas te sentir plus légère physiquement mais aussi moralement. Enfin ce n’est que mon avis de « mama ».
    Sois heureuse, soyez heureuses et au fur et à mesure tout se mettra en place aux bons moments.
    Bises

  10. Alexandre

    4 janvier, 2020 à 19:10

    Bonsoir Sylvie,
    Suis profondément et sincèrement désolé de ce qui t’arrive. Quand on a des problèmes de santé ,le plus dur c’est de le faire comprendre à l’entourage. Car en général, on s’imagine que des lombalgies tout comme comme les fibromes ce n’est rien a vivre a vivre. Erreur inspecteur tu en as décris parfaitement les inconvénients majeurs que tu subis au quotidien. Les lombalgies, c’est pas mieux non plus avec ces douleurs persistantes et lancinantes m’impactant du lever au coucher. En fait, je crois que ces gens là devraient vivre ce que l’on vit et les jugements hâtifs s’évanouiraient comme de la fumée d’encens . Je souhaite que ton opération se passe bien et que tu sois encore plus belle bises et la caresse a ton chat

Consulter aussi

Sacrifice et courage

Bonjour à vous,  Aujourd’hui j’ai eu une bonne et une moins bonne surprise. Co…