Accueil Amour physique « Je ne t’aime pas »

« Je ne t’aime pas »

Commentaires fermés

Bonjour à vous,

Une connaissance était en couple depuis au moins deux ans quand des problèmes sérieux sont apparus. Au bord de la rupture, Mme a demandé à Mr, tu m’aimes au moins ? Ce à quoi Mr aurait répondu, non je ne t’aime pas. Je t’aime bien.

Vous aurez compris que le couple n’a pas résisté à une telle bombe. Mais voyez la situation. Plus de deux ans avec une personne pour découvrir qu’on était là en attendant éventuellement mieux….

J’ai maintes fois abordé le sujet ici, vous ne pouvez pas vous contenter d’être le pis aller ! Et de l’autre côté, vous devez vous accorder une vraie chance, ne vous contentez pas de vivre « en attendant ». 

En attendant quoi au juste ? Que miraculeusement un jour au réveil votre histoire d’amour bancale soit devenue parfaite ?

Dans les deux cas de figure ici, on se berce d’illusions. Les raisons peuvent en être nombreuses.

Je veux simplement appuyer sur le fait qu’on ne tombe pas dans un tel écueil par fatalité ou malchance. On se lance dans ce type de relations parce qu’on a envie de quelque chose ou de palier à quelque chose.

Alors quand apparaissent les premières difficultés, on s’accroche comme on peut, laissant certains signaux de côté.

En consultation j’ai souvent eu à répondre à des personnes en couplé depuis longtemps qui me disaient douter de la route qui s’étendait devant eux.

Pourquoi douter ? En raison de ces signaux justement qui passent inaperçus à notre conscience mais que notre subconscient, lui, perçoit distinctement.

Il faut comprendre que nous sommes extrêmement doués pour nous détourner de tout ce qui pourrait trop bouleverser nos vies et notre équilibre construit.

Nous préférons le confort du connu, quitte à fermer les yeux sur plusieurs points.

Néanmoins notre subconscient ne peut accepter ce faux confort ainsi doutes, méfiance et inquiétudes jaillissent parfois là où on ne les attendait pas en prenant des formes inédites comme le dégoût, l’agacement, l’irritation, la défiance, le besoin d’affirmation, le souhait de se faire davantage entendre.

Il n’y a ni hasard ni fatalité ici. Juste les conséquences d’un mauvais choix fait non pas au départ mais peu après quand il est apparu que l’histoire en cours ne pouvait pas être « l’histoire éternelle « .

Parce qu’en réalité à un moment où un autre on prend conscience que le où la partenaire ne sera pas l’amour d’une vie.

Et c’est le choix de poursuivre malgré tout qui s’avérera le mauvais choix si par la suite on ignore toutes les issues de secours qui se présenteront avant l’inévitable bombe qui fera disparaître le beau mais faux décor.

Une magnifique journée à vous 

  • Le soleil bienveillant

    Bonjour à vous, Il pleut en ce beau mardi mais vous le savez, le véritable soleil brille d…
  • Tout sauf l’amour véritable

    Bonjour à vous, Je suis fatiguée cette semaine mais je pense savoir pourquoi. Ça passera d…
  • Il n’y a rien que l’amour…

    « Il n’y a rien que l’amour ne puisse guérir. Il n’y a rien que l’amour ne puisse remplir.…
Charger d'autres articles liés
  • Les embouteillages

    Bonjour à vous, Je vous souhaite de passer une belle semaine, ensoleillée si possible. Pou…
  • Mes objectifs pour la rentrée

    Bonjour à vous,  Depuis la plage merveilleuse, je choisis de partager avec vous mes object…
  • Les matins

      Bonjour à vous,  Aujourd’hui je vais vous parler de mon moment préféré de la journ…
Charger d'autres écrits par crystallia
  • Tout sauf l’amour véritable

    Bonjour à vous, Je suis fatiguée cette semaine mais je pense savoir pourquoi. Ça passera d…
  • Quand y aller, ou pas

    Bonjour à vous,  Encore une magnifique journée aujourd’hui, ce qui fait bien plaisir…
  • Un chagrin d’amour

    Bonjour à tous, « Tu es bien fatiguée depuis quelques jours. », me f…
Charger d'autres écrits dans Amour physique
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Un temps pour reculer, un temps pour sauter

    Bonjour à tous,  « Ma belle Sylvie, me dit Elémiah, nous t’avons expl…