Accueil Spiritualité Sous un arbre, derrière l’église

Sous un arbre, derrière l’église

6

Sous un arbre, derrière l’église 0ewf

Bonjour à tous,

A mon grand désarroi, je ne peux que constater qu’un ou une de mes chers collègues connaît des difficultés certaines dans un domaine qui selon moi devrait être acquis depuis bien longtemps, les toilettes.

Oui car apparemment cette personne ne parvient pas à viser l’intérieur de la cuvette. Je n’ai évidemment pas besoin de vous dire combien cette situation est à la fois dérangeante, désagréable et franchement détestable.

Outre la petite flaque douteuse autour de la cuvette, cette odeur qui embaume l’air dès qu’on franchit la porte nous donne immédiatement envie de fuir.

C’est encore pire que d’avoir attendu de ne plus pouvoir tenir et d’arriver aux toilettes pour découvrir que celui ou celle qui est passé avant nous avait manifestement mal digéré un de ses derniers repas…

Car reconnaissons-le, les vilaines odeurs de digestion difficile ne collent pas sous les pieds au moins.

J’en ai bien sûr parlé à des collègues, elles-mêmes outrées, jurant qu’elles n’iraient plus dans ces toilettes-là.

D’ailleurs, elles n’ont pas eu peur de raconter qu’elles apprennent à leurs enfants à faire dehors plutôt que dedans quand les toilettes sont dégoûtantes.

Comme celles de l’église de l’une d’elle.

J’entends encore, avec ma fille nous allons sous un arbre derrière l’église.

Faudra-t-il aussi aller sous un arbre, derrière le travail ?

Le pire c’est que j’ai également appris que nous avions au sein de l’entreprise une acrobate qui n’hésite pas à grimper sur la cuvette pour être bien certaine de ne pas y poser son popotin !

J’ai tellement ri quand on m’a raconté qu’une fois ou deux cette personne avait oublié de fermer à clé…

La honte qu’elle a dû ressentir ! Dommage, pas suffisamment pour qu’elle se dise qu’elle pourrait essayer de se comporter normalement.

C’est elle qui salit en ne visant pas correctement.

Enfin, on dit que vivre ensemble s’apprend, ça se vérifie jour après jour dans les environnements de cohabitation contrainte.

Les personnes avec qui l’on n’a pas choisi d’être savent nous rappeler qu’elles ne nous ont pas choisi non plus.

Parfois on a la sensation de faire des efforts tous les jours, comme avec la clim dans mon bureau, je vous en parlerai une autre fois. Et parfois on se demande pourquoi certains n’en font pas.

Oui, pourquoi certains ne se soucient pas de l’état dans lequel ils laissent les toilettes ?

J’ai entendu, il y a une femme de ménage, de toute façon ce n’est pas chez nous…

Eh bien, je n’aimerais pas aller chez certains.

En outre que penser de personnes qui ne se soucient que de ce que l’on voit d’elles ? De l’aspect extérieur qu’elles soignent ?

Repensez à l’acrobate qui ne veut pas se salir mais qui ne se soucie pas de souiller le lieu d’aisance utilisé par tous et de le laisser ainsi. 

De toute façon quand elle en sort, elle n’a qu’à dire que ce n’est pas elle.

Ce n’est pas écrit sur sa tête.

Un jour où je me plaignais des toilettes souillées, on m’avait rétorqué, pourquoi n’as-tu pas nettoyé ?

J’ai répondu que ce n’était pas à moi de le faire mais à la personne malpropre qui avait sali.

Cela reste ma position.

Je ne nettoie pas la merde des autres. Au moins je le dis. Par ailleurs, je précise que personne n’a jamais eu à craindre de passer derrière moi.

C’est parfois simple de faire les efforts.

Bonne journée à tous :)

  • Gagner au loto

    Bonjour à tous, Mes vacances touchent à leur fin. Elles m’ont vraiment fait beaucoup de bi…
  • Les autres

    Bonjour à tous, La collègue a dit une drôle de chose Elédahiel… « Quelle …
Charger d'autres articles liés
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • En prenant une décision

    Bonjour à tous, Joli mois de janvier, j’ai enfin pu m’inscrire à ma formation.…
  • Notre propre film

    Bonjour à tous, Il fait beau, il fait chaud et je me passionne pour une nouvelle série, Ka…
  • Bonne année 2023

    Bonjour à tous, Tout d’abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2023. Qu&…
Charger d'autres écrits dans Spiritualité

6 Commentaires

  1. crystallia

    20 novembre, 2022 à 15:03

    Coucou,

    Mon père et mon frère ont accepté les obligations quant à eux.

    Chouchou non.

    Je pense que cela ne devrait pas être une obligation.

    Pour ce qui est des toilettes, certains et certaines sont juste des porcs !

    Bise ;)

    Répondre

  2. Strawberry

    15 novembre, 2022 à 23:37

    @Alexandre,
    Ouais !! Ca fait plaisir de voir qu’on n’est pas seule à se rebeller contre les passages de grades !
    Intéressant le fact sur Okinawa.

    ;)

    Répondre

  3. Alexandre

    12 novembre, 2022 à 20:23

    Pour Camille,
    Ce qui m’énerve dans cette histoire, c’est le manque de respect absolu dont il a fait preuve envers un chemin, une voie en critiquant ses professeurs et la discipline elle meme. Après il est vrai que l’on devrait pouvoir choisir entre grades et obligations. Perso, suis resté ceinture jaune pendant dix ans car pour moi, la valeur d’un pratiquant ne se calcule pas en fonction des grades. A Okinawa, il n’y a que trois ceintures: blanche, marron et noire. J’ai surtout beaucoup appris grâce au livre de Roland habersetzer sur le chikung ou travail sur l’énergie interne. Je me suis ensuite orienté vers la magie par un concours de circonstances bises

    Répondre

  4. Johan

    12 novembre, 2022 à 18:00

    Salut,

    Ouai les toilettes c’est un enjeu, mettez une affiche créativohumoristique qui montre les différentes possibilités d’usage. Les toilettes des hommes sont grados, c’est pour ça que je vais chez les femmes malgré les embrouilles. Après on a aussi nos avantages, dont pouvoir regarder le patron qui te prends de haut dans les yeux pendant qu’il urine.

    Répondre

  5. Strawberry

    12 novembre, 2022 à 16:15

    Hello Sylvie,

    Alors voilà la technique spécial pour femmes, enseigné par mon collègue homme quand il a appris que je m’étais forcée de faire pipi dans les toilettes chez mon expatron qui était dégueulasse.
    Il y avait de la pisse sur la cuvette, des mégots dans les toilettes…
    Je lui ai dit qu’à force de me tortiller en squat sur les pointes de pieds, je m’étais fait pipi dessus et même par terre. J’avais eu la rage.

    Il m’a dit ‘retourne-toi la prochaine fois. Plutôt d’être dos à la cuvette, mets toi face et au-dessus du trou.’

    L’astuce en soi est juste géniale.

    Mais le pire dans tout ça, c’est qu’on ne devrait pas avoir à trouver des astuces pour faire pipi dignement.

    Je n’avais pas su dire quelque chose à ce patron, parce qu’il se faisait passer pour une victime avec une séparation et un surmenage qui n’avait pas eu le temps de ranger chez lui, qu’il avait honte. Mais peut-être pas assez pour laisser une personne utiliser ses toilettes dans de telles conditions…

    Tout ça pour dire… Pipi est une épreuve à tous les niveaux !!

    @Alexandre,
    Concernant la ceinture noire,
    J’ai fait des arts martiaux pendant des années et j’ai toujours refusé de passer mes ceintures. Parce que je ne comprends pas les obligations qui vont de paires, tout comme je ne comprends pas que je sois obligée de passer les galons pour pratiquer ce que j’aime.

    En chine, il n’y avait pas de galons. On pouvait par contre choisir de participer en compétitions en fin d’année ou non.

    Maintenant, j’aurais aimé avoir mes galons, mais ça, c’est surtout pour la reconnaissance à ne pas oublier qui j’étais, et ce que j’ai réussi par le passé.
    Je comprends ton frère. Les galons représentaient pour lui une reconnaissance et un objectif personnels. Ce n’est pas par manque de respect qu’on refuse les contraintes qui vont avec, mais parce que pour nous, elles n’ont pas à rentrer en considération par rapport à la valeur que l’on donnait à cette reconnaissance de niveaux.

    Il ne faut pas le prendre personnellement.
    En france, et dans certaines pratiques martiales, la ceinture amène des responsabilités, alors que dans d’autres, on laisse à chacun choisir les responsabilités qui souhaitent partager et enseigner à travers la pratique qui l’a fait évoluer.

    Une récompense n’a pas à mon sens donner des obligations. Sinon, cela ne s’appelle plus une récompense. Cela s’appelle un travail avec des grades et des obligations (comme à l’armée en fait). Tout le monde ne voit pas la pratique du sport ainsi.

    Après, tu vas me dire « oui, mais il faut alors choisir son sport en fonction des valeurs transmises ». En soi, je suis d’accord. Mais c’est dur quand on veut vraiment pratiquer ce sport en question et pas un autre…

    Bises

    Répondre

  6. Alexandre

    12 novembre, 2022 à 10:08

    Bonjour Sylvie,
    Ton histoire m’a fait réfléchir. J’ai également une histoire à raconter:
    Mon frère ayant obtenu sa ceinture noire de karaté s’est brouille avec son sensei car il refusait d’arbitrer des compétitions quand on lui demandait et pour des raisons bassement matérielles. Après il décide de déménager et déclaré partout que ce sont les autres qui ont tort dont la personne en question.
    Cela me rappelle une pub sur le mur du dojo qui disait  » ceinture noire sur le tatami , ceinture noire dans vie »
    Je pense que critiquer son professeur en arts martiaux n’est pas très digne.
    Je dirais qu’il garde les mains propres professionnellement mais que ce n’est pas le cas malheureusement dans ce domaine.
    Je dois bien avouer avoir été choqué par son comportement vis à vis de notre sensei. Je dois préciser qu’il a arrêté la discipline en question et dit l’avoir remplace avantageusement par l’entraînement dans une salle de sport. Ma question est la suivante: a quoi servent tant de sacrifices pour en arriver là? Je pense qu’il voyait le prestige apporte par la ceinture noire mais en refusait « les obligations », en gros, il a pris un raccourci. Tout ça, pour dire qu’il est inutile de se soucier de son aspect extérieur si son armoire intérieure débordé de  » cadavres » lol bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Choisir la vie

Bonjour à tous, « La rose de porcelaine s’est fanée la première dans ton …