Accueil Spiritualité Accepter ce qui est

Accepter ce qui est

29

2BD0B9C5-863D-48B1-A7FE-E79F0D8F83F9

Bonjour à tous,

Ma collègue vient d’enterrer son mari, l’amour de sa vie.

« Elle le savait condamner. Elle espérait une intervention divine. », me rappelle Sammael.

Oui, il parait…

« Tu te souviens du post Instagram de cette jeune mère de famille qui demandait que l’on prie pour elle dans ce sens ? »

Je m’en souviens. Elle expliquait avoir fait tout ce qui était médicalement et humainement possible. Elle se disait prête à accepter son départ mais souhaiter quand même pouvoir rester pour ses enfants.

« Tu as prié pour elle, pourquoi ? »

Par compassion. J’ai prié pour qu’elle reçoive l’amour dont elle aura besoin jusqu’à la fin.

« Pourquoi pas pour qu’elle reste en vie ? »

Elle ne va pas rester en vie.

« Comment le sais-tu ? »

Je l’ai su, c’est tout.

« Comme pour le mari de ta collègue ? »

C’est vous qui m’avez dit.

« Nous t’avons dit que ce serait rapide. Tu as su quand elle t’a annoncé sa maladie. Et à l’église tu l’as fait passer dans la Lumière. »

Ce n’est plus à lui de veiller sur elle. Et de toute manière ils se retrouveront, en amoureux, dans une prochaine vie.

« Comment le sais-tu ? »

Je le sais.

« Tu ne pries pas pour elle ? »

J’ai été à cet enterrement pour elle. J’ai de la peine et de la compassion pour elle. Je lui ai adressé mes condoléances également. Je suis allée la voir à l’église. Et j’avais déjà prié pour elle avant tout cela.

« Une personne dont tu sais ne pas être proche. »

On ne sera jamais de grandes amies. Mais je la respecte. C’est une pile électrique, dans le travail elle est imbattable. Et c’est une personne patiente qui sait se montrer à l’écoute des gens. Simplement, je ne partage pas certaines de ses idées et elle les miennes.

 « Tu connaissais son mari. »

J’ai eu l’occasion de faire sa connaissance. Un homme très gentil. Et très sociable. C’était l’heure c’est tout. J’espère qu’elle saura se remettre.

« Tu ne le sais pas ? »

Lol !

« Regarde. Tu sauras. »

Je vois la fin de son chemin sentimental. Je vois une porte condamnée et des couleurs plus fades. De manière durable. Elle survivra. Mais il lui faudra énormément de volonté pour pouvoir vivre à nouveau.

« Ils ont connu une route très particulière. »

Nous le savions tous. C’est pourquoi j’ai eu de la peine pour elle. Tu crois qu’elle va revenir ?

« Cette nouvelle route est la sienne. A elle de l‘arpenter comme elle le voudra. »

Oui, c’est sûr.

« Et tu as bien une idée de la réponse en plus. »

Oui…

« Pourquoi espérez-vous des miracles ? »

Pourquoi pas ? Quand le médecin te dit, nous ne pouvons plus rien faire, il faut avoir la force d’accepter.

Et tout le monde ne la trouve pas instantanément.

« Ce serait plus facile alors pour celui qui reste. Et qui a encore sa vie à vivre. Ainsi que vous le dites parfois, il faut vouloir ce que Dieu veut. Le miracle peut ensuite avoir lieu. Celui dont vous avez réellement besoin.»

Il est possible de surmonter le décès d’un proche et de retrouver la joie de vivre.

« Tout à fait. Pourquoi as-tu accepté de faire passer son mari ?»

Parce que cela sonnait juste en moi. Et je me sentais comme portée.

« C’est l’effet de la compassion traduite en action. Aurais-tu pu empêcher sa mort ?»

Non.

« Pourquoi ? »

C’était le bout du chemin.

« Qu’en sais-tu ? »

Si je le dis je vais passer pour une arrogante et une méchante.

« Dis quand même. »

Il n’a pas su reconnaître l’occasion d’aimer, la leçon que lui proposait la vie il y a plusieurs années quand il a refusé à sa femme la possibilité d’adopter pour pallier à sa stérilité. Il aurait vécu plus longtemps s’il avait accepté.

Il est passé à côté du principal enjeu de leur incarnation commune.

Elle va donc avoir le temps et l’occasion de se demander si elle est pleinement satisfaite des choix qu’elle a pu faire et de la vie qu’elle a eu. De ce bilan dépendra leur prochaine incarnation commune.

« Et comment sais-tu tout cela ? »

 Je suis médium. Je sais que c’était le bout du chemin. Pour lui. Je sais qu’il ne faisait pas partie des personnes qui conservent une porte pouvant s’ouvrir sur un nouveau chemin. Ce sont ces personnes qui peuvent vivre un miracle. Je veux dire, être sauvées malgré l’avancée de leur maladie.

« Peux-tu accompagner ces personnes ? »

Non, je peux les reconnaître mais je ne fais que les voir. Je ne sais pas guérir.

« Tu peux les apaiser ? »

Oui, en les aidant à voir clair surtout.

« Cette jeune maman, d’Instagram, pourrais-tu la sauver ? »

Non, le chemin de cette femme a été élargi de par son amour et sa foi. Mais elle ne vivra pas. Elle a eu un sursis. Elle l’a déjà eu.

Cela arrive souvent en réalité, les sursis. Il suffit que les gens tiennent à des tiers ou à une cause qui résonne en eux. 

« Selon toi, que peut faire un guérisseur ? »

Respecter la volonté de la Source. Quand c’est l’heure, c’est l’heure. Quand il demeure un chemin, il faut indiquer que la vie est possible. Mais que des changements seront nécessaires (ou les gens ne seraient pas mourants).

« On ne sauve pas pour sauver ? »

On ne s’appelle pas Dieu. C’est la Source qui sauve, pas le médium. Jamais le médium.

« Si tu pouvais ouvrir l’autre chemin à quelqu’un le ferais-tu ? »

Oui. C’est comme d’être un passeur en fait, on montre la route…

« Jolie image. Es-tu un passeur ? »

Oui, mais pour les défunts.

« Et si tu pouvais, le ferais-tu ? »

Oui, par compassion. Comme pour les défunts. Comme pour le mari de ma collègue.

« Il faut davantage de compassion pour ouvrir une route aux Incarnés qu’aux Morts. Car aucun d’entre vous n’est parfait, mais vous jugez facilement les autres. Vous êtes naturellement plus prompts à pardonner à ceux qui sont destinés à ne pas revenir. »

Je comprends.

« Et avant toute chose, pour pouvoir guérir il faut savoir accepter tout ce qui est. Et non pas croire à l’injustice devant la mère mourante de 4 jeunes enfants. »

Je n’ai pas pensé à une injustice.

« En effet, tu as prié pour qu’elle trouve la paix avant de quitter ce monde, nous l’avons bien noté. »

Merci Sammael.

Bonne journée à tous ;)

  • Il n’y a rien que l’amour…

    « Il n’y a rien que l’amour ne puisse guérir. Il n’y a rien que l’amour ne puisse remplir.…
  • Avec mon père

    Bonjour à vous, Il fait beau, il fait chaud et il n’y a pas d’eau !  Voyons le…
  • Le don sincère

    Bonjour à vous,  Aujourd’hui j’ai appris qu’une de mes cousines, qui ne …
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

29 Commentaires

  1. Miss X

    29 juillet, 2022 à 9:29

    D’accord. Merci,

  2. Alexandre

    27 juillet, 2022 à 22:59

    Bonjour Sylvie,
    Je te remercie beaucoup pour ta réponse. Ta compréhension me touche beaucoup. À titre indicatif, sammael m’avait donné la même réponse. Pour répondre à Melissa, je prends soin de moi mais ne fait plus guère de sport suite à ma maladie. Je surveille scrupuleusement mon alimentation (légumes,soupes et fruits). Je dirais que la maladie m’a changé et permis de me recentrer sur moi même. En effet, j’avais trop tendance à jouer à Superman avant sans penser à moi. Mon maître me disait surtout « pense à toi »
    Voilà pourquoi je fais moins de voyances à mon entourage et ne me lance pas comme professionnel. Je dirais que cela demande une disponibilité que je n’ai plus.J’ai écrit un grimoire depuis 20 ans que je laisserai à une seule personne ma sœur si je venais à décéder. Je souhaite que cela puisse l’aider sur son chemin personnel bises

    • Miss X

      29 juillet, 2022 à 19:26

      Coucou Alexandre :) ,
      Quelle est ta condition médicale exactement?

      Bises

    • crystallia

      29 juillet, 2022 à 21:39

      C’est une question tout à fait déplacée.

      Il est important de savoir faire la différence entre un cadre privé et un cadre public.

      Melissa merci de respecter le fait que tu t’exprimes ici dans un cadre public et que par conséquent tu te dois de respecter l’intimité d’autrui.

      Si tu n’es pas capable de le faire, je te bloquerai à nouveau.

  3. Mélissa

    27 juillet, 2022 à 16:08

    Salut Sylvie,

    Je voulais savoir, sais-tu si cette jeune mère de famille avait fait quelque chose de mal dans sa vie pour partir dans ces circonstances?
    Merci,

    • crystallia

      27 juillet, 2022 à 17:00

      Je ne la connais pas personnellement.

    • Mélissa

      27 juillet, 2022 à 17:49

      D’accord.
      Est-ce que tu sais comment les chemins finissent quand on passe à côté de nos principaux enjeux d’incarnation?
      En fait, j’attendais beaucoup de ta réponse, mais je comprends que tu ne la connaissait pas personnellement.

      Que penses-tu de cela quand même?
      Crois-tu qu’elle à fait un mauvais choix à un moment pour devoir terminer ça vie ainsi?
      Même si tu ne sais pas, as-tu un avis, des croyances?

      Je cherche des réponses pour moi même au travers de tes articles et ce que tu découvres.
      Je ne veux pas envahir ton espace, mais j’aimerai quand même discuter, est-ce que tu m’en veux?

      J’espère que tu passeras une bonne soirée, je ne sais pas si mes questions ici t’insupportent.

      Mais je pense que nous sommes beaucoup à chercher des réponses pour nous même en fonction de ce qu’on découvre de ton blog, ne m’en veut pas stp.

      Merci.

    • crystallia

      28 juillet, 2022 à 15:28

      Melissa,

      La seule chose que je sais est que ce sont des actions indirectes qui m’ont permis d’aller d’un point à un autre dans ma vie d’adulte.

      Les réponses, je les obtenus chaque fois que j’ai cessé de me poser des questions.

      J’ai cru comprendre qu’il en allait ainsi pour beaucoup d’autres également.

      Maintenant pourquoi certains chemins semblent plus durs que d’autres, je l’ignore.

      Je pense juste qu’il faut partir de soi, quelle que soit les cartes dont on dispose à chaque instant de sa vie.

      Je m’arrête ici pour cette discussion.

      Bonne journée à toi

  4. Miss X

    27 juillet, 2022 à 0:12

    Merci Sylvie,

  5. Miss X

    26 juillet, 2022 à 22:50

    Et comment tu fais pour accepter les vérités dérangeantes ?
    Parce que sans sombrer dans le désespoir, c’est difficile.
    Bise,

    • crystallia

      26 juillet, 2022 à 23:33

      C’est le travail réalisé qui permet la prise de conscience.

  6. Alexandre

    26 juillet, 2022 à 20:26

    Bonjour Sylvie,
    Accepter la mort n’est jamais facile. Quand on m’a annoncé que j’avais une possibilité d’embolie, je me suis dit que ça y était et que j’étais à la fin du parcours. Curieusement, j’étais serein mais plus inquiet pour le devenir de mes chattes que pour le mien.
    Je sais que ma sœur qui aime autant les chats que moi prendrait soin d’elles si quelque chose devait m’arriver. Le tout serait de convaincre son mari mais je ne me fais pas de soucis car il est admirable et très aimant avec elle et leur fille. En fait actuellement je me pose la question de savoir si j’ai respecté l’héritage laisse par mon maître car je fais rarement des voyances pour les gens du fait de mon état de santé. Quand à guérir les personnes, mon maître me l’avait déconseillé car j’absorbe facilement les ondes négatives émises par autrui.Etre medium ou docteur des âmes selon l’expression de belline est déjà une lourde charge.
    Je pense que « le service » peut s’accomplir de diverses manières ;tout ce que j’espère ,c’est que mon maître approuve la mienne de la haut bises

    • crystallia

      26 juillet, 2022 à 21:10

      Bonjour Alexandre,

      Continue simplement de les aimer chaque jour.

      Prends soin de vous 3.

      Bise

    • Miss X

      26 juillet, 2022 à 22:52

      Tu devrais peut-être t’occuper d’abord de toi plutôt que d’autres en faisant des guérisons sur autrui.

      Tu peux faire du sport pour améliorer ton état cardiaque?

      Bisous :)

  7. Charline

    26 juillet, 2022 à 15:02

    Bonjour Sylvie,

    Il m’a fallu des années pour accepter d’être médium sans me juger comme un monstre en permanence.
    J’ai encore du mal à accepter les capacités et dons que je me découvre car ils ont un lien direct avec ce que je vis (du moins pour ceux que je connais et ceux qui me permettent d’agir dans la matière).

    De plus, je suis tombée sur un de tes articles qui m’a beaucoup parlée « Ou électrons libres ? ».
    Même si je n’ai pas trouvé l’article centré sur les électrons libres, je me reconnais à la fois en tant que leader et en tant qu’électron libre dans ma façon d’être et de fonctionner.

    Quant à accepter ce qui est et savoir qu’on est au moins en partie responsables (même à un niveau non humain), c’est dur à emmagasiner ces temps-ci. Je navigue dans les blessures à la recherche de réponses et aux pourquoi de mes réactions si vives et si profondes qui font si mal.

    Bref. Cet article aujourd’hui résonne beaucoup en moi. L’acceptation n’est pas simple à tous les niveaux…

    Belle journée à toi.

    Bises.

    • crystallia

      26 juillet, 2022 à 19:28

      Merci à toi également, Charlie.

      Bise

  8. Mélissa

    26 juillet, 2022 à 15:01

    Sylvie j’ai peur de commenter. Alors je poserais juste une question : comment surmonter le désespoir d’une impasse dans sa vie?
    Mais je pense que ma question est trop vague, si j’arrive à être plus explicite sans te parler de moi je le ferait.
    Je vais finir de lire ton article, mais sache qu’il m’a frappé en plein coeur.
    Bise,

    • crystallia

      26 juillet, 2022 à 20:08

      Bonjour,

      Il y a deux façons de faire. Soit être et rester dans l’action pour pousser une porte quelconque à s’ouvrir soit s’atteler à comprendre pourquoi on se trouve dans une impasse.

      Dans les 2 cas, il y a une vérité dérangeante (pour soi) à accepter.

      Bonne journée

  9. crystallia

    26 juillet, 2022 à 14:17

    Bonjour Lucie,

    Tu as raison, tout n’est pas si facile à accepter.

    Mais parfois, le chemin de ronces apparentes est la route du pays des merveilles en réalité.

    Bise

    • Lucie

      27 juillet, 2022 à 1:59

      Coucou,
      MERCI
      Bises

  10. Lucie

    26 juillet, 2022 à 8:47

    Bonjour,
    Comme ton message me parle!
    Il m’a fallu de très nombreuses années pour accepter le départ de ma fille, pour accepter l’accompagnement des autres dans le présent et dans leurs départs et surtout comprendre que c’est mon Chemin.
    J’avoue que ça n’a pas été toujours facile, mais à partir du moment où on accepte son choix d’incarnation, tant de choses se mettent en place.
    Merci pour ce message.
    Je t’embrasse du fin fonds de ma campagne.

Consulter aussi

La dévotion

Bonjour à tous, « Tu es en train d’apprendre ce qu’est la dévotion,…